Gamescom : ReCore, bien plus exigeant qu’il en a l’air

Par
Le 19 août 2016
 0
Après avoir découvert ReCore en compagnie de ses développeurs durant l'E3, nous avons pu nous essayer au titre sur lequel Microsoft mise sur Xbox One et PC pour la rentrée. Ne vous fiez pas à votre première impression : le titre s'annonce exigeant.

Sauter de plateforme en plateforme, activer des puzzles timés, tuer des ennemis colorés en modifiant son arme en conséquence et utiliser ses compagnons robots à bon escient : ReCore, c'est du sport. C'est la leçon que l'on tire de notre prise en main du jeu sur le stand de Microsoft durant la Gamescom 2016.

C'est durant pas moins de 30 minutes que nous avons arpenté des décors clos - en contraste total avec les étendues désertiques qui attendent les joueurs dans la partie ouverte du titre. Au menu : la recherche d'un Core, une boule d'énergie permettant de donner vie à un nouveau compagnon mécanique pour Joule. Joule Adams, c'est l'héroïne du jeu, une humaine sortie par erreur d'un sommeil cryogénique sur une planète dévastée où des machines peu sympathiques ont pris le contrôle.

Dans la démo, elle est accompagnée de deux alliés mécaniques : Mack, un chien robot qui attaque les ennemis, et Seth, une sorte d'araignée mécanique qui permet à Joule de se hisser sur des hauteurs impossibles à atteindre autrement.

0320000008527498-photo-recore.jpg

Les goûts et les couleurs


Si des hauteurs, il y en a dans ReCore, ce sont avant tout les ennemis qui risque de donner du fil à retordre en premier lieu : les mastodontes mécaniques se suivent et ne se ressemblent pas. Les ennemis affichent des couleurs - rouge, bleu, jaune, ou incolore - et selon leur couleur, leurs attaques changent. Les ennemis rouges, par exemple, envoient des attaques de feu dévastatrices.

Pour les vaincre efficacement, il faut passer l'arme de Joule d'une couleur à l'autre, tout en esquivant des tirs nourris en sautant ou en glissant à l'aide du jetpack de l'héroïne. Heureusement, de bas, le système de visée aide à verrouiller facilement une cible - on imagine néanmoins qu'il sera désactivable. Au début, tout se passe bien, jusqu'au moment où les cibles se multiplient... et les couleurs avec, ce qui nécessite de modifier rapidement son arme à la volée pour être toujours plus efficace... et la mort finit rapidement par arriver si l'on est pas suffisamment attentif !
Décomposée en plusieurs salles, la démo permet de se faire une idée de l'éventail de propositions du gameplay. Un passage nécessite d'enchaîner des acrobaties avec Seth dans un temps très limité pour passer d'une passerelle à l'autre. Un autre consiste à tuer des ennemis variés dans une grande salle ou les zones du sol s'enflamment dans un schéma bien précis. Plus facile à dire qu'à faire, cette salle était d'ailleurs le lieu d'abandon de nombreux journalistes après un ou deux essais.


Des compagnons à personnaliser


Une rencontre avec les développeurs du titre nous a permis d'en apprendre un peu plus sur les trois compagnons robots qui accompagnent Joule dans ses aventures. C'est sur leur personnalisation qu'a principalement porté la présentation : au programme, du craft de nouvelles pièces permettant de changer la quasi-totalité du corps de Mack, Seth ou encore Duncan. Pour construire les pièces, il faut trouver des plans dans des coffres bien cachés dans l'environnement. Changer de pièces augmente les statistiques des robots, et un bonus supplémentaire est accordé quand tout un set est utilisé. En outre, la fabrication des modifications nécessite également des matériaux qui se récupèrent en combattant des ennemis ou en exploitant l'environnement. Le monde de ReCore s'annonce d'ailleurs immense, et joue autant sur la hauteur que sur les souterrains.

0320000008527506-photo-recore.jpg

Il ne faut donc pas se laisser prendre aux graphismes simples et à l'ambiance colorée de ReCore : le jeu s'annonce difficile et exigeant, et on parie que les développeurs de Comcept Inc. et Armature Studio sont loin d'avoir tout dévoilé de leur titre. ReCore sera disponible sur Xbox One et PC le 13 septembre prochain.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top