NVIDIA GeForce GTX 650 Ti : cette fois en version BOOST

26 mars 2013 à 13h00
0
000000AF01933580-photo-nvidia-logo.jpg
Alors que NVIDIA lançait tout récemment sa carte graphique la plus puissante, la GeForce GTX Titan, la firme revient sur le devant de la scène avec la GeForce GTX 650 Ti... BOOST ! Une nouvelle variante de sa GeForce GTX 650 Ti qui voit le jour dans la foulée de l'annonce par AMD de sa Radeon HD 7790.

Mais alors que la Radeon HD 7790 se justifiait, car elle permettait à AMD de combler un trou dans sa gamme tarifaire, quel est donc l'intérêt de cette GeForce GTX 650 Ti Boost ? Sur le papier, la nouvelle venue se situe logiquement entre la GeForce GTX 650 Ti et la GeForce GTX 660 alors que sa dénomination « BOOST » s'explique par la prise en charge de GPU Boost, la technologie d'overclocking dynamique de NVIDIA absente de la GeForce GTX 650 Ti notamment.

Cela sera-t-il suffisant pour creuser l'écart face à la GeForce GTX 650 Ti et la Radeon HD 7850 2 Go ? La réponse dans notre test !

0212000005860502-photo-carte-graphique-nvidia-gtx-650-ti-boost-1.jpg


GeForce GTX 650 Ti BOOST : les caractéristiques

Au cœur de cette nouvelle GeForce nous retrouvons la puce GK106 avec son architecture Kepler déjà à l'œuvre dans les GeForce GTX 650 Ti et GeForce GTX 660 notamment. Elle reste gravée en 28 nm par TSMC. Si la puce est la même, sa configuration change bien logiquement, mais pas nécessairement comme on pouvait l'imaginer. Ainsi, le nombre d'unités de calcul demeure constant face au GeForce GTX 650 Ti avec 768 processeurs de flux et 64 unités de texture. La nouveauté de taille concerne l'interface mémoire qui est ici câblée sur 192 bits contre 128 bits pour la GeForce GTX 650 Ti. Concrètement nous avons donc à faire à une puce GK106 avec 4 des 5 blocs SMX actifs et trois contrôleurs mémoire 64 bits opérationnels.

01E5000005393437-photo-diagramme-gk106.jpg

Diagramme de la puce GK106


La GeForce GTX 650 Ti Boost se rapproche donc de la GeForce GTX 660 par son interface mémoire alors que, conséquence logique, le nombre d'unités ROP est plus élevé que sur la GeForce GTX 650 Ti. On passe de 16 unités ROP à 24.

01E0000005863984-photo-carte-gtx-650-ti-boost-chipset.jpg


Côté fréquences de fonctionnement, la GeForce GTX 650 Ti Boost doit son appellation Boost à la présence de la technologie GPU Boost jusqu'alors désactivée sur les GeForce GTX 650. De base, NVIDIA cadence la GeForce GTX 650 Ti Boost aux mêmes fréquences que la GeForce GTX 660 avec 980 MHz pour le processeur graphique et une fréquence boost visée de 1033 MHz. Rappelons qu'avec GPU Boost, NVIDIA vise à optimiser les performances de ses puces graphiques en les sur-cadençant dynamiquement en fonction des conditions de travail (charge graphique, consommation électrique, etc). Sur notre échantillon de test, nous avons pu observer des pointes à 1071 MHz avec une stabilisation au bout de quelques minutes de charge à 1058 MHz. A noter que si NVIDIA vantait les mérites de GPU Boost 2.0 avec son récent GeForce GTX Titan, il n'est pas question de GPU Boost en version 2.0 ici.

017C000005864462-photo-nvidia-geforce-gtx-650-ti-boost-precisionx.jpg

La fréquence BOOST observée avec PrecisionX


Enfin, NVIDIA prévoit de décliner sa GeForce GTX 650 Ti BOOST en deux configurations mémoire : 1 Go et 2 Go. Naturellement il s'agira dans les deux cas de GDDR5 cadencée à 1502 MHz.

 Radeon HD 7790Radeon HD 7850GeForce GTX 650GeForce GTX 650 TiGeForce GTX 650 Ti BOOSTGeForce GTX 660
InterfacePCI-Ex. 16x - Gen3PCI-Ex. 16x - Gen3PCI-Ex. 16x - Gen3PCI-Ex. 16x - Gen3PCI-Ex. 16x - Gen3PCI-Ex. 16x - Gen3
Gravure0,028 µ0,028 µ0,028 µ0,028 µ0,028 µ0,028 µ
Transistors2,08 Milliard2,8 Milliards1,3 Milliard2,54 Milliards2,54 Milliards2,54 Milliards
T&LDirectX 11.1DirectX 11.1DirectX 11DirectX 11DirectX 11DirectX 11
Stream Processors8961024384768768960
Unités ROP163216162424
Unités de texture566432646480
Mémoire embarquée1024 Mo1024 / 2048 Mo1024 Mo1024 Mo2048 Mo2048 Mo
Interface mémoire128 bits256 bits128 bits128 bits192 bits192 bits
Bande passante96 Go/s153 Go/s74,5 Go/s86,4 Go/s144,2 Go/s144,2 Go/s
Fréquence GPU1000 MHz860 MHz1058 MHz925 MHz980 MHz (base)
1033 MHz (GPU Boost)
980 MHz (base)
1033 MHz (GPU Boost)
Fréquence Stream Processors1000 MHz860 MHz1058 MHz925 MHz980 MHz (base)
1033 MHz (GPU Boost)
980 MHz (base)
1033 MHz (GPU Boost)
Fréquence mémoire1500 MHz - GDDR51200 MHz - GDDR51250 MHz - GDDR51350 MHz - GDDR51502 MHz - GDDR51502 MHz - GDDR5


GeForce GTX 650 Ti BOOST : la carte

Alors qu'AMD nous faisait parvenir pour le test de son tout récent Radeon HD 7790 une carte de partenaire, en l'occurrence un modèle Sapphire, NVIDIA nous adresse un modèle de référence. Disons-le tout de go, il n'y a pas de quoi être emballé par cette carte à la finition franchement moyenne. On retrouve un PCB court rallongé de manière factice par le carénage du système de ventilation qui porte de 17,2 cm à 24 cm la dimension de la carte. Double-slot, cette GeForce GTX 650 Ti Boost dispose d'un connecteur PCI-Express 16x et d'un connecteur d'alimentation six broche en plus du traditionnel connecteur SLI.

Le système de refroidissement est basique : un radiateur avec cœur cuivre fixé sur la puce graphique le tout enchâssé dans une coque de plastique avec un ventilateur de type cage d'écureuil à son extrémité. L'ensemble est relativement discret en fonctionnement, mais le plastique employé donne tout de même un sentiment de moindre qualité.



Côté sorties, la carte propose deux connecteurs DVI Dual-Link, un connecteur HDMI et une prise DisplayPort 1.2. Les fréquences de fonctionnement sont sans surprise celles édictées par NVIDIA avec 980 MHz pour la puce graphique et 1502 MHz pour les 2 Go de mémoire GDDR5. NVIDIA utilise ici des composants Samsung. Enfin le TDP est annoncé à 140 Watts par la marque au caméléon.

017C000005864460-photo-nvidia-geforce-gtx-650-ti-boost-nvidia-drivers.jpg

La GeForce GTX 650 Ti BOOST vue par les pilotes NVIDIA


Julien JayNous voici arrivés au test de performances. Voici la configuration utilisée :
0000008C05146328-photo-corsair-air-series-dans-un-carbide-300r.jpg
  • Carte mère Asus Maximus Rampage IV Extreme (BIOS 3404),
  • Processeur Intel Core i7 3960X,
  • 16 Go (4x 4 Go) Mémoire DDR3-1600 Corsair @ 1600,
  • SSD Samsung Serie 830 256 Go
Sur cette plate-forme, nous testerons plusieurs cartes : Radeon HD 7750, Radeon HD 7770, Radeon HD 7850 en versions 1 et 2 Go, mais aussi GeForce GTX 650 Ti, GeForce GTX 660 et GeForce GTX 660 Ti. Notez que dans le cas de la GeForce GTX 660 Ti nous avons recours à une carte Asus overclockée de série. Nous intégrons bien évidemment la toute récente Radeon HD 7790 en plus des GeForce GTX 650 et GeForce GTX 650 Ti BOOST.

Côté pilotes, nous utilisons les derniers 13.3 Beta 3 d'AMD et les 314.21 de NVIDIA sous Windows 7 x64 SP1. Nous retenons deux résolutions : 1680x1050 et 1920x1080 pixels.

3DMark FireStrike - Extreme

05867388-photo-nvidia-geforce-gtx-650-ti-boost-3dmark.jpg

Ce bon vieux, mais néanmoins très récent 3DMark, donne sa préférence à la GeForce GTX 660 Ti en version overclockée d'Asus. La seconde marche du podium revient à la Radeon HD 7870 GHz Edition alors que la GeForce GTX 660 est troisième. Voilà pour le trio de tête. La GeForce GTX 650 Ti BOOST qui nous occupe aujourd'hui se hisse en cinquième place (si l'on considère le 1920x1080) derrière la variante 2 Go du Radeon HD 7850. Alors que les Radeon HD 7850 1 et 2 Go sont à égalité en 1680x1050, 3DMark donne un avantage de 48% au modèle 2 Go en 1920x1080 face à sa petite soeur munie de 1 Go. En 1680x1050, la GeForce GTX 650 Ti BOOST est 25% plus rapide que la GeForce GTX 650 Ti. Un écart qui explose en 1920x1080, la GeForce GTX 650 Ti s'écroulant littéralement.

Dirt Showdown - Ultra - 4x

05867396-photo-nvidia-geforce-gtx-650-ti-boost-dirt.jpg

Nous testons Dirt dans sa dernière mouture avec les options d'éclairage avancé activées sur toutes les cartes ce qui pénalise toujours autant les GeForce. La Radeon HD 7870 GHz Edition termine première, la GeForce GTX 660 Ti étant seconde. La variante BOOST de la GeForce GTX 650 Ti offre ici des performances 22% supérieures au modèle de base. Reste que la GeForce GTX 660 est 18% plus rapide.

Batman Arkham City - FXAA - MVSS - HBAO

05867390-photo-nvidia-geforce-gtx-650-ti-boost-batman-ac.jpg

Notre chauve-souris préférée donne sa préférence aux GeForce GTX 660 Ti et non Ti. La Radeon HD 7870 GHz Edition chute à la quatrième place, derrière donc la GeForce GTX 650 Ti BOOST. Cette dernière se montre 27% plus rapide que la GeForce GTX 650 Ti de référence. De fait face au Radeon HD 7850 2 Go, le gain de performances atteint les 19%.

Crysis 3 - v1.2 - Extrêmes

05867394-photo-nvidia-geforce-gtx-650-ti-boost-crysis-3.jpg

Nous testons le dernier opus de Crysis au moyen d'une scène reproductible sous FRAPS. Ici la GeForce GTX 650 Ti BOOST échoit à la quatrième place derrière notre GeForce GTX 660. Laquelle demeure 15% plus rapide que la GeForce GTX 650 Ti. Les Radeon HD 7850 sont de fait distancés, de l'ordre de 7%. Face au GeForce GTX 650 Ti, la version BOOST est 29% plus rapide toujours en 1080p.

Battlefield 3 - Ultra - AA 4x / AF 16x - Kaffarov

05867392-photo-nvidia-geforce-gtx-650-ti-boost-bf3.jpg

Battlefield 3 fait partie de ces jeux que nous testons via FRAPS. En tête c'est le tandem GeForce GTX 660 Ti et Radeon HD 7870 GHz Edition que nous retrouvons. La GeForce GTX 660 termine troisième grâce à des performances 14% supérieures à la GeForce GTX 650 Ti BOOST. Celle-ci est tout de même quatrième et peut se vanter d'être 34% plus rapide que la GeForce GTX 650 Ti de base. Les Radeon HD 7850 sont donc ici distancées par la dernière-née de NVIDIA.

Far Cry 3 - SSAO

05867398-photo-nvidia-geforce-gtx-650-ti-boost-farcry-3.jpg

Far Cry 3 est lui aussi testé au moyen de FRAPS. GeForce GTX 660 Ti, Radeon HD 7870 GHz Edition et GeForce GTX 660 constituent ici le tiercé gagnant. Notre GeForce GTX 650 Ti BOOST est quatrième avec des performances similaires aux Radeon HD 7850, qu'il s'agisse du modèle 1 ou 2 Go. Face à la GeForce GTX 650 Ti, le gain de performances apporté par ce modèle BOOST est de 23%.

Hitman Absolution - Ultra - AF 16x

05867400-photo-nvidia-geforce-gtx-650-ti-boost-hitman.jpg

Hitman nous donne un trio de tête déjà vu avec les GeForce GTX 660 Ti, Radeon HD 7870 GHz Edition et GeForce GTX 660 au top. Les Radeon HD 7850 1 et 2 Go se hissent toutefois derrière, devançant par la même occasion la nouvelle GeForce GTX 650 Ti BOOST. En 1920x1080, la Radeon HD 7850 2 Go est 8% plus rapide. Face au GeForce GTX 650 Ti, l'édition BOOST délivre des performances 30% supérieures. Quant au GeForce GTX 660, il domine la GeForce GTX 650 Ti BOOST avec des performances 14% supérieures.

Unigine 4.0

05867402-photo-nvidia-geforce-gtx-650-ti-boost-unigine-4-0.jpg

Le synthétique Unigine s'intéresse aux performances géométriques de nos puces. La GeForce GTX 660 Ti domine ici les débats dans sa version overclockée suivie de la Radeon HD 7870 GHz Edition. Pour en revenir à notre préoccupation du jour, la GeForce GTX 650 Ti BOOST, on relève des performances identiques à la Radeon HD 7850 2 Go en 1920x1080 tout comme en 1680x1050. Le gain de performances pour le modèle BOOST face à la GeForce GTX 650 Ti est ici de 40% tandis que la GeForce GTX 660 reste 11% plus rapide.

Consommation

Nous avons bien sûr eu à coeur de vérifier la consommation électrique de cette GeForce GTX 650 Ti BOOST. Pour ce faire nous mesurons la consommation électrique globale de la machine au moyen d'un wattmètre. La consommation est mesurée à la prise, avec deux relevés : au repos sur le bureau Windows puis en charge lors d'un 3DMark un tantinet intensif.

05864902-photo-nvidia-geforce-gtx-650-ti-boost-consommation.jpg


Alors qu'au repos nos cartes consomment toutes sensiblement la même chose, la consommation en charge est finalement assez peu favorable au GeForce GTX 650 Ti BOOST. La carte dévore une quarantaine de watts supplémentaires face au modèle GeForce GTX 650 Ti. De fait la consommation en charge de notre système est très proche de celle relevée avec la GeForce GTX 660. Même la Radeon HD 7870 GHz Edition consomme moins en charge... Pas très glorieux pour NVIDIA donc dont l'architecture Kepler était plutôt connue jusqu'à présent pour son efficacité énergétique.

Conclusion

Quelques jours à peine après le lancement par AMD de la Radeon HD 7790, NVIDIA passe à l'offensive avec cette nouvelle GeForce GTX 650 Ti BOOST pour le moins inattendue. Si l'on ne revient pas sur la dénomination commerciale alambiquée, cette arrivée interroge alors même que la très récente Radeon HD 7790 ne nous a pas convaincus en raison d'un positionnement tarifaire trop élevé.

Chez NVIDIA, la GeForce GTX 650 Ti BOOST vient s'intercaler entre la GeForce GTX 650 Ti et la GeForce GTX 660 en permettant de jouer aux titres les plus récents pour un budget inférieur à 200 euros. Du moins c'est le pitch officiel. La carte directement visée par le caméléon n'est d'ailleurs pas tant la Radeon HD 7790 que la Radeon HD 7850. Et pour cause, c'est bien la version 2 Go de la GeForce GTX 650 Ti BOOOST que nous a fait parvenir NVIDIA.

Dans les faits, cette GeForce GTX 650 Ti BOOST offre des performances intéressantes. Notablement plus véloce que la GeForce GTX 650 Ti, la version BOOST égale ou surpasse la Radeon HD 7850, qu'il s'agisse de la version 1 ou 2 Go. Annoncée à 165 euros TTC, cette GeForce GTX 650 Ti BOOST 2 Go a donc de très sérieux arguments. Face à une Radeon HD 7850 2 Go, que l'on trouve actuellement au même tarif, les performances de la GeForce GTX 650 Ti BOOST sont globalement en faveur de NVIDIA.

01DB000005860508-photo-carte-graphique-nvidia-gtx-650-ti-boost-4.jpg


Oui, mais voilà. Le secteur des cartes graphiques milieu de gamme est embouteillé. Et du coup si la GeForce GTX 650 Ti BOOST est dans l'absolu particulièrement intéressante, le contexte de son lancement l'est moins. Car pour à peine 15 euros de plus, on trouve des Radeon 7870 capables de faire de l'ombre à la petite dernière de NVIDIA et plus ennuyeux encore on trouve même des GeForce GTX 660 à ce tarif ! Pourtant en terme de performances, la GeForce GTX 660 qui n'est « que 10 euros » plus cher que la GeForce GTX 650 Ti BOOST, se montre 20% plus rapide en moyenne !

Il y a donc de quoi en perdre son latin, car selon votre budget à quelques euros près la donne peut être totalement bouleversée. Sans compter que pour complexifier le tout on trouve des Radeon HD 7850 1 Go à 140 euros, ce qui constitue une vraie bonne affaire.

Comme pour la Radeon HD 7790, il faudra attendre quelques semaines et un tassement des prix pour que la GeForce GTX 650 Ti BOOST 2 Go prenne son sens. En attendant, dans cette gamme de prix nous aurions tendance à recommander la GeForce GTX 660 qui offre de meilleures performances pour un surcoût très modéré.

NVIDIA GeForce GTX 650 Ti BOOST

5

Les plus

  • Bonnes performances
  • Carte silencieuse

Les moins

  • Consommation importante
  • Prix parasité par la 660 !

Performances8

Fonctionnalités8

Qualité/prix7

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Rachat de Dell : Carl Icahn pourrait s'allier à Blackstone
Coffice, la suite bureautique de KDE, disponible en alpha sur Android
42 : l'école d'informatique
Intégration Cloud : Cisco met la main sur l'autrichien SolveDirect
Nvidia repositionne le prix de ses GeForce GTX 650, 650 Ti et 660
Nasdaq paiera 62 millions de dollars pour son bug à l’introduction en bourse de Facebook
Samsung attaque à nouveau LG et l'accuse de
Fidélisation sur Facebook : Fanzy obtient 1,5 million d'euros
SkyDrive dans W8, un outil puissant pour les TPE/PME
La Suède abandonne le mot
Haut de page