🔴 French Days : ventes flash jusqu'à - 50% 🔴 French Days 2022 : ventes flash jusqu'à - 50%

Télé connectée : le salon en pleine mutation ?

01 juin 2018 à 15h36
0
Le monde de la TV connectée est en pleine expansion, il mute, offre de nouveaux usages et semble sans limite. On peut commander un film en VOD, jouer à des jeux, utiliser les réseaux sociaux ou encore consulter la filmographie d'un acteur. Les applications se multiplient, le téléviseur offre une multitude de services, loin d'un simple écran pour spectateurs passifs. Fournisseurs d'accès à Internet (FAI), fabricants de TV, chaînes de télévision et géants de la toile fourbissent leurs armes pour prendre la maîtrise du téléviseur au salon. Nous vous proposons un focus sur cet immense univers de la TV connectée à travers les stratégies des principaux acteurs et des tests des derniers modèles d'écrans connectés.

01F4000005977460-photo-dossier-tv-connect-e-intro.jpg


Concept et enjeux

Et si demain la télévision connectée devenait aussi banale que l'utilisation d'un PC ou d'un smartphone ? Ce nouvel usage du téléviseur bouleverse l'univers fermé de la télévision, jusque là cantonnée à diffuser un flux d'images en provenance des grandes chaînes. Le téléspectateur restait passif et ne pouvait que zapper ou éteindre son poste. Aujourd'hui, il peut devenir « téléacteur ». La TV connectée chamboule de fond en comble l'approche classique en introduisant Internet et ses usages sur le téléviseur : vidéos du Web, réseaux sociaux ou encore jeux en ligne. Le média roi convie ses rivaux dans son royaume et les choie pour mieux régner.

La TV connectée, ou le mariage de la télévision et de l'Internet, trouve sa première concrétisation dans le sens moderne du terme en 2000, sous l'impulsion du partenariat TAK (Microsoft et Thomson Multimédia). On parle alors de télé interactive, toutefois le succès escompté n'arrive pas. Le véritable essor, ces dernières années, aura dû attendre la combinaison de plusieurs facteurs : généralisation du haut débit, développement des processeurs embarqués dans les téléviseurs, multiplication des applications et services, engouement d'un nouveau public friand de multi-écrans et d'interactivité... La TV connectée ou Smart TV est loin d'avoir atteint sa maturité, elle est en est encore à l'an 1. Son interface, ses contenus, ses usages sont encore à construire, pour proposer autre chose qu'un écran de PC, en plus grand.

012C000005977492-photo-smart-tv-alliance.jpg

L'enjeu est de taille pour tous les acteurs du marché, du fabricant de téléviseurs (et de matériel connecté type lecteur Blu-ray, passerelles multimédia, etc.) aux chaînes traditionnelles, en passant par les FAI, les services de VOD, les développeurs d'applications ou encore les éditeurs de jeux vidéo... Sachant que les nouveaux usages imaginables, multiples, vont nécessairement se réaliser au détriment de la « consommation » classique de programmes TV. Mondiale, cette évolution connaît en France une spécificité, qui tient au phénomène des box ADSL. Toutes offrent des services équivalents à ceux des téléviseurs connectés. Les FAI fournissent en effet de la VOD, de la TV de rattrapage, des jeux, des fonctions de media center et bien d'autres contenus à leurs abonnés.

Etat des lieux de l'offre et de la demande

00DC000005977528-photo-tv-connect-e-loewe.jpg
En l'absence de norme partagée par tous (l'alliance Smart TV ne regroupant pas tous les constructeurs), les différents acteurs du secteur sont contraints de conclure des partenariats bilatéraux avec les éditeurs de contenus. Cela sème la confusion, puisqu'il est difficile de savoir qui propose quoi. Selon une étude des usages de la TV connectée, réalisée en 2012 par le cabinet Strategy Analytics, 70 % des Français souhaitent voir les programmes TV, 65 % désirent de la TV de rattrapage, 57 % cherchent des films en streaming, 56 % veulent accéder aux réseaux sociaux ou à des services comme la météo et le trafic automobile, et 53 % se consacrent aux jeux vidéo.

Si près de 98 % des foyers français possèdent une télévision, combien de nos concitoyens ont un modèle connecté et l'utilisent réellement ? Selon GfK, la TV connectée représentait fin 2012 23 % des achats de téléviseurs, soit environ 1,6 millions d'unités. La progression est importante puisqu'en 2010 il ne s'était vendu que 124 000 téléviseurs connectés, soit 1% du marché total (toujours selon GfK). Et la tendance devrait se confirmer, avec des prévisions de vente de TV connectées à 2,2 millions de pièces pour 2014, soit 36 % du marché. Relativisons. Fin 2000, Forrester Research estimait qu'en 2005, 50 % des foyers européens posséderaient un téléviseur interactif...

D'autant qu'il faut aussi considérer cet autre aspect : si la VOD et la télévision de rattrapage sont en augmentation, la connexion d'un téléviseur à Internet n'est pas encore systématique. En effet, d'après Médiamétrie, sur les 12,6 % de foyers français équipés d'un téléviseur connectable, seulement 58 % l'ont effectivement connecté. Les acteurs du milieu doivent croiser les doigts pour que les habitudes des utilisateurs changent un peu. D'ici 2015-2016, 100 % des téléviseurs vendus devraient être connectables selon GfK. Une prévision optimiste ? L'arrivée de la TNT 2.0 (standard HbbTV) devrait permettre une plus large diffusion des usages connectés de la télé.

Les box ADSL, omniprésentes

Les fournisseurs d'accès à Internet sont très présents dans le domaine de la TV connectée, avec un argument de poids : la Box ADSL. Le nombre de services proposés est en constante évolution : VOD, catch-up TV, enregistrement HD, media center et bien d'autres fonctions comme le partage de vidéo, de musique ou de photos. SFR, Bouygues Telecom, Free et Numéricable sont en pointe et développent chacun leur propre solution.

Bouygues : Sensation

Chez Bouygues Telecom, depuis le 18 juin 2012, la Bbox Sensation va plus loin en termes d'interactivités et de services connectés. Cette Box est équipée d'un disque dur de 320 Go, de quatre prises Ethernet, cinq USB et intègre un processeur Intel Atom CE 4200 avec 1 Go de mémoire vive. Le Wi-Fi bénéficie de la technologie OptimizAir qui permet de diffuser simultanément jusqu'à quatre flux vidéo HD vers différents écrans. L'interface a été repensée avec des menus animés en 3D qui s'affichent en transparence sur l'image diffusée.

012C000005977558-photo-bbox-games-situation.jpg
012C000005977560-photo-bbox-sensation-fibre.jpg


Les services connectés sont nombreux, avec d'abord 25 chaînes en rattrapage (My TF1, Pluzz, M6 Replay, Arte +7, W9 Replay, Ushuaïa TV, Histoire, Canal + à la demande...). Vient ensuite la VOD, concentrée en un espace unique qui regroupe 5 000 oeuvres (films, docus, séries, spectacles, etc.). Un moteur de recherche assorti d'un système de recommandations facilitent l'accès. La Bbox Sensation propose également de la SVOD avec le Pass Disney Channel Avant-première. Par ailleurs, les gamers peuvent jouer en ligne avec le portail Bbox Games. Plus de 40 jeux consoles et PC sont disponibles en streaming, la manette de jeu est offerte lors de la première souscription à ce service (à partir de 4,99 €/mois).

00C8000005977566-photo-bouygues-4-accueil.jpg
00C8000005977568-photo-bouygues-accueil-bbox-vod.jpg
00C8000005977570-photo-bouygues-visuel-interface-f-vrier-2013.jpg


Le multi-écrans est possible avec cette Box ADSL, l'application Bbox tab (iPad et Android) permet par exemple de regarder la TV en direct sur une tablette, d'envoyer sur la TV du salon le programme diffusé sur la tablette ou de partager ses programmes TV et VOD sur les réseaux sociaux.

012C000005977562-photo-bouygues-tvalademandex11-p-720p-cs2.jpg
012C000005977562-photo-bouygues-tvalademandex11-p-720p-cs2.jpg


SFR : Evolution

Avec la Neufbox Evolution, SFR a marqué sa volonté de s'imposer dans la TV connectée. Cette plateforme multimédia est une des plus complètes du marché. Elle propose par exemple une application SFR TV, disponible pour tous les clients box, qui permet de profiter de l'essentiel des services TV sur un mobile ou une tablette. Les abonnés peuvent lire à distance leurs enregistrements stockés sur leur décodeur chez eux.

00C8000005982660-photo-sfr-decodeur-tv-evolution-hd.jpg
00C8000005982670-photo-sfr-home3g-evolution2-hd.jpg
00C8000005982664-photo-sfr-interfacetv-hd.jpg


Depuis octobre 2010, SFR a lancé son service de jeux vidéo en cloud gaming, c'était le premier opérateur au monde à proposer ce type de service sur TV. On compte aujourd'hui plus de 130 jeux de qualité console pour tous publics, auxquels il est possible de jouer en solo, à plusieurs ou en ligne. Un nouveau jeu arrive chaque semaine. En matière de VOD, SFR a mis en place son Club Vidéo, il contient plus de 15 000 programmes avec l'intégralité du Top 100 du box-office, des séries TV, des films indépendants, des documentaires, etc. Des pass VOD sont disponibles comme le Pass Cinéma (4,99 €/mois) ou le Pass CanalPlay Infinity (9,99 €/mois) proposant des milliers de films et séries à regarder en illimité chaque mois.

0258000005982666-photo-sfr-multi-ecran.jpg

012C000005982668-photo-sfr-pluzz.jpg
012C000005982662-photo-sfr-interface-tv-disney-channel.jpg


Free : Révolution

La Freebox Révolution a bouleversé le secteur de l'Internet. Cette box est technologiquement très complète avec son lecteur Blu-ray, son disque dur de 250 Go et ses fonctions multimédia réseau (serveur NAS, UPnP). La fonction Always On rend accessible l'ensemble des contenus du disque dur de la box en permanence et depuis n'importe quel endroit. La Freebox Révolution autorise l'enregistrement à distance et grâce à l'application Freebox Connect, il est possible d'accéder aux contenus du serveur de la box depuis un iPhone ou un iPad.

012C000005983018-photo-freebox-revolution-sur-pied.jpg
012C000005983016-photo-free-youtube-tv-3.jpg


Ce boîtier signé Stark intègre un processeur Intel ATOM CE4100. Son interface graphique 3D est ergonomique et fluide. La télécommande est équipée d'un accéléromètre et d'un gyroscope à trois axes et communique par voie radio avec la Freebox. L'interface TV permet d'accéder facilement au bouquet de chaînes, au contenu du disque dur, à la boutique d'applications (Freestore) et au portail de jeux à la demande (GameTree TV). La VOD est représentée par plusieurs offres comme INA Premium, Academy Video, VOD Mania, Freebox Replay, Disneytek, abctek, TF1 Vision, CanalPlay et d'autres. YouTube, Twitter, Facebook sont également accessibles via la Freebox, ainsi que de nombreux autres sites traitant de la météo, d'actualités ou du trafic routier.

012C000005983010-photo-free-tv-homeyoutube.jpg
012C000005983012-photo-free-twitter-2.jpg


Orange : Livebox Play

La nouvelle box d'Orange est disponible depuis février dernier. Baptisée Livebox Play, et associée au décodeur TV Livebox Play TV, elle se positionne comme une des plus puissantes du marché. Orange a renforcé la performance du Wi-Fi avec deux connexions, l'une sur la bande 2,4 GHz et l'autre sur la bande 5 GHz. La Livebox possède quatre prises réseaux Ethernet et deux USB 2.0. Le décodeur TV a été considérablement amélioré. Il est équipé d'un processeur Intel, d'un lecteur Blu-ray 3D (optionnel), d'un double tuner TNT et de trois ports USB. Son disque dur interne est au choix de 80, 160 ou 320 Go selon la formule choisie dans l'abonnement. La télécommande inaugure un design double face original, avec un clavier azerty d'un côté et les touches standard de l'autre. En prime, un gyroscope permet un déplacement naturel du pointeur sur le téléviseur.

012C000005982674-photo-orange-decodeur-final3.jpg
012C000005982682-photo-orangemag4-pour-p5.jpg


L'interface gagne en fluidité grâce au processeur Intel. L'offre de VOD propose 16 000 œuvres. Orange met également l'accent sur les réseaux sociaux : il est possible de commenter une émission de TV directement sur Twitter ou Facebook. De nombreuses autres applications sont disponibles (une cinquantaine), dont Picasa, Deezer, la météo, les actualités, etc. Comme chez ses concurrents, ce décodeur TV se transforme en console avec 130 titres disponibles à ce jour. Orange, en dehors de sa Livebox Play, lance avec Samsung la TV d'Orange. Les possesseurs d'une Smart TV Samsung (modèles 2012/2013 équipés de la fonction Smart Hub) abonnés à Orange pourront retrouver une sélection de 65 chaînes issues du bouquet de base et des bouquets OCS, Extra et Sport sur un second téléviseur. Un service multi écrans gratuit !

00C8000005982678-photo-orange-image-3-orange.jpg
00C8000005982680-photo-orange-visuel-gmd-catalogue.jpg
00C8000005982676-photo-orange-image-1-samsung.jpg


Numéricable : LaBox

LaBox by Numericable met en avant la TV connectée pour séduire ses futurs abonnés. L'angle d'attaque : un décodeur câble bien équipé et performant. Il est doté d'un disque dur de 500 Go, d'un processeur Intel Groveland 4235, d'un lecteur Blu-ray 3D et d'un ensemble de fonctions très intéressantes. Twitter en live est intégré à l'offre avec la possibilité de tweeter depuis le téléviseur et pendant une émission en cours. C'est aussi le cas avec Facebook, on peut partager des commentaires avec des amis tout en continuant à regarder un programme (Screenshot TV). L'écran est partagé entre le direct et Facebook ou Twitter.

012C000005983044-photo-nume-box1b.jpg
012C000005983050-photo-num-ricable-mon-foyer-connect.jpg


La Box donne accès à l'ensemble des appareils connectés du foyer et est livrée avec un clavier-télécommande. Le multi-écrans, la VOD (20 000 films ou séries), la TV de rattrapage (TF1 JT, Pluzz, Canal + à la demande, M6 Replay, W9 Replay etc.), DailyMotion et des services de météo, actualités ou jeux sont aussi au programme de cette box orientée TV connectée.

00C8000005983048-photo-num-ricable-jun14-122202.jpg
00C8000005983046-photo-num-ricable-apr17-172005.jpg
00C8000005983052-photo-num-ricable-moteur-de-recherche-2.jpg

Google TV et Apple TV : les deux géants en embuscade

La Google TV, on en a beaucoup parlé mais pour l'heure, seule la Revue de Logitech a montré l'exemple, et quel exemple... Une deuxième tentative a été lancée fin 2012, à l'initiative de Sony. Cette box Sony, la NSZ-GS7, se veut le point de départ d'autres produits comme un lecteur Blu-ray (le NSZ-GP9 à 300 €) ou encore des téléviseurs intégrant directement les fonctionnalités Google TV. Si Sony est en pointe, d'autres fabricants pourraient rejoindre le mouvement. On cite notamment LG et Samsung. En effet, à l'instar d'Android, l'OS de la Google TV pourrait être proposé à d'autres acteurs du marché. C'est un pari, car les ventes n'ont pas décollé depuis son lancement aux Etats-Unis. En effet, on estime à moins d'un million le nombre d'appareils activés outre Atlantique.

012C000005983086-photo-google-tv-gs7.jpg
012C000005983070-photo-google-tvnsz-gp9.jpg

A gauche la Google TV, à droite la platine Blu-ray GP9


La box NSZ-GS7 se présente sous la forme d'un boîtier compact, moderne et silencieux. Elle dispose de deux prises HDMI situées à l'arrière de l'appareil, ainsi que d'une sortie audio optique, un port Ethernet, deux USB et un IR Blaster déporté pour la télécommande. La box se connecte en Wi-Fi au réseau local ou en Bluetooth à un smartphone. Sony propose par ailleurs l'application Media Remote (Android et iOS) afin de piloter son boîtier via un smartphone ou une tablette.

Mais la Google TV, c'est avant tout Google et sa palette de services. Leur adaptation sur un grand écran repose sur une nouvelle interface, la version 2.0 de Google TV. C'est une variante de la version 4.0 d'Android (Ice Cream Sandwich), visant à proposer une navigation facilitée. Dans l'interface de cette Google TV, l'univers des applications rassemble une quarantaine d'icônes, par rangées de quatre. On peut accéder à de nombreux sites, pas tous indispensables. Sony a rajouté son portail de services avec Sony Entertainement Network (Music Unlimited et Video Unlimited) et Play memories. Pour la mise en avant d'applications, Google et Sony tiennent compte de la localité. Cela se traduit en France par l'accès à 20 minutes, aufeminin.tv, France 24, Télé 7, QooQ, Les Zouzous et Pluzz (la TV de rattrapage de France Télévisions).

00C8000005983078-photo-googletv-sony-all-apps-uk.jpg
00C8000005983076-photo-googletv-home-uk.jpg
00C8000005983072-photo-google-tvyoutube-pivot.jpg


C'est sur cet écran que l'on pourra également accéder à frAndroid, Google Chrome, Google Photos, YouTube, mySkreen, meteonews.tv, PlayStore, Play Films ou encore QooQ. D'autres applications comme infotraficTV ou des jeux (Pokerfun, Mobile JumpBoy) sont aussi disponibles par ce biais. Cette profusion entraîne la confusion, et faute d'un classement par catégories, le cheminement est souvent complexe. La navigation dans ce dédale de services se pratique à l'aide d'une télécommande d'un nouveau genre. La NSG-MR5F est réversible : d'un côté un touchpad central, de l'autre un clavier. Cette télécommande est universelle (on peut piloter plusieurs équipements), rétroéclairée et équipée d'un détecteur de mouvements qui s'active qu'avec certaines applications comme les jeux.

012C000005983074-photo-googletv-0242-us.jpg


Cette Google TV par Sony laisse un goût d'inachevé pour parvenir à toucher le grand-public. On regrette notamment l'absence des chaînes TV de la TNT, le fait que la box ne contienne pas de tuner TV ou encore que les principaux acteurs de la télévision française ne souhaitent voir Google accéder à leur flux de programmes. C'est pénalisant, autant pour les directs que les applications de VOD et de catch-up TV. Vous ne pourrez accéder qu'à Pluzz (France Télévisions) via le site Internet. Les applications contenues dans le PlayStore ne compensent pas ces faiblesses. Certains téléviseurs, box ADSL ou consoles de jeux proposent déjà toutes les fonctions de la Google TV. On ne bénéficie pas du confort d'utilisation escompté, seuls les adeptes du surf Internet sur grand écran pourront y trouver leur compte.

Apple TV : un simple boîtier connecté pour le moment...

Comme Google, Apple fait peur aux géants de la télévision. La firme à la pomme est l'objet de rumeurs incessantes sur son entrée dans le monde de la TV connectée, et cela de façon plus importante qu'avec son Apple TV. Pour l'instant, Apple se contente de proposer un boîtier compact équipé de la puce Apple A4.

012C000005983066-photo-apple-tv-tv.jpg
012C000005983068-photo-slideshow-remote-apple-tv.jpg


L'Apple TV est munie d'une prise HDMI, d'une sortie optique et d'une prise Ethernet. Le Wi-Fi est aussi de la partie. L'interface est simple et on accède à de la VOD, à YouTube, des podcasts, les webradios, Flickr et à iTunes. La dernière version de l'Apple TV permet la lecture de vidéo en 1080p (contre 720p précédemment) et une mise à jour survenue en mars de cette année a opéré quelques changements esthétiques. Régulièrement Apple alimente le buzz sur Internet, ainsi certains sites comme Digitimes parlent d'un téléviseur Ultra HD connecté Apple, qui pourrait voir le jour en 2014... Affaire à suivre !

00C8000005983060-photo-10appletv-remoteandtv.jpg
00C8000005983064-photo-apple-tv-5.jpg
00C8000005983062-photo-apple-pict0263.jpg

La TV connectée via les téléviseurs

La TV connectée est trop éparpillée pour toucher un large public. Philips œuvre donc pour une mise en commun des ressources : la Smart TV doit devenir un standard commun. Philips s'est allié pour le développement d'une plate-forme commune avec plusieurs constructeurs : LG, Sharp et Loewe. Cette alliance de fabricants de téléviseurs répond aux craintes des consommateurs qui ne veulent pas, une fois de plus, se retrouver piégés par de multiples standards.

Philips : La TV connectée simplifiée

Pour appuyer sa démarche, la marque hollandaise a impulsé cette année une révision du contenu et de la présentation de la Smart TV. Sous cette appellation, se dissimule différentes fonctions offrant une nouvelle approche de la consommation télévisuelle. Exemple avec Simply Share, qui permet de communiquer avec tous les appareils compatibles Wi-Fi comme les smartphones, les PC portables, les tablettes et les téléphones mobiles. Cette fonction transmet en continu les contenus audio et vidéo de ces appareils sur l'écran de télévision. De son côté Program sert à programmer les enregistrements ou à mettre en pause les programmes TNT en direct, tandis que Control offre la possibilité de transformer son smartphone ou sa tablette en télécommande via l'application Philips My remote.

00C8000005983212-photo-philips-42pfl6008h-12-a1p-1301160dpp.jpg
00C8000005983214-photo-philips-img-5800.jpg
00C8000005983220-photo-philips-img-5813.jpg


VOD et informations

La Smart TV rassemble surtout des applications NetTV qui permettent la connexion à Internet et donnent accès aux informations, aux jeux, etc. C'est aussi plus de 300 offres disponibles en Europe, modulables selon les pays, avec de la VOD, des TV en ligne comme ARTE et France 24 et de multiples autres sites. Le contenu de la Smart TV est en constante évolution. Ainsi, cet univers propose plus de 60 applications à l'heure actuelle. On peut se connecter sur MTV, Facebook, Game One, AlloCiné, Nickelodeon, Euronews, Twitter, Cinetrailer, AUPEO, Music Story, Viewster et une vingtaine d'autres sites.

00C8000005983216-photo-philips-img-5804.jpg
00C8000005983218-photo-philips-img-5810.jpg
00C8000005983222-photo-philips-img-5817.jpg


005A000005983248-photo-philips-t-l-commande.jpg
Le contenu premium est directement proposé sur la page d'accueil, il comporte les services Boomerang, Arte, France 24, Deezer, DailyMotion, Youtube Videos, Picasa, NRJ, Le Figaro.fr, Tunin Radio, Funspot, Meteo Consult, Les échos, Comment ça marche, Cuisiner, TomTom Trafic HD, Mon album.fr, Playin TV, INA et ComFm. La Smart TV façon Philips dispose également de Skype et d'un accès libre à Internet à travers un navigateur Web. Sur le modèle 47PFL6008, un processeur Dual Core permet une navigation tout à fait fluide. Philips livre avec ce téléviseur une télécommande à double face avec d'un côté un clavier azerty.

Sony : Un portail unique pour la TV connectée

Musique, vidéos et jeux sont les fers de lance de la TV connectée made in Sony. Ces contenus sont désormais regroupés dans le Sony Entertainment Network (SEN), un portail unique pour les téléviseurs, les tablettes, la PS3 et les smartphones de la marque. La stratégie de Sony est claire : la TV connectée, rien que la TV connectée. La firme nippone veut faire fructifier son riche catalogue de contenus à partir de sa nouvelle gamme de téléviseurs. Concrètement, la TV connectée chez Sony est un ensemble de services regroupés dans plusieurs menus déroulants. Les contenus Internet sont accessibles en Wi-Fi ou par Ethernet. Parmi eux, on trouve une galerie de widgets qui rassemble entre autres Facebook et Twitter. Le widget s'affiche alors en surimpression du programme TV à l'écran.

00C8000005983252-photo-sony-pict0272.jpg
00C8000005983262-photo-sony-pict0280.jpg
00C8000005983258-photo-sony-pict0278.jpg


Une autre icône dans le menu Video Internet Bravia donne accès à des applications. On découvre ici Skype, un navigateur Internet, un module pour la recherche de musique et un autre pour les vidéos visibles sur Internet. Il s'agit là de vidéos proposées en partenariat avec d'autres éditeurs, comme la TV de rattrapage de M6 (M6 Replay), l'INA, Eurosport, YouTube, 3D experience ou encore Wired et Daily Motion.

Les services uniques de Sony

Le gros du portail SEN est constitué de Music Unlimited et de Video Unlimited. Le premier est un catalogue conséquent de musique : Sony propose plus de 7 millions de titres avec un abonnement. On peut gratuitement écouter des extraits de 30 secondes des albums disponibles. La sélection est large, des stars mondiales comme Lady Gaga aux groupes plus underground. Ce portail musical permet une recherche par nouveautés, genre ou époque. Le second morceau du SEN est Video Unlimited. Il s'agit d'un portail de VOD, avec là-aussi, un immense choix, notamment de nouveautés.

012C000005983260-photo-sony-pict0279.jpg
012C000005983264-photo-sony-pict0281.jpg


On peut louer un film en HD pour 4,99 € ou en SD pour 3,99 €. Enfin, Sony propose également PlayMemories, une suite de services et d'applications servant au partage, à l'édition et la visualisation des photos et des vidéos sur tous types d'appareils connectés. Et bien sûr le Playstation Network pour accéder à des jeux et du contenu additionnel. Les nouveaux téléviseurs Sony, disponibles en juin, devraient embarquer une toute nouvelle interface.

Samsung : La Smart TV en mutation

Le numéro 1 des ventes de téléviseurs à écran plat en France a bâti une stratégie conquérante dans l'univers de la TV connectée. Depuis 2011, la marque a lancé toutes ses forces dans cette bataille et offre des contenus très nombreux. Plus de 14 000 applications sont disponibles sur Samsung Apps, 340 en France. Les gammes de téléviseurs 2013 intègrent de nombreuses nouveautés. Samsung a totalement repensé son interface Smart TV avec une navigation par page dédiée, à la manière d'un smartphone ou d'une tablette. Cinq univers sont proposés et symbolisés par des icônes : Mes programmes, Mes contenus, Mes Applications, Mon vidéo club et Mes réseaux.

012C000005983280-photo-samsung1.jpg
012C000005983292-photo-samsung-telecom.jpg


L'acheteur pourra découvrir de nombreux films en VOD. La boutique Samsung Apps propose moult applications regroupées par thème (vidéo, jeux, mode de vie). Le téléspectateur connecté peut consulter Allociné, Orange, ComFM mais aussi Euronews, Facebook, Skype, Twitter, TF1, Les Pages Jaunes, Explore 3D, L'équipe, l'INA, Daily Motion, Deezer, YouTube, Pluzz ou encore CanalPlay. Et pour le reste, il y a toujours moyen d'utiliser le navigateur Web. L'offre est riche et abondante.

00C8000005983282-photo-samsung2.jpg
00C8000005983290-photo-samsung6.jpg
00C8000005983286-photo-samsung4.jpg


Samsung a intégré une caméra dans ses derniers modèles plus évolués, pour se connecter sur Skype mais aussi se voir lors d'une séance de fitness et comparer sa posture avec celle du professeur sur un écran coupé en deux, par exemple. Sur le modèle UE55F8000, la caméra intégrée permet carrément d'interagir par la voix et le geste avec le téléviseur, à la façon d'un Kinect sur Xbox. On peut zapper d'une page à une autre par un simple balayage des mains ou zoomer sur un détail. La reconnaissance vocale a fait des progrès : son fonctionnement se montre plus naturel, par exemple pour rechercher des programmes ou les films diffusés d'un acteur apprécié.

012C000005983288-photo-samsung5.jpg


Ce téléviseur intègre un processeur Quad Core : cela se ressent lors de la navigation et du lancement des fonctions multimédias, tout est plus rapide et fluide. Des jeux pour enfants, un système de partage et d'échange de photos via un service de cloud viennent compléter cette Smart TV en pleine évolution et parmi les plus abouties.

LG : Des applications en nombre

Les téléviseurs LG sont dotés d'une nouvelle interface simplifiée, un unique écran donne accès aux applications, aux contenus premium et à la recherche. Cette simplicité s'accompagne d'un portail riche en applications. LG possède en effet une boutique virtuelle (LG Apps), de la VOD, des réseaux sociaux et du jeu. De YouTube à netflix pour le streaming de films en passant par AlloCiné, Orange, NRJ12 Replay ou Skype, les services sont nombreux.

00C8000005983350-photo-lg-1.jpg
00C8000005983352-photo-lg-2.jpg
00C8000005983354-photo-lg-3.jpg


LG a soigné l'accès à sa Smart TV grâce à sa télécommande gyroscopique, la Magic Remote Control, et à une application téléchargeable sur son smartphone. Nous avons testé la Smart TV by LG sur le nouveau téléviseur 42LA740. La télécommande s'avère très pratique avec sa molette centrale, ses touches de validation et sa facilité globale d'utilisation. L'écran unique donne accès à la TV connectée, c'est simple et complet avec une grande fluidité, sans doute appuyée par le processeur Dual Core.

00C8000005983356-photo-lg-4.jpg
00C8000005983360-photo-lg-6.jpg
00C8000005983362-photo-lg-7.jpg


Panasonic : le Viera Connect Market

Chez Panasonic, l'accès à la TV connectée a pour nom Viera Market Connect. A partir d'un écran unique, on accède à des applications ou aux fonctions multimédias (lecteur multimédia, serveur multimédia, navigateur Web, Viera Link, TV, Guide TV). Le Viera Market regroupe le magasin d'applications sélectionnées par Panasonic, regroupées par catégories (sélection, vidéo, musique etc.). Sur le téléviseur TX-L42ET60, un clic sur sélection donne accès à Acetrax, Allo Ciné, Arte, Canal+ à la demande, Canal Play, Cinetrailer, Euronews, Eurosport, Facebook, France 24, iConcerts, L'équipe, NRJ, Picasa, Skype, Twiteer, Woomi, Web Brower et YouTube. Le nombre d'applications est important, on découvre également des jeux, des actualités, les bulletins météo ou des informations santé.

00C8000005983380-photo-panasonic-1.jpg
00C8000005983390-photo-panasonic-6.jpg
00C8000005983384-photo-panasonic-3.jpg


Une boutique en ligne permet d'acheter des manettes de jeu Logitech, une caméra pour Skype, des claviers sans fil ou encore des lunettes 3D. Ce téléviseur est livré avec deux télécommandes, une classique et une autre tactile avec un pavé central permettant de naviguer dans les contenus comme sur un PC portable. Sur d'autres modèles, comme la série WT60 ou DT60, Panasonic propose la fonction My Home Screen. Il s'agit d'une interface personnalisable, trois profils peuvent être mémorisés librement par l'utilisateur. Un écran d'accueil regroupe les programmes et applications favorites, la reconnaissance faciale et le contrôle vocal permettent de proposer pour chaque personne un accès différencié.

012C000005983386-photo-panasonic-4.jpg
012C000005983388-photo-panasonic-5.jpg

Les consoles et autres TV

Avec sa console de jeu Xbox 360, Microsoft a investi l'univers de la TV connectée, via la plateforme Xbox Live. Jeux, VOD, TV de rattrapage, réseaux sociaux, partenariat avec Canal +, l'offre est diverse et abondante. A l'instar de la PS3 de Sony, la console Xbox 360 s'est transformée au fil des ans en une centrale de divertissements numériques. Microsoft a ainsi réussi à transformer le joueur en consommateur de musique, de vidéo et de télévision connectée. Cette évolution s'est faite progressivement, mais depuis ces derniers mois, le géant de Seattle a amplifié le mouvement. L'arrivée de l'offre Canal+ sur cette console lui a donné un coup de fouet et élargit son public de gamers.

00FA000005983408-photo-xbox.jpg
015E000005983412-photo-xbox2.jpg


Quand la Xbox 360 devient décodeur

La Xbox 360 peut désormais se transformer en un second décodeur Canal+, un bon moyen de profiter des chaînes cryptées dans sa chambre. Pour en bénéficier, il faut s'abonner au Xbox Live. Le service comporte plusieurs entrées pour jouer en ligne, téléchargez des jeux, chater avec ses amis, regardez des films en HD ou encore écouter de la musique. Une partie des contenus est gratuite (limitée dans le temps), pratique pour essayer avant d'acheter. Une fois abonné à Xbox Live, on peut souscrire à l'offre Canal+. En plus des chaînes de base, on peut accéder à Canal+ à la demande, Canal Sat, Canal Play et CanalPlay Infinity. Le téléchargement des programmes s'effectuent via le Wi-Fi. A noter que le service de VOD de CanalPlay est également géré par la Xbox 360.

00C8000005983418-photo-xbox5.jpg
00C8000005983414-photo-xbox3.jpg
00C8000005983416-photo-xbox4.jpg


Le catalogue renferme plus de 8 500 œuvres dont plus de 4 000 films en version originale sous-titrées, disponible à un tarif moyen de 4,99 € pour 48h. La Xbox 360 donne également accès à la Vidéo à la demande d'Orange, Internet Explorer, Allociné, M6, France Pluzz, Gulli Replay, MYTF1, YouTube, Sky Drive et à Xbox Music.


Quid des autres fabricants de TV ?

Chez Sharp, Loewe et Toshiba, la TV connectée est également bien présente, avec des services que l'on retrouve chez les autres fabricants comme Youtube, DailyMotion, etc. Face à cette complexité de l'offre, il faut espérer qu'une plate-forme commune s'impose rapidement car sinon la TV connectée pourrait bien ne pas connaître le succès massif voulu et rester confinée à une simple fonction décorative. La HbbTV ou TNT 2.0 pourrait bien changer la donne avec un accès simplifié à des services universels de Push VOD (TV de rattrapage) et de VOD, les expérimentations ont été validées et dès cette année certaines chaînes comme France Télévision ou Arte pourraient lancer leurs premiers services. La TV connectée trouvera-t-elle enfin son public ?

012C000005983420-photo-tv-loewe-connect-e.jpg
012C000005983422-photo-hbbtv.jpg


Et pour les vieux modèles ?

Il existe de multiples solutions pour accéder à la TV connectée sur d'anciens modèles : un lecteur Blu-ray, un disque dur multimédia ou encore un système audio home-cinema. Si vous ne souhaitez acquérir un tel équipement, il reste l'option du dongle. Il en existe plusieurs modèles comme le Striim Stick de chez AwoX. Pour 99 €, il transforme votre téléviseur en TV connectée, à condition qu'elle possède une prise HDMI et que vous ayez accès à Internet. Ce petit dongle est livré avec une télécommande gyroscopique, il s'alimente via une prise USB ou sur secteur. Il donne accès à un navigateur Internet, à la diffusion de photo, de musique et de vidéo sur le téléviseur et au téléchargement d'applications Android.

012C000005983436-photo-meliconi-awoxstriimstick.jpg
012C000005983430-photo-awox-hdtv.jpg


Chez Haier, le dongle Haier Android (99 €) donne également accès aux applications Android sur son téléviseur. Plus sophistiqué encore, le système conçu par Archos, Archos TV connect.

012C000005983432-photo-haier-android-dongle.jpg
012C000005983434-photo-haier-tv-under-android-kit.jpg

Le dongle Haier et l'interface connectée sous Android


Pour 129 €, il se compose d'un module à placer sur le haut du téléviseur. Il offre une connectique confortable (micro USB, micro HDMI, Ethernet et USB host), une caméra HD et des capteurs. Ce boîtier Wi-Fi et Bluetooth est livré avec une télécommande TV Touch Remote disposant d'un clavier alphanumérique et dotée d'une excellente ergonomie. L'Archos TV connect propose des jeux, l'Archos GamePad, dont le fameux Angry Birds, et donne aussi accès aux services connectés issus d'Android, à Internet, au Google Play et aux principales fonctions multimédia comme la lecture de fichiers audios et vidéo et la visioconférence. Une belle réussite !

00C8000005983438-photo-tv-connect-pers-no-tv.jpg
00C8000005983440-photo-tv-touch-remote.jpg
00C8000005983428-photo-archos-tv-connect-with-tv.jpg

Archos TV Connect, Touch Remote et interface
00FA000006055138-photo-logo-tv-connect-es.jpg
La TV connectée commence à devenir une réalité aujourd'hui, mais ça n'est selon toute vraisemblance que le début d'une profonde mutation du petit écran. Il ne fait guère de doute que le taux d'équipement va aller en augmentant et de façon soutenue. Il n'y a rien d'insurmontable techniquement et les infrastructures sont là. Par ailleurs, l'habitude de tout un chacun de disposer de services Web partout, en permanence, avec les smartphones et tablettes, nous amène logiquement vers une extension du tout connecté sur le media roi qu'est la télé. D'autant que ces périphériques mobiles communiquent de plus en plus facilement avec les téléviseurs, voire les pilotent carrément. Le mimétisme coule de source.

Maintenant, ce qui est logique n'est pas forcément naturel. Comme semble l'indiquer les études de marché, près de la moitié des personnes possédant une TV connectée ne se servent pas des fonctionnalités qu'elle propose. Ordinateurs, smartphones, tablettes : peut-être a-t-on atteint un seuil de saturation, des possibilités, du temps disponible comme de l'énergie restante à consacrer aux divertissements dématérialisés. N'aimerions nous pas notre télévision précisément pour l'état de passivité dans lequel elle nous plonge ? Et quand bien même, pour ceux qui regardent cette interactivité d'un bon œil, il va tout de même falloir que les constructeurs et fournisseurs de services adaptent et réinventent les ergonomies qui existent pour l'heure. Un grand écran, manipulé à quelques mètres, dans un salon mérite peut-être autre chose qu'une interface qui reproduit les mécanismes d'un OS de smartphone ou tablette.

Enfin, il reste à traverser deux zones de turbulences. La première à court terme serait qu'aucun standard n'émerge, rendant l'offre indéfiniment illisible. La seconde à plus long terme serait de voir les écrans de télé envahis d'une nouvelle vague de publicités. Le potentiel de la TV connectée est donc bien immense, mais pour en profiter, il faudra qu'il soit correctement exploité.

Télécharger adsl TV pour Windows.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Oracle publie Java EE 7, tourné vers le HTML5
A son tour, Bouygues attaque et juge trop cher le refarming 4G
L'Etat demande à convoquer le Conseil d'administration d'Orange (màj)
B&You : appels et SMS illimités depuis l'étranger, via Wi-Fi
Stéphane Richard maintenu à la tête d'Orange
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page