Test du Shuttle X50 : PC tout-en-un et écran tactile

04 mai 2009 à 13h50
0

Shuttle X 5000TA, un PC tactile tout-en-un

Le PC tout-en-un à écran tactile a le vent en poupe. Nous en voulons pour preuve le nombre croissant de grands noms de l'industrie informatique qui commercialisent ce genre de produits. Après HP et son TouchSmart, MSI et son Wind NetOne ou encore l'Eee Top d'Asus, c'est au tour du taïwanais Shuttle de se lancer dans la course avec son modèle X 5000TA.

Reputé pour ses mini-PC, Shuttle possède une expérience certaine dans l'assemblage compact d'un ordinateur. Il n'est donc pas vraiment étonnant de retrouver cette marque produire un ordinateur tout-en-un. En revanche, Shuttle n'a encore rien prouvé en matière d'interface tactile. Le pari est-il réussi avec ce X 5000TA ? Quels sont ses atouts ou ses lacunes face aux autres produits du marché ? Réponses dans ce test.
02037826-photo-blanc-75.jpg
0078000001985124-photo-shuttle-x50.jpg

Sommaire :


Shuttle X 5000TA : Quel matériel dans ce PC ?

Alors que la majorité des constructeurs choisissent, pour réduire les coûts, une licence Windows XP et des composants bon marché comme le processeur Intel Atom N270 et 1 Go de mémoire vive, Shuttle nous surprend ici avec un PC qui embarque un Atom double-coeur, à savoir l'Intel Atom 330. Cadencé à 1,6 GHz, équipé de 1 Mo de mémoire cache de niveau 2 et gravé en 45 nm, il possède une enveloppe thermique particulièrement faible de seulement 8W. Rien de très nouveau face à l'Atom N270 nous direz-vous, à ceci près que ce processeur possède deux cœurs.

0064000001598018-photo-logo-vista-seguridad-bubble.jpg
Dès lors, le choix de Windows Vista s'impose en lieu et place de Windows XP, dont la licence ULCPC ne permet pas l'utilisation de processeur à cœurs multiples. L'idée est séduisante jusqu'à ce qu'on jette un œil sur la quantité de mémoire vive embarquée : seulement 1 Go ! Pourquoi, alors que la licence de Windows autorise l'utilisation de plus d'un gigaoctet de RAM, se limiter à cette quantité ? D'autant que, comme chacun le sait, le système d'exploitation de Microsoft est assez gourmand de cette mémoire. Dommage, même s'il reste possible (quoique difficile sur cet appareil) de changer le module en place pour une barrette de 2 Go.

Concernant la partie graphique, c'est décevant : le sempiternel chipset Intel 945GSE et sa puce graphique GMA 950 sont encore de la partie, comme sur la plupart des ordinateurs fonctionnant à base de processeur Atom. Ça ne devrait toutefois pas durer encore longtemps, NVIDIA et sa plate-forme Ion pointant le bout de leur nez. Reste que ce Shuttle X 5000TA n'évolue guère face à la concurrence.

Pour finir avec les entrailles de ce PC, précisons qu'il contient un disque dur de 2,5 pouces et de 160 Go fonctionnant à 5 400 tours par minute. Si l'on se penche sur l'extérieur de ce X 5000TA, commençons par évoquer ses dimensions : 391 x 327 x 36 mm. Il est donc plus petit que le Eee Top d'Asus alors que le X 5000TA propose de larges enceintes à sa base.

0190000002039030-photo-shuttle-x50.jpg


Il est également plus léger que son concurrent : avec 3,54 Kg, il pèse près de 800 grammes de moins que le modèle Asus. C'est l'un des arguments de vente de Shuttle, qui voit en son X 5000TA en PC transportable. D'où la présence d'un support qui peut également servir de poignée. Astucieux. Ce support est qui plus est particulièrement ferme et inspire la confiance. Placé en position « poignée », il ne déçoit pas non plus, l'appareil étant suffisamment bien équilibré pour que le transport se fasse sans problème. Dommage cependant qu'un appareil doué pour la mobilité soit dénué de batterie. Notez enfin que le Shuttle X 5000TA est compatible avec la norme VESA et qu'il vous est donc possible de l'accrocher au mur.

0000012C02039020-photo-shuttle-x50.jpg
    
0000012C02039024-photo-shuttle-x50.jpg

Support ou poignée, à vous de choisir !


Shuttle X 5000TA : Connectique et ergonomie

Concernant la connectique de ce X 5000TA, elle se veut complète à un détail près : la sortie vidéo. En effet, seule une sortie VGA est proposée ici. C'est un peu faible même si ce n'est guère une surprise, puisque le chipset Intel 945 ne dispose pas nativement de transmetteur numérique (TMDS). Pour le reste, on trouve une sortie audio, une entrée micro et une entrée en ligne, 5 prises USB 2.0, un lecteur de cartes 4-en-1 (MMC, SD, MS, XD) et une prise Ethernet Gigabit. La partie réseau est complétée par un module Wi-Fi compatible avec la norme i802.11b/g.

0000012C02039026-photo-shuttle-x50.jpg
    
0000012C02039028-photo-shuttle-x50.jpg

La seule sortie VGA est le point faible dans une connectique par ailleurs complète


La plupart des éléments de cette connectique se trouvent à droite de l'écran, l'arête gauche possédant le bouton de mise sous tension et trois boutons de fonctions. Ces derniers permettent d'ajuster la luminosité, le volume sonore et l'intensité de la lumière bleue qui s'échappe de dessous l'écran. On peut d'ailleurs se poser la question de l'utilité de cet accessoire qui apporte toutefois une touche esthétique indéniable sur un produit dont les lignes plairont probablement au plus grand nombre. En revanche, nul besoin de préciser l'utilité de la webcam de 1,3 mégapixel et du micro qui surplombent l'écran.

0000012C02039018-photo-shuttle-x50.jpg
Les boutons placés sur le côté gauche contrôlent la luminosité, le volume et l'intensité du backlight


Et l'écran tactile dans tout ça ?

Terminons justement en évoquant l'élément principal de ce PC tout-en-un tactile, à savoir son écran. D'une taille de 15,6 pouces au format 16/9, il possède une résolution de 1 366 x 768 pixels et est rétroéclairé par système LED. Cette technologie est censée lui apporter une luminosité conséquente et uniforme. L'aspect brillant de l'écran est certes flatteur pour les couleurs, mais pourra gêner certains d'entre vous par son côté « miroir ». Concernant la partie tactile de cet écran, il convient de noter que le multipoint n'est malheureusement pas de la partie.

Mauvais point enfin pour Shuttle : contrairement à Asus et son Eee Top, pas de chiffon ou de clavier livrés ici. Il vous faudra donc posséder un clavier à brancher sur ce PC, au risque de rompre la belle harmonie esthétique de ce X 5000TA. Notez en revanche la présence d'un stylet, placé derrière le coin supérieur gauche de l'écran.

0190000002039016-photo-shuttle-x50.jpg
    
0190000002039022-photo-shuttle-x50.jpg

L'écran brillant du Shuttle X 5000TA peut aussi faire office de miroir...

Shuffle X 5000TA, un PC silencieux ?

Après ce tour d'horizon des caractéristiques du Shuttle X 5000TA, place à la pratique ! Évoquons tout d'abord l'écran tactile. Son toucher est agréable et les doigts ne laissent pas de traces excessivement voyantes. Ceci étant dit, un bon coup de chiffon sera nécessaire assez souvent... L'un des arguments de vente de Shuttle concerne le silence de sa machine. Si l'Eee Top d'Asus était effectivement très silencieux, on ne peut pas en dire autant de ce X 5000TA. Rappelons à sa décharge qu'il embarque un processeur double-coeur qui chauffe naturellement davantage que l'Atom N270 du nettop d'Asus. Mais on reste assez loin des 22 dB annoncés par le constructeur taïwanais. Cette valeur peut éventuellement être obtenue en configurant le comportement du ventilateur dans le BIOS et en le forçant à ne tourner qu'au minimum de sa vitesse, à savoir 1 400 tours par minute. Sachez qu'il peut vrombir jusqu'à 4 700 rotations toutes les 60 secondes et que par défaut, sa vitesse s'adapte à la température qui règne au sein de la carcasse du X 5000TA.

0190000002039534-photo-bios-shuttle-x50.jpg


Quelques défauts d'ergonomie

Si son design est plutôt réussi, le Shuttle X 5000TA souffre en revanche de quelques défauts d'ergonomie. Le premier d'entre eux concerne le backlight, cette lumière bleue qui s'échappe du dessous de l'ordinateur. Sans revenir sur son intérêt sur lequel chacun se fera son avis, il n'en reste pas moins agréable de pouvoir choisir de l'activer ou de la désactiver. C'est possible via les boutons présents sur le côté gauche de l'écran, mais par défaut et à chaque démarrage de l'appareil, cet éclairage s'active. Énervant.

0190000002039768-photo-backlight-shuttle-x50.jpg
Le backlight s'active automatiquement à chaque démarrage du X 5000TA


Autre défaut plus minime que nous avons décelé, l'impossibilité de faire varier la luminosité, l'intensité du backlight ou le volume sonore par une pression continue sur les boutons placés à droite de l'appareil. Mais cela est bien moins grave que l'emplacement du bouton de mise sous tension, particulièrement mal choisi. En effet, lorsque l'on prend le stylet derrière l'écran, il est très facile d'effleurer ce bouton et d'éteindre le PC. De même, si l'on se penche pour brancher un périphérique en USB, il peut également arriver de tenir l'écran par le côté opposé... et d'éteindre l'ordinateur. Si nous mettons ce défaut en exergue, c'est que cela nous est arrivé un certain nombre de fois. Un vrai problème d'ergonomie donc.

0000012C02039014-photo-shuttle-x50.jpg
Le bouton de mise sous tension est particulièrement mal placé


A propos de l'interface tactile

Il est temps d'aborder ce qui est à nos yeux LA grosse déception de ce PC à écran tactile : l'absence totale d'une interface dédiée comme celle que l'on peut trouver sur l'Eee Top d'Asus. Évidemment, cette dernière était loin d'être parfaite, mais Asus a eu le mérite d'essayer, ce que Shuttle n'a pas entrepris. Le seul élément qui indique la présence d'un écran tactile est le Purble Place, habituellement exclu du Windows Vista Basique Edition Familiale qui équipe le X 5000TA. Exit par exemple le clavier virtuel que l'on trouve sur l'Eee Top, alors même que Shuttle ne fournit pas de clavier. Dommage.

Question logiciel, pas grand chose à se mettre sous la dent non plus. Il y a bien le logiciel qui gère la webcam qui semble simple et efficace, mais qui n'a même pas été traduit en français.

0000012C02039292-photo-jeu-shuttle-x50.jpg
    
0000012C02039364-photo-webcam-shuttle-x50.jpg

Un jeu pour enfant et un logiciel non traduit : il reste quelques efforts à fournir


C'est d'autant plus dommage que l'écran tactile est plutôt bien géré. Le déplacement du pointeur est fluide et les nombreux éléments de configuration de l'interface tactile y sont pour beaucoup. Vous pouvez modifier dans le « eGalaxTouch » le modèle de linéarisation (9 ou 25 points), gérer les effets de bords, la vitesse du double-clic, sa zone d'application ou encore configurer le clic-droit.

012C000002039294-photo-r-glage-shuttle-x50.jpg
  
012C000002039296-photo-r-glage-shuttle-x50.jpg
  
012C000002039300-photo-r-glage-shuttle-x50.jpg



La procédure de calibration de l'écran est assez fastidieuse : si vous choisissez un modèle de linéarisation sur 25 points (ce qui sera plus précis), il vous faudra pointer le plus précisément possible 25 points pendant deux secondes. Heureusement, cet étalonnage n'est nécessaire qu'une seule fois, l'écran étant ensuite correctement réglé. Notez les avertissements qui nous ont été communiqués, dans un français sans faille.

0000009602039288-photo-erreur-shuttle-x50.jpg
    
0000009602039290-photo-erreur-shuttle-x50.jpg



Vous pouvez choisir d'interagir avec votre X 5000TA avec le doigt ou avec le stylet fourni. Nous vous recommandons l'utilisation de ce dernier pour deux raisons :
  • il ne laisse pas de traces sur l'écran ;
  • le tracé est plus précis, comme le prouve cet essai : à gauche, un tracé sans interruption réalisé grâce au stylet, à droite une expérience tactile qui a malheureusement induit des discontinuités visibles.
Même s'il est possible de diminuer la sensibilité de l'écran pour le rendre plus à même d'être dirigé au doigt, nous vous conseillons donc l'utilisation du stylet.

0190000002039032-photo-shuttle-x50.jpg
    
02039568-photo-trac-au-doigt-shuttle-x50.jpg

Le tracé de quelques courbes avec le stylet à gauche et le doigt à droite


Terminons par louer la qualité du son qui s'échappe des deux enceintes de 2W. Il est bien meilleur que celui de l'Eee Top, quoiqu'un peu sourd et aux basses peu prononcées, mais suffisamment puissant pour regarder un film. Enfin, la consommation de cet ordinateur reste relativement basse, puisque nous avons relevé 35 Watts au repos et seulement 43 Watts en charge, la luminosité étant poussée au maximum de son intensité.

Conclusion

00C8000001985124-photo-shuttle-x50.jpg
Lors de notre précédent test de l'Asus Eee Top, nous nous étions posé la question de la maturité de la technologie des écrans tactile. Tout comme le modèle d'Asus, ce Shuttle X 5000TA ne nous a pas plus convaincus que ce type de PC était la révolution attendue par le grand public. Aussi sympathique soit-il de tapoter sur l'écran pour ouvrir une application, l'interface tactile n'est pas suffisamment exploitée. Elle l'est même encore moins sur le Shuttle X 5000TA qu'elle ne l'était sur l'Eee Top d'Asus.

Quid alors de l'utilisation de cet ordinateur tout-en-un tactile ? A notre sens, cet ordinateur constitue une bonne option pour une borne Internet dans une cuisine ou dans le salon. En revanche, il ne pourra faire office de PC multimédia, du fait de sa résolution d'écran trop faible et de sa puce graphique trop peu puissante. De plus, il ne possède pas de lecteur optique. Il ne pourra pas non plus remplacer un PC de travail à cause de la difficulté à tenir la position le bras constamment en l'air.

Enfin vous vous êtes peut-être interrogés sur l'absence de tests synthétiques sur l'Intel Atom double-cœur. N'ayez crainte, un dossier complet paraîtra sur Clubic assez rapidement.

Proposé à 595 euros en blanc et sans clavier répétons-le, le Shuttle X 5000TA est un PC tout-en-un au tarif légèrement plus élevé que celui de l'Eee Top. Il sera également disponible sous forme de barebone (sous la dénomination X 50) sans mémoire vive ni disque dur, le processeur Intel Atom 330 étant soudé à la carte-mère. D'autres modèles sont également attendus, basés sur le barebone X 50, avec jusqu'à 2 Go de mémoire vive et 500 Go de disque dur, en noir ou en blanc.

Shuttle X50

4

Les plus

  • Intégration de l'Atom 330
  • Le design et la compacité
  • Le support / poignée

Les moins

  • Interface tactile inexistante
  • Quelques problèmes d'ergonomie
  • 1 Go de RAM seulement !

0

Performance/prix6

Design7

Couche tactile4


Modifié le 19/05/2021 à 13h50
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Shuttle X 5000TA, un nouveau tout-en-un tactile
STMicroelectronics enregistre une perte de $541 millions
Une bordure d'images pour illustrer  Borderlands
Pacemaker : un baladeur tactile pour DJ nomade
Rumeur : bientôt la sortie d'un Palm EOS ?
Shuttle X 5000TA, un nouveau tout-en-un tactile
EA : le support physique sur PC est un échec
Microsoft ouvre Windows Marketplace for Mobile aux développeurs
Insolite : quand Google recrute un troupeau de chèvres
Trent Reznor menace Apple en réponse à la censure
Haut de page