Glass : Google défend ses lunettes connectées face aux critiques

21 mars 2014 à 14h47
0
D'après Google, la perception globale de ses lunettes connectées ne serait pas tout à fait exacte. La société tente ainsi de clarifier la situation et rejette quelques mythes autour de ce projet.

00BE000006010690-photo-logo-google-glass.jpg
Depuis leur annonce officielle en avril 2012, les Google Glass ont évolué avec la production de prototypes déployés auprès des développeurs avant une mise à disposition un peu plus élargie. Les testeurs arborant ces lunettes connectées ne sont plus si rares, notamment dans les salons high tech et déjà quelques éditeurs ont conçu des applications plus ou moins discutables, plusieurs commerces ont pris des mesures d'interdiction et certains y perçoivent un redoutable outil marketing.

Les Google Glass souffriraient-elles déjà d'une mauvaise image ? Alors que ces lunettes font de plus en plus parler d'elles, Google a tenu à éclaircir certains propos à leurs égards.

Non les Google Glass ne vous emprisonnent pas dans un monde virtuel oppressant, affirme ainsi la firme californienne. Bien au contraire « plutôt que de baisser la tête vers votre PC, votre téléphone ou votre tablette en oubliant la vie qui se déroule autour de vous, Glass vous permet de lever les yeux et de prendre part à ce monde ».

Pour certains, les Google Glass et leur appareil photo constituent l'outil par excellence de Big Brother. De son côté, Google précise que la caméra est désactivée par défaut et le temps d'enregistrement est limité à 10 secondes. Même s'il est possible d'augmenter cette limite « Glass n'est pas conçu, ni même capable d'avoir un enregistrement continue (la batterie ne tiendra pas plus de 45 minutes avant de devoir être rechargée) ». Google rejette également l'idée que Glass puisse être utilisé comme un outil de surveillance.

Google rappelle en outre que les technologies de reconnaissance de visage ne sont pas les bienvenues sur Glass. face à la tentative de NameTag, la société explique « ce n'est pas parce qu'une application un peu bizarre a été créée qu'elle sera déployée au sein de notre Glass store ».

Concernant les commerces ayant déjà banni les Google Glass pour se prémunir de tout problème de violation de vie privée, Google explique qu'un phénomène similaire a été observé avec les premiers téléphones dotés d'un appareil photo. La firme californienne ajoute que Glass pourra être associé à des verres correctifs. Il revendrait donc au propriétaire d'un bar ou d'une boite de nuit d'assumer la responsabilité de cette interdiction.

Enfin Glass n'est pas encore achevé et ni prêt à la vente auprès du grand public. Depuis le début des tests, les lunettes ont reçu 9 mises à jour logicielles et trois modifications de leurs composants internes.

Pour aller plus loin
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
L'électricité sans fil ne serait bientôt plus un mythe
L'inquiétude monte à l'international vis-à-vis d'hypothétiques
scroll top