NVIDIA présente ses GeForce GTX 960

22 janvier 2015 à 15h00
0
NVIDIA annonce aujourd'hui ses nouvelles GTX 960. Un GPU milieu de gamme utilisant l'architecture Maxwell, sur lequel mise énormément le caméléon.

La GeForce GTX 960 est basée sur le GM206 gravé en 28 nm, que l'on peut assimiler à un demi GM204, qui officie sur la GeForce GTX 980.

Ce nouveau GPU compte ainsi deux Graphic Processing Cluster (GPC) et huit Streaming Multiprocessors (SM), pour un total de 1 024 cœurs CUDA, 64 unités de texture et 32 unités ROP. Qui dit deux SM dit donc deux contrôleurs mémoire 64 bits, pour un total (assez limité) de 128 bits. Ce GPU compte ainsi quelque 2,94 milliards de transistors.

0190000007865641-photo-diagramme-gpc-gtx-960.jpg

Compatible DirectX 12, la GeForce GTX 960 embarque toute la panoplie de fonctionnalités propres au caméléon, du MFAA au GeForce Experience en passant par le DSR. Un dispositif particulièrement mis en avant par NVIDIA au moment de parler performances.

La GTX 960 doit remplacer les GTX 660

Pour rappel, le DSR (pour Dynamic Super Resolution) permet d'interpoler l'image pour lui apporter, selon NVIDIA, autant de détails qu'une image en 4K sur une définition « seulement » Full HD. Et le caméléon d'avancer que dans cette configuration, sa GTX 960 offre les mêmes performances qu'une GTX 660 en 8xMSAA. À réglages équivalents, NVIDIA annonce ainsi une différence de performances de l'ordre de 60% entre les deux GPU et un rendement doublé.

0258000007866169-photo-comparaison-gtx-660-gtx-960.jpg

Si NVIDIA compare sa GTX 960 à la GTX 660, c'est parce que c'est bel et bien sur le remplacement de cette dernière que mise le caméléon. D'après lui, ce GPU est le plus vendu dans ce segment, et les deux tiers du parc actuel de GeForce de cette gamme sont constitués par des GTX 660 ou des cartes de générations antérieures.

Des GPU particulièrement utilisés par les joueurs de MOBA, qui sont de plus en plus nombreux et que NVIDIA cherche naturellement à séduire. Pour cela, sa GTX 960 dispose d'autres atouts que celui d'offrir un rendement deux fois plus important que la vieillissante GTX 660.

Fréquences très volatiles et diversité des modèles

NVIDIA affirme, à propos de son nouveau GPU, que ce dernier se prête particulièrement bien à l'overclocking, tant au niveau des puces mémoire (2 Go cadencés à 1 750 MHz par défaut) qu'à celui des unités d'exécution.

Les spécifications du caméléon concernant ces dernières sont les suivantes : 1 126 MHz pour la fréquence de base, et 1 178 MHz en Boost. Mais d'après le constructeur, certaines puces seraient capables d'atteindre les 1 450 MHz, sans pour autant augmenter la tension ou la vitesse des ventilateurs.

0190000007865645-photo-msi-gtx-960-gaming.jpg

Cette large gamme de fréquences devrait ravir les partenaires, qui pourraient décider de segmenter leurs offres en conséquence. Fera-t-elle aussi bien le jeu des overclockers ?

Des designs au refroidissement semi-passif

Avec l'architecture Maxwell, NVIDIA a fait des progrès conséquents en matière de consommation. Avec un TDP de 120 W, la GeForce GTX 960 ne se montre pas très gourmande. Mais cette dépense d'énergie contrôlée a un autre intérêt : certains modèles de GTX 960 devraient utiliser un refroidissement semi-passif. Sous les 30 W de consommation (sur le design de référence, mais cela peut être davantage sur une carte équipée d'un radiateur plus performant), le ventilateur s'arrête tout simplement de fonctionner.

0190000007865649-photo-asus-strix-gtx-960.jpg

D'après NVIDIA, un outil comme le PrecisionX de eVGA permet également de modifier manuellement cette valeur seuil. Le caméléon espère enfin voir arriver des modèles complètement passifs, c'est à dire dépourvus de ventilation.

Un prix agressif pour la version de base

Équipée d'un connecteur 6 pins (ou 8 pins pour des versions overclockées), d'un connecteur Dual-link DVI, HDMI 2.0 et de 3 displayPort (mais cette connectique peut évoluer au gré des modèles), cette GTX 960 dispose d'un format dual-slot.

NVIDIA la place face à la R9 285 d'AMD, les deux cartes faisant jeu égal du point de vue des performances d'après le caméléon. La GeForce GTX 960 se distingue toutefois par une consommation moindre sur le papier (120 W contre 190 W pour la R9 285) et surtout par un prix inférieur.

Alors que l'on trouve la carte d'AMD à 220 euros minimum, celle du caméléon sera commercialisée à partir de 199 euros. Un tarif qui pourrait convaincre ceux qui recherchent le meilleur compromis performance / prix. Nous vous donnons rendez-vous rapidement pour le test de ce nouveau GPU.

0190000007865647-photo-ggiabyte-gv-n960g1-gaming.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top