Test NVIDIA Geforce RTX 3060 Ti : le milieu de gamme ultra convaincant

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
01 décembre 2020 à 15h07
39

Quelques semaines avant des fêtes de fin d’année au goût assez particulier, nous bouclons la boucle Ampere avec le test de la RTX 3060 Ti. Compte tenu des difficultés que l’on peut rencontrer à dénicher les modèles Founders Edition, nous avons fait le choix de nous tourner d’emblée vers un modèle custom, grâce à Asus qui nous a fait parvenir une TUF Gaming GeForce RTX 3060 Ti series OC edition.

Asus TUF Gaming GeForce RTX 3060 Ti OC
  • Un poil devant la RTX 2080 S
  • Confortable en 1440p
  • Ventilation discrète et efficace
  • DLSS toujours aussi bluffant
  • ♪ Où sont les cartes ? ♫
  • 30 cm, c'est encombrant

Attention, les bloqueurs de publicité peuvent empêcher l'affichage des graphiques hébergés sur Infogram.

Notez que le test de la MSI RTX 3080 Gaming X Trio n'a pas vocation à revenir sur l'architecture Ampere en général. Pour de plus amples informations à ce niveau, veuillez consulter notre test de la NVIDIA GeForce RTX 3080 Founders Edition .

Nous ajouterons d'ici demain les performances du modèle de référence de NVIDIA : la RTX 3060 Ti Founders Edition.

Au moment de la sortie des RTX 3080 et RTX 3090, on peut dire que le département communication de NVIDIA a vraiment sorti l’artillerie lourde. Ce fut déjà un peu moins le cas avec les RTX 3070 quelques semaines plus tard et, aujourd’hui, c’est presque dans l’anonymat que nous arrive cette RTX 3060 Ti. Un décalage surprenant dans la mesure où la petite dernière est vouée à bien plus se vendre que les gros modèles passés en revue dans nos colonnes depuis la rentrée de septembre. Pensez donc, alors que le prix d’une RTX 3080 FE était fixé à 719 euros, la RTX 3060 Ti FE ne devrait coûter « que » 419 euros. L’investissement reste important, mais bien plus concevable pour de nombreux joueurs.

Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti © Nerces
Un modèle milieu de gamme plutôt imposant © Nerces pour Clubic

Fiche technique de l’Asus TUF Gaming GeForce RTX 3060 Ti series OC edition

De la même manière qu’il commercialise deux voire trois versions des RTX 3070 et RTX 3080, Asus ne se contente pas de la TUF Gaming GeForce RTX 3060 Ti series OC edition. Il nous a déjà confirmé l'existence d’une plus haut de gamme STRIX et d'une gamme DUO (avec deux ventilateurs) qui démarrera à 464,99 €.

L’Asus TUF Gaming GeForce RTX 3060 Ti series OC edition, c’est :

  • Cœurs CUDA: 4864
  • Fréquence boost: 1,785 GHz
  • Configuration mémoire : 8 Go GDDR6X
  • Interface mémoire : 256-bit
  • Cœurs de Ray tracing : 38 cœurs de 2ème génération
  • Cœurs Tensor : 152 cœurs de 3ème génération
  • Architecture NVIDIA : Ampere
  • PCI Express Gen 4 : Oui
  • NVIDIA NVLink (SLI-Ready) : Non
  • HDMI 2.1 : Oui
  • DisplayPort 1.4a : Oui
  • Connecteurs d’affichage standard : 2x HDMI 2.1, 3x DisplayPort 1.4a
  • HDCP : 2.3
  • Longueur : 301 mm
  • Largeur : 143 mm
  • Hauteur : 3 slots (2,7 slots exactement)
  • Poids : 1096 g
  • Température GPU maximale : 72°C
  • Consommation graphique : 200 Watts
  • Alimentation système recommandée : 750 Watts
  • Connecteurs d’alimentation : 1x8 broches PCIe
  • Garantie : 2 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à partir de 524,99 €
Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti © Nerces
GPU-Z ne reconnaît pas encore bien notre TUF Gaming RTX 3060 Ti series OC edition

Comme vous pourrez vous en rendre compte sur nos photos et, en particulier, sur la comparaison directe entre la TUF Gaming RTX 3080 et la TUF Gaming RTX 3060 Ti, Asus a décidé de retenir un design très proche avec des cartes grosso modo de mêmes dimensions. En revanche, la différence de poids trahit le décalage qui existe entre le haut de gamme de chez NVIDIA et celle qui doit venir remplacer la RTX 2080 Super. Le nombres de cœurs CUDA (4864), de cœurs Tensor (152) et de cœurs RT (38) est ainsi nettement revenu à la baisse par rapport à la RTX 3080 : ils sont aussi inférieurs à ce que propose la RTX 3070, confirmant ainsi la segmentation marquée des quatre modèles de cartes Ampere.

Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti © Nerces
Asus TUF Gaming 3060 Ti vs 3080 : le jeu des différences ? © Nerces pour Clubic

Un gros bébé de 30 centimètres de long

Nous l’avons dit et vous pouvez le voir sur les photos, au premier coup d’œil est un peu étonné par le volume de cette TUF Gaming RTX 3060 Ti. Compte tenu de la descente en gamme opérée par NVIDIA, on se serait attendus à retrouver une carte sensiblement plus compacte, mais Asus a sans doute estimé qu’il était préférable de conserver un bon système de refroidissement. Ce dernier est donc assez proche de celui de la TUF Gaming RTX 3080. On remarque par exemple la présence des trois ventilateurs avec, comme sur la grande sœur, le ventilateur central qui tourne en sens contraire des deux autres afin, d’après Asus, « de réduire les turbulences ».

La TUF Gaming RTX 3060 Ti series OC edition est donc aussi longue que la RTX 3080 : elle mesure 30 centimètres et occupe toujours les 2,7 emplacements PCIe… même s’il sera toujours très difficile de « trouver la virgule » et que l’on préfère parler d’une triple-occupation. La carte est donc très encombrante et ne pourra pas se glisser dans les boîtiers les plus compactes. En revanche, l’allègement du système de refroidissement, au niveau du radiateur notamment, permet de réduire sensiblement le poids de la bête : à peine au-dessus du kilogramme, elle tirera nettement moins sur le port PCIe de votre carte mère et n’imposera donc aucun accessoire de maintien.

Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti © Nerces
NVIDIA a définitivement tiré un trait sur le port USB-C © Nerces pour Clubic

200 Watts et une prise d’alimentation 8 broches

La chose avait fait couler beaucoup d’encre : à la sortie des Founders Edition de ses RTX 3080 et RTX 3090, NVIDIA avait adopté un nouveau format de connecteur d’alimentation, un modèle 12 broches que ses partenaires n’avaient pas repris pour leurs modèles customs. Dans le cas de la RTX 3060 Ti, la question se pose avec moins d’importance : la carte consomme moins que ses grandes sœurs et, en réalité, l’augmentation par rapport à la RTX 2060 Super qu’elle vient remplacer est assez faible : NVIDIA nous en donne un aperçu en évoquant un TGP de 200 Watts pour la RTX 3060 Ti FE contre 175 Watts avec la RTX 2060 Super FE.

Si la Founders Edition continue d’intégrer le port 12 broches si cher à NVIDIA, nous ne sommes pas surpris de voir un unique connecteur 8 broches « classique » sur notre TUF Gaming. De manière surprenante en revanche, Asus continue de recommander une alimentation de 750 Watts pour accompagner la carte graphique. Si NVIDIA se montre à ce sujet très discret, nous noterons qu’Asus ajoute un petit tableau pour ajuster les choses. Ainsi, il précise que l’alimentation doit aussi être fonction du processeur et ne recommande plus qu’une 650 Watts si la RTX 3060 est associée à un Intel i7 ou un AMD Ryzen 7. Logique.

Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti © Nerces
Un unique port 8 broches et le dual-BIOS © Nerces pour Clubic

8 Go de mémoire vive

Nous l’avons dit, il n’est pas ici question de revenir sur l’architecture Ampere de manière générale. Nous profitons toutefois de ce nouveau test et d’avoir entre les mains la TUF Gaming RTX 3060 Ti series OC edition pour souligner un « paradoxe » chez NVIDIA. En effet, nous retrouvons ici une carte graphique dotée de 8 Go de mémoire vidéo interfacée en 256-bit. Oui, la même quantité que sur la RTX 3070 et, finalement, ce n’est que 2 Go de moins que sur la RTX 3080. Cette dernière doit pourtant permettre de jouer en 3 840 x 2 160 alors que la RTX 3070 est présentée comme la nouvelle « reine » du 2 560 x 1 440.

De deux choses l’une, soit nous avons « trop » de mémoire vidéo sur la RTX 3060 soit NVIDIA a vu un peu juste pour les deux grandes sœurs. Les rumeurs de RTX 3080 dotées de 20 Go de GDDR6, nous portent à croire que la réponse est dans la deuxième partie de notre phrase. Pour le reste, nous n’avons pas grand-chose à signaler. La TUF Gaming RTX 3060 Ti reprend tout ce qui fait le charme du design TUF Gaming avec un produit bien caréné et dont le design n’est pas trop tape à l’œil. Notons également la présence du petit switch pour modifier le BIOS et avoir une carte plus performante ou plus silencieuse. Nous avons évidemment opté pour la première option lors de nos mesures.

Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti © NVIDIA
NVIDIA compare les spécificiés de la RTX 3060 Ti à celles de la RTX 2060 Super © NVIDIA
Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti © NVIDIA
Performances relatives des RTX 2080 Super / RTX 3060 Ti par rapport à celles de la RTX 2060 Super © NVIDIA

Performances : le haut de gamme d’il y a trois ans

Afin d’évaluer au mieux cette TUF Gaming RTX 3060 Ti, nous avons une nouvelle fois fait confiance à la configuration déjà employée sur plusieurs des cartes graphiques Ampere, les TUF Gaming RTX 3080 et RTX 3080 Gaming X Trio. Les différences avec la configuration du test des Founders Edition sont donc très légères. Voici le détail de la machine utilisée :

  • Processeur : Intel Core i9-9900K
  • Carte Mère : ASRock Extreme 4 (Chipset Intel Z390)
  • Mémoire : Corsair Dominator Platinum RGB 32 Go DDR4 4000 CL19
  • SSD « système » : Samsung Série 950 PRO, 256 Go, M.2 (Type 2280)
  • SSD « stockage » : Samsung Série 960 EVO, 2 To, SATA
  • Alimentation : Corsair RM850x, 850W Plus Gold
  • Boitier : Anidees AI8
  • Refroidissement : Noctua NH-D15
  • Moniteur : iiyama G-Master GB2888UHSU-B1, 4K 60 Hz

Si nous tentons par tous les moyens de garder des configurations similaires pour les différents tests, nous ne pouvons pas non plus faire des miracles. Nouvelle carte graphique oblige, cette TUF Gaming RTX 3060 Ti series OC edition nous a contraint à utiliser une nouvelle version des pilotes GeForce : les 457.40. Hélas, les précédents tests avaient été réalisés avec les 456.16 et ils n’ont pas été refaits. Un décalage certes réduit, mais dont il faut avoir conscience.

Outils de mesure « synthétiques »

Premier test et premier succès pour la RTX 3060 Ti signée Asus puisque la carte est effectivement plus performante que notre RTX 2080 Super. Nettement plus performante même puisque sur notre test 4K – qui n’est pas la définition de prédilection de cette carte – on progresse de près de 12%. Forcément, la RTX 2060 Super en prend pour son grade : là, la progression est d’un peu plus de 30% !

Notre second test synthétique ne nous chante cependant pas la même chanson. Sur Unigine Superposition, c’est même la RTX 2080 Super qui reprend le meilleur sur notre RTX 3060 Ti. Celle-ci ne démérité pas et l’écart est à peine supérieur à 1%, mais la communication de NVIDIA se fait de suite moins convaincante. Heureusement, en débordant la RTX 2060 Super de plus de 36%, notre cobaye du jour redore joliment son blason.

Avant d’embrayer sur des tests davantage « pratiques », nous voulions faire notre habituel crochet par le ray tracing sur 3DMark avec la scène Port Royal. Sur un plan purement comptable, c’est à nouveau la RTX 2080 Super qui prend, mais en réalité, on peut dire que les deux cartes font jeu égal : l’écart est compris dans la marge d’erreur d’un tel logiciel. Vous vous en doutez, la RTX 2060 Super est pour sa part largement distancée : notre RTX 3060 Ti lui est 37% supérieure.

Performances observées dans les jeux

Si nos tests synthétiques sont avant tout basés sur DirectX 12, notre premier jeu - DOOM Eternal - s’appuie lui sur Vulkan. Hélas, on est un peu déçus de voir que la RTX 3060 Ti est ici plus à la peine… en 4K en tout cas. Il est d’ailleurs étonnant de voir qu’elle est à mi-chemin entre la RTX 2080 Super et la RTX 2060 Super lorsque nous sommes en 2 160p, mais qu’elle prend le large dès lors que nous passons en 1 440p ou en 1 080p. En réalité, ça ne pose guère de problème vu que même à 88 images par seconde de moyenne, on ne peut éviter des creux sous les 60 ips.

Notre petite carte du jour est moins à son avantage sur The Division 2 car, cette fois, l’écart observé en 4K – très faible – se retrouve en 1 440p et il reste à l’avantage de la RTX 2080 Super. Plus gênant encore pour la TUF Gaming RTX 3060 Ti, le Full HD ne fait que confirmer la domination, même légère, de l’ancienne carte. En revanche, heureusement, elle est bien plus à son aide face à la RTX 2060 Super, largement distancée qu’elle que soit la définition d’image.

Second jeu Vulkan de notre panel, Red Dead Redemption 2 dépeint un tableau original où, bien sûr, la RTX 2060 Super ne peut pas lutter, mais où, plus intéressant, les RTX 2080 Super et RTX 3060 Ti font strictement jeu égal. Les écarts vont dans un sens puis dans l’autre, mais restent chaque fois dans la marge d’erreur de telles mesures.

Sur Control, un des rares jeux pour lequel nous avions activé l’option ray tracing, les performances de la RTX 3060 Ti sont à nouveau très proches de celles de la RTX 2080 Super. On notera un infime avantage en 4K (1 ips, ça ne compte pas) et un écart un tout petit peu plus important en Full HD. Rien de très probant… si ce n’est que la petite nouvelle fait bien jeu égal avec cette ancienne « haut de gamme ».

L’Unreal Engine 4 semble devoir faire un accueil encore meilleur à la TUF Gaming RTX 3060 Ti : elle est cette fois nettement devant la RTX 2080 Super. En 4K, l’écart s’établit à plus de 16%, mais, chose amusante, il baisse à mesure que l’on réduit la définition d’image : plus que 12% en 1 440p et « seulement » 5% en Full HD. Reste que la RTX 3060 Ti est bel et bien devant.

Un petit tour du côté de Call of Duty Modern Warfare permet de refaire briller un peu cette RTX 2080 Super. En effet, là c’est elle qui passe devant la petite nouvelle, au moins en 2 160p et en 1 440p. L’écart est alors très faible, compris entre 1,7% et 3,1%. En Full HD en revanche, c’est à nouveau la RTX 3060 Ti qui prend la tête avec un écart de 3,8% en sa faveur.

Nous terminons comme à chaque fois avec Death Stranding pour lequel nous faisons jouer le DLSS « qualité » de NVIDIA qui, décidément, peut vraiment faire des merveilles. Comme nous l’avions remarqué sur Call of Duty, la RTX 2080 Super fait mieux que se défendre en 2 160p et 1 440p puisque c’est elle qui devance d’un cheveu la RTX 3060 Ti. Cette dernière prend toutefois sa revanche en Full HD, avec un faible écart (2,5%) cependant.

Consommation et ratio performances / prix

Performante et globalement peut-être un tout petit cran supérieure à la RTX 2080 Super, notre TUF Gaming RTX 3060 Ti montre sans ambiguïté son efficacité énergétique. La consommation mesurée à la prise et confirmée par les dernières versions de MSI Afterburner et FrameView, l'outil de mesure de NVIDIA, est ainsi sensiblement inférieure. Des 255 Watts nécessaires à l'alimentation de le RTX 2080 Super, on descend à 209 Watts sur la RTX 3060 Ti, un chiffre validé sur plusieurs scènes.

Notons en revanche que la comparaison avec la RTX 2060 Super est moins avantageuse pour la RTX 3060 Ti puisque le modèle Turing ne consommait que 165 Watts sur les mêmes scènes. Rien de dramatique cependant si l'on considère l'envolée des performances observées. Ainsi, le rapport performances/Watts reste excellent sur notre cobaye du jour (le plus haut est le meilleur) :

  • RX 5700 XT : 16,98
  • RX 6800 XT : 30,18
  • RTX 3070 : 29,48
  • RTX 3080 : 27,52
  • RTX 3060 Ti : 28,45

Enfin, il nous semblait intéressant d'évoquer le ratio performances / prix pour évaluer la RTX 3060 Ti. Une information intéressante qu'il convient toutefois de remettre en perspective : il se base sur le tarif officiel présenté par Asus pour sa TUF Gaming or l'expérience nous apprend que, chez les revendeurs, les prix sont sensiblement plus élevés… Cela dit, c'est valable pour toutes les cartes, sauf les Founders Edition.

À ce petit jeu donc, avec son prix de 524,99 €, l'Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti series OC edition se place entre les deux modèles de RTX 3080 d'Asus que nous avons testés dans nos colonnes, un excellent score.

Un duo de logiciels, Armoury Crate et GPU Tweak II

Nous vous en avions déjà parlé au moment de tester la TUF Gaming RTX 3080, Asus propose deux programmes pour peupler l’environnement logiciel de ses cartes et, bien sûr, la TUF Gaming RTX 3060 Ti ne fait pas ici dans l’originalité. On retrouve donc les deux mêmes programmes qui, d’ailleurs, n’ont pas beaucoup évolué au cours des deux mois qui séparent nos deux tests. Nous en voulons pour preuve la promesse d’Asus de « bientôt » faire passer GPU Tweak II en version III… un « bientôt » qui tarde donc à se manifester, mais comme GPU Tweak II fait très correctement son travail, on ne va pas en tenir rigueur au Taïwanais.

Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti © Nerces
Pour l'heure toujours en version 2, GPU Tweak est un soft pratique à utiliser © Nerces pour Clubic

Le principe est ici on ne peut plus simple : il s’agit d’un outil partagé en deux parties. D’abord, il est question d’informer l’utilisateur sur les caractéristiques de sa carte et son mode de fonctionnement. Asus a notamment intégré le célèbre outil GPU-Z. Il regroupe également des outils comme XSplit, Aura ou Furmark à invoquer en fonction des besoins. Ce volet de GPU Tweaker II est complété par les trois modes de fonctionnement OC, Gaming et Silent selon que l’on veuille doper les performances ou maximiser la discrétion. Enfin, un second volet est lui consacré à la surveillance de la carte : des graphiques illustrent la température ou la consommation du GPU, les fréquences de la VRAM / du GPU et la vitesse des ventilateurs.

Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti © Nerces
Limité aux seuls réglages « lumineux », Armoury Crate est moins convaincant © Nerces pour Clubic

À côté de cet outil, Asus propose son inévitable Armoury Crate qui est aussi livré avec de nombreux autres périphériques de la marque. Il est question de faire notablement évoluer le soft afin qu’il intègre davantage d’options, mais pour le moment, nous n’avons finalement accès qu’aux réglages de la LED présente au niveau du logo de notre TUF Gaming RTX 3060 Ti. On peut alors modifier l’illumination et en synchroniser les effets avec d’autres composants Asus. Il n’y a pas vraiment matière à s’étaler, mais cela plaira à certains utilisateurs.

Asus TUF Gaming RTX 3060 Ti © Nerces
Attention à ne pas oublier de brancher l'alimentation © Nerces pour Clubic

Asus TUF Gaming GeForce RTX 3060 Ti series OC edition : l'avis de Clubic

Sur les documents de NVIDIA, le combat opposant RTX 2080 Super et RTX 3060 Ti tourne à l’avantage de la seconde. La nouvelle l’emporte assez nettement sur la plupart des jeux mis en avant par la firme. Sur nos propres essais, le bilan est plus contrasté. Nous avons pu voir une RTX 3060 Ti légèrement dominatrice, mais c’est surtout le cas en Full HD. Sur les définitions supérieures, les matchs peuvent même tourner à l'avantage de la RTX 2080 Super venant troubler la communication de NVIDIA.

Troubler seulement car la RTX 2080 Super prend généralement l'avantage en 2 160p, mais sans le rendre exploitable. Lorsque « ça compte », c'est bien la RTX 3060 Ti qui est devant. Notons, d'ailleurs, que l'objectif de la société américaine est surtout de trouver une remplaçante au milieu de gamme de son offre Turing, la RTX 2060 Super. Là, il n’y a même pas de match. Notre TUF Gaming RTX 3060 Ti la distance nettement, et ce, sur tous les tests que nous avons pu faire, peu importe la définition d’image, les options activées ou la bibliothèque employée.

En ayant les performances de la RTX 2080 Super, mais en se positionnant sensiblement moins cher, la RTX 3060 Ti offre un bon choix de joueur. Elle ne permet certes pas de goûter aux joies de la 4K, mais elle oscille entre le Full HD « ultra fluide » et le 1 440p « confortable ». Une jolie descente en gamme que nous proposent Asus et NVIDIA.

Asus TUF Gaming GeForce RTX 3060 Ti OC

9

Qu'elle soit légèrement devant ou qu'elle fasse jeu égal avec la RTX 2080 Super n'a guère d'importance. En se positionnant aussi haut, la RTX 3060 Ti remplit parfaitement son contrat et permet de jouer confortablement en 1440p sans forcément prendre en otage son banquier. Le modèle TUF Gaming d'Asus se distingue par un refroidissement de qualité… mais un encombrement un peu regrettable malgré tout.

Les plus

  • Un poil devant la RTX 2080 S
  • Confortable en 1440p
  • Ventilation discrète et efficace
  • DLSS toujours aussi bluffant

Les moins

  • ♪ Où sont les cartes ? ♫
  • 30 cm, c'est encombrant
Modifié le 23/02/2021 à 14h29
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
39
27
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Thunderbolt 5 : vers une bande passante doublée à 80 Gbit/s
Des MacBook M1 voient leur écran se fissurer sans raison
ASRock Challenger ITX : première carte graphique RDNA 2 simple ventilateur
AORUS P1200W : Gigabyte distribue une alimentation dotée d'un large écran LCD
AM5 : diffusion de rendus du nouveau socket d'AMD
AMD Navi 31 et NVIDIA AD102 : deux monstres de gourmandise électrique ?
Le point sur les Radeon RX 6600 XT des différents constructeurs
AMD officialise la Radeon RX 6600 XT : du RDNA2 pour le Full HD
Alder Lake : un lancement limité aux séries 'K' et 'KF' en 2021
TSMC avance bien sur le 2 nm ; dans les iPhone dès 2024
Haut de page