Détecteur de fumée Nest : un employé de Google déconseille le produit en vidéo

19 février 2015 à 12h18
0
Quand un employé de Google, qui a racheté Nest en 2014, décide de donner son avis sur le détecteur de fumée de la marque, ça donne une vidéo qui risque de ne pas vraiment plaire à l'entreprise américaine.

A l'approche de la date fatidique du 8 mars, certains propriétaires français hésitent peut-être encore entre un détecteur de fumée bon marché ou un modèle connecté comme le Nest Protect. La vidéo publiée par Brad Fitzpatrick, développeur chez Google, pourrait bien faire passer l'envie chez certains d'acquérir le détecteur en question.

« Nest Protect est un produit terriblement bugué » indique-t-il dans le titre de sa vidéo. « N'achetez pas Nest Protect, vous allez le regretter. Vous pouvez arrêter cette vidéo ou couper le son si ça devient insupportable. Mais vous ne pouvez pas arrêter un Nest. »

La vidéo parle d'elle-même, et montre Brad Fitzpatrick aux prises avec plusieurs détecteurs de fumée qu'il a installés dans son logement. Malgré l'absence de feu, les Nest Protect émettent une sonnerie stridente tout en alertant d'un incendie dans la chambre à coucher. Le développeur tente désespérément d'arrêter l'alarme, sans succès.


Dans les commentaires de la vidéo, Brad Fitzpatrick explique avoir reçu des alertes sur son smartphone alors qu'il était au travail. « Quand j'ai reçu une notification Android comme quoi ma maison brulait, j'ai tout de suite pensé à une fausse alerte. J'ai vérifié grâce à mes caméras et j'ai eu confirmation que ma maison ne brulait pas. Je suis donc resté au travail, mais mes voisins ont souffert. »

En ligne depuis quelques jours, la vidéo commence à faire parler d'elle. Le développeur, qui travaille chez Google, la maison-mère de Nest, ne regrette pas son geste et explique avoir acheté les détecteurs avec ses propres deniers : « Je parle uniquement pour moi » explique-t-il. Google n'a pas réagi face à cette vidéo qui met en scène une situation problématique parmi tant d'autres : même si l'expérience du développeur n'est pas des plus enviables, il convient de ne pas en faire une généralité.

A lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top