CompactFlash : vers une révolution des spécifications ?

30 novembre 2010 à 10h22
0
La CompactFlash finira-t-elle finalement par faire table rase du passé pour se remettre à la page ? C'est en tout cas ce qu'attendent impatiemment trois acteurs du marché de la photo et de la vidéo professionnel. Le fabricant de carte mémoire SanDisk et les fabricants de matériel photo et/ou vidéo Nikon et Sony ont effectivement élaboré conjointement de nouvelles spécifications, qu'ils ont récemment soumis à la CompactFlash Association dans l'espoir d'une standardisation.

00BE000003789196-photo-sandisk-extreme-pro-64-go.jpg
Une CompactFlash "pro" haut de gamme revendique aujourd'hui 90 Mo/s

Ces spécifications concrétiseraient enfin l'adoption d'une interface moderne, le PCI-Express en l'occurrence, pour un taux de transfert jusqu'à 500 Mo/s. Les toutes récentes spécifications CF 6.0 plafonnent quant à elles à 167 Mo/s, en dépit d'une évolution inattendue de la vieillissante interface Parallel ATA. Le Serial ATA, culminant aujourd'hui à 600 Mo/s, avait un temps été évoqué. L'une ou l'autre de ces interfaces modernes présentent quoi qu'il en soit l'intérêt d'être démocratisées dans la quasi-totalité des ordinateurs commercialisés à ce jour, de quoi y connecter ces hypothétiques cartes mémoires sans aucun intermédiaire.

Ces nouvelles spécifications répondent aux besoins du marché professionnel. Son taux de transfert plus élevé permettrait par exemple une prise de vue au format RAW en rafale continue, sans avoir recours à une mémoire cache limitée.

Les futures cartes mémoire CompactFlash s'en tiendraient enfin au form factor actuel, mais elles ne seraient vraisemblablement pas compatibles avec les cartes ou les dispositifs reposant sur la norme actuelle.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top