Test Synology DS620Slim : il réduit le NAS, pas la capacité de stockage

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
27 octobre 2019 à 18h00
0
La note de la rédac
Voilà bientôt dix ans que Synology distribue des modèles de NAS à destination des amateurs de disques 2,5 pouces. Le DS620Slim perpétue joliment cette tradition en offrant au passage un bien utile boost côté capacité de stockage. Ou comment un NAS minuscule Peut offrir du RAID6 sur 30 To.

Référence incontournable dans le monde du NAS, Synology est sans doute l'une des entreprises qui a le plus fait pour la reconnaissance de ces périphériques de stockage auprès du grand-public. Fondée, il y a bientôt vingt ans, la société taïwanaise reste une petite structure, mais elle bouillonne véritablement d'activité au point que l'enchaînement des références puisse donner le tournis. La catégorie « Slim » a toutefois ceci de particulier qu'elle s'est toujours cantonnée aux modèles à quatre disques, du moins en France. Ainsi, le DS620Slim est le premier produit six disques véritablement disponible dans l'Hexagone et il nous tardait de pouvoir poser nos mains dessus.

20191012_150813_resultat.jpg
Élégance et simplicité d'un modèle 6 disques d'à peine 15 cm de côté © Nerces pour Clubic

Fiche technique du Synology DS620Slim

Contrairement à ce que nous venons de dire, le DS620Slim n'est pas exactement le premier produit « Slim » de Synology à être capable d'accueillir jusqu'à 6 disques 2,5 pouces. En réalité, la marque a déjà mis en avant au moins deux modèles, les DS618Slim et DS619Slim, mais ils étaient pour ainsi dire introuvables en France, voire dans la majeure partie du monde. Le DS620Slim reste destiné à un public de niche, mais sa disponibilité est bien plus large et la majorité des revendeurs français sont à même de vous en procurer un exemplaire, pourvu que vous y mettiez le prix : à près de 550 euros c'est tout sauf un modèle donné.

Le Synology DS620Slim, c'est :

  • Processeur : Intel Celeron J3355 double-cœur @ 2 GHz
  • Mémoire vive : 2 Go, extensible à 6 Go
  • Nombre de baies : 6x SATA3 compatibles 2,5'' (15 mm d'épaisseur)
  • Disques livrés : aucun
  • Capacité maximale : 30 To
  • Hotswap : oui
  • Dimensions : 121 x 151 x 175 mm
  • Poids : 1,4 kg
  • Alimentation : 65 W, brique externe
  • Ventilation : oui, 1x 80 mm
  • Connectique : 2x USB 3.0, 2x RJ45 GbE
  • Port PCIe : non
  • Normes RAID : 0 / 1 / 5 / 6 / 10 / JBOD
  • Garantie : 2 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 539 €

La fiche technique du DS620Slim permet de mettre en lumière certaines des caractéristiques essentielles du produit. On remarquera en premier lieu l'utilisation d'une brique d'alimentation externe, regrettable mais pas surprenant au regard du volume du produit. On notera aussi la présence, de base, de 2 Go de mémoire et la possibilité d'étendre cette mémoire à 6 Go en ajoutant un barrette de 4 Go dans l'emplacement disponible.

20191012_150856_resultat.jpg
Les six emplacements sont le gage d'une grande polyvalence © Nerces pour Clubic

Acheter le Synology DS620Slim

Design et ergonomie

Forcément, la première chose qui impressionne quand on pose les yeux sur le DS620Slim c'est son volume particulièrement réduit. Ce n'est pas une surprise sachant qu'il est conçu autour de disques 2,5 pouces, mais disposer comme ça d'un « cube » d'à peine 15 centimètres de côté tout en étant capable de stocker jusqu'à 30 To de données, c'est remarquable. Pour le reste, il n'y a pas grand-chose de très original dans cette petite boîte intégralement noire qui est indiscutablement conforme aux habitudes de Synology. Le NAS brille ainsi par sa sobriété avec une façade très dégagée sur laquelle on repère dans un premier temps les six berceaux directement accessibles avec verrouillage par clé : on apprécie de pouvoir aisément insérer / retirer les disques durs ou les SSD sachant que, bien sûr, le retrait à chaud est possible.

LD0005395949_2.jpg
Quatre LED, six berceaux... et c'est tout © Synology

Sur la façade, il n'y a pas grand-chose d'autre à signaler si ce n'est la fine bande supérieure sur laquelle on retrouve, au centre, le bouton de mise sous tension. On remarque également la présence de quatre LED : une pour l'état du NAS, une autre pour l'alerte en cas de problème sur un disque et les deux autres dédiées à l'activité des ports réseau RJ45. On notera donc que contrairement à certains gros modèles, le DS620Slim ne propose aucun port USB en façade. Pour exploiter de tels ports, il faut retourner le NAS. À l'arrière deux connecteurs USB 3.0 type-A sont ainsi disponibles à côté des deux prises RJ45 à la norme Gigabit. Notons la présence d'une prise d'alimentation, bien sûr, pour connecter la brique externe de 65 Watts, une fente de verrou Kensington et un petit trou destiné à la réinitialisation du périphérique. Enfin, l'aération est toute entière dévolue au ventilateur de 80 millimètres aisément identifiable sur la photo ci-dessous.

LD0005395954_2.jpg
Sur l'arrière du NAS, on remarque le large ventilateur de 80 mm © Synology

Sans surprise, l'installation des disques - qu'il s'agisse d'ailleurs de disques durs standards ou de SSD - se fait le plus simplement du monde, elle profite des six berceaux imaginés par Synology. Petite regret car, contrairement à certains autres NAS de la marque, l'installation dans les berceaux se fait au moyen de 4 vis : on aurait préféré les « tiges » de plastique utilisées par Synology, notamment sur le DS1819+, et qui permettent de se passer de tournevis. Tant pis. L'installation ne prend toutefois guère plus de quelques minutes, juste qu'il y a tout de même jusqu'à six disques à mettre en place.

20191012_151215_resultat.jpg
Nos SSD 860 EVO prennent place dans leurs berceaux © Nerces pour Clubic

Fonctionnalités et interface logicielle

Comme toujours chez Synology, dès lors que les disques durs sont en place, l'installation se poursuit avec l'utilisation de Synology Assistant. Le petit utilitaire bien pratique - et disponible en version Windows, Mac OS et Linux - permet de très simplement retrouver le NAS sur le réseau et de lancer l'étape de configuration. Nous avons ici le choix entre diverses options et la plus intéressante est bien sûr liée au nombre de disques : avec six unités, une large palette de modes est effectivement à notre portée depuis le RAID 0 au RAID 10 en passant par le RAID 1, le RAID 5 ou le RAID 6 avec sa double parité.

Notons aussi la présence des Synology Hybrid RAID 1 et 2 - largement conseillés par le constructeur - qui autorisent le même système de parité que les RAID 5 et 6 tout en offrant plus de souplesse lorsque les disques utilisés ne sont pas tous de même capacité. Par la suite, le Synology Assistant s'occupe de mettre en place le fameux DiskStation Manager - ou DSM pour les intimes - un environnement logiciel absolument remarquable qui a beaucoup fait pour la réputation de Synology auprès des utilisateurs.

Clipboard 2.jpg
Automatique ou manuel... © Nerces pour Clubic

Clipboard 3.jpg
... deux options pour un processus d'installation simple et rapide © Nerces pour Clubic

Premier avantage de DSM sur de nombreuses solutions concurrentes : il est strictement identique dans son fonctionnement et dans ses capacités sur tous les modèles de NAS Synology. De fait, si on connaît le produit parce qu'on dispose d'un gros modèle en entreprise, on profitera du même logiciel à la maison sur son petit DS620Slim. Pour le reste, DSM se caractérise d'abord par sa simplicité d'accès, son ergonomie en tout point remarquable. L'interface proche du bureau de n'importe quel système d'exploitation rend les choses très instinctives et pourvu que vous soyez à l'aise avec un Windows ou un Ubuntu, vous vous y retrouvez sur DSM. Un souci d'accessibilité qui se retrouve dans l'organisation des différents menus, des multiples paramètres. Ainsi, le panneau de configuration est lui-même disponible en deux versions : basique ou avancée.

La première se limite évidemment aux réglages les plus élémentaires quand la seconde offre toute la palette d'outils liés aussi bien à la gestion des comptes utilisateurs qu'à la mise en place de groupes ou la création de dossiers partagés. Bien sûr, toutes les options de quotas et d'interdictions sont de la partie et, plus intéressant encore, les deux interfaces réseau se règlent très simplement. La partie configuration est complétée par un petit outil de planification de tâches sur lequel on revient assez rarement, mais qui se montre aussi pratique que simple à mettre en place. Enfin, c'est bien sûr par un tour du côté du « centre de paquets » que nous terminons cette partie consacrée au logiciel du DS620Slim. Le centre de paquets c'est en quelque sorte l'AppStore de Synology si ce n'est que comme chez la plupart des fabricants de NAS, les applications sont toutes gratuites.

Le choix est particulièrement vaste sur DSM avec des utilitaires liés au téléchargement et à la mise en place d'un véritable serveur FTP. Il y a aussi bien sûr des outils destinés à gérer la synchronisation dans le cloud et tout ce qu'il faut pour synchroniser des données avec, notamment, la suite Active Backup. On notera la présence de très nombreuses applications multimédias, et ce, même si par rapport à QNAP, Synology n'intègre aucun connecteur HDMI ni aucune télécommande à ses NAS. Audio Station, Photo Station et Video Station - les solutions maisons - ne sont peut-être pas les plus puissantes, mais elles sont bien intégrées à l'interface logicielle. Elles sont de plus complétées par les inévitables iTunes Server et Plex Media Server pour ne citer que deux des plus populaires. L'entreprise n'est pas négligée avec des outils tels que WordPress, Bravia Signage ou Apache HTTP Server.

Clipboard 7.jpg
Le moniteur de ressources permet de surveiller tous les éléments vitaux du NAS © Nerces pour Clubic

Clipboard 8.jpg
Un gestionnaire de stockage indispensable pour créer sa pile RAID © Nerces pour Clubic

Ces derniers outils sont peut-être moins indiqués pour un NAS comme le DS620Slim, mais - nous l'avons dit - Synology ne fait pas de réelle distinction entre ses différents NAS. C'est peut-être l'un des reproches que l'on peut formuler à l'encontre de son centre de paquets qui pourrait sans doute profiter de davantage de filtres, mais il y a déjà une catégorisation en fonction du type de modules : productivité, multimédia, outils de développeur, suite collaborative, sauvegarde, sécurité ou surveillance constituent quelques-unes de ces catégories qui aident bien à s'y retrouver. La surveillance est d'ailleurs l'une des options les plus régulièrement mises en avant par les promoteurs de NAS avec la possibilité de connecter un grand nombre de caméras sur IP afin de profiter d'une station bon marché de surveillance vidéo pour un magasin par exemple.

Clipboard 6.jpg
Download Station n'a pas beaucoup évolué avec les années, mais il reste convaincant © Nerces pour Clubic

Clipboard 10.jpg
Le « conseiller sécurité » est un module indiqué si on ne connaît pas bien les réseaux © Nerces pour Clubic

Clipboard 11.jpg
Un aperçu des multiples outils de configuration : ici l'interface réseau © Nerces pour Clubic

Clipboard 12.jpg
MailServer n'est que l'une des innombrables applications accessibles via le « centre de paquets » © Nerces pour Clubic

Échauffement, nuisances sonores et performances

Nos tests de NAS sont réalisés - dans la mesure du possible - dans les mêmes conditions. Ainsi, nous utilisons pour le stockage 2 à 4 SSD 860 EVO de marque Samsung et d'une capacité de 250 Go. Ces SSD siéent à merveille à notre NAS du jour puisqu'ils sont parfaitement adaptés à ses petits berceaux 2,5 pouces. Hélas, Synology n'a en revanche pas jugé bon de proposer de connectique réseau 10 GbE, nos tests de débits se sont donc contentés des seuls ports Gigabit avec ce que cela suppose comme limite atteinte déjà par de très nombreux NAS. Afin de ne pas encombrer cette page, nous limitons la présentation des tests à des mesures de performances sous CrystalDiskMark / en copie de fichiers Windows 10, à une mesure de la température au niveau des disques, des nuisances sonores enregistrées à une distance d'un mètre et de la consommation relevée à la prise.

Synology DS620Slim_mesures_1.jpg
À gauche, les mesures au repos et, à droite, en charge

Crystal_RAID1.jpg
Performances mesurées par CrystalDiskMark sur un volume RAID1

Crystal_RAID5.jpg
Performances mesurées par CrystalDiskMark sur un volume RAID5

Copie_RAID5.jpg
Performances mesurées en copie de fichiers sous Windows 10

Sans grande surprise, le DS620Slim sature aisément la bande passante de notre port Gigabit Ethernet. La puissance du processeur Intel Celeron J3355 - un double-cœur cadencé à 2 GHz - épaulé par ses 2 Go de mémoire vive seront donc bien suffisants pour un usage domestique évidemment, mais également dans le cadre d'une PME avec plusieurs accès simultanés à la machine.

Histoire de parfaire le bilan déjà très favorable du DS620Slim, il nous faut encore souligner la faible consommation enregistrée : au repos à peine plus de 10 W alors qu'en charge - mais avec seulement quatre disques sur six possibles - nous dépassons tout juste les 15 W. Enfin, rien à redire non plus du côté des nuisances sonores, particulièrement contenues, alors que Synology a fait confiance à un ventilateur 80 x 80 mm que l'on entend finalement qu'en de rares occasions. Notons toutefois à ce niveau que les résultats peuvent nettement varier avec deux disques de plus, surtout si on prend en considération le petit volume du DS620Slim et le fait que nos SSD 860 EVO sont plus calorifères.

20191012_150910_resultat.jpg
Nous aurions bien vu un port USB 3.0 en façade © Nerces pour Clubic

Synology DS620Slim : l'avis de Clubic

Par le passé, nous avions particulièrement apprécié les modèles Slim de Synology, alors limités à quatre disques. En passant la vitesse supérieure et en autorisant maintenant un maximum de six unités, le constructeur taïwanais rend son produit plus intéressant encore. Le DS620Slim est effectivement bien plus polyvalent que par le passé sans trop augmenter son encombrement. Il n'est bien sûr pas indispensable de peupler d'entrée les six emplacements et on pourra très bien imaginer son développement dans la durée. L'interface logicielle et les options traditionnelles de Synology feront le reste et achèveront de faire de ce produit un modèle de référence pour qui souhaitent limiter l'encombrement sans (trop) sacrifier la capacité.

Tout n'est cependant pas parfait chez Synology et le DS620Slim fait quelques concessions pour le moins surprenantes. On s'étonne par exemple de n'avoir aucune option 10 GbE alors que c'est de plus en plus à la mode. On s'étonne aussi que Synology ne permette pas le branchement d'un de ces modules d'extension, même si nous reconnaissons que cela gâcherait le côté lilliputien du produit. Reste que le plus gros regret à formuler est sans conteste celui du produit. À près de 550 euros, il s'agit d'un modèle coûteux auquel il faut encore ajouter le prix des disques, plus élevé à capacité égale que des modèles 3,5 pouces. Un prix qui fait encore plus mal dès lors qu'on le compare à ce qui se pratique aux États-Unis : il y est vendu à peine 450 dollars... même les différences de taxes ne suffisent pas à expliquer un tel écart. Dommage.

Synology DS620Slim

Les plus
+ 6 baies et jusqu'à 30 To en RAID 6
+ Un encombrement minimum
+ Interface logicielle toujours remarquable
+ Excellentes performances
+ Faibles nuisances sonores / consommation
Les moins
- Prix élevé pour l'ensemble NAS + disques
- Aucune option 10 GbE
- Impossible de connecter les extensions Synology
- Pas de port USB en façade
4

Acheter le Synology DS620Slim
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top