Une start-up allemande créé un écran géant tactile avec Kinect

28 mai 2012 à 17h01
0
00C8000005191256-photo-ubi-interactive.jpg
La start-up allemande Ubi Interactive fait partie des sociétés sélectionnées par Microsoft dans le cadre du programme Kinect Accelerator : ses 3 développeurs travaillent actuellement à Seattle sur un projet d'écran virtuel combinant Kinect et un projecteur.

En novembre 2011, Microsoft lançait l'initiative Kinect Accelerator, avec pour objectif de financer 10 projets de développeurs et entreprises qui exploiteraient le désormais incontournable détecteur de mouvements. Parmi ses sociétés se trouve Ubi Interactive, une start-up allemande qui n'a aucun lien avec Ubisoft : composée de 3 membres, l'équipe de l'entreprise a décroché une bourse de 20 000 dollars et planche sur son projet dans les bureaux de Microsoft basés à Seattle.

Expérimenté par Ars Technica, le projet d'Ubi Interactive a pour objectif de « transformer n'importe quelle surface en un écran tactile 3D » a expliqué Anup Chathoth, l'un des concepteurs du projet. A l'aide d'un projecteur relié à un ordinateur et d'un Kinect pour Windows, l'équipe munichoise a créé un système permettant de piloter de façon tactile un écran virtuel projeté sur un mur, une table, ou toute autre surface.

01F4000005191258-photo-ubi-interactive.jpg

L'idée n'est cependant pas nouvelle : elle n'est d'ailleurs pas sans rappeler l'OmniTouch développé dans les laboratoires de Microsoft Research. Néanmoins, l'intérêt du projet d'Ubi est d'être facile à mettre en place, et compatible avec n'importe quel ordinateur capable d'accepter un projecteur et un Kinect. Il n'est également pas particulièrement onéreux à mettre en place par rapport à d'autres systèmes similaires.

A l'image de l'OmniTouch, le système d'Ubi sait reconnaître les gestes dans l'espace : appuyer sur la surface est considéré comme un clic, tandis qu'un simple effleurement fait défiler le contenu. Le logiciel pourrait être, à l'avenir, vendu à des entreprises, des collectivités ou même des particuliers désireux de piloter leur interface de cette façon, ou de s'en servir dans un cadre professionnel ou promotionnel. Le logiciel pourrait coûter environ 500 dollars et pourrait être personnalisé pour différents usages.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top