Binance rend obligatoire le passage par le protocle KYC pour pouvoir utiliser la plateforme

22 août 2021 à 16h51
11
CAT Crypto-monnaie
Le KYC oblige à vérifier l'identité d'un client, mais les chats pourraient bien y échapper. © Shutterstock

Si les tentatives autour de régulations des crypto-monnaies sont pour l'instant vaines, il ne va pas en être de même concernant le contrôle des échanges, ainsi que celui de l'identité des individus réalisant des transactions par leur biais. La plateforme Binance , qui permet d'échanger près de 100 cryptos différentes, compte l'appliquer.

L'obligation du contrôle KYC (pour Know Your Customer) a pour objectif d'authentifier l'identité d'une personne réalisant une transaction par le biais d'une crypto.

Un accroissement des contrôles autour des transactions en cryptomonnaie

Binance compte bien faire appliquer le contrôle KYC à ses nouveaux utilisateurs. L'une des plus grandes plateformes d'échange de cryptomonnaies au monde vient ainsi d'annoncer que les individus se verront bientôt proposer une authentification intermédiaire de leur identité, directement sur leur compte. Celle-ci passera par la transmission d'une carte d'identité nationale propre à chaque utilisateur, ainsi qu'une vérification par reconnaissance faciale. Cela permettra d'avoir accès à l'ensemble des services de la plateforme.

Les utilisateurs devront donc s'y pencher, sans quoi, seuls le retrait d'actifs, l'annulation d'ordres et la fermeture de positions seront possibles. Les individus possédant déjà un compte vont également devoir s'y plier pour reprendre des activités de dépôt, de trading et divers autres services de Binance.

Avec un déploiement prévu à compter du 19 octobre prochain, cela se trouve dans la continuité de la politique de la plateforme, qui a déjà réduit la possibilité de retrait de 2 bitcoins à 0,06 bitcoins pour les comptes non vérifiés.

Source : The Block

Les investissements sur les crypto-monnaies ont atteint des niveaux jamais vus. Ces actifs numériques, au premier rang desquels le Bitcoin, sont aujourd’hui au cœur d’une fièvre spéculative qui pousse de nombreux Français à se positionner sur les monnaies virtuelles. Face à un tel engouement, Bercy a décidé depuis 2020 de rendre obligatoire la déclaration des plus-values réalisées sur des crypto-monnaies. Y a-t-il des règles spécifiques en la matière ? Pour quels montants ? Comment déclarer ses avoirs en crypto-actifs ? Clubic fait le point.
Lire la suite

Modifié le 23/08/2021 à 10h09
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
9
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pour le régulateur US, les cryptos ne sont pas une monnaie pérenne et les stablecoins sont des jetons de casino
Pokmi, une plateforme NFT de contenu pour adultes française lève 9 millions d’euros
Marvel et DC interdisent aux créateurs de vendre librement des NFT de leurs œuvres
La plateforme FTX lance sa marketplace de NFT et en vend (cher) un (moche) de son cru
MS Satoshi : 3 hommes et 1 bateau, ou l’utopie flottante au pays des crypto-monnaies
Les services de prêt de crypto entre particuliers dans le viseur du régulateur américain ?
Après le Salvador, au tour du Panama d'envisager de donner cours légal au bitcoin
L'impact écologique de l'exploitation du Bitcoin à nouveau pointé du doigt
Les nouveaux
Le Bitcoin (BTC) devient une monnaie officielle au Salvador (mais les Salvadoriens sont sceptiques)
Haut de page