Les indispensables de la logithèque

Stéphane Ruscher Contributeur
14 décembre 2006 à 17h10
0
00FA000000048962-photo-hauts-d-bits-fibre-optique.jpg
Tout au long de l'année, nous vous proposons de nouveaux logiciels à télécharger, gratuits ou payants, pour organiser vos photos numériques, lire ou encoder vos MP3, gérer votre budget, contacter vos proches, vous assister dans vos devoirs, optimiser ou sécuriser votre ordinateur, personnaliser votre bureau... Pour Noël, vous avez décidé de vous offrir un ordinateur flambant neuf et vous ne savez justement pas trop quoi choisir pour en profiter au maximum ? Au contraire, vous restez sur votre ancienne machine et vous souhaitez simplement lui redonner un peu de vie ou alors vous êtes à la recherche de la perle gratuite pour remplacer un coûteux logiciel commercial ? Peu importe votre situation en fait, nous vous proposons maintenant un petit tour d'horizon du meilleur de la logithèque : des incontournables à télécharger de toute urgence, mais aussi d'autres, moins connus, qui pourraient bien vous rendre un fier service.

Les meilleurs logiciels ne sont pas forcément en vente en magasin, et le web regorge de petits bijoux dans tous les domaines. Cependant, ces logiciels sont proposés sous différentes licences impliquant des règles d'usage bien précises. Avant de commencer ce tour d'horizon, il n'est pas inutile de rappeler la signification de ces licences que vous pouvez croiser lors de votre pêche aux logiciels, à commencer par notre logithèque.

Commençons par le « shareware » ou « partagiciel », qui repose sur le modèle suivant : téléchargez le logiciel et, s'il répond à vos besoins, rémunérez son auteur afin de continuer à l'utiliser. Un partagiciel contient souvent des limitations, soit dans la durée d'utilisation (15 ou 30 jours), soit dans certaines fonctionnalités absentes de la version d'évaluation. Le concept de « shareware » est devenu un peu flou depuis que les poids lourds du logiciel commercial fournissent eux aussi des versions d'évaluations, parfois complètes, comme Photoshop ou Dreamweaver. Nous avons choisi de ne pas évoquer ces logiciels dans cette sélection et de nous concentrer sur les « vrais » partagiciels, c'est-à-dire ceux dont le prix est relativement modique.

Le « freeware » ou « gratuiciel », est, comme son nom l'indique, gratuit. Vous pouvez donc l'utiliser librement, sans restriction de temps ou de fonctionnalités. Certains « freewares » fonctionnent néanmoins sur un système de donation facultative. Certains pourront assimiler cela à de la mendicité, mais il peut être judicieux de rémunérer l'auteur d'un gratuiciel, par exemple pour l'aider à payer l'hébergement de son logiciel. D'autres, complètement désintéressés, ne demandent que des cartes postales, voire des tickets de loterie à gratter. Le « freeware » est cependant propriétaire : vous ne pouvez pas le modifier.

Le logiciel libre, enfin, est un peu plus subtil. Contrairement aux idées reçues, un logiciel libre n'est pas forcément gratuit, même s'il l'est dans la majorité des cas. La confusion vient du terme anglais « free software », « free » pouvant signifier à la fois libre (« free speech ») et gratuit (« free beer », encore que la bière libre existe). Un logiciel libre peut être vendu, mais il est forcément redistribuable gratuitement, à moins de contenir des technologies propriétaires, et surtout, il est modifiable, puisque son code source est disponible. Cependant, les modifications doivent être rendues publiques, de manière à ce que la communauté puisse en profiter.

015E000000149338-photo.jpg
Modifié le 18/09/2018 à 14h04
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top