NVIDIA annonce ses GeForce 980M et 970M : nos premiers tests

07 octobre 2014 à 17h39
0
00FA000007665117-photo-gtx980m-3qtr.jpg
Il y a un peu plus de deux semaines, NVIDIA dévoilait ses GeForce GTX 980 et 970, deux GPU dédiés aux PC de bureau. Aujourd'hui, le caméléon annonce leurs petites sœurs dédiées aux ordinateurs portables, les GTX 980M et 970M. Et cette fois, Maxwell est bien de la partie.

La dernière architecture de NVIDIA est enfin disponible sur le segment haut de gamme de l'offre mobile du caméléon. Le GTX 880M, pourtant annoncé quelques semaines après l'arrivée de Maxwell, en était en effet dépourvu. Et il aura fallu attendre 8 mois pour que les GTX 850M et 860M, premières déclinaisons mobiles sous Maxwell, soient enfin rejointes par une puce haut de gamme.

Un laps de temps qu'a mis à profit NVIDIA pour améliorer son offre mobile, notamment via le perfectionnement de son Battery Boost dont nous vous parlions lors du test du GTX 880M, mais aussi du point de vue des performances.

GeForce GTX 980M : des performances doublées par rapport au GTX 680M

Alors que la force de l'architecture Maxwell réside dans son rapport performance / consommation, NVIDIA préfère communiquer uniquement sur ce premier paramètre (en ne communiquant pas les TDP de ses puces, par exemple). Pour ce faire, le caméléon se réfère à la GTX 680M pour vanter les mérites de son GTX 980M. Pourquoi ne pas la comparer au GTX 880M, c'est-à-dire le GPU qui le précède ? Parce que le GTX 680M était le premier GPU mobile en Kepler, tout comme le GTX 980M inaugure Maxwell.

01F4000007665113-photo-comparaison-680m-980m.jpg

C'est pourtant du GTX 880M que se rapproche le plus la nouvelle puce mobile haut de gamme de NVIDIA. Le nombre de cœurs d'exécution CUDA est identique (1 536), la fréquence mémoire est la même, tout comme le bus utilisé (256 bits). Seule la fréquence du GPU augmente, passant de 954 MHz pour le GTX 880M à 1 038 MHz pour le GTX 980M.

 GTX 680MGTX 780MGTX 880MGTX 980M
Fréq. de base (MHz)1 3441 5361 5361 536
Fréq. Boost (MHz)7208239541 038
Mémoire (GDDR5)4 Go4 Go4 Go4 Go
Fréq. RAM (MHz)9001 2501 2501 250
Bus mémoire256-bit256-bit256-bit256-bit

NVIDIA met également en avant la proximité toujours plus importante entre les performances de ses solutions mobiles et celles dédiées aux PC de bureau. Pour sa génération Maxwell, le caméléon annonce ainsi que son GTX 980M parvient à proposer des prestations égales à 75% de celles du GTX 980.

01F4000007665123-photo-rapport-performances-desktop-mobile.jpg

Il est vrai que les GTX 970M et 980M sont tous deux basés sur le GM204 sur lequel s'appuient les GTX 970 et 980. Cependant, là où un GTX 980 dispose de 2 048 processeurs de flux cadencés à 1 126 MHz, on ne trouve que 1 536 cœurs CUDA sur le 980M, unités dont la fréquence de fonctionnement est moindre (1 038 MHz). De même, la fréquence mémoire est significativement supérieure sur la version « bureau » : 1 750 MHz, contre 1 250 MHz pour le GTX 980M.

Le mobile se rapproche du desktop ? Nos tests !

0096000007668157-photo-gtx-970m.jpg
Pour vérifier si ces 75% étaient crédibles, nous avons voulu comparer le GTX 970 et le GTX 970M. Le premier dispose de 1 664 cœurs CUDA fonctionnant à 1 050 MHz, et d'une mémoire cadencée à 1 750 MHz, sur un bus 256-bit. Le second est pourvu de 1 280 processeurs de flux dont la fréquence est de 924 MHz, celle de la mémoire étant de 1 250 MHz (sur un bus 192-bit).

Pour ce faire, nous avons utilisé un portable équipé du GTX 970M (dont la fréquence Boost atteint 1 037 MHz), d'un Core i7-4710HQ dont les 4 cœurs sont cadencés à 2,5 GHz (avec une fréquence Boost à 3,5 GHz), et de 16 Go de mémoire vive. Nous lui avons opposé un GTX 970 de la famille G1 Gaming de Gigabyte (dont la fréquence est de 1 178 MHz et la fréquence Boost de 1 329 MHz), 16 Go de RAM et un Intel Core i7 5820X. Un processeur certes plus véloce, mais dont le rôle sera finalement amoindri par le choix de la définition (1 920 x 1 080).

Notez qu'il manque évidemment les résultats d'une GeForce mobile de génération antérieure, résultats que nous ne manquerons pas d'ajouter lors de notre test (plus complet) à venir.

 Performances : GTX 970 vs GTX 970M
 Gigabyte G1 Gaming GeForce GTX 970GeForce GTX 970M
3DMark Fire Strike (Full HD Extreme)9 3675 979
Bioshock Infinite (Full HD Ultra DX11 DDOF)112,0 fps72,2 fps
Batman Arkham Origins (Full HD TXAA Elevé tous détails à fond)190,0 fps126,0 fps
Battlefield 4 - Shangaï (Full HD Ultra)101,1 fps62,7 fps
Crysis 3 (Full HD FXAA Extreme)74,5 fps46,9 fps
Dirt : Showdown (Full HD 4x MSAA Ultra)120,3 fps77,0 fps
Hitman Absolution (Full HD 4x MSAA Ultra)64,8 fps40,1 fps
Far Cry 3 (Full HD 4x MSAA HDAO Ultra)77,0 fps47,5 fps


D'après ce tableau, les scores du GTX 970M s'approchent davantage de 60-65% de ceux de notre Gigabyte G1 Gaming GTX 970. Certes, le CPU de notre configuration de test est plus puissant que celui du portable, mais à processeur égal, le rapport n'atteindra sans doute pas les 75%. Il n'en reste pas moins que tous les titres testés sont tout à fait jouables, alors même que nous avons choisi une définition et un niveau de détails importants.

07669861-photo-perfs-gtx-970m.jpg
Scores du GTX 970M par rapport à celui du Gigabyte G1 Gaming GTX 970, dont les performances font référence (100%)

Battery Boost : NVIDIA mise sur le jeu nomade

En matière d'ordinateur portable, la tendance est à la finesse. Et des PC plus fins, ce sont des PC plus nomades. NVIDIA ressent donc le besoin d'adapter sa proposition à cet usage, afin de profiter de cette tendance. Pour ce faire, il faut assurément réfléchir en termes de rapport performance par watt. Le caméléon s'y emploie depuis plusieurs années avec Optimus et des architectures toujours plus efficaces.

A ces solutions matérielles, NVIDIA a depuis peu ajouté une corde logicielle à son arc avec Battery Boost. Pour rappel, l'idée de cette solution est d'offrir une expérience en jeu digne de ce nom lorsque l'ordinateur est sur batterie. En débridant, en accord avec les constructeurs, les performances du GPU lorsque le PC est loin d'une prise électrique, d'une part, mais surtout en optimisant le fonctionnement des composants de la machine afin de répondre à un besoin précis : un nombre de fps cible défini par l'utilisateur. Pas de dépense d'énergie inutile, et une autonomie accrue en conséquence.

012C000007665111-photo-battery-boost-fps.jpg
0136000007665109-photo-battery-boost-autonomie.jpg

Depuis nos premiers tests, NVIDIA a inclus dans son GeForce Experience des profils dédiés au jeu sur batterie. Mais de l'aveu du caméléon, les résultats dépendent fortement des portables et de la façon dont les constructeurs ajustent le comportement de leur système lorsque ce dernier est sur batterie, mais aussi du moteur du jeu. Et certaines limitations perdurent, comme l'obligation d'activer Battery Boost avant de lancer le jeu (impossible par exemple de commencer un jeu sans Battery Boost, puis d'utiliser cette technologie une fois le niveau de batterie trop faible).

L'attention est louable et les ingénieurs NVIDIA ont probablement bien dû se creuser les méninges pour créer l'algorithme qui optimise le fonctionnement de la machine. Parvenir à proposer, pour chaque jeu compatible, un profil adapté, représente un travail conséquent, qu'il convient de saluer. Mais il serait intéressant de savoir à quel point cet investissement est rentable, et à quel public s'adresse cette technologie.

Une image améliorée, mais pas pour tout de suite sur mobile

Avec la dernière génération de GPU desktop sont arrivés plusieurs optimisations d'image. Les MFAA (ou Multi-Frame Sampled AA), VXGI (pour Voxel Global Illumination) ou DSR (Dynamic Super Resolution) (dont vous trouverez une description détaillée dans le test des GTX 970 et 980) sont censés apporter plusieurs améliorations visuelles. Cependant, ces artifices ne sont actuellement pas disponibles sur mobile, et le seront uniquement quand NVIDIA sortira des pilotes adaptés.

01F4000007665115-photo-dsr.jpg


Le GTX 980M est pour le moment présent sur 3 machines : les Asus G751, MSI GT72, Clevo P150. Le GTX 970M prend, pour sa part, place dans le MSI GS60, et en SLI dans le Gigabyte Aorus X7 Pro.

Carte graphique : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top