Test Samsung 870 QVO : un SSD d'entrée de gamme intéressant... à partir du 2 To

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
04 août 2020 à 18h00
28
7

Commercialisée en fin d’année 2018, la première série « QVO » - le 860 - pouvait atteindre des capacités de 4 To. Annoncé en juin dernier, le 870 QVO se permet d’aller deux fois plus loin avec quatre versions / quatre capacités différentes de 1 To à 8 To.

Alors que l’on parle beaucoup plus de SSD NVMe sur Clubic, nous profitons de la sortie de la série 870 QVO de Samsung pour revenir sur des modèles 2,5 pouces certes moins performants, mais aussi souvent bien moins chers que leurs homologues M.2. Nous n’avons cependant pas été en mesure de tester le modèle le plus ambitieux de cette nouvelle gamme, la version 8 To. Nous nous sommes rabattus sur le double test des modèles dotés de 1 To et 2 To… des capacités finalement plus en phase avec les besoins - et les budgets - de tout un chacun.

Une bonne solution pour remettre à niveau un vieux PC ? © Samsung

Fiche technique du Samsung 970 QVO

Sans surprise, pour parvenir à une telle capacité sans exploser tous les budgets, Samsung a reconduit ici sa mémoire dite QLC. Pourtant, comme vous le voyez ci-dessous, le Sud-coréen continue de parler de puces MLC. L’astuce réside dans les « 4-bit » évoqués parallèlement : on stocke 4 bits de données par cellule contre 3 bits pour de la MLC classique. Chaque cellule stockant plus de données, Samsung peut réaliser des économies et proposer des capacités supérieures.

Le Samsung 870 QVO, c’est :

  • Format : 2,5 pouces
  • Interface : SATA 6 Gbps
  • Contrôleur : Samsung MKX Controller
  • Puces mémoire : Samsung V-NAND 4-bit MLC (QLC)
  • Capacité : 1 To (MZ-77Q1T0), 2 To (MZ-77Q2T0), 4 To (MZ-77Q4T0) ou 8 To (MZ-77Q8T0)
  • Mémoire cache : 1 / 2 / 4 / 8 Go LP DDR4 SDRAM pour les versions 1 / 2 / 4 / 8 To
  • Endurance annoncée en écriture : 360 / 720 / 1 440 / 2 880 To pour les versions 1 / 2 / 4 / 8 To
  • Débits annoncés en lecture : jusqu’à 560 Mo/s
  • Débits annoncés en écriture : jusqu’à 530 Mo/s
  • Dimensions : 100 x 70 x 6,8 mm
  • Poids : 46 / 46 / 54 / 57 grammes pour les versions 1 / 2 / 4 / 8 To
  • Température opérationnelle : entre 0°C et 70°C
  • Logiciel : oui, Samsung Magician
  • Prise en charge du Trim : oui
  • Garantie : 3 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 129,99 € (1 To), 279,99 € (2 To), 559,99 € (4 To) et 939,99 € (8 To)

En dehors de cette subtilité liée à l’emploi du sigle MLC par Samsung, il n’y a rien de bien étonnant sur la fiche technique du 870 QVO. Il reprend l’essentiel des caractéristiques de la gamme précédente – le 860 QVO – avec un léger changement au niveau du contrôleur (le MKX prend la place du MJX, toujours de marque Samsung). Les débits en lecture / écriture semblent devoir être identiques et même l’endurance affichée par le Sud-coréen est similaire avec, bien sûr, une montée notable sur la version 8 To et ses 2 880 TBW.

Format 2,5 pouces et interface SATA III : rien à signaler de particulier © Samsung

Jamais aussi bien servi que par soi-même

Géant du semi-conducteur, Samsung fait partie de ces rares sociétés capables de concevoir et produire tous les composants d’un SSD. Il n’est de fait pas surprenant de retrouver des puces Samsung à tous les étages de ce 870 QVO. En premier lieu, les 1 To, 2 To, 4 To ou 8 To de mémoire QLC sont donc conçus par Samsung. Il s’agit de la seconde génération de sa QLC NAND. Elle passe de 64 couches à 96 couches : voilà sans doute pourquoi Samsung a pu doubler ainsi la capacité maximale de son SSD entre la génération 860 et 870 QVO.

Nous l’avons dit, le contrôleur a changé entre les deux versions, mais il reste un produit Samsung. Le constructeur ne détaille guère les différences entre ces deux contrôleurs, mais gageons que la gestion de plus de 4 To est une des nouvelles caractéristiques. Enfin, comme tous les constructeurs de SSD, Samsung intègre une petite quantité de DRAM qui va de pair avec le contrôleur. Il s’agit de DDR4 basse consommation dont la quantité varie en fonction de la capacité du SSD : 1 et 2 Go sur les modèles 1 et 2 To que nous avons eu entre les mains, 4 et 8 Go pour les versions 4 et 8 To. Toujours signé Samsung.

Quatre modèles existent (1, 2, 4 et 8 To), mais le boîtier reste le même © Samsung

Pour le reste, rien que de très classique et, comme souvent, le boîtier 2,5 pouces est au trois-quarts vide alors que le minuscule PCB est ramassé autour du double connecteur SATA (données / alimentation). Notons que comme tous ses concurrents, Samsung propose une garantie « duale » : 3 ans ou dès lors que l’endurance est atteinte. À ce niveau, le constructeur n’est pas loin d’exagérer : il met effectivement en avant une endurance doublée entre le 860 QVO et le 870 QVO alors qu’à capacité égale, celle-ci est identique.

Samsung est en mesure de proposer une endurance de 2 880 TBW grâce à la sortie du fameux modèle de 8 To qui n'existait pas précédemment. Rien que de très normal donc. Sur nos 1 et 2 To, l’endurance est annoncée à 360 TBW et 720 TBW. Cela veut dire que le Petit Poucet de la gamme gère l’écriture quotidienne de 200 Go par jour pendant 5 ans : une valeur bien suffisante pour la plupart des besoins, mais qui ne nous empêche pas de tiquer un peu à l’idée d’une espèce de « date de péremption » du disque.

Un PCB particulièrement compact sur les modèles 1 / 2 To © Nerces pour Clubic

Débits en lecture / écriture et échauffement

Compte tenu de l’interface employée – le SATA III et son plafond théorique de 6 Gbits/s – il n’est évidemment pas question de retrouver avec le 870 QVO des débits proches des derniers SSD NVMe testés dans nos colonnes. Officiellement, Samsung n’avance d’ailleurs rien de vraiment mieux qu’avec la précédente gamme, le 860 QVO. Il serait donc question de proposer jusqu’à 560 Mo/s en lecture et jusqu’à 530 Mo/s en écriture. Vérifions cela.

Sous ATTO Disk Benchmark, les performances sont excellentes © Nerces pour Clubic

Nous débutons, comme à chaque fois, cette série de tests par des mesures réalisées sur ATTO Disk Benchmark. Il est amusant de constater que sur les plus petits fichiers, notre 870 QVO fait finalement mieux que certains modèles NVMe les plus performants avec, notamment, plus de 150 Mo/s en lecture / écriture sur des fichiers de 2 Ko. Le plafond de performances est atteint dès les tests sur des fichiers de 128 Ko avec des valeurs un peu en-deçà de ce qu’annonce Samsung, mais rien de dramatique : 535 Mo/s en lecture et 505 Mo/s en écriture.

Tant que le cache n'est pas « débordé », les performances sont excellentes © Nerces pour Clubic

En passant à CrystalDiskMark, nous avons voulu aller plus loin afin de vérifier le fonctionnement du cache, en particulier parce que nous connaissions les limites du 860 QVO. Lorsque le logiciel est réglé sur des fichiers de 1 GiB, rien à signaler : les performances sont conformes à ce qu’évoque Samsung et ce que nous retrouvions sur ATTO Disk Benchmark. On remarque simplement que le séquentiel est plus efficace que l’aléatoire, comme sur l’immense majorité des autres SSD cela dit.

Dès lors que le cache est « débordé », on peut parler d'effondrement des débits © Nerces pour Clubic

En revanche, dès lors que l’on passe sur des fichiers de 64 GiB – le maximum sur CrystalDiskMark – on remarque un effondrement en écriture alors que les débits en lecture restent similaires. Un tel décalage est caractéristique d’un cache « dépassé par les événements ». Sur le modèle 1 To que nous testions à ce moment-là, le cache est au maximum de 42 Go géré « intelligemment » par le système TurboWrite de Samsung. Sur les autres versions et donc le 2 To que nous avons aussi testé, le cache peut monter jusqu’à 78 Go.

870 QVO 1 To : la copie de fichiers tombe sous les 80 Mo/s © Nerces pour Clubic
870 QVO 2 To : cache « dépassé », on reste autour des 150 Mo/s © Nerces pour Clubic

Reste que les deux disques se comportent différemment lorsque ledit cache est « débordé ». Nous avons choisi de mettre en évidence le phénomène avec la copie de fichiers sous Windows 10. Sur le modèle 1 To, les débits en écriture chutent nettement pour ne plus atteindre que 75-80 Mo/s, C’est-à-dire moins qu’un banal disque dur. Sur le modèle 2 To, les choses sont moins critiques avec une descente du débit en écriture autour de 150 Mo/s. En utilisation courante, non seulement la baisse de débit interviendra plus tard – voire moins souvent – avec le modèle 2 To, mais en plus son impact sera moins sensible.

Nous concluons nos mesures avec la présentation de nos relevés de températures. Vous vous en doutez, par rapport à nos derniers tests de SSD – des produits NVMe au format M.2 – un disque comme le 870 QVO est bien moins générateur de chaleur. Moins performant et disposant de plus d’espace, il ne dépasse pour ainsi dire jamais les 45°C : les seules pointes enregistrées à 47°C l’ont été alors que la température extérieure était particulièrement élevée et que nous avions lourdement sollicité le produit de Samsung. Aucune inquiétude à avoir donc de ce côté-là.

Le Samsung Magician intègre un petit outil de mesure des performances © Nerces pour Clubic

Fidèle au poste, Samsung Magician à la gestion

Sans grande surprise, Samsung n’a pas modifié son utilitaire de gestion des SSD depuis notre dernier test d’un modèle du Sud-coréen, le 970 PRO passé entre nos mains début juillet. Il est donc une fois encore question de l’outil Samsung Magician que le fabricant met régulièrement à jour. En premier lieu et compte tenu des questions d’endurance des disques, il est bon que Samsung garde de manière très visible l’information des octets déjà écrits sur ses SSD : tous les constructeurs ne le proposent pas. Nous apprécions également que l’application dispose d’une interface travaillée.

Samsung Magician affiche toutes les informations essentielles, de manière très lisible © Nerces pour Clubic

Bien sûr, c’est une question de goûts, mais de toutes les applications compagnons fournies par les fabricants de SSD, celle de Samsung nous semble être la plus esthétique. Elle dispose bien sûr des outils classiques pour la mise à jour du micrologiciel, l’affichage des informations S.M.A.R.T. ou la présentation des informations générales. On retiendra aussi la présence d’un outil d’over provisionning, d’un petit utilitaire de mesure des performances et de trois accessoires pour procéder à un effacement « sécurisé » des données, à l’annulation du chiffrement des données ou, au contraire l'activation de cette protection via BitLocker. Une application complète et bien pensée en somme.

Dommage, nous n'avons pas pu mettre la main sur le modèle 8 To © Samsung

Samsung 870 QVO : l’avis de Clubic

Afin de proposer des tarifs toujours plus bas, les fabricants de SSD essayent de multiples techniques. Pour Samsung, cela se traduit par l’utilisation de la mémoire QLC et son stockage des données sur 4 bits. Une technique qui n’est finalement pas nouvelle puisque cela fait bientôt deux ans que le Sud-coréen a présenté ses premiers modèles et c’est peut-être là tout le problème du 870 QVO qui nous intéresse aujourd’hui.

En effet, en dehors de la disponibilité d’une version 8 To, on peine à avoir les améliorations par rapport au 860 QVO sorti en fin d’année 2018. Les performances sont similaires – de toutes façons limitées par l’interface SATA III – et, plus gênant, on retrouve les mêmes défauts. Lorsque le cache est débordé le modèle 1 To chute autour des 80 Mo/s en écriture et on a toujours ce côté « date de péremption » avec une endurance qui ne conviendra pas à tous les usages.

Des problèmes qui subsistent alors que le tarif est identique – voire très légèrement supérieur – à celui du 860 QVO. Le 870 QVO est un SSD intéressant dont il faut privilégier la version 2 To qui propose des performances suffisantes dans la majorité des cas, mais sur ce coup-là, on a du mal à comprendre la stratégie de Samsung.

Samsung 870 QVO

7

Le 870 QVO souffle le chaud et le froid. Le chaud d'abord parce qu'il dispose d'un coût au gigaoctet relativement faible et procure des performances globalement intéressantes. Le froid cependant parce que les problèmes de dépassement du cache et d'endurance du précédent modèle - le 860 QVO - sont toujours présents et que, encore disponible, ce dernier est meilleur marché. Un achat à envisager, mais plutôt pour les modèles ≥ 2 To.

Les plus

  • Jusqu'à 8 To de stockage
  • Performances de bon niveau, avec le cache
  • Cache de bonne taille sur les modèles 2 / 4 / 8 To
  • Échauffement très mesuré
  • Logiciel Samsung Magician réussi

Les moins

  • Peu (pas ?) d'améliorations sur la série 860 QVO
  • Trois ans de garantie contre cinq sur de nombreux SSD
  • L'endurance, toujours un sujet sensible
  • Effondrement des débits sitôt le cache débordé, surtout sur le modèle 1 To
Modifié le 05/08/2020 à 00h27
28
16
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top