Radeon HD 7970 : AMD revient sur le très haut de gamme, en DirectX 11.1

22 décembre 2011 à 06h00
0
0

DirectX 11.1 : Windows 8 en vue

0000009B02421958-photo-logo-directx-11.jpg
Avec Southern Island, AMD anticipe la disponibilité de Windows 8 et est ainsi le premier à proposer une architecture compatible avec la prochaine version de l'API graphique de Microsoft. Si DirectX 11.1 n'est qu'une simple évolution de DirectX 11, il va tout de même requérir un nouveau modèle de pilote graphique répondant à la norme WDDM 1.2. Et ça tombe bien puisque le modèle de pilotes WDDM 1.2 devrait apporter des gains de performance intéressants grâce à une gestion améliorée du multitâches, un partage des ressources plus efficace ou encore une occupation mémoire réduite.

Au chapitre des nouveautés, DirectX 11.1 propose diverses améliorations à commencer par des tampons plus importants, des instructions double précision optionnelles ou encore la prise en charge de formats couleurs 16 bits. Plus structurant, du moins pour les développeurs, est le shader tracing qui facilitera le diagnostic des problèmes. On notera la possibilité de passer d'un mode DirectX 10 à un mode DirectX 11 à la volée ou encore la capacité pour les shaders Direct3D à travailler directement sur des ressources vidéos.

Bien que cela ne figure pas encore dans les spécifications publiées sur MSDN, DirectX 11.1 devrait inaugurer une prise en charge de la 3D stéréoscopique tant pour les jeux que pour les vidéos et ce afin de standardiser un peu les choses tout en améliorant les performances. Bien entendu, avant de profiter des nouveautés de DirectX 11.1 il faudra que Microsoft finalise sa bibliothèque de programmation et la distribue. Il faudra vraisemblablement attendre le lancement de Windows 8 pour cela.

PCI-Express 3.0 à bord !

Avec le Radeon HD 7970, AMD propose la toute première puce graphique compatible avec le bus PCI-Express 3.0. Àl'heure où nous écrivons ces lignes, seule la plateforme Intel de dernière génération, à base de chipset X79 est compatible. Et encore pas officiellement puisqu'Intel n'a toujours pas communiqué à ce sujet. C'est d'autant plus dommage que c'est peut-être le seul avantage pour le moment de la plate-forme Sandy Bridge-E.

Quoi qu'il en soit donc, la puce Tahiti est compatible PCI-Express 3.0. L'intérêt de cette évolution de la norme est bien sûr d'offrir des débits supplémentaires : alors que le PCI-Express 2.0 offre une bande passante bidirectionnelle de 16 Go/ s, le PCI-Express 3.0 double la mise et offre 32 Go/s. L'une des autres évolutions du PCI-Express concerne le protocole d'encodage qui s'avère nettement moins gourmand que précédemment libérant de fait de la bande passante.

0186000004836922-photo-amd-radeon-hd-7970-pci-express-3-0.jpg

Radeon HD 7970 vue par les pilotes Catalyst sous Windows 7 : PCI-Express 3.0 actif !

Naturellement, la puce est rétro-compatible avec les cartes mères PCI-Express 2.0 alors que le gain de performances dans les applications usuelles de la norme 3.0 sera plus que réduit. Il est à noter que durant nos tests nous avons rencontré quelques soucis de comptabilité avec notre plate-forme PCI-Express 3.0. En effet, sur le port PCI-Express principal, la Radeon HD 7970 a démarré une seule fois avant de ne plus jamais vouloir opérer. Il nous a fallu la positionner sur le troisième port PCI-Express pour que le système démarre à nouveau. De même, nous avons rencontré en PCI-Express 3.0 quelques soucis de compatibilité avec certains jeux. C'est le cas de Mafia II ou l'affichage des menus est déchiré par de multiples bandes noires verticales. En repassant par le BIOS en PCI-Express 2.0, le problème disparaît d'un coup d'un seul.

Du neuf avec Eyefinity 2.0

0000008202866228-photo-logo-amd-eyefinity.jpg
La technologie Eyefinity reste une solution de niche à nos yeux. Cela n'empêche pas AMD de continuer à la faire évoluer. Rappelons qu'avec Eyefinity, il est possible de relier plusieurs écrans à une seule et même carte graphique pour un jeu plus immersif.

Pour saluer l'arrivée de Southern Island, AMD inaugure deux nouveautés logicielles. Nous avons ainsi droit à l'arrivée des résolutions personnalisées : il est donc possible de créer ses propres résolutions manuellement depuis les pilotes. Autre nouveauté : un mécanisme revu pour la compensation de l'épaisseur de bordure des écrans. Mieux, il est dorénavant possible de choisir la position de la barre des tâches Windows en la positionnant sur l'écran central par exemple.

Ce n'est pas tout puisque la Radeon HD 7970 autorise le DDM (ou Discrete Digital Multi-Point Audio) qui permet de gérer plusieurs flux audio différents en simultané. Dans le cadre d'une visioconférence avec trois interlocuteurs distincts, chacun présent sur un écran, la carte graphique peut envoyer à chacun des trois écrans un flux audio différent.

Du côté de la 3D, Eyefinity se met à jour pour gérer trois écrans sur une seule carte graphique en DisplayPort affichant chacun une image en 3D stéréoscopique. Et ce n'est pas tout puisqu'en matière de gestion de sortie vidéo, la puce Tahiti est compatible HDMI 1.4a dans sa variante 3 GHz, ce qu'AMD appelle le Fast HDMI. Alors ça ne parle à personne sur le papier comme ça sauf que ça permet deux choses : envoyer un signal 3D en 1080p avec une fluidité de 60 Hz pour chaque œil ou encore gérer les écrans aux résolutions 4K.

Encodeur vidéo à bord !

En plus du moteur de décodage UVD aux capacités désormais bien connues, le Radeon HD 7970 se dote d'une toute nouvelle unité baptisée VCE ou Video Codec Engine. Il s'agit d'un encodeur matériel multiflux au format H.264 prenant naturellement en charge la HD. Disposant de deux modes de fonctionnement, l'un utilisant exclusivement l'unité, l'autre faisant appel aux unités de calcul de la puce, l'encodeur devra nécessairement être géré par les logiciels d'encodage.

015E000004837866-photo-amd-southern-island-vce.jpg


Cela semble anodin sur le papier, mais dans les faits il faudra donc attendre que les éditeurs comme Arcsoft, Cyberlink, Nero ou Roxio intègrent la technologie d'AMD à leurs solutions pour en tirer avantage.

Le VCE n'est pas la seule nouveauté en matière de traitement vidéo, puisque AMD propose de nouvelles instructions utiles à certains algorithmes, notamment au niveau de la stabilisation des vidéos. Reste à se demander si les algorithmes en question, aussi efficaces qu'ils soient, sont bien utiles à notre époque quand la plupart des appareils capables de tourner de la vidéo sont déjà pourvus d'une stabilisation.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Darkest Dungeon 2 tease sa sortie en accès anticipé sur l'Epic Games Store en 2021
Samsung se rapproche de la « vraie » technologie QLED autoémissive
RED by SFR casse les prix sur ses forfaits 4G sans engagement
Forfait mobile : on compare les 10 meilleures offres sans engagement de ce mois d'octobre
Raya and the Last Dragon, le prochain film d'animation Disney, montre une bande-annonce
La Suède bannit à son tour Huawei et ZTE de son équipement en 5G
L'Ubisoft Club et Uplay fusionnent pour devenir Ubisoft Connect
Windows 10 20H2 (octobre 2020) : dates, nouveautés, tout savoir sur la mise à jour
L'éditeur Devolver Digital rachète Croteam (Serious Sam)
PayPal va proposer des paiements en crypto-monnaies dès 2021
scroll top