Une start-up allemande créé un écran géant tactile avec Kinect

28 mai 2012 à 17h01
0
00C8000005191256-photo-ubi-interactive.jpg
La start-up allemande Ubi Interactive fait partie des sociétés sélectionnées par Microsoft dans le cadre du programme Kinect Accelerator : ses 3 développeurs travaillent actuellement à Seattle sur un projet d'écran virtuel combinant Kinect et un projecteur.

En novembre 2011, Microsoft lançait l'initiative Kinect Accelerator, avec pour objectif de financer 10 projets de développeurs et entreprises qui exploiteraient le désormais incontournable détecteur de mouvements. Parmi ses sociétés se trouve Ubi Interactive, une start-up allemande qui n'a aucun lien avec Ubisoft : composée de 3 membres, l'équipe de l'entreprise a décroché une bourse de 20 000 dollars et planche sur son projet dans les bureaux de Microsoft basés à Seattle.

Expérimenté par Ars Technica, le projet d'Ubi Interactive a pour objectif de « transformer n'importe quelle surface en un écran tactile 3D » a expliqué Anup Chathoth, l'un des concepteurs du projet. A l'aide d'un projecteur relié à un ordinateur et d'un Kinect pour Windows, l'équipe munichoise a créé un système permettant de piloter de façon tactile un écran virtuel projeté sur un mur, une table, ou toute autre surface.

01F4000005191258-photo-ubi-interactive.jpg

L'idée n'est cependant pas nouvelle : elle n'est d'ailleurs pas sans rappeler l'OmniTouch développé dans les laboratoires de Microsoft Research. Néanmoins, l'intérêt du projet d'Ubi est d'être facile à mettre en place, et compatible avec n'importe quel ordinateur capable d'accepter un projecteur et un Kinect. Il n'est également pas particulièrement onéreux à mettre en place par rapport à d'autres systèmes similaires.

A l'image de l'OmniTouch, le système d'Ubi sait reconnaître les gestes dans l'espace : appuyer sur la surface est considéré comme un clic, tandis qu'un simple effleurement fait défiler le contenu. Le logiciel pourrait être, à l'avenir, vendu à des entreprises, des collectivités ou même des particuliers désireux de piloter leur interface de cette façon, ou de s'en servir dans un cadre professionnel ou promotionnel. Le logiciel pourrait coûter environ 500 dollars et pourrait être personnalisé pour différents usages.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

La crypto-monnaie Libra se rebaptise Diem et tente de se distancer de Facebook
Shadow (avis) : un PC dématérialisé aussi bon qu'un vrai ?
Tesla dévoile des évolutions sur sa Model 3
La 5G arrive, OPPO est prêt !
Comparatif des meilleurs rooter Android (2020)
Bend Studio (Days Gone) perd deux de ses développeurs emblématiques
Google Docs s'enrichit de nouvelles fonctionnalités pour gérer et modifier des PDF
e-GMP 800 Volts : Hyundai et Kia dévoilent une plateforme électrique très prometteuse
Vous pouvez créer un événement dans le calendrier sans ouvrir l'application sur Windows 10
Microsoft nettoie sa plateforme Edge Add-ons et retire 18 extension malveillantes
Haut de page