Google et Doodle : l'histoire du géant de Mountain View à travers ses logos

27 août 2015 à 16h44
0
S'il y a 4 millions de recherches Google effectuées chaque minute, nous sommes peu nombreux à connaître la petite histoire artistique qui entoure le logo de l'entreprise et ses innombrables dérivés évènementiels, baptisés "Doodle". Nous avons donc cherché inlassablement à percer le secret des logos du plus célèbre des moteurs de recherche.

En 1996, Larry Page et Sergey Brin travaillent à leur projet de fin d'étude visant à mettre au point un moteur de recherche capable d'analyser les relations entre les sites Internet, afin de donner de meilleurs résultats que les moteurs déjà disponibles. Dans un premier temps baptisé « BackRub », ils renomment leur projet « Google » en référence au mot « Googol » qui correspond au chiffre « 1 » suivi de 100 zéros : « Nous avons choisi ce terme afin de symboliser l'idée que notre moteur pouvait organiser un volume très dense d'information ».

Le nom de domaine « google.com » est déposé le 15 septembre 1997, tandis que la société est officiellement fondée un an plus tard, le 4 septembre 1998, sous le nom de « Google Inc. », et ce, grâce au chèque d'un montant de 100 000 dollars signé par le cofondateur de Sun, Andy Bechtolsheim.

Naissance d'un logo

Mise à jour : Alors que nous venions de publier l'histoire de Google au travers de son logo, un logo qui n'avait pas changé depuis 17 ans, le géant américain a dévoilé un nouveau logo le 1er septembre ! Aussi nous avons décidé de mettre cet article à jour afin d'intégrer cette nouvelle identité visuelle.

Dès 1998, Sergey Brin décide de se lancer à la conquête du logiciel Gimp afin de créer un logo pour Google. Après une journée de tâtonnements et d'esquisses, il parvient à mettre en place un logotype qui reprend à son compte la construction du logo Yahoo!, et plus particulièrement le point d'exclamation qu'il associe au mot Google. Mais Larry Page n'est pas convaincu et les deux hommes décident de se tourner vers Ruth Kedar, une graphiste qu'ils connaissent depuis l'université. Sa mission consiste à repenser ce logo afin qu'il incarne au mieux les vertus et les valeurs du moteur de recherche. Diverses versions verront le jour en peu de temps avant d'aboutir à celle que nous connaissons : « Dès le début, Larry et Sergey souhaitaient obtenir un vrai logotype plutôt qu'un simple logo », explique Ruth Kedar. « C'est pourquoi la première version (font Adobe Garamond) cherchait à préserver avant tout la lisibilité. J'ai juste ajouté un peu de couleur au niveau des deux O, ce qui donnait un aspect un peu asiatique. »

0320000008146720-photo-1-logo-predesign.jpg

Plutôt que de manipuler les O afin de créer quelque chose de plus aéré, la deuxième version (font Catull) de Ruth Kedar ne s'attache qu'à une seule et même lettre qui introduit l'idée de dimensions multiples. Ainsi, seul le second O est travaillé et réunit plusieurs O afin de symboliser le principe de la recherche étendue, le design étant complété d'une croix pour assurer de la précision du moteur.

0320000008146722-photo-2-logo-predesign.jpg

Pour l'heure, la couleur reste discrète et anecdotique : « La troisième proposition (font ITC Leawood) pourrait se résumer par "Google aux jeux Olympiques" », poursuit Kedar. « J'ai conservé la croix pour la précision du moteur, mais les deux O sont désormais entrelacés et colorés. C'était fun, inédit et rafraîchissant, tout à fait dans l'esprit de ce que nous cherchions à obtenir à l'époque ! »

0320000008146724-photo-3-logo-predesign.jpg

Googlisation

L'étape suivante (font Catull) ajoute de nouveaux éléments dont des lettres de différentes tailles et couleurs - signe de la variété et de la globalité du moteur - et un second O faisant office de loupe mettant en avant la bordure du premier O, lui-même traversé d'une croix : « Larry et Sergey aiment l'idée de la loupe et de la croix, mais indépendamment l'une de l'autre !

0320000008146726-photo-4-logo-predesign.jpg

Du coup la cinquième version (font Catull) voit disparaître la croix au profit d'un petit sourire dans la loupe pour montrer le plaisir que l'on éprouve grâce au moteur Google. Au début et à la fin, les lettres sont de la même couleur, tandis que toutes les autres sont de couleurs, de formes et de tailles différentes.
»

0320000008146728-photo-5-logo-predesign.jpg

Finalement, la sixième version (font ITC Leawood) revient à quelque chose de proche du design originel de Sergey Brin. Des lettres claires, lisibles et colorées, le tout profitant d'un subtil effet d'ombrage et d'un léger relief.

0320000008146730-photo-6-logo-predesign.jpg

« C'est à compter de la septième itération (font Catull) que nous avons commencé à simplifier les choses », souligne Kedar. « L'idée était la suivante : pouvions-nous créer un logotype qui ait du sens sans pour autant y inclure des éléments ou des objets identifiables qui pourraient devenir pesants ou paraître dépassés avec le temps ? » En supprimant la loupe et tout élément propre au principe de recherche, Kedar induit l'idée que Google peut être bien plus qu'un simple moteur.

En jouant avec les angles, l'organisation et les couleurs des lettres, elle cherche à démontrer que Google n'est pas une corporation repliée sur elle-même et ses certitudes : « Nous avons testé des dizaines de couleurs et de combinaisons », ajoute Kedar. « Au final nous avons choisi de rester sur les trois couleurs primaires auxquelles nous avons ajouté une couleur secondaire - le vert - sur la lettre L. Cela permet d'indiquer que Google ne suit pas les règles ».

0320000008146732-photo-7-logo-predesign.jpg

Né pour durer

Le logo final (font Catull) présente quatre couleurs pour une composition claire et immédiatement accessible partout dans le monde, reposant sur l'utilisation de la police de caractère Catull : « Catull emprunte des éléments aux instruments d'écriture traditionnels avec une torsion moderne, développe Kedar. La recherche, par nature, est une activité qui exige que nous examinions le passé. Aussi les liens historiques de la police Catull nous semblaient appropriés, tout comme le rapprochement entre le vieux monde analogue et la nouvelle ère digitale. »

0320000008146734-photo-8-official-googlelogo.jpg

Contrairement à de nombreuses autres entreprises, Google a réalisé, avec son logo, un coup de maître puisqu'il est resté d'actualité et sans modification durant 17 ans, : un fait suffisamment rare pour être mentionné, la plupart des logos de grosses entreprises évoluant au fil du temps. « Si ce logo traverse les décennies, c'est qu'il a pleinement atteint les objectifs », confirme Ruth Kedar. « Il est ludique, faussement simple et facile à lire. Le design est subtil, presque comme s'il ne présentait aucun travail particulier. Les couleurs évoquent l'enfance, mais sans en faire trop, au risque de donner une impression brouillonne. La texture des lettres et les effets d'ombrage, plutôt discrets, apportent un peu de relief et de légèreté dans le même temps. Le logo apparaît solide tout en étant très éthéré. »

Changer d'image

À la surprise générale, et en même temps de manière assez naturelle, Google a décidé de changer son logo à la rentrée 2015, suivant en cela les profondes mutations qui ont agité l'entreprise au cours de l'été. « Google a beaucoup changé ces 17 dernières années, nos services se sont enrichis et ont connu de nombreuses évolutions. Qu'est-ce qui motive ce changement ? Il fut un temps où Google n'était qu'un site auquel on accédait depuis un ordinateur. Aujourd'hui, il existe une multitude de chemins qui mènent aux services Google, en passant par différents types de plates-formes et d'appareils. Nous nous sommes habitués à ce que Google apporte ses réponses où et quand nous l'interrogeons, que ce soit depuis un téléphone, une télé, une montre, sans oublier bien sûr depuis notre bon vieil ordinateur. Notre nouvelle identité visuelle reflète cette réalité. »

L'idée directrice derrière ce logo est d'uniformiser l'image de Google, peu importe les écrans utilisés car si le logo initial était conçu pour l'ordinateur, le navigateur s'affiche désormais sur toutes sortes d'appareils. En outre, il est exploité de bien des manières (clavier, tactile, voix) : « Grâce à cette nouvelle identité visuelle vous savez non seulement que vous utilisez Google, et comment Google peut vous aider. Un micro Google coloré vous invitera par exemple à poser vos questions à voix haute. Nous faisons aussi nos adieux au célèbre “G” bleu de l'appli Google pour le remplacer par un symbole assorti au logo. Ce n'est pas la première fois que nous changeons de look, et ce ne sera probablement pas la dernière. Nous pensons que le changement d'aujourd'hui reflète toutes les possibilités qui s'offrent à vous avec le moteur de recherche Google, Maps, Gmail, Chrome, et toutes nos autres applications. » Ainsi le nouveau logo intègre toutes les valeurs défendues par Google : la clarté, la convivialité, la simplicité, les couleurs, bref tout ce qu'il faut pour préparer le Google de demain et s'inscrire dans l'air du temps.

Google Doodle

Si le logo principal n'a pas évolué jusqu'au début du mois de septembre 2015, c'est aussi parce que l'entreprise a instauré une tradition qui lui permet de s'adapter aux évènements, sans jamais se départir de l'esprit qui habite Google. Tout commence en 1998, lorsque les fondateurs de Google, Larry et Sergey, retravaillent le logo de l'entreprise pour annoncer leur participation au Festival Burning Man dans le désert du Nevada. « Ils avaient placé le dessin d'un bonhomme stylisé derrière le deuxième "o" de "Google" », explique Google sur son site. « Le logo modifié était une manière humoristique de faire savoir aux utilisateurs de Google que les fondateurs étaient "absents du bureau". Même si ce premier doodle était assez simple, l'idée de décorer le logo pour commémorer des événements importants était née ».

0320000008147632-photo-38e-anniversaire-de-la-cr-ation-de-robot-taekwon-v.jpg
38e anniversaire de la création de Robot Taekwon V

Fort d'un excellent retour de la part des internautes, Google fait appel à des studios indépendants afin de créer de nouveaux logos évènementiels, avant de demander à Dennis Hwang, un webmaster travaillant pour l'entreprise depuis sa création, d'en réaliser un à l'occasion de la fête nationale française en 2000. « Nos utilisateurs l'ont tellement aimé que Dennis Hwang a été nommé responsable des doodles, lesquels ont commencé à se faire plus fréquents sur la page d'accueil de Google. Au départ, les doodles marquaient surtout les fêtes les plus populaires. Aujourd'hui, ils soulignent de nombreux événements et anniversaires, qu'il s'agisse de l'anniversaire de John James Audubon ou de l'Ice Cream Sundae. »

0320000008147636-photo-50e-anniversaire-de-la-cr-ation-d-ast-rix.jpg
50e anniversaire de la création d'Astérix

Maison Gryffonnage !

Très vite ces « logos bis » sont baptisés Doodle (griffonnage en anglais), car ils sont entièrement dessinés à la main sur une palette graphique. Le fait de favoriser une méthode manuelle offre aux doodles un aspect très particulier, plus personnel et artistique. Les réactions furent tellement enthousiastes, que Hwang est nommé en charge de la totalité des doodles, devenus une véritable marque de fabrique venant accompagner, annoncer ou mettre en avant un événement précis (Noël, St Valentin, Jeux Olympiques, Nouvel An, Poisson d'Avril). « Au fil du temps, la demande de doodles a augmenté aux États-Unis et partout dans le monde. L'équipe a créé plus de 2 000 doodles pour les pages d'accueil du monde entier. » Néanmoins, il convient de préciser que la plupart des doodles ne sont accessibles que dans les pays concernés par l'événement mis en avant. Ainsi, la fête nationale américaine donne lieu à un logo particulier, visible uniquement depuis le territoire américain ou sur cette page dédiée.

0320000008147640-photo-126e-anniversaire-de-l-ouverture-au-public-de-la-tour-eiffel.jpg
126e anniversaire de l'ouverture au public de la tour Eiffel

Durant longtemps, tous les doodles étaient l'œuvre de Dennis Hwang, quelle que soit la destination géographique finale. Aujourd'hui, la plupart d'entre eux sont animés, et prennent même parfois l'aspect d'un petit jeu rapide et amusant. Avec le temps, et face aux nouvelles fonctions de Hwang, qui gère l'ensemble du contenu international de Google, c'est désormais toute une équipe d'illustrateurs qui travaille avec lui : « Nous les appelons les doodleurs. Ils collaborent avec des ingénieurs talentueux qui œuvrent activement à la création des doodles. Pour eux, c'est devenu un effort de groupe pour animer la page d'accueil Google et faire sourire les utilisateurs de Google à travers le monde. L'équipe se réunit régulièrement pour décider des événements à commémorer par un doodle. Les idées viennent de nombreuses sources, notamment des employés et des utilisateurs de Google ! » Vous pouvez donc vous aussi proposer vos idées à proposals@google.com et entrer dans l'Histoire.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Diablo II Resurrected : aux sources du mal ?
A défaut de Mithril, la S01 du Seigneur des Anneaux coûtera 465 millions de dollars à produire
Apple Music serait bien plus généreux et équitable avec les artistes que les autres services de streaming
Les meilleures applications de sport pour garder la forme en toute circonstance
Télétravail, mal de dos... quelle chaise ergonomique choisir ?
Le Samsung Galaxy S21 5G 128 Go est au meilleur prix ce week-end chez Rakuten !
Artemis : la NASA choisit SpaceX pour emmener ses astronautes sur la Lune
Test PNY XLR8 CS3140 : le meilleur du SSD NVMe au
Ce sont les 50 ans du protocole FTP
Passengers : un voyage sans retour aux confins de l'Univers
Haut de page