Projet SOMEONE : prenez le contrôle de la maison intelligente d'un inconnu (consentant)

16 février 2019 à 10h00
0
Google home

Pendant plusieurs semaines, des volontaires vont se prêter à une expérience singulière. Ils vont laisser des inconnus contrôler leur maison connectée, ces derniers prenant alors la place de l'intelligence artificielle. Il s'agit d'un projet artistique, visant notamment à questionner notre rapport à l'omniprésence des nouvelles technologies dans notre espace intime.

Lauren McCarthy a plusieurs casquettes. Développeuse, professeur adjoint à l'université de Californie à Los Angeles (UCLA), elle est également artiste et s'intéresse aux interactions sociales. C'est dans ce cadre qu'elle a lancé un nouveau projet, appelé SOMEONE, de prime abord quelque peu effrayant.

Prendre la place d'Alexa ou Google Assistant


Car SOMEONE consiste à prendre le contrôle de la maison connectée de parfaits inconnus. Mais rassurez-vous, ceux-ci sont volontaires et l'expérience est bien encadrée.

Pendant sept semaines, à raison de deux heures par jour, des visiteurs d'une galerie d'art située à New-York pourront en effet interagir avec les équipements de quatre maisons (trois à Brooklyn, une à San Francisco). Grâce à des ordinateurs, ils pourront ainsi observer, écouter les habitants et répondre à leurs demandes, à la façon d'un Google Assistant ou d'un Alexa humain. Ils pourront même communiquer avec les personnes présentes dans la maison, grâce à un synthétiseur vocal.

En revanche, les appareils sont configurés de telle sorte qu'ils ne puissent pas mettre en danger les habitants. Par exemple, si de mauvais plaisantins ont pour idée de laisser une bouilloire en marche, elle finira par s'éteindre automatiquement.

Interroger nos rapports à la technologie... et aux humains


L'un des objectifs du projet SOMEONE est de mettre en perspective la notion de vie privée, à l'heure où la technologie est de plus en plus présente au sein des foyers. La question est notamment d'interroger notre rapport à la surveillance permanente. Quelle part de notre intimité est-on prêt à troquer pour des services répondant à nos besoins et nos envies ?

Mais SOMEONE a également pour but de donner un nouveau cadre aux interactions humaines. Comment les individus peuvent-ils communiquer entre eux à travers des objets connectés, tels que des interrupteurs ou des enceintes ? Le « cobaye » de l'expérience ne sera ainsi pas seulement l'habitant de la maison, mais également celui qui tentera de s'exprimer au moyen de simples équipements électriques, aussi connectés soient-ils.

Source : Engadget

1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top