iPod Touch : l’iPod passe au tout tactile, un iPhone sans téléphonie ?

Par
Le 15 octobre 2007
 0
00c8000000580335-photo-apple-ipod-touch.jpg
Les rumeurs le laissaient entendre depuis plusieurs mois, 2 préparait un iPod avec un grand écran tactile. Des rumeurs qui ont rapidement enflé avec la sortie de l'iPhone aux Etats-Unis au mois de juin dernier. Aujourd'hui, finies les rumeurs et place au concret : l'iPod tactile est bien là et il se nomme « iPod Touch », tout simplement. Un baladeur qualifié par beaucoup de révolutionnaire : nous avons réussi à le dénicher afin de voir si ces éloges étaient justifiés ou non.

Voici donc sans plus tarder notre analyse détaillée et critique de l'iPod Touch, comparé à ses petits frères, aux derniers baladeurs Flash du marché et surtout à son jumeau téléphonique : le fameux iPhone qui se fait toujours attendre et désirer en France...

Présentation de l'iPod Touch : un iPhone sans téléphonie ?


Lors de l'annonce officielle de l'iPod Touch en septembre dernier, bon nombre de nos confrères ont qualifié l'iPod Touch d'iPhone dépourvu de fonctions liées à la téléphonie. Comme nous allons voir dans cet article et dans cette partie présentation, quelques petits détails font que cette description un peu rapide n'est pas totalement vraie.


Une vidéo de présentation de 5 minutes qui présentent les différentes possibilités de l'iPod Touch


Commençons donc par tracer les grandes lignes de cet iPod 7ème génération (si l'on considère que l'iPod de 6ème génération est représenté par l'iPod Classic). L'iPod Touch se présente donc sous la forme d'un bloc de couleur noire, aux bords arrondis et de forme rectangulaire. Le tout mesure 110 x 61,8 x 8 mm pour un poids de 120 grammes. A titre de comparaison, sachez que l'iPod Touch est presque une demi-fois moins épais que l'iPhone (115 x 61 x 11,6 mm) et un peu plus léger (comptez 135 grammes pour l'iPhone). Sur la façade de l'appareil on perçoit, comme sur le téléphone de la marque, un écran 3,5 pouces (8,9 cm) avec une résolution de 480 x 320 pixels à raison 163 pixels par pouce. L'une des plus importantes innovations de l'iPod Touch se trouve d'ailleurs dans écran, car la dalle utilisée par Apple est ici totalement tactile et de type « multipoint ». C'est-à-dire que l'on peut exercer deux pressions simultanées sur l'écran afin d'effectuer différentes opérations, comme nous le verrons un peu plus tard.

00fa000000623164-photo-ipod-nano-2g-ipod-6g-ipod-nano-3g-iphone-et-ipod-touch.jpg

00fa000000623168-photo-ipod-nano-2g-ipod-6g-ipod-nano-3g-iphone-et-ipod-touch.jpg
Photo de famille, dans l'ordre : iPod Nano 2G, iPod 6G, iPod Nano 3G, iPhone et iPod Touch


Au niveau du design, on perçoit quelques différences mineures par rapport à l'iPhone. Ainsi, l'iPod Touch ne présente pas ce petit cadre métallique qui entoure la façade. Au lieu de cela, Apple a placé à ce niveau une petite bordure en plastique de couleur noire qui tend très légèrement vers le gris foncé.

Le dos de produit est lui aussi différent. Alors que sur l'iPhone on trouve une coque en métal anodisé, l'iPod Touch présente lui une coque bien propre aux baladeurs à la pomme : entièrement métallique et réfléchissante.

0000009600623178-photo-ipod-touch.jpg
0000009600623176-photo-ipod-touch.jpg


La connectique elle aussi a légèrement été revue. Le connecteur jack se retrouve ainsi, comme sur les iPod Nano, au niveau du pied du baladeur alors qu'il est située au sommet du bloc sur l'iPhone. Le connecteur propriétaire, lui reste inchangé et se trouve juste à côté de cette classique prise jack 3,5 mm.

Le « Touch » présente seulement deux boutons : l'un a été placé sur la façade. Il s'agit du bouton « Menu » ou « Home » qui permet de revenir à l'écran principal du téléphone. L'autre bouton, se trouve au sommet de ce concentré tactile. Contrairement à l'iPhone, l'iPod Touch ne présente donc pas de bouton lié au réglage du volume sur son côté gauche ou de glissière pour passer en mode vibreur (logique puisqu'on parle dans le cas présent d'un baladeur).

00fa000000623182-photo-ipod-touch.jpg
Les entrailles de la bête sont composées, à peu de chose près des mêmes puces que celles employées pour l'iPhone (exception faite de la partie téléphonie ou GSM). On retrouve ainsi un contrôleur réseau sans fil 802.11b/g. On soulignera aussi la présence d'une puce de décompression audio/vidéo et des puces de mémoire Flash de marque Samsung pour une capacité de stockage totale de 8 ou 16 Go. Beaucoup moins commun, les capteurs nommés « accéléromètres » qui permettent de détecter l'orientation du produit sont aussi de la partie. Nous verrons plus tard leurs utilités.

Dans sa boite, ce petit engin à la large dalle est fourni avec un casque stéréo (identique à celui des autres iPod), un câble USB 2.0 propriétaire, un guide de démarrage rapide et un petit chiffon pour le nettoyage de l'écran. A titre de comparaison, sachez que l'iPhone offre en plus dans sa boîte : un casque/micro, un station d'accueil (une station qui n'accepte d'ailleurs pas l'iPod Touch...) et un adaptateur secteur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top