Test SSD Western Digital WD_Black SN750 SE : un refresh pas totalement convaincant

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
06 septembre 2021 à 15h36
2
Western Digital WD_Black SN750 SE © Western Digital
© Western Digital

Prenant un peu tout le monde de court, Western Digital a lancé seulement quelques semaines après le SN850, un nouveau SSD NVMe, le SN750 SE. Difficile de voir comment un tel produit pourrait trouver sa place entre le fer-de-lance que nous venons de citer et le (un peu) plus ancien SN750, très bien accueilli par la critique autant que le public.

Western Digital WD_Black SN750 SE
  • Honnêtes performances
  • Endurance correcte
  • Excellent soft Dashboard
  • Garantie de 5 ans
  • Échauffement mesuré
  • Plus cher que le WD_Black SN750
  • Pas de version 2 ou 4 To ?
  • Écriture un peu en retrait

En réalité, il semble surtout question de rationaliser son processus de fabrication afin de faire table rase du passé. Western Digital a innové en étant l’un des premiers à proposer un modèle parmi les plus rapides – en « génération » 7 Go/s – il cherche maintenant à faire des « économies » sur le reste de sa gamme et comme vous n’allez pas tarder à vous en rendre compte, disons que Western Digital souffle ici le chaud et le froid en tout cas en ce qui nous concerne directement, nous autres consommateurs.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Nerces
Un PCB remarquablement « nu » © Nerces

Fiche technique du Western Digital WD_Black SN750 SE

En premier lieu il existe un partenariat avec Electronic Arts qui permet à Western Digital d’offrir un code Battlefield 2042 pour l’achat d’un WD_Black SN750 SE, mais reconnaissons que cela ne nous concerne pas tant que ça. En revanche, on note tout de suite qu’une capacité – le modèle 4 To – disparaît entre le passage du SN750 au SN750 SE. Gageons que ce format de SSD NVMe n’est clairement pas le plus vendu. Plus surprenant, la capacité 2 To tire aussi sa révérence. Là, nous ne nous expliquons pas ce choix.

Le Western Digital WD_Black SN750 SE, c’est :

  • Format : NVMe M.2 2280
  • Interface : PCIe NVMe Gen 4 4x
  • Contrôleur : Phison PS5019-E19
  • Puces mémoire : NAND TLC 3D de marque inconnue
  • Capacité : 250 Go, 512 Go ou 1 To
  • Endurance annoncée en écriture : 200 To (version 250 Go), 300 To (version 500 Go) et 600 To (version 1 To)
  • Débits annoncés en lecture séquentielle : jusqu’à 3,2 Go/s (version 250 Go) et jusqu’à 3,6 Go (versions 500 Go / 1 To)
  • Débits annoncés en écriture séquentielle : jusqu’à 1 Go/s (version 250 Go), jusqu’à 2 Go/s (version 500 Go) et jusqu’à 2,83 Go/s (version 1 To)
  • Dimensions : 22 x 80 x 2,4 mm
  • Température opérationnelle : entre 0°C et 70°C
  • Logiciel : oui Western Digital Dashboard
  • Prise en charge du Trim : oui
  • Garantie : 5 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 69,99 € (version 250 Go), 105,99€ (version 500 Go) et 204,99 € (version 1 To)

En dehors de cette disparition des versions de « grande capacité », la fiche technique du WD_Black SN750 SE n’a rien de bien extraordinaire. On notera tout de même l’absence de versions avec dissipateur thermique, des débits en écriture peut-être un peu faibles et, surtout, une tarification sensiblement plus élevée que celle du SN750.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Nerces
© Nerces

Un PCB « à l’économie » ?

Pour information, nous avons reçu la version la plus « musclée » de ce nouveau SSD Western Digital, autrement dit un modèle doté de 1 Go de capacité de stockage. Pourtant au premier coup d’œil posé sur le SSD de la bête, c’est l’impression de simplicité qui prédomine. Nous l’avons dit, aucun dissipateur pour nous boucher la vue, mais il n’est pas non plus question de placer d’autocollants thermiques pour le constructeur américain qui fait visiblement confiance à son petit SSD pour ne pas chauffer outre mesure.

Tous les composants du SSD sont situés sur une face du PCB qui se trouve donc entièrement nu de l’autre côté. Il faut dire que des composants, il n’y en a pas des masses. On retrouve tout de même la puce mémoire, mais sur notre modèle il était particulièrement difficile de déchiffrer la moindre inscription et Western Digital n’est guère plus bavard sur sa provenance. En revanche, on repère beaucoup plus aisément le contrôleur et, là, petite surprise : Western Digital a l’habitude d’intégrer des contrôleurs de son cru, mais ce n’est pas le cas ici.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Nerces
© Nerces

Pour le WD_Black SN750 SE, il a donc fait appel aux services de Phison et de son PS5019-E19, un modèle que nous ne sommes pas très habitués à voir. Il ne s’agit clairement pas du haut de gamme de chez Phison ce qui tombe de toute façon plutôt bien, Western Digital a ici dans l’idée de produire un SSD à petit prix. Parmi les nombreuses caractéristiques de ce contrôleur, on notera principalement qu’il ne nécessite pas la moindre puce de DRAM à ses côtés pour fonctionner. Gage de simplicité bien sûr, mais aussi performances en baisse, sans aucun doute.

Il n’y a pas grand-chose d’autre à signaler pour ce WD_Black SN750 SE dont le PCB dépouillé est à coup sûr le trait le plus caractéristique. Il s’agit d’un SSD au format M.2-2280, les dimensions les plus classiques pour ce genre de produits : 22 millimètres de large pour 80 mm de long. Compte tenu de l’absence de puces sur un côté du PCB, il est aussi l’un des plus fins actuellement sur le marché et ne devrait poser de problème à aucune configuration.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Nerces
© Nerces

Débits en lecture / écriture et échauffement

Configuration de test

  • Carte-mère Asus Z590-E Gaming WiFi
  • Processeur Intel Core i9-11900K
  • Mémoire Corsair Dominator Platinum RGB 32 Go DDR4 4000 CL19
  • Carte graphique Asus TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD système Sabrent Rocket 4.0 2 To
  • Refroidissement Corsair iCUE H150i RGB Pro XT 360mm
  • Refroidisseur SSD be quiet! MC1

Soucieux de produire un SSD plutôt bon marché, Western Digital ne met pas particulièrement en avant toutes les performances de son WD_Black SN750 SE. Il souligne tout de même des débits élevés en lecture que nous ne manquerons évidemment pas de vérifier. Notons ici que l’endurance de ce nouveau modèle est – à capacité égale – identique à celle du WD_Black SN750. Pas d’entourloupe de ce point de vue là.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Nerces
Débits mesurés avec ATTO Disk Benchmark © Nerces

Sur nos premiers tests avec ATTO Disk Benchmark, nous sommes plutôt très satisfaits des résultats : sur les plus petits fichiers, le WD_Black SN750 SE est largement au niveau de la concurrence et même des meilleurs SSD du marché. Hélas, ce bon comportement ne dure qu’un temps et nous tombons très vite face à des résultats plus en adéquation avec le profil de ce SSD.

Attention, rien de catastrophique à signaler, mais avec « seulement » 3,3 Go/s de débits en lecture séquentielle, on ne peut pas dire que l’on va battre des records. Plus surprenant en revanche, ce sont les performances finalement meilleures sur les tests d’écriture d’ATTO Disk Benchmark.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Nerces
Débits mesurés avec CrystalDiskMark © Nerces

Une incongruité que nous retrouvons partiellement avec CrystalDiskMark qui nous permet grosso modo de venir confirmer les résultats précédemment observés. Les résultats en lecture / écriture séquentielle n’ont rien d’extraordinaire et ne permettent finalement pas vraiment de distinguer le WD_Black SN750 SE de son grand frère WD_Black SN750. En lecture / écriture aléatoire, il est un tout petit peu meilleur et signe de très bonnes performances.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Nerces
Débits observés en écriture sur une copie « simple » via Windows 10 © Nerces

À l’usage, nous n’avons pas de remarques particulières à formuler à l’encontre de ce SSD qui fonctionne le plus normalement du monde… comme d’ailleurs le faisait le WD_Black SN750. Notre test de copie d’un très gros fichier (plus de 200 Go) via l’explorateur de fichiers de Windows 10 est un peu moins favorable avec de bons débits sur 60% du fichier (environ 2 Go/s) et une chute sensible par la suite : on se maintient cependant à un bon 920-930 Mo/s. Là encore, nous faisons jeu égal avec le WD_Black SN750.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Nerces
Test d'écriture sur la totalité du SSD avec AIDA64 © Nerces

En réalité, les choses se compliquent avec notre test de vérification de la gestion du cache. Pour cela, nous utilisons le test d’écriture linéaire d’AIDA64 qui sature l’intégralité du SSD et renseigne sur la plus petite chute de débit.

En début « de course », nous notons des résultats un peu plus faibles que sur les benchs précédents à environ 2,7 Go/s. Le problème survient au bout de 15% de la surface du disque avec une première et très importante chute : on plafonne alors à 850 Mo/s… de manière très stable jusqu’à atteindre 80% de la capacité du disque. Là, c’est un peu la soupe à la grimace, on tombe cette fois à plus ou moins 340 Mo/s avec des minimums autour de 140 Mo/s.

Notre test est extrême, vous le savez et ne représente pas une utilisation classique du SSD. Il nous faut toutefois signaler cela comme une faiblesse importante du WD_Black SN750 SE, d’autant que les chutes – quoique présentes – étaient moins marquées sur le WD_Black SN750.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Nerces

Heureusement, le WD_Black SN750 SE peut s’enorgueillir d’un très bon comportement vis-à-vis de l’échauffement. Compte tenu de ses performances mesurées, ce n’est pas une surprise. Si la température au repos (environ 28°C) n’a guère de sens, il nous faut louer le maximum de 58°C obtenu dans un boîtier ouvert, mais sans ventilation directe avec, simplement, l’adjonction d’un refroidisseur be quiet! MC1 sur le SSD.

Dashboard : toujours ce qui se fait de mieux

Nous terminons comme toujours par un commentaire sur la partie logiciel, le soft compagnon que les fabricants livrent parfois avec leur matériel. Dans le cas de Western Digital, cela mérite un paragraphe spécial puisque le Dashboard est tout simplement le meilleur que nous ayons pu utiliser depuis que nous testons les SSD sur Clubic. Inutile d’en faire tout un panégyrique, mais nous apprécions d’abord qu’il soit bien organisé et traduit dans un français de qualité ce qui rendra de fiers services aux moins habitués d’entre nous.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Nerces
Dashboard est le meilleur logiciel compagnon pour SSD © Nerces

Partagé en quatre panneaux, il n’oublie pour ainsi dire aucune fonction utile depuis les informations sur le volume en cours, son espace occupé et sa durée de vie estimée. Dommage cependant, nous n’avons pas clairement d’information sur le nombre d’octets déjà écrits comme peut le faire Samsung par exemple. Bien sûr Dashboard informe aussi directement de l’existence d’une mise à jour du micrologiciel laquelle se fait le plus simplement du monde, même si Western Digital se doit de préciser que l’opération comporte toujours des risques.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Nerces
Il est complet et doté de fonctionnalités très pratiques © Nerces

Enfin, les autres onglets, sans doute un peu plus techniques permettent d’avoir des informations très précises sur l’activité actuelle du disque (lecture / écriture), mais aussi un relevé détaillé de sa température. Pratique. La mise à jour du micrologiciel donc ainsi que les informations S.M.A.R.T. et quelques options viennent compléter la liste. Sachez enfin que Western Digital distribue aussi une version spéciale du très bon Acronis True Image. Difficile de demander plus côté logiciels.

Western Digital WD_Black SN750 SE © Western Digital
Une édition spéciales est fournie avec un code Battlefield 2042 © Western Digital

Western Digital WD_Black SN750 SE : l’avis de Clubic

Nous venons de terminer notre papier en évoquant l’excellence logicielle de ce WD_Black SN750 SE qui, comme toujours chez Western Digital, est vraiment un modèle du genre. Hélas, le constructeur américain ne va pas recueillir que des louanges avec ce produit.

Le WD_Black SN750 SE n’est pas un mauvais produit. Proposé à un tarif tout à fait décent et digne de performances plus qu’honorables, il n’a pas à rougir de la comparaison d’autant que Western Digital n’en profite pas pour réduire encore et toujours l’endurance comme c’est souvent le cas.

Non, le principal problème c’est qu’on a du mal à voir la finalité du produit par rapport au WD_Black SN750. Ou plutôt on craint de la comprendre : financière. Le nouveau modèle est effectivement un poil plus rapide en lecture, mais à ce niveau c'est imperceptible alors qu’il est sensiblement moins rapide en écriture pour un tarif qui progresse notablement.

Le WD_Black SN750 SE n’est pas un mauvais produit non, mais si vous avez moyen de mettre la main sur un WD_Black SN750, cela nous semble plus intéressant.

Western Digital WD_Black SN750 SE

7

Sur le papier, le WD_Black SN750 SE est un produit plus qu'honorable : un prix contenu, des performances correctes et un logiciel d'excellente qualité. Problème, Western Digital distribue encore le WD_Black SN750, moins cher et meilleur en écriture.

Les plus

  • Honnêtes performances
  • Endurance correcte
  • Excellent soft Dashboard
  • Garantie de 5 ans
  • Échauffement mesuré

Les moins

  • Plus cher que le WD_Black SN750
  • Pas de version 2 ou 4 To ?
  • Écriture un peu en retrait
Modifié le 07/09/2021 à 09h41
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La branche commerciale de la fondation Raspberry Pi lève 45 millions de dollars
NVIDIA GeForce RTX 30xx SUPER : jusqu'à 10 752 cœurs et 24 Go à 1500 $ ?
Facebook présente deux nouveaux Portal, dont un modèle portable sur batterie
Corsair : la classique M65 revient en version Ultra et sans-fil
AMD : une faille permet d'accéder à certaines pages mémoire de Windows et d'y trouver vos mots de passes
Intel ARC Alchemist : des modèles de fabricants tiers bel et bien prévus
Intel explique pourquoi il sous-traite au Taïwanais TSMC
Le SSD NVMe PNY XLR8 500Go tombe à son prix le plus bas sur Amazon
Sur le jeu Ashes of the Singularity, le Core i9-12900K dépasse largement le Ryzen 9 5950X
L'Europe souhaite investir dans les semi-conducteurs pour ne pas se faire distancer par la Chine et les États-Unis
Haut de page