Computex - Asus Zenbo, le petit robot à tout faire de la maison

30 mai 2016 à 09h58
0
Asus a créé la surprise lors de sa conférence donnée ce matin en direct du Computex en dévoilant Zenbo, un petit robot, sorte d'assistant à tout faire.

Amazon (avec Echo et Echo Dot), Google (Google Home) et peut-être bientôt Apple (voir Apple voudrait (aussi) s'installer au coeur de votre maison) se sont lancés ou devraient se lancer dans l'assistant personnel à domicile. Il faudra également compter sur Asus, qui a dévoilé ce matin Zenbo, sorte d'assistant à domicile et sur roulettes.

Difficile de ne pas rapprocher ce petit robot d'un Wall-E, par son format, mais également à cause de l'écran qui occupe la place de la tête et qui permet à Zenbo d'afficher un visage. Visage qui peut par ailleurs prendre plusieurs expressions.

A quoi sert ce petit robot ? A répondre à vos questions, à vous rappeler votre agenda, à contrôler les appareils de la maison (comme la lumière et sans doute les volets ou le thermostat, et vu qu'il peut éteindre la télé, il doit être pourvu d'un émetteur infrarouge), à lancer une vidéo sur son écran, ou jouer de la musique, grâce aux enceintes dont il est équipé.

08456056-photo-asus-zenbo.jpg

Ce qui le différencie d'un Amazon Echo ? Sa mobilité, d'une part, et son écran, d'autre part. Ce dernier autorise par ailleurs la téléconférence, que ce soit pour s'assurer que tout va bien dans la maison (fonction de surveillance) ou pour converser avec un proche. Vous l'aurez compris, Zenbo est équipé d'un capteur photo, et peut ainsi répondre aux sollicitations comme « Zenbo, prends-moi en photo et partage la sur Facebook ».

Avec cet appareil, Asus veut connecter la maison (via ses fonctions domotiques, vidéosurveillance et de contrôle des appareils), mais aussi ses occupants, qu'ils soient séniors (avec une préoccupation autour de la santé) ou jeunes enfants (en travaillant autour de l'éducatif).

Le constructeur n'a, pour l'heure, apporté aucune information concernant les composants qu'abrite ce petit robot, même si l'intervention d'un responsable d'Intel laisse à penser que les puces du fondeur ne sont pas pour rien dans le fonctionnement de Zenbo.

08456058-photo-asus-zenbo.jpg

Ce robot, qui n'a pour le moment pas de date de commercialisation (et on ne sait s'il sera vendu en France) a en revanche un prix : 599 dollars.

Avec un tel tarif, Asus espère introduire son Zenbo dans de nombreux foyers, si tant est qu'il soit capable de répondre efficacement aux requêtes qu'on lui formulera. La question des partenariats et de l'investissement des développeurs est, comme souvent dans ce genre de problématique, plus que cruciale. Il faudra enfin voir si les consommateurs acceptent ce très curieux nouveau membre de la famille, capable d'observer chacun de vos faits et gestes, ou d'écouter la moindre conversation.



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top