Bomb Gaza : Google et Facebook suppriment des jeux polémiques

05 août 2014 à 16h04
0
Google vient de supprimer des jeux intitulés Bomb Gaza ou Gaza Assault de son kiosque d'applications, en raison de références explicites et supposément partisanes au conflit israélo-palestinien.

Le jeu mobile a-t-il valeur d'arme de propagande ? Face aux réactions outrées de certains internautes, Google a choisi de couper court à la controverse en supprimant plusieurs jeux faisant une référence explicite au conflit israélo-palestinien de son magasin Google Play.

L'un d'eux, baptisé Bomb Gaza et édité par PlayFTW, invitait le joueur à prendre les commandes d'un avion de chasse pour larguer des bombes sur des personnages armés de kalachnikov, tout en tâchant d'éviter les civils disséminés dans le décor. Un autre, Gaza Assault, reposait sur un principe similaire, en proposant cette fois de guider en vue à la première personne une bombe lâchée au-dessus d'une ville, avec là encore un objectif de précision.

0190000007543083-photo-gaza-assault.jpg

Apparus sur Google Play après le 20 juillet, ces deux jeux n'avaient enregistré que quelques milliers de téléchargements en début de semaine, quand leur existence a plus largement été portée à l'attention des internautes, par le biais notamment des réseaux sociaux. « Quel genre de bâtard malade et dément a pu faire un tel jeu ? », s'interrogeait par exemple un internaute sur la fiche Google Play du jeu Gaza Assault, aujourd'hui supprimée.

Largement partagée sur Twitter, cette indignation a conduit à divers appels au boycott, ainsi qu'à la reprise par les médias de cette information. Parmi les premiers, le Telegraph s'est fendu lundi d'un article relatif à ces jeux « dégoûtants » hébergés sur Google Play.

0190000007543081-photo-bomb-gaza.jpg

« Ces jeux glorifient l'horreur et la violence des bombardements sur Gaza, rendant acceptable pour une jeune génération ce qui n'est autre qu'un terrible conflit ayant tué des milliers de personnes et détruit les vies de centaines de milliers d'autres. Le fait que ces jeux restent hébergés sur ses plateformes soulève de graves questions quant aux standards éthiques de Google », y affirme le président du Conseil à la compréhension arabo-britannique.

Quelques heures plus tard après la mise en ligne de cet article, très largement repris dans la presse en ligne anglo-saxonne, Google a procédé à la suppression des jeux incriminés, avec un commentaire laconique signalant que ces derniers enfreignaient les conditions d'utilisation de son kiosque. Bien que le réseau social n'ait pas été nommément cité dans le cadre de cette polémique, la version Facebook de Bomb Gaza a elle aussi été supprimée lundi en fin de journée.

Mardi matin, l'éditeur PLayFTW se réjouissait sur sa page Facebook du scandale suscité par son titre. « Au moins, un peu d'activité », a-t-il publié, sans oublier d'accompagner son message d'un smiley amusé.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top