2 mois avec le Flower Power de Parrot

20 octobre 2014 à 16h45
0

Deux mois avec le Flower Power de Parrot

En matière d'objets connectés, il y a du choix. Des thermostats, aux ampoules contrôlables par votre smartphone, sans oublier les fameux bracelets de fitness. Si la plus forte tendance semble être le contrôle et la mesure de soi, certaines marques s'attaquent à d'autres problèmes. C'est le cas de Parrot qui a pensé à tous ceux qui n'ont ni la main verte, ni fait le lycée agricole de Cibeins.

07669951-photo-parrot-flower-power-9.jpg

Avec le Flower Power, le fabricant propose un dispositif connecté qui, une fois dans votre plante, vous informe sur tous ses paramètres : lumière, humidité, température, etc. Tout pour surveiller votre plante et ne plus oublier de l'arroser des semaines durant !

0136000007669933-photo-parrot-flower-power-1.jpg
0136000007669939-photo-parrot-flower-power-3.jpg
0136000007669937-photo-parrot-flower-power-2.jpg

Le packaging est marrant... et même un peu osé. Flower Power, Woodstock, peace and love, pétards...

Le capteur

Le Flower Power c'est une tige de plastique en Y avec deux électrodes métalliques que l'on plante dans la terre de son pot de fleur. Si le Flower Power est décliné selon plusieurs coloris, il est parfois difficile de trouver le coloris de son choix en magasin. L'appareil est alimenté par une pile LR03 que l'on insère en dévissant l'une des extrémités de l'objet, l'autre extrémité refermant le capteur de lumière du Flower Power. Attention donc à son placement.

0136000007669941-photo-parrot-flower-power-4.jpg
0136000007669943-photo-parrot-flower-power-5.jpg
0136000007669947-photo-parrot-flower-power-7.jpg

Utilisant la norme Bluetooth Low Energy, le Flower Power est annoncé avec une autonomie de six mois. Il est résistant à l'eau et peut être installé aussi bien en extérieur qu'à l'intérieur.

0226000007669949-photo-parrot-flower-power-8.jpg

L'app et sa base de données

Comme souvent avec les objets connectés, la promesse ne se situe pas tant dans l'appareil que dans l'application qui l'accompagne. Parrot propose sur l'App Store et Google Play un logiciel assez simple (en version Beta pour Android à condition de disposer d'un smartphone supporté et compatible Bluetooth Low Energy). Celui-ci vous invite à créer un compte, au premier démarrage, après connexion avec le Flower Power. Il faut ensuite choisir, dans la base de données, la plante qui correspond à celle où le Flower Power est installé. On peut personnaliser sa plante en prenant une photo de cette dernière et en choisissant, ou non, de la rendre publique, ainsi que ses coordonnées GPS.

Application Flower Power Parrot sur Android
Application Flower Power Parrot sur Android
Application Flower Power Parrot sur Android
Application Flower Power Parrot sur Android
Application Flower Power Parrot sur Android
Application Flower Power Parrot sur Android
Application Flower Power Parrot sur Android
Application Flower Power Parrot sur Android
Application Flower Power Parrot sur Android
Application Flower Power Parrot sur Android
Application Flower Power Parrot sur Android

A chaque lancement, l'app se synchronise avec le capteur qui, s'il est à portée, vous fournit des conseils en fonction du relevé des paramètres de la plante. Naturellement, l'app peut vous envoyer des alertes qu'il sera possible, pour certaines, d'ignorer. Pour chacun des quatre paramètres mesurés (eau, engrais, température et luminosité), l'app propose une vue graphique en temps réel détaillant l'évolution de ces paramètres dans le temps. Et si l'app vous contrarie, il est toujours possible d'accéder à sa plante depuis n'importe quel navigateur Web par le biais du site mis en place par Parrot.

01E5000007686349-photo-parrot-flower-power-website.jpg

Le site web pour retrouver en ligne les données de votre plante


A l'usage

Bien que la base de données du Flower Power regorge de 7000 entrées différentes, nous n'avons pas trouvé de référence correspondant à notre variété précise de Ficus, un Ficus Alii. Nous nous rattacherons donc à la catégorie Ficus la plus large. Il faut attendre 24 heures après l'installation du capteur pour obtenir des relevés qui commencent à faire sens. Pourtant très vite, l'app nous alerte d'une trop grande quantité d'engrais dans le sol. Petit détail : nous n'avons jamais mis d'engrais dans cette plante. Avec un conseil « Rincez abondamment le sol ». Nous nous exécutons à plusieurs reprises au vu des alertes répétées, quitte à noyer la plante. Heureusement, Ficus en a vu d'autres et, même si le taux d'humidité est grimpé à plus de 70%, plusieurs semaines après, la plante a survécu. Quant au taux d'engrais, mesuré via la conductivité électrique du sol nous explique le site de Parrot, il est revenu à la normale longtemps après la « presque noyade » de la plante. Une noyade qui a conduit l'app à nous alerter à plusieurs reprises pour nous inviter à « vérifier l'écoulement de l'eau ». Un étrange comportement que nous avons reproduit avec une deuxième unité de test et un autre Ficus d'une variété différente... Au sujet de la base de données, sachez que les Bonzaï ne sont pas référencés : un choix justifié par la taille des pots généralement trop petite pour accueillir l'accessoire de Parrot.

0118000007686289-photo-parrot-flower-power-ficus.jpg

L'app Flower Power sous iOS


Bien que notre Ficus ne profite pas souvent de la lumière du jour, le capteur ne nous a jamais ennuyé à ce sujet, sauf ces derniers jours. Il faut dire que la météo est un rien capricieuse en ce début d'automne, et le ciel, parfois bien gris. Nous n'avons pas non plus été alertés au sujet de la température. Cette dernière étant mesurée à deux niveaux : la température extérieure et la température du sol de la plante. On ne sait toutefois pas si la valeur remontée par l'app est une moyenne, ou l'une ou l'autre de ces mesures.

00B4000007691393-photo-parrot-flower-power-ios-1.jpg
00B4000007691395-photo-parrot-flower-power-ios-2.jpg
00B4000007691397-photo-parrot-flower-power-ios-3.jpg

Quelques relevés sur la durée de notre Ficus sous iOS


Lors de nos tests qui se sont déroulés sur près de deux mois, nous avons également pu constater des problèmes de stabilité de l'app iOS qui aime quand même bien planter, sans jeu de mots, et des soucis du côté des serveurs de Parrot. En effet, en lançant l'app, la photo de notre Ficus, objet de toutes les fiertés, avait disparu et ne parvenait pas à se charger. Nous l'avons simplement re-téléchargée pour régler ce souci. Et visiblement, Parrot n'est pas pressé d'adapter son app au récent iOS 8.0. Enfin, ne comptez pas sur le Flower Power en déplacement : sa connexion Bluetooth lui confère une autonomie tout à fait satisfaisante, mais il n'est donc utilisable qu'à portée de votre smartphone.

0118000007686287-photo-parrot-flower-power-ios-error.jpg

Notre Ficus en erreur d'un seul coup d'un seul !


Conclusion

018B000007669935-photo-parrot-flower-power-10.jpg
 La promesse était simple et séduisante. Vous permettre de mieux communiquer avec votre plante et ainsi connaître ses besoins au quotidien. L'exécution est soignée et l'ensemble capteur et app de Parrot n'a franchement pas à rougir de la critique. La mise en route est rapide et l'usage suffisamment simple.

Le problème c'est qu'au final, il est difficile de considérer le Flower Power comme autre chose qu'un gadget. Les paramètres mesurés sont parfois assez surprenants, les conseils, pas toujours avisés et depuis deux mois, nous attendons encore que l'app nous rappelle d'arroser notre plante verte. Il faut dire que le Flower Power et votre serviteur avaient pris un mauvais départ avec la presque noyade de la plante dès les premiers jours.

Au final, on se retrouve à utiliser l'app Flower Power pour connaître la température de la pièce plutôt que pour surveiller les paramètres d'un Ficus que nous considérions au moment de l'achat comme faisant partie des meubles. A 49 euros, le Flower Power s'achète sur un coup de cœur, d'aucuns diront une promesse, qui ne se concrétise pas en réalité. Sans compter que pour ceux d'entre-vous qui ont plusieurs plantes, il faut plusieurs Flower Power (heureusement l'app sait gérer plusieurs plantes) et la connexion Bluetooth impose votre présence physique. Dernier détail, oui, la base de données référence bien le chanvre dans ses listings.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top