Test Western Digital ShareSpace : un NAS qui manque de réactivité

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
15 juillet 2010 à 12h20
0

Western Digital ShareSpace

00C8000001903198-photo-western-digital-sharespace.jpg
Rendu célèbre par son activité disques durs, Western Digital est l'un des plus grands fabricants au monde dans ce domaine. L'Américain a décidé il n'y a pas si longtemps de diversifier son offre et plutôt que de confier aux autres le soin d'intégrer ses unités de stockage, il a fort logiquement tenté d'investir ces marchés en commençant d'abord par les lecteurs externes et en attaquant maintenant le marché des NAS. Le ShareSpace est l'un de ces premiers essais en la matière et si le résultat n'est pas exempt de défauts, il est prometteur.

Présentation générale

L'aspect esthétique, quoique bien sûr très subjectif, est à notre sens la première grande réussite de Western Digital. Coutumier du fait, avec des lecteurs externes souvent bien jolis, le fabricant est parvenu à allier sobriété et élégance avec le ShareSpace. Pour ne rien gâcher, cette conception est aussi jolie qu'elle est efficace puisque pour le montage / démontage des disques durs, il n'y a en tout et pour tout que deux vis à retirer... et encore, elles sont moletées pour plus de confort. Une fois ces vis retirées, le capot du ShareSpace s'enlève très simple et il devient possible d'accéder aux emplacements disques. Western Digital livre quatre « arceaux » verts qui se fixent très facilement aux unités de stockage et nous n'avons alors plus qu'à les faire coulisser dans leur emplacement... C'est presque magique !

WD ShareSpace
Caractéristiques générales
ProcesseurMarvell 88F5182
Fréquence500 MHz
Mémoire vive512 Mo
Alimentationexterne
Ventilation1x 80 mm
Dimensions196x160x199 mm
Poids3,7 kg
Garantie3 ans
Sous-système disque
Vendu « nu »Non
Baies4x 3,5"
HotswapNon
Normes RAID0 / 1 / 5 / 10 / JBOD
Migration RAIDNon
Volumes « externes »
Ports USB3
Ports eSATA-
Gestion FAT32Oui
Gestion NTFSLecture seule
Sous-système réseau
Interface1x Gigabit
SwitchNon
WifiNon
Protocoles réseauSMB, FTP, NFS
CryptageNon
Services divers
Serveur WebOui (Statique)
TéléchargementsFTP, HTTP
Serveur d'impressionNon
Serveur multimédiaiTunes
IP dynamiqueOui
Gestion de camérasNon
Gestion des quotasUtilisateur
Accès Web aux fichiersOui
LangueFrançais
Blague à part, ce système de fixation en sans le plus ingénieux tout en restant extrêmement souple et sécurisé. Notons toutefois qu'il ne permet évidemment pas la mise en place d'une solution de remplacement à chaud des disques durs. Ce n'est pas très grave, mais confirme l'orientation un peu plus grand public de ce produit par rapport aux modèles de chez Qnap ou Synology. Cette orientation en tête, Western Digital s'est arrangé pour rendre son bébé aussi agréable que possible et cela passait par une solution de refroidissement très étudiée. Rien à redire à ce niveau puisque l'unique ventilateur de 80 mm présent dans le boîtier fait très bien son travail et de manière plutôt silencieuse... Les esprits chagrins noteront toutefois que Western Digital s'est facilité les choses en sortant l'alimentation de son boîtier.

Dans la pratique

00C8000001903200-photo-western-digital-sharespace.jpg
Notre rubrique « dans la pratique » commence, une fois n'est pas coutume, par un carton jaune envers Western Digital. Le fabricant ne commercialise pas son ShareSpace « nu » et il est obligatoire de le prendre soit avec deux disques durs, soit avec quatre, mais ce n'est pas là le vrai problème. Non, le souci vient du fait que les disques en question sont de marque Western Digital et que ce n'est pas innocent : le ShareSpace n'accepte en effet de fonctionner qu'avec des disques Western Digital ! Une limitation qui n'est pas du tout à notre goût et que nous espérons bien voir disparaître prochainement. Insérer un disque d'une autre marque n'invalide heureusement pas la garantie, mais le disque en question ne sera pas initialisé par le système.

Inacceptable, cette limitation est d'autant plus regrettable que Western Digital a fourni d'intéressants efforts afin de rendre son produit le plus accessible possible. L'interface utilisateur, non contente d'être en français, est également très simple à utiliser, même en mode « avancé ». Les rubriques sont faciles à identifier et il n'est pas nécessaire de faire quinze clics pour une fonction. Au niveau des fonctions justement, on regrettera tout de même qu'elles soient un peu retrait par rapport aux ténors du secteur : pas question de Bittorrent pour la rubrique téléchargement, pas d'AFP dans les protocoles réseau et une limitation au seul serveur iTunes pour les fonctionnalités « multimédia ». Enfin, aucune fonction de planification des sauvegardes, voilà qui est bien regrettable pour un NAS !

Du coup et alors que le ShareSpace semblait avoir pas mal d'arguments en sa faveur, il reste en retrait par rapport à la concurrence. Ces défauts ne sont toutefois pas « définitifs » et nous espérons bien que Western Digital y remédiera très vite. Il sera en revanche sans doute plus délicat de revenir sur le « problème » des performances (dans la moyenne basse) et, surtout du temps nécessaire à la reconstruction d'une pile RAID 5 : le ShareSpace est à ce niveau, et de loin, le plus lent de nos compétiteurs.

000000AA01903202-photo-western-digital-sharespace.jpg
000000BE01903206-photo-western-digital-sharespace.jpg
000000AA01903204-photo-western-digital-sharespace.jpg

000000AA01903208-photo-western-digital-sharespace.jpg
000000AA01903210-photo-western-digital-sharespace.jpg
000000AA01903212-photo-western-digital-sharespace.jpg

Western Digital ShareSpace

2

Les plus

  • Élégant et sobre à la fois
  • Interface très agréable
  • Installation rapide et « sécurisée »

Les moins

  • Limité aux seuls disques Western Digital
  • Fonctionnalités en retrait
  • Reconstruction RAID 5 très lente

0

Performances6

Fonctionnalités6

Interface9


Fiche mise à jour le 5 février 2009.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Allongé et endormi
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top