Guide d'achat téléphones mobiles novembre 2009

0

Introduction

005A000002602744-photo-htc-hd2-front-1002.jpg
Mise à jour : Découvrez la version 2016 de notre Smartphones : sélection des téléphones à clavier avancés

Nokia E71

0096000002599354-photo-nokia-e71.jpg
Avec le E71, Nokia propose un mobile non tactile qui s'assume pleinement. Le clavier azerty complet occupe la moitié de la surface avant. D'autre part, les touches dont la surface a été incurvée (pour éviter de presser deux boutons sans le vouloir) sont suffisamment grosses. En dehors de ce périphérique d'entrée majeur, on remarque surtout que comme à son habitude, Nokia propose une finition d'excellente facture. L'appareil est très fin et sa coque à l'apparence « aluminium » offre un rendu du plus bel effet. Il faut bien avouer que le design est une réussite, voyons maintenant ce que nous réserve l'appareil en termes de fonctionnalités.

Le E71 ne se contente pas d'être compatible 3G, il embarque également un circuit Wi-Fi, une puce Bluetooth (compatible stéréo), un capteur GPS ainsi qu'un port infrarouge (en voie de disparition sur les appareils concurrents). Pour ce qui est de la photo, Nokia a doté son petit bijou d'un appareil photo 3.5 mégapixels autofocus qui sera épaulé par un petit flash LED dans les environnements obscurs. Concernant la partie logicielle cette fois, on remarque la présence d'un programme de navigation intégré fonctionnant sur un système d'abonnement (
OVI Cartes (Nokia Maps)). Passons cette fois aux détails atypiques : Nokia a eu la bonne idée d'intégrer un petit programme de reconnaissance de caractères capable d'extraire les informations qui sont inscrites sur la photo d'une carte de visite de manière à ajouter simplement une entrée au carnet d'adresses. Pour conclure, sachez que le E71 est disponible en blanc, gris ou noir.

L'essentiel :
  • Finition et robustesse irréprochables
  • Clavier physique de qualité




HTC Snap

00A0000002599322-photo-clipboard01xcxc.jpg
Avec le Snap, HTC affiche la couleur. Le constructeur taïwanais marche clairement sur les plates-bandes de RIM et de sa série BlackBerry. Le design pourvu d'un large clavier physique qui plaira aux accrocs de l'email s'inspire très largement du Bold 9000 et contrairement aux habitudes d'HTC, aucun écran tactile n'est de la partie. Le Smartphone est donc mû par une version standard de Windows Mobile mais heureusement, il ne fait pas de concessions sur les interfaces embarquées. L'appareil est pleinement compatible avec la 3G, il dispose de circuits sans fil Wi-Fi et Bluetooth (A2DP) et bien sûr, il est accompagné d'une puce GPS. D'autre part, HTC ne s'est pas contenté d'emprunter le large clavier à son concurrent, le Snap est aussi équipé d'un mini trackball de navigation qui rappelle fortement celui du BlackBerry Pearl.

Du côté du multimédia, on retrouve un appareil photo de deux mégapixels sans flash auquel il ne faudra pas demander des miracles, mais qui pourra tout de même dépanner en cas de besoin. Côté musique, le lecteur embarqué (Windows Media Player Mobile) donnera la possibilité d'ouvrir les principaux formats de fichiers, MP3 et WMA compris. La RAM embarquée est limitée à 192 Mo (pour les fichiers et les applications), mais il est possible d'étendre confortablement cet espace en utilisant une carte MicroSD (d'un maximum de 16 Go).

L'essentiel :
  • Un air de BlackBerry (clavier physique complet)
  • Mini trackball de navigation



RIM 9000 Bold

0096000002599314-photo-bold-9000.jpg
Ce n'est un secret pour personne, avec sa gamme BlackBerry, RIM est un grand leader du Smartphone à clavier. Depuis ses débuts, le constructeur canadien a mis toutes ses cartes sur ce secteur. Il faut dire que la présence d'un tel périphérique est idéale pour la rédaction des emails. Rappelons que dans le domaine du « Push email » (réception directe des mails comme s'il s'agissait d'un SMS), RIM est un précurseur. Pour en revenir au Bold, non content d'être compatible 3G+, le mobile intègre également un circuit Wi-Fi, une puce Bluetooth, ainsi qu'un capteur GPS. La prise en mains et excellent et on apprécie de pouvoir profiter d'un écran large de 65 000 couleurs même si pour l'instant, la marque fait toujours l'impasse sur le tactile. Malgré cette débauche de technologie, l'autonomie reste plus que satisfaisante (compter 3 à 4 jours en utilisation normale, 1 à 2 si surf en 3G ou Wi-Fi intensif).

Pour entrer plus en détail dans les outils communiquant cette fois, il pourra être bon de rappeler que le terminal est le premier de la marque à prendre en charge les emails au format HTML. On apprécie aussi la prise en charge des services Windows Live Messenger dont la notification s'appuie sur le « Push » BlackBerry. Côté géolocalisation, RIM à choisir d'intégrer le logiciel Webraska Navigation. Soyons francs, cette partie ne constitue pas le point fort de l'appareil : le programme fonctionne uniquement en mode OTA et est relativement sommaire sur le plan graphique. Pour couronner le tout, l'utilisation de la puce GPS fait grimper en flèche la consommation du mobile.

L'essentiel :
  • Clavier physique complet
  • Push mail



RIM Curve 8900

00C8000002599922-photo.jpg
Même si ce Smartphone signé Blackberry fait l'impasse sur la 3G, il se destine tout de même au monde de l'entreprise. L'appareil est compact (109 mm x 60 mm x 13,90 mm), léger (106 grammes) et il s'inspire fortement du design du BlackBerry Bold. Son large écran qui facilitera les saisies (idéal pour le mail ou les SMS) est surplombé d'un écran d'une taille de 2,4 pouces capable d'afficher une résolution de 480 x 360 pixels. Pour ce qui est des interfaces sans fil cette fois, le circuit Wi-Fi, Bluetooth (stéréo) et la puce GPS embarquée permettront peut-être de faire oublier l'absence de 3G. En contrepartie, ce manque explique probablement les bonnes performances de l'appareil en matière d'autonomie, ce qui constitue un réel point fort.

Voyons cette fois ce que nous réserve l'APN. Le capteur de 3.2 mégapixels avec autofocus produit des clichés de qualité variable. Les photos sont parfois marquées par un petit effet de flou, ce qui ne change pas la donne habituelle, la partie photo étant rarement le point fort des Smartphones. Pour ce qui est du multimédia, même si on regrette l'absence de tuner FM, la qualité d'écoute reste acceptable. À savoir également que pour la navigation Web, la Curve 8900 est nettement moins confortable que le Bold. En dépit du prix, il ne faut pas oublier que chez ce RIM, nous avons affaire à un appareil de moyenne gamme. Pour le reste, le système d'exploitation reste très convivial et l'habituelle molette de navigation apporte toujours un surplus de confort d'utilisation non négligeable.

L'essentiel :
  • Rapport qualité/prix
  • Push mail mais attention, pas de 3G
  • Clavier physique

Sélection des Smartphones tactiles avancés

iPhone 3G S

008C000002599332-photo-iphone.jpg
On ne présente plus l'iPhone. Depuis qu'il est sorti, le mobile d'Apple a défrayé la chronique. On n'aime ou on aime pas, mais dans tous les cas, l'appareil laisse rarement indifférent. Cette année, le géant de Cupertino offre une cure de jouvence à son poulain. Désormais, la succession de l'iPhone 3G est assurée par le modèle 3G S. Au menu des réjouissances, le petit « S » (pour speed) apporte son lot de puissance supplémentaire. Comparé aux deux modèles précédents qui étaient équipés d'un processeur cadencé à 412 MHz, le modèle 3 G S est animé par une puce de 600 MHz. D'autre part, pour que la vélocité puisse s'exprimer sans mal, la mémoire vive a été doublée (elle passé désormais à 256 Mo). Cerise sur le gâteau, l'appareil est cette fois équipé d'une boussole numérique qui sera d'une grande utilité avec Google Maps, par exemple. Ces caractéristiques permettent désormais d'inviter un module de reconnaissance vocale sur le mobile ainsi qu'un petit programme de montage vidéo (oui, le Smartphone est enfin capable de capturer de la vidéo !).

Pour le reste, l'iPhone 3GS reprend les concepts qui avaient fait le succès des prédécesseurs. Le système d'exploitation est toujours fidèle à lui-même : l'ergonomie est excellente et la prise en mains est immédiate. Le mobile est tellement accessible qu'il ne sera pas réservé aux seuls utilisateurs avancés : l'iPhone conviendra à toutes les tranches d'âge et ce, quel que soit le degré de compétences. Pour ce qui est de l'aspect extérieur, Apple n'a pour ainsi dire rien changé si l'on met de côté un logo différent apposé à l'arrière du mobile. En bref, il ne fait aucun doute qu'Apple tient toujours le haut du pavé de cette fin d'année. Tout n'est pas forcément parfait (fermeture du système, impossible de changer la batterie, etc.), mais sans parti pris, il faut bien reconnaitre qu'à ce jour, l'iPhone est à compter parmi les meilleurs Smartphones disponibles sur le marché. Pour clôturer cette présentation, rappelons qu'à l'heure de la démocratisation du Web mobile l'iPhone embarque ce qui peut être qualifié de meilleur navigateur Web de poche avec Safari. Pour finir, l'iPhone 3G S se décline en version 16 ou 32 Go qui seront chacune disponibles en coloris blanc ou noir.

L'essentiel :
  • Ergonomie du système
  • Nombre d'applications disponibles (AppStore)
  • Reconnaissance vocale



HTC Touch HD 2

0082000002587696-photo-touch-hd-2.jpg
Le Touch HD 2 d'HTC fait probablement partie des Smartphones Windows Mobile les plus attendus. Au menu des réjouissances, HTC reprend la recette qui avait fait le succès du Touch HD premier du nom en ajoutant cette fois une série de nouveaux ingrédients savoureux. Tout d'abord, maintenant, l'écran est tout simplement énorme. Avec sa haute résolution (480 x 800) et sa diagonale presqu'insolente (10,8 Cm), le Touch HD 2 force le respect. À y regarder de plus près, on peut même aller jusqu'à dire que ce Smartphone sous Windows Mobile s'apparente plus à une mini tablette tactile qu'à un téléphone classique.

Pour poursuivre sur les particularités techniques, il est impossible de faire l'impasse sur le tout nouveau processeur qui équipe ce terminal. Le Touch HD 2 est le premier Smartphone HTC à être doté d'une puce SnapDragon signée Qualcomm. Un chiffre en dira plus long qu'un discours : ce CPU mobile est cadencé à 1024 MHz... de quoi transformer le téléphone en véritable bête de course. Dans la pratique, on palpe cette vélocité sans mal : la page d'un site relativement chargé (clubic.com, au hasard) ne met pas plus de deux secondes à s'ouvrir... Pour finir, comme à son habitude, HTC a rhabillé intégralement le tant critiqué Windows Mobile 6.5. Pari réussi : le relookage « HTC Sense » s'invite jusqu'au cœur des entrailles du système. Au final, la cure de botox est tellement réussie que l'on oublie totalement que l'on est sur un Windows Phone.

L'essentiel :
  • Écran incroyable
  • Puissance ébouriffante
  • Surcouche HTC Sense très réussie



HTC Hero

0082000002599328-photo-hero.jpg
Les personnes qui souhaitent disposer d'un système d'exploitation performant et novateur peuvent désormais compter sur un nouveau venu. Apple n'est plus seule dans la place, Google qu'on ne présente plus est venu emboiter le pas de la firme de Cupertino pour agrandir la famille des nouveaux OS mobiles. Il faut dire que l'Andoid a plus d'un tour dans son sac. Le système est performant, convivial, optimisé pour le tactile et surtout, il est boosté par une interconnexion permanente avec l'écosystème connecté de Google (Agenda, Carnet D'adresses, Gmail, etc.).

Pourtant, en dépit des qualités du système, on ne peut pas dire que les premiers modèles commercialisés aient réellement déchainé les foules. Le Dream avait un design peu alléchant et une autonomie faiblarde, le Magic était sexy, mais il n'apportait rien du côté des caractéristiques et le Galaxy fut très décevant (en termes d'ergonomie, d'endurance et de débit Web). Au final, au début, les amateurs du sympathique robot vert ont rencontré quelques difficultés à trouver chaussures à leurs pieds. Heureusement, le Hero est tombé à point nommé pour se frayer une place au pied du sapin. Certes, l'appareil ne chamboule pas la donne du côté des caractéristiques, mais il faut bien avouer que deux points majeurs le distinguent de la concurrence Android : l'autonomie est excellente et cette fois, HTC a profondément remanié le système pour booster son ergonomie. Le résultat est à la hauteur des attentes : à l'heure où nous écrivons ces lignes, le Hero est probablement le meilleur Smartphone Android disponible dans l'Hexagone.

L'essentiel :
  • Prise en charge des réseaux sociaux (Twitter et FaceBook)
  • Trackball très pratique
  • Surcouche HTC Sense



Nokia 5800 Xpress Music

00FA000002041528-photo.jpg
Le Nokia 5800 Xpress Music est en fin de vie. Ceci étant dit, en attendant le renouvellement de l'entrée de gamme tactile du constructeur finlandais, il était impossible de l'ignorer pour deux raisons. La première qui explique la seconde est qu'à l'heure actuelle, le 5800 offre un excellent rapport qualité/fonctionnalités/prix. Ce Smartphone tactile est l'un des moins chers de sa catégorie. De plus, pour ne rien gâcher, ce premier tactile Nokia (si l'on met de côté le 7700) se veut être un « Musicphone ». Comprenez que sorti de la boite, l'appareil propose tout l'équipement nécessaire pour remplacer un baladeur ! Outre le logiciel de lecture audio d'excellente facture, on remarque surtout la télécommande filaire déportée qui pourra être pincée sur le pli d'un blouson (par exemple). D'autre part, alors que cette fonctionnalité est encore loin d'être acquise avec les appareils concurrents, le 5800 Xpress Music a tout de même le bon goût d'embarquer un tuner FM !

Puisqu'on parle accessoires, on peut vraiment dire que dans ce domaine, Nokia n'a pas fait dans la demi-mesure. En plus de la télécommande déportée et des habituels stylets, chargeurs et câbles de synchronisation, le 5800 Xpress Music est livré avec une housse de transport ainsi qu'un câble de sortie audio/vidéo de sortie. En résumé, même si l'interface tactile de Nokia est un peu décevante, le 5800 Xpress Music connait un second cycle de vie sur le marché des tactiles d'entrée de gamme. Rappelons que dans cette catégorie, le 5800 se distingue de la concurrence en proposant une logithèque comprenant de nombreuses pépites. D'autre part, sur le plan technique, les amateurs de photo apprécieront le fait que l'APN 3.2 mégapixels avec autofocus soit muni d'un double flash LED. Au final, si vous voulez un tactile polyvalent au meilleur prix, considérez le cas du 5800 Xpress Music avec tout l'intérêt qu'il se doit.

L'essentiel :
  • Rapport qualité prix excellent
  • Nombre d'accessoires impressionnant
  • Capacités musicales

Haut de page