L’exchange Binance fait l’objet d’une enquête du régulateur financier américain

15 mars 2021 à 13h40
3
Binance

Binance fait l’objet d’une enquête du régulateur financier des États-Unis concernant ses clients américains s'adonnant au trading de produits dérivés sur crypto-monnaies.

Binance est le plus grand exchange du monde en termes de volume de trading et le token BNB est la troisième plus grande crypto-monnaie du marché.

Enquête en cours aux États-Unis

Binance fait l’objet d’une enquête du régulateur financier ou Commodity Futures Trading Commission (CFTC) afin de déterminer si certains résidents américains ont eu recours à des produits dérivés.

Le trading de produits dérivés aux États-Unis est strictement encadré et supervisé par la CFTC, et Binance n’est pas enregistré auprès de cette agence.

Toutefois, Binance n’aurait « pas été accusé d’actes répréhensibles ». Pour rappel, Binance bloque les résidents américains de son site principal, et maintient un site distinct opérant sous le nom de Binance.US qui se conforme à la réglementation aux États-Unis.

L’année dernière, l’agence a engagé une action contre la plateforme BitMEX, également accusée de permettre à ses clients américains de trader des produits dérivés. Cette affaire suivie par le ministère de la Justice est toujours en cours.

Recrutement d’un ancien sénateur

En réponse à l’enquête de la CFTC, Binance a recruté l’ancien sénateur Maxwell Baucus en tant que conseiller en relations gouvernementales.

Maxwell Baucus a été ambassadeur en Chine sous le président Barack Obama entre 2014 et 2017. Il a également siégé au Sénat et à la Chambre des représentants des États-Unis pendant près de 40 ans.

Un recrutement de poids qui va permettre à Binance de naviguer dans le paysage réglementaire aux États-Unis. Changpeng Zhao, P.-D.G. de Binance, a déclaré : « Son expérience et sa compréhension intime de la réglementation mondiale apportent une valeur exceptionnelle à Binance et renforcent notre équipe de conformité et politique déjà solide ».

Le géant des crypto-monnaies semble se donner les moyens de réfuter les accusations à son égard et d’étendre son influence dans les plus hautes sphères politiques aux États-Unis.

Sources : CoinDesk , Bloomberg

Modifié le 15/03/2021 à 13h48
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Fatima
La justice américaine depuis plusieurs décennies qui lance des enquêtes et amandes aux entreprises étrangères qui font concurrence à leurs sociétés et ferme les yeux sur les magouilles des groupes US<br /> Justice corrompu
baazul
C’est parce qu’ils n’ont que des sociétés exemplaires qui ne veulent que le bien être des utilisateurs
exoje
Pays de la démence, fondée sur un cimetière. Après, je ne suis pas contre quelques amandes parce que le prix est vraiment exagéré depuis quelque temps…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Qui détient le Bitcoin ? La concentration des actifs pose question
Lancée il y a deux ans, cette jeune plateforme crypto pèse déjà 25 milliards de dollars
200 000 euros pour toucher un cube de tungsten une fois par an ? Les NFT partent en vrille
Seriez-vous prêt à donner vos infos biométriques en échange de cryptos
Crypto wallet : Facebook s'apprête à lancer son portefeuille Novi
Bitcoin : la cryptomonnaie dépasse les 66 000 dollars pour son arrivée à Wall Street
CryptoEats, le UberEats payable en crypto, s'évapore avec près de 500 000 dollars
Tesla a réalisé 1 milliard de dollars de bénéfices rien qu'avec des investissements en bitcoins
Wix permet désormais de créer un site web qui accepte les paiements en crypto
Botnet MyKings : 24,7 millions de dollars et 3 ans plus tard, il est toujours là
Haut de page