Synology DSM 5.1 : cap sur l'auto-hébergement (màj)

Par
Le 07 novembre 2014
 0
Quelques jours après l'avoir dévoilé lors de sa nouvelle conférence annuelle, Synology a publié aujourd'hui une version préliminaire de la prochaine mise à jour de son DiskStation Manager, DSM 5.1. L'occasion de faire le point sur ses apports, en particulier sur les fonctionnalités les plus grand public, après nous être concentrés la semaine dernière sur quelques unes destinées aux entreprises.

Mise à jour : La version finale de DiskStation Manager 5.1 est désormais disponible au téléchargement après six semaines de bêta. La mise à jour est accessible gratuitement via les outils du fabricant, et compatible avec tous les modèles DiskStation ou RackStation x11 et gammes supérieures.


(Publication initiale, 23 septembre 2014, 18h46)

Nous vous avions effectivement présenté le nouveau Conseiller de sécurité, qui décharge le salarié technophile catapulté DSI d'une PME, mais qui est également bienvenu chez un particulier. Le DSM 5.1 détecte effectivement les logiciels malveillants et signale les mots de passe faibles ou les mises à jour en attente, qu'il peut désormais installer automatiquement.

DSM 5.1 apporte également d'autres améliorations, qui permettent au particulier et à l'entreprise de tendre vers l'auto-hébergement, pour s'émanciper des services en ligne centralisés d'une minorité d'éditeurs.

01f9000007637729-photo-dsm-5-1.jpg

Centraliser et auto-héberger ses médias


En matière de cloud privé pur et dur, le futur nouveau système d'exploitation des NAS de Synology apporte pour commencer une refonte de la Video Station. Cette solution permettant de confectionner son propre service de vidéo à la demande bénéficie d'une interface plus épurée et permet d'identifier les vidéos qui ont été démarrées et celles qui ont été vues. Elle peut en outre télécharger automatiquement des sous-titres.

Le nouveau DSM inaugure également une Note Station, une alternative auto-hébergée à Evernote, OneNote et consorts. Ce gestionnaire de notes offre des fonctions collaboratives, avec un historique des modifications notamment, ainsi qu'une possibilité de chiffrer et de protéger individuellement par un mot de passe des notes.

D'une manière générale les Photo Station, Video Station, Music Station et Note Station facilitent le partage sous forme de lien. Et chacune de ces solutions est accompagnée d'applications Android et iOS, également mises à jour.

Synchronisation et sauvegarde en ligne, serveur CardDAV et serveur proxy


Dans le même registre, le DSM 5.1 accueille enfin un serveur CardDAV, qui permet de synchroniser son carnet d'adresses entre plusieurs appareils, comme on le fait avec Gmail ou iCloud. Mais Synology a oublié CalDAV, l'équivalent pour les calendriers, ce qui retiendra malheureusement la plupart des utilisateurs sur des services centralisés ou sur des solutions tierces comme ownCloud.

014f000007637731-photo-dsm-5-1.jpg

Pour ce qui est de la sauvegarde hors site, Synology améliore ses solutions Cloud Sync et Cloud Backup. Le premier s'ouvre à OneDrive de Microsoft et à hubiC d'OVH, et permet la synchronisation sélective par répertoire, par type ou par taille de fichier, tout comme la solution auto-hébergée Cloud Station désormais.

Le dernier s'ouvre à Microsoft Azure et à SFR Backup, et améliore la prise en charge d'Amazon Glacier. Malheureusement les services de sauvegarde plus grand public tels que Backblaze ou Crashplan, pourtant populaires, nécessitent encore l'installation d'extensions tierces.

Citons enfin l'arrivée d'un serveur proxy, offrant à la fois des fonctions de mise en cache, pour économiser de la bande passante, ainsi que des fonctions de filtrage, à destination des entreprises.

01cc000007637733-photo-dsm-5-1.jpg
Synology fournit malheureusement toujours aussi peu de captures d'écran

La première bêta de DSM 5.1 est donc disponible dès à présent, pour tous les NAS Synology DiskStation ou RackStation de la gamme x11 ou plus récents.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top