USB 3.0 : Clubic fait le point

10 décembre 2009 à 16h11
0

L'infrastructure USB : des changements

L'une des forces de l'USB a toujours été l'universalité de la norme : Mac ou PC, Windows ou Linux, USB 1.x ou USB 2.0, les périphériques répondant à la norme USB ont toujours excellé en terme de compatibilité et d'interopérabilité. Il fallait donc à tout prix préserver ce modèle pour l'USB 3.0 et les spécifications de la norme exigent une compatibilité descendante non seulement avec l'USB 2.0 mais également avec l'USB 1.1, ce que nous avons pu vérifier avec succès en pratique lors de nos tests.

000000A502659736-photo-usb-3-0-superspeed-test-1.jpg


De fait, les contrôleurs USB 3.0 proposeront un mode « High Speed », correspondant donc au débit obtenu avec l'USB 2.0, alors que l'infrastructure existante est... préservée. Enfin, presque car niveau câble... il y a tout de même du changement ! Ainsi, si la fameuse prise plate de type A ne change pas physiquement, le connecteur de type B évolue et s'allonge. Électriquement, le câblage est plus important et un câble USB 3.0 utilise un total de neuf contacteurs contre quatre précédemment.

0000011302659746-photo-usb-3-0-superspeed-test-6.jpg

Gros plan sur les câbles USB 3.0


Résultat : impossible d'utiliser un câble USB 2.0 pour relier un périphérique USB 3.0, la prise de type B n'étant plus la même. Il faudra donc changer les câbles, mais aussi remplacer les éventuels hubs ou multiplicateurs de ports. En effet, les hubs USB 2.0 fonctionneront en étant connectés à un contrôleur USB 3.0 mais... exclusivement au débit prévu par l'USB 2.0.

000000F502659742-photo-usb-3-0-superspeed-test-4.jpg

Connecteur USB 3.0


Quel matériel pour gérer l'USB 3.0 ?

À l'heure où nous écrivons ces lignes, aucun concepteur de chipset à destination des cartes mères, qu'il s'agisse d'AMD, d'Intel ou de NVIDIA ne propose de prise en charge native de l'USB 3.0. Il faut donc nécessairement recourir à une puce complémentaire, qu'elle soit soudée sur la carte mère ou proposée sous la forme d'une carte fille additionnelle. Alors qu'il est le principal promoteur de la technologie USB, Intel semble rechigner à intégrer l'USB 3.0 à ses chipsets. Beaucoup s'attendaient en effet à voir le P55 gérer l'USB 3.0... mais ce n'est hélas pas le cas. Pour des raisons de coût, Intel a souhaité reporter cette implémentation à plus tard (pas avant 2011 d'après certaines roadmaps !). Quant à AMD, les chipsets de la firme de Sunnyvale ne gèrent pas non plus l'USB 3.0 et si la firme a manifesté son intérêt pour la technologie, il faudra encore être patient...

De fait, nous avons retenu pour ce test l'une des cartes additionnelles au format PCI-Express. Il s'agit ici de l'U3S6 d'Asus, une carte fille interfacée en PCI-Express 4x de seconde génération offrant gestion de l'USB 3.0 et la prise en charge du Serial-ATA de troisième génération. Puisque la carte dispose de deux contrôleurs, le bridge PLX en charge de l'arbitrage octroie au contrôleur USB 3.0 une bande passante maximale de 500 Mo/s ce qui correspond à une voie PCI-Express. Bien que fabriquée par Asus, la carte fonctionne sans encombre sur des systèmes non Asus, ce que nous avons pu vérifier sur une carte mère Gigabyte.

0000014002659744-photo-usb-3-0-superspeed-test-5.jpg

Carte fille additionnelle Asus U3S6


C'est l'aspect USB 3.0 qui nous intéresse aujourd'hui. L'installation de la carte se déroule sans anicroche, et celle-ci fonctionne sur tout type de carte mère, Asus ou non. Une fois la carte insérée, le système d'exploitation reconnaîtra automatiquement la partie Serial-ATA, mais pas ce qui concerne l'USB 3.0. Il faudra donc installer les pilotes via le CD livré par Asus (des pilotes pour Windows 7, Windows Vista et Windows XP). En quelques minutes, la carte est opérationnelle.

Notez qu'Asus utilise ici un composant NEC pour assurer la gestion de l'USB 3.0 alors que la carte offre seulement deux connecteurs USB 3.0. Ces derniers sont compatibles avec les périphériques USB 3.0 bien sûr, mais également avec les périphériques USB 2.0 et USB 1.1. Nous n'avons rencontré aucun souci en branchant clavier, souris ou même clé USB sur l'U3S6. Petit souci en revanche pour le disque dur externe USB 3.0 fourni pas Asus qui parfois est reconnu comme « Périphérique inconnu » par Windows : il faut alors le débrancher du secteur et le réinitialiser pour qu'il soit proprement reconnu. Difficile de dire si ce souci vient du contrôleur USB 3.0 du disque dur, un circuit ASMedia, d'un bug des pilotes NEC ou d'une autre incompatibilité.

L'USB 3.0 et le support logiciel

Actuellement, la plupart des systèmes d'exploitation modernes ne prennent pas en charge l'USB 3.0 de manière native. Ainsi, il faudra installer un pilote dédié sous Windows 7, ou Windows Vista, pour que le contrôleur USB 3.0 soit reconnu et opérationnel. À l'avenir, Microsoft devrait publier une mise à jour pour Windows 7 ajoutant la prise en charge de l'USB 3.0.

Une prise en charge qui selon toute vraisemblance sera proposée pour Windows Vista également. Le sort de Windows XP est en revanche beaucoup plus incertain : il semble peu probable que Microsoft développe un support de l'USB pour un système d'exploitation dont le lancement commercial remonte tout de même à 2001.

Quant à Mac OS X, le système d'exploitation d'Apple, il ne gère pas encore nativement l'USB 3.0. Du côté de Linux, il existe divers Kernels personnalisés avec gestion de l'USB 3.0 alors que depuis la version 2.6.31 du noyau, cette prise en charge est native.

000000E102631038-photo-usb-3-0-gestionnaire-de-p-riph-riques-windows-7.jpg

Contrôleur USB 3.0 vu par Windows 7, une fois les pilotes NEC installés


Nous avons contacté à plusieurs reprises Microsoft France pour obtenir des éclaircissements quant à la stratégie du géant des logiciels vis-à-vis de l'USB 3.0. Hélas, nos questions sont restées lettres mortes.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top