Apple anticipe un premier trimestre décevant à cause du coronavirus

18 février 2020 à 09h16
0
Apple

Le constructeur a informé ses investisseurs que malgré la réouverture des sites de production, les stocks d'iPhone seront limités dans les prochaines semaines et pénaliseront les résultats de l'entreprise.

Dans un communiqué publié sur son site web, Apple confirme être touchée de plein fouet par l'épidémie de coronavirus, qui a fait plus de 1 800 victimes en Chine depuis le mois de décembre.

Les usines redémarrent péniblement et peinent à retrouver leur rythme de croisière

L'objectif de chiffre d'affaires, compris initialement entre 63 et 67 milliards de dollars, ne sera pas tenu. Le constructeur l'explique par la récente fermeture des usines chinoises et à un stock d'iPhone plus faible dans les magasins.

Les Apple Store chinois réouvrent également au compte-goutte et pénalisent un peu plus les résultats du groupe californien. Le constructeur affirme toutefois que la demande dans le reste du monde reste forte et conforme aux prévisions.


Apple insiste malgré tout sur les précautions sanitaires prises et sur l'importance de garantir la santé de tous ses employés et de ses sous-traitants. Elle indique également vouloir doubler ses donations aux instituts de recherche luttant contre le coronavirus.

Source : Apple
Modifié le 18/02/2020 à 09h21
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Polémique autour du minuscule impôt sur les bénéfices payé par Netflix en France en 2019
scroll top