Coronavirus : un député ironise sur la prétendue responsabilité de la 5G dans la propagation du virus

23 mars 2020 à 13h35
0
Antenne-5G-Marseille-Clubic-Orange-b.png
La 5G, source du coronavirus, vraiment ? (© Alexandre Boero pour Clubic)

La technologie mobile de cinquième génération serait, selon certains, la cause de la diffusion du Covid-19 dans le monde.

À chaque phénomène d'ampleur ses théories farfelues, et le coronavirus ne fait pas exception à cette règle. Le député de la majorité Éric Bothorel s'est d'ailleurs amusé sur les réseaux sociaux de l'une d'entre elles, qui soutient que le Covid-19 serait parti de Wuhan, en Chine, du fait de la présence d'innombrables antennes partout dans la ville.


« Fallait bien que ça arrive », ironise Éric Bothorel

Le député LREM Éric Bothorel a relayé, ce week-end sur Twitter, le mail reçu dans sa messagerie électronique de l'Assemblée nationale par un généreux « lanceur d'alerte », pour qui la 5G serait responsable de l'apparition du coronavirus. « Une semaine avant l'apparition des premiers cas critiques de coronavirus en Chine à Wuhan, fut inauguré en grande pompe le réseau 5G de la ville, le plus performant au monde », explique la mystérieuse source. « À cette date très précise, tous les habitants de Wuhan sont massivement tombés malade », dit le mail.

Particulièrement concerné par les questions liées au numérique en raison de ses activités dans le privé (administrateur d'un espace de coworking, initiateur de plusieurs hackathons, etc.) et de ses missions à l'Assemblée nationale (co-rapporteur de la mission d'information sur la couverture numérique du territoire et co-président des groupes d'études « cybersécurité et souveraineté numérique » et « économie numérique de la donnée, de la connaissance et de l'intelligence artificielle »), Éric Bothorel a évidemment accueilli ce mail avec ironie.

« Voilà, dans la série "fallait bien que ça arrive", les mails reçus dans la boite AN pour expliquer que le virus Covid-19 n'est pas un virus mais que tout est à cause de la 5G », a réagi le député des Côtes-d'Armor sur le réseau social au petit oiseau bleu.


La 5G, des inquiétudes, oui, mais aucun rapport avec le coronavirus

Après avoir écrit vouloir consulter son « comité de reptiliens pour savoir si on arrive à dégager un consensus » et dit attendre « la modélisation de la propagation du virus qui démontrerait que la Terre est bien plate », le député a suscité de nombreuses réactions sur Twitter, pour la majorité dans le prolongement ironique de ses propos.

Ce n'est tout de même pas la première fois que le dossier de la 5G arrive sur la table en cette période de crise sanitaire. Mais si le patient zéro, le premier à avoir contracté la maladie, n'a pas été identifié, les scientifiques sont dans l'ensemble d'accord pour dire que l'épidémie proviendrait d'une source animale. Toute théorie autour de la technologie mobile est donc purement fallacieuse.

Pour autant, la 5G reste une source de polémiques. Si la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP), organisme approuvé par l'OMS, affirme que la 5G est sans danger pour l'humain, certains scientifiques ne sont pas aussi catégoriques et redoutent que l'exposition prolongée et renforcée aux ondes (les équipements se multiplient au fil des années, et la technologie demeure très récente) ne provoquent des troubles et maladies, comme des cancers ou des tumeurs, chez les plus jeunes notamment.

Modifié le 23/03/2020 à 15h04
15
13
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
scroll top