🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Live Japon : Sony NGP contre Nintendo 3DS, à vos marques !

01 juin 2018 à 15h36
0
Les paris sont lancés et le dilemme a commencé. Combien coûtera la nouvelle console de jeu vidéo de poche que le géant de l'électronique grand public japonais Sony a présentée jeudi 27 janvier à Tokyo sous le nom de code "Next Generation Portable" (NGP) ? Cette machine, compatible avec les réseaux mobiles de troisième génération (3G), sera-t-elle mieux que la rivale 3DS à affichage en trois dimensions (3D) que l'autre fleuron nippon du secteur, Nintendo, va commercialiser dans moins d'un mois au Japon et qui semble enthousiasmer ceux qui l'ont déjà testée. Chantres de Sony et zélateurs de Nintendo vont encore se chamailler (lisez le manga de l'ami JP Nishi).

01C2000003958480-photo-manga-nishi-3ds-ngp.jpg

Pour la première fois au début du mois, le grand public japonais était convié à tester en avant-première la nouvelle console de poche 3DS de Nintendo, découvrant le jeu vidéo en relief sans lunettes. Espérée pour la fin de l'année 2010, la console 3DS, dernière mouture de la populaire gamme DS, sera finalement lancée au Japon le 26 février pour 25 000 yens et le mois suivant en Europe (à 250 euros), aux Etats-Unis et en Australie. Nintendo espère en écouler 1,5 million dans l'archipel en quelques semaines, et 2,5 millions de plus dans le reste du monde avant fin mars (soit en quelques jours), selon les déclarations du patron du groupe, Satoru Iwata.
Au Japon, les réservations ont débuté le 20 janvier et des files d'attentes de plusieurs centaines de personnes se sont formées le jour dit devant les temples de l'électronique. Il est plus que fréquent dans ce pays que les fanatiques dorment à la belle étoile pour s'arracher les premiers exemplaires d'un nouveau produit en général et d'une console en particulier le jour de sa mise en vente. Mais pour les réservations, c'est rare.

0104000003958460-photo-live-japon-ngp-contre-3ds.jpg
0104000003958462-photo-live-japon-ngp-contre-3ds.jpg

C'est que la 3DS fait déjà des impatients qui craignent la pénurie. Lors d'une manifestation gratuite spéciale organisée par Nintendo les 8, 9 et 10 janvier, l'enthousiasme se lisait sur les visages ce ceux qui expérimentaient les premiers jeux attendus en trois dimensions (3D), dont les chiots et chatons de Nintendogs + cats. Il fallait patienter plusieurs dizaines de minutes devant chaque stand des différents développeurs présentant leurs réalisations pour jouer au football avec Winning Eleven 3D Soccer, prendre les commandes d'un bolide de rallye automobile avec Ridge Racer 3D, partir à l'aventure avec l'incontournable Zelda 3D ou lutter sans relâche avec Street Fighter 3D Edition. Dans le public bigarré se remarquaient les hommes d'une vingtaine d'années et plus, inconditionnels de Nintendo depuis leur enfance, et des familles complètes, les parents semblant aussi impressionnés que leurs chérubins par les prouesses graphiques.

Nintendo déconseille toutefois aux enfants de moins de six ans de jouer en laissant activée la fonction 3D, ce mode de restitution artificiel du relief pouvant affecter le développement de leurs yeux. Le rendu tridimensionnel est cependant très variable en fonction des jeux, ressemblant parfois à une simple superposition de plans ou bien affichant des personnages et objets donnant la réelle impression de sortir de l'écran. Beaucoup s'accordent à avouer cependant que, pour les yeux, c'est crevant.

0104000003958448-photo-live-japon-ngp-contre-3ds.jpg

Face à la 3DS, on ne savait pas trop ce que Sony mijotait, même si les rumeurs se faisaient de plus en plus insistantes. Depuis jeudi et une interminable conférence de presse du patron de Sony Computer Entertainment, Kazuo Hirai, entouré de développeurs, la réplique est connue. Souffrant de la concurrence forte des jeux simples disponibles en téléchargement sur les téléphones portables ou baladeurs de type iPod Touch de l'américain Apple, Sony entend montrer que le jeu sur console dédiée a encore droit de cité.

Dans une immense salle comble d'un grand hôtel de Tokyo, se côtoyaient des centaines de journalistes, actionnaires de Sony, analystes, créateurs de jeux et mordus du genre conviés pour "blogger". Face à un public de connaisseurs tout excités et un quarteron de profanes perplexes, M. Hirai a fait l'éloge de la nouvelle console pour l'heure surnommée "Next generation portable". Cette héritière de la gamme PlayStation Portable (PSP) devrait être disponible à la fin de l'année à un prix non encore déterminé.

Elle sera dotée de plusieurs nouveautés techniques, soigneusement égrenées par M. Hirai, sans doute tout content de savonner la planche de Nintendo. Outre la compatibilité avec les infrastructures cellulaires de troisième génération (3G) et réseaux locaux sans fil Wi-Fi, pour le téléchargement de jeux et autres contenus, elle sera équipée d'un écran tactile de 5 pouces de diagonale de type organique électroluminescent (OEL). Contrairement aux modèles DS de Nintendo, la dalle tactile de cette nouvelle machine n'exigera pas l'emploi d'un stylet, elle sera sensible au toucher direct des doigts, en divers points simultanément, à l'instar des écrans des récents téléphones portables ou tablettes multimédias. La NGP intègrera en outre un panneau arrière lui aussi tactile permettant de contrôler certaines actions. Live Japon s'était déjà fait l'écho récemment de techniques similaires (voir Live Japon : Technologies mobiles sensibles et insensées ).

0104000003958450-photo-live-japon-ngp-contre-3ds.jpg
0104000003958454-photo-live-japon-ngp-contre-3ds.jpg

La nouvelle bête de course de Sony sera aussi munie de deux caméras, d'un capteur de mouvements tridimensionnel ainsi que de deux boutons de navigation de type "joystick" et d'autres plus traditionnels à pression. Objet destiné à une utilisation en situation de mobilité, la NGP embarquera de surcroît un récepteur de localisation GPS, afin de coupler l'environnement réel avec l'univers ludique virtuel. "C'est très excitant, l'ajout de toutes ces techniques permettra de concevoir des jeux radicalement nouveaux", a commenté un développeur présent à la conférence de presse. Sony veut manifestement frapper fort alors que la gamme PlayStation Portable (PSP) est actuellement devancée par la rivale DS de Nintendo, si l'on s'en tient au cumul des ventes mondiales des différentes versions de chaque famille.

Par ailleurs, Sony ne mise pas que sur la NGP pour faire face à la concurrence plus récente des téléphones portables et tablettes. Il a simultanément annoncé jeudi une nouvelle solution pour les créateurs de jeux, PlayStation Suite, et l'ouverture d'un magasin, PlayStation Store, pour permettre aux détenteurs de mobiles ou tablettes fonctionnant sous le système d'exploitation Android de l'américain Google de jouer à des jeux similaires à ceux proposés pour la lignée PlayStation. "Nous ne pouvons pas ignorer que les possibilités de jouer se diversifient grâce aux progrès technologiques et à l'extension de l'offre d'appareils", a souligné M. Hirai. "Nous voulons y répondre en offrant à un public étendu le même type d'expérience de jeu qu'avec une console", a-t-il poursuivi. "Pour la première fois, il sera possible de profiter des contenus PlayStation à travers un système ouvert." Sony espère de la sorte valoriser ses jeux de façon plus large et conquérir des joueurs plus occasionnels mais potentiellement plus nombreux que les seuls possesseurs de consoles PlayStation. Devraient être disponibles dans le courant de l'année pour les mobiles et autres terminaux Android des jeux qui ont fait les grandes heures des premières générations de console de salon du groupe.

0104000003958452-photo-live-japon-ngp-contre-3ds.jpg
0104000003958456-photo-live-japon-ngp-contre-3ds.jpg

Quant à Nintendo, qui souffre méchamment du piratage des jeux pour DS (surtout en Europe) et d'un perceptible manque de tonus, il risque gros si la nouvelle 3DS ne remporte pas le succès escompté, car sa situation actuelle n'est pas brillante.

Il a fait état jeudi d'un profit net en baisse de 74% sur un an à 50 milliards de yens (450 millions d'euros) pour les 9 premiers mois de son année budgétaire 2010-2011, endurant une chute sévère de ses ventes et bénéfices, même si le troisième trimestre, incluant Noël, a été meilleur que les deux précédents, déficitaires. Entre avril et décembre 2010, Nintendo a totalisé un chiffre d'affaires de seulement 808 milliards de yens (7,35 milliards d'euros), en fort recul de 32% comparé à celui des mêmes mois de l'année précédente, après un plongeon de 23% déjà subi alors, du fait de méventes de consoles et des effets négatifs des taux de change. Nintendo reconnaît que ses DS s'écoulent moins bien, de même que les modèles de salon Wii, ce qui entraîne une moindre demande de jeux associés. Nintendo a vendu 15,70 millions de DS (toutes séries confondues) entre le 1er avril et le 31 décembre de l'an passé, soit près de 8 millions de moins qu'au cours des mêmes mois de 2009. Dans le même temps, ont été achetées 99 millions de boîtes de jeux DS estampillées Nintendo, contre 121 millions un an auparavant. Toujours au cours des neuf mois considérés, 13,72 millions de Wii ont trouvé preneurs, contre 17,05 millions un an plus tôt dans le même laps de temps.

Sur l'ensemble de l'année budgétaire, qui court jusqu'au 31 mars, Nintendo pense désormais écouler un total de 22,50 millions de DS, soit un million de moins qu'il ne le prévoyait précédemment, et 16 millions de Wii, contre un total de 17,5 millions auparavant espéré. Le pionnier du secteur, qui avait été forcé précédemment d'abaisser ses prévisions de résultats annuels, les a cette fois conservées en l'état, ce qui vaut dire qu'il devrait achever l'année budgétaire actuelle avec des recettes de ventes un quart inférieure à celle de l'an passé qui n'avait pas été glorieuse.

0104000003958458-photo-live-japon-ngp-contre-3ds.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Haut de page