iRiver iFP-1095

0
00FA000000095090-photo-iriver-ifp-1095-bo-te.jpg
Mars 2004, Hannovre en Allemagne, dans un hall du Messe à l'occasion du CeBIT, des dizaines de personnes s'agitent autour d'un stand : celui de iRiver. Le Coréen y présente ses nouveautés. Pas moins de 13 produits sont ainsi exposés derrière des vitrines pour que les visiteurs puissent les admirer. De notre côté, nous avions eu la chance de les avoir en mains pendant quelques minutes, nous espérions alors pouvoir tester rapidement ces baladeurs. Pourquoi tant d'enthousiasme et d'impatience me direz-vous ? Tout simplement parce qu'iRiver à véritablement bousculé le monde du baladeur MP3 l'année dernière, notamment grâce à son iHP-100, avec lequel la firme coréenne a réussi à obtenir les meilleures notes du moment dans la presse (y compris sur Clubic) en devançant le fameux et incontournable iPod d'Apple.

Aujourd'hui et après quelques semaines d'attente, le premier produit de la nouvelle gamme iRiver est enfin arrivé dans notre laboratoire : il s'agit de l'iFP-1095. La dernière évolution de la marque en matière de baladeur à base de mémoire Flash va donc naturellement être maintenant analysée, décortiquée et finalement jugée afin de savoir si iRiver a été oui ou non en mesure de nous proposer un produit digne de sa réputation récemment acquise.


Une rapide présentation et quelques spécifications

Pour sa nouvelle génération de baladeurs mémoire iFP, iRiver n'a pas souhaité trop chambouler le design un peu particulier de sa gamme. On retrouve ainsi avec l'iFP-1095/1090 la même forme de type « Toblerone » qui avait déjà été utilisée avec l'iFP-180, l'iFP-190 et l'iFP-195. Quelques modifications cosmétiques ont toutefois été apportées à cette silhouette réalisée par Inno, une société spécialisée dans le design qui dessine, pour le compte d'iRiver, les formes de nombreux baladeurs de la marque coréenne.

012C000000095099-photo-iriver-ifp-1095.jpg


L'iFP-1095 conserve donc sa forme « Toblerone » mais la couleur générale a été revue. Ainsi l'iFP-1095 affiche un corps à la couleur champagne, alors que les autres iFP étaient blanc cassé, beige ou noir. Cette couleur à l'avantage de renforcer la beauté du baladeur puisqu'elle se marie particulièrement bien avec le métal que l'on retrouve sur chaque petite plaque placée sur les côtés du baladeur et sur ses différents boutons. L'iFP-1095 est très discret puisqu'il ne mesure que 32 x 25 x 82 mm, pour un poids de 63 grammes. Le côté gauche du baladeur accueille un petit stick qui peut sortir et rentrer à l'intérieur de la coque du baladeur, ce petit stick n'est rien d'autre qu'une mini-caméra qui permet de prendre des photos, mais nous reviendrons sur cette fonctionnalité plus tard. Aux alentours de ce stick se trouvent les connecteurs USB et jack pour le casque stéréo. Sur la façade du baladeur, on trouve un petit trou utilisé par le microphone intégré au produit. A droite de cela, un logo « iRiver » est présent, il est à proximité de l'écran 2.6 millions de couleurs qui possède une diagonale effective de 3 cm. Juste après l'écran, se trouvetn un mini-joystick quadri-directionnel qui permet de diriger le baladeur et une petite diode qui s'allume lorsque le baladeur est en charge ou connecté à un PC.

00C8000000082748-photo-iriver-lecteur-mp3-ifp-1095.jpg
Sur la partie arrière de l'iFP-1095 trois autres boutons de contrôle sont mis à disposition de l'utilisateur. Juste en dessous de ce petit groupe on peut apercevoir la batterie amovible du baladeur et une petite glissière qui permet de verrouiller l'utilisation de ces mêmes boutons. Sur le plan technique, l'iFP-1095 possède une mémoire intégrée de 512 Mo (seulement 256 Mo pour la version iFP-1090) et seul l'USB 1.1 (vitesse théorique de 1.5 Mo/sec) est pris en charge. Il est bien entendu possible de brancher le baladeur sur un port USB 2.0 mais l'iFP-1095 ne tira pas profit de la vitesse supérieure d'un tel port. Pour la compatibilité, le dernier bébé d'iRiver est particulièrement bien loti puisqu'il prend en charge la lecture des fichiers encodés dans les formats audio MP3, WMA et Ogg Vorbis (bitrate maximal de 256 kbps). Grâce à son écran couleur, l'iFP est capable d'afficher certaines photos au format JPG. Outre cela on peut également notifier la présence standard d'un Tuner FM et d'un micro. L'enregistrement en temps réel au format semi-propriétaire .REC, qui peut être facilement converti en un fichier .WAV à l'aide d'un petit programme, est utilisé tant au niveau du micro qu'au niveau du Tuner FM.

Dans sa boîte, l'iFP-1095 est particulièrement bien accompagné. On trouve ainsi avec le baladeur : un CD d'installation (avec pilotes et applications), trois notices traduites en français (notice complète du baladeur, note de démarrage rapide et notice du logiciel iRiver), un câble USB, un transformateur, une hausse de protection semi-transparente, un brassard pour transporter le baladeur et un petit cordon en tissu pour utiliser l'iFP comme un collier. En bref, tout est complet et rien ne manque, enfin presque... En effet, on aurait quand même aimé trouver un mini-adapteur USB pour facilement transformer le baladeur en clef USB utilisable n'importe où. En l'absence de cet adaptateur, il faudra se balader avec le cordon avec soi pour utiliser l'iFP-1095 comme module de stockage sur le PC de monsieur tout le monde... Maintenant que vous avez pris connaissance de l'aspect et des fonctionnalités du produit, nous allons pouvoir attaquer le test et les évaluations à proprement parler, en commençant par tout ce qui concerne l'installation et la vitesse de transfert de ce nouvel iRiver.

Installation et vitesse de transfert

00FA000000095101-photo-iriver-manager.jpg
Avec son Firmware d'origine, l'iFP-1095 nécessite l'installation d'un CD qui contient l'application iRiver Manager. Fort bien réalisée, cette application permet de gérer vos morceaux de musique un peu à la manière d'un iTunes d'Apple et vous offre la possibilité d'effectuer des transferts vers l'iFP-1095. Mais comme pour les iFP-180 et iFP-190, iRiver devrait prochainement proposer (au mois de septembre normalement) sur son site Web un nouveau firmware qui permettra de transformer l'iFP-1095 en un périphérique « Mass Storage ». L'intérêt de cette technologie est de ne plus avoir à installer la moindre application pour accéder au lecteur. Les baladeurs Mass Storage sont en effet installés automatiquement sans pilote, sur les PC dotés de Windows 2000 ou Windows XP. Dès qu'ils sont reliés à un PC, les baladeurs compatibles « Mass Storage » sont considérés par le système comme des disques externes. L'utilisateur peut dès lors y accéder très facilement et faire des transferts librement depuis l'explorateur de Windows par exemple, à l'aide de simple copier/coller ou glisser/déplacer.

Toutefois, sous Windows 98, il est important de préciser qu'un pilote est nécessaire pour accéder au contenu de sa mémoire intégrée, baladeur « Mass Storage » ou non. Pour ce qui est de la compatibilité, comme nous l'avons précisé auparavant, l'iFP-1095 est capable d'exploiter les fichiers encodés dans les formats audio MP3, WMA et Ogg Vorbis (jusqu'à 256 kbps). Sont également supportés les fichiers ASF et IRM (iRiver Right Management, apparemment un format propriétaire protégé, propre à la marque). Les fichiers composés de cédilles et d'accents ne posent pas de problème, de même que les fichiers VBR (Variable Bitrate, MP3 ou Ogg Vorbis) sont décodés par le baladeur sans rechigner. On regrette cependant que les playlists au format m3u ne soient pas prises en charge.

00FA000000095100-photo-iriver-ifp-1095-pochette.jpg


Les transferts se passent sans encombre et en matière de vitesse, bien que le baladeur ne soit compatible que USB 1.1, il affiche un taux de transfert plutôt correct : environ 687 Ko/sec. Il faudra donc environ 12 minutes et 25 secondes pour remplir d'un seul trait les 512 Mo de mémoire du iFP-1095 ou 6 minutes et 12 secondes pour les 256 Mo du iFP-1090. Bref, l'absence de compatibilité USB 2.0 n'est pas vraiment dommageable, sauf peut être si vous avez l'habitude de décharger complètement et fréquemment votre baladeur. Cela risque en effet d'être un peu ennuyeux, surtout avec le modèle 512 Mo.

Ergonomie et fonctionnalités

000000FA00095093-photo-iriver-ifp-1095.jpg
Une fois que l'on commence à connaître un peu les fonctionnalités des différents boutons de l'iFP-1095, l'ergonomie de ce baladeur s'avère être tout simplement redoutable d'efficacité. La croix multidirectionnelle qui est légèrement plus grosse que celle des anciens modèles, permet de se déplacer rapidement dans les menus et de lancer la lecture d'un morceau avec une simple pression. Elle permet également de modifier rapidement le volume ou de faire des retours en arrière et des avances rapides lors de la lecture. Cette croix a l'avantage d'être très précise : elle répond vraiment au doigt et à l'œil. Comble du bonheur, on peut y accéder et la maîtriser sans trop de problème même lorsque le baladeur se trouve dans une poche ! Vous pouvez ainsi modifier le volume et changer de morceau en quelques secondes sans avoir à sortir l'appareil.

Les trois autres boutons qui permettent de changer de mode de lecture, d'accéder aux différentes fonctionnalités du baladeur ou de lancer des enregistrements sont un peu plus difficiles à appréhender mais au bout de quelques jours d'utilisation on finit par s'y faire et on est capable de basculer d'une fonction ou d'un menu à un autre très rapidement. Il est également important de préciser que l'iFP-1095 affiche sur son écran une interface particulièrement raffinée, remplie de couleurs vives, pas trop fouillie, avec une résolution incroyable et une finesse de point assez impressionnante pour un baladeur de ce type. On peut également préciser que cet écran a l'avantage d'être suffisamment précis pour présenter à l'utilisateur, en mode navigation, les titres de 6 morceaux contenus dans un répertoire avec un seul et unique affichage (le nom du répertoire où se trouvent les morceaux est également précisé). Pendant la lecture d'un morceau toutes les informations importantes sont affichées : format, bitrate, heure, état de la batterie, volume, nom du morceau, répertoire où il est situé, temps écoulé, curseur de position par rapport à l'ensemble de morceau, mode de lecture... Un véritable oscilloscope, comme dans Winamp, s'offre aussi à nous pendant la lecture.

012C000000095096-photo-iriver-ifp-1095-cran.jpg


Les fonctionnalités dont dispose l'iFP-1095 sont assez impressionnantes et certaines sont assez peu communes. Sur la partie audio, l'iFP-1095 propose tous les modes de lecture possibles et imaginables ou presque : lecture en boucle, au hasard, lecture d'un répertoire, répétition dans un intervalle de temps sur un morceau, lecture des intro seulement (10 secondes)... Outre cela, on peut également préciser qu'il est possible de créer une seule et unique playlist à partir du baladeur. Dommage qu'il ne soit pas possible d'en créer plusieurs, surtout que l'on aurait éventuellement pu les sauvegarder et les exploiter avec le logiciel iRiver Manager. Toujours en ce qui concerne la partie audio, on peut noter la présence de huit réglages d'égalisation (Normal, Xtreme EQ, 3D, Rock, Jazz, Classic et Ultra-Bass) dont deux configurables (3D et Xtreme EQ).

00FA000000095097-photo-iriver-ifp-1095-ipod-mini.jpg
00FA000000095098-photo-iriver-ifp-1095-t630.jpg

A gauche : iFP-1095 et l'iPod Mini et à droite : iFP-1095 et le T630 de Sony Ericsson


L'iFP-1095 permet également d'écouter la radio grâce à son Tuner FM intégré. Il est bien entendu possible de créer des pré-sélections de fréquences. Chaque fréquence peut même être associée à un nom défini par l'utilisateur via le logiciel iRiver Manager. L'iFP-1095 propose également une fonction d'enregistrement temps réel de la radio. Les fichiers créés lors des enregistrements sont des .REC mais ils peuvent être convertis directement à l'aide de l'iRiver Manager au format MP3/WAV. Outre cela, il est possible de planifier un seul et unique enregistrement radio. Une fois programmé pour l'heure H et le jour X (ou tous les jours de la semaine), l'iFP-1095 se met sous tension tout seul et lance l'enregistrement programmé au moment venu. Une fonction appréciable, si vous êtes fans d'une émission de radio quotidienne ou hebdomadaire, on regrette toutefois qu'il ne soit proposé qu'une seule et unique planification. Toujours en matière d'enregistrements, l'iFP-1095 peut, grâce à son micro intégré, se transformer en un véritable dictaphone. Il intègre d'ailleurs des technologies que l'on retrouve également sur des appareils dédiés comme la possibilité de mettre en pause l'enregistrement à partir du moment où il y a X secondes de silence et de le réactiver dès que la conversation reprend. Il peut aussi se charger de régler lui-même le niveau du volume du microphone afin d'offrir un enregistrement optimal.

Dernière fonction majeure et surtout exclusive de l'iFP-1095, l'intégration d'un module caméra dans le baladeur. Il permet, comme sur certains téléphones mobiles, de prendre des photos directement à partir du baladeur grâce à son capteur de 310 000 pixels qui supporte donc la prise de cliché dans une résolution maximale de 640x480. Ce capteur est agrémenté d'un zoom numérique 3x et de deux modes d'optimisation (intérieur ou extérieur), il est également possible d'ajuster le niveau de la luminosité et d'appliquer des effets visuel (négatif, monotone, solarisation). Vous pouvez, bien entendu, visualiser les clichés que vous avez pris sur l'écran du baladeur ou directement sur votre PC. Toutefois, l'iFP-1095 n'est pas en mesure d'afficher sur son écran les photos JPEG qui dépassent la résolution de 640x480.

0000012C00095091-photo-iriver-ifp-1095-cam-ra.jpg
0000012C00095092-photo-iriver-ifp-1095-cam-ra.jpg


Pour finir, sachez que l'iFP-1095 possède également un tas de petits autres réglages complémentaires comme la possibilité de modifier le temps de la mise en veille de l'écran, la vitesse du scrolling (pour l'affichage des titres et des noms longs). Le nombre de secondes à « sauter » lors d'un retour en arrière ou d'une avance rapide dans un morceau peut également être défini et ce baladeur peut même se transformer en réveil matin grâce à une fonction dédiée qui émet des bips avec ou sans le casque, lorsque l'heure est venue de se lever...

Autonomie et qualité de restitution

00FA000000095094-photo-iriver-ifp-1095-et-batterie.jpg
Contrairement à ses prédécesseurs, l'iFP-1095 n'utilise pas de pile pour s'alimenter mais une petite batterie amovible. Cette batterie peut être rechargée directement en connectant le baladeur à un port USB ou via l'utilisation du transformateur fourni qui permet une recharge complète plus rapide (deux heures et demi à trois heures de charge). L'utilisation de cette batterie est aussi en mesure d'offrir une autonomie revue à la hausse, ainsi iRiver annonce que son nouveau baladeur est capable de fonctionner pendant 35 heures ! Nos tests ont donné des résultats moins ambitieux mais ils restent assez impressionnants pour ce type de produit. Ainsi, en écoutant en boucle des morceaux MP3 VBR 160 - 224 kbps nous avons pu profiter d'une écoute non-stop de 20 heures et 30 minutes avec un volume moyen suffisamment poussé pour offrir une très bonne écoute.

Comme vous le savez peut être, la lecture de fichiers Ogg Vorbis consomme généralement plus d'énergie que la lecture de simples MP3. L'Ogg Vorbis nécessite en effet davantage de ressources pour être décodé. Toutefois et contrairement à d'autres baladeurs, l'autonomie du iFP-1095 n'est pas très affectée par le passage du MP3 au Ogg. En effet, lors de notre test nous avons pu lire des fichiers Ogg Vorbis 128 kbps en boucle pendant 18 heures et 35 minutes avec le niveau de volume.

La qualité de restitution sonore délivrée par l'iFP-1095 est à la hauteur de la réputation de la marque : excellente ! Les égalisations procurent un véritable plus, surtout le mode « Metal » qui dynamise bien les basses et le mode 3D procure un véritable effet de réverbération, sans abus. L'iFP-1095 est fourni avec un casque de type Sennheiser MX300, il procure un son de qualité supérieure à ceux délivrés par la plupart des casques des concurrents. On n'atteint cependant pas encore la perfection et on reste, par exemple, un cran en dessous du casque livré avec l'iPod. Pour un plaisir maximal, les utilisateurs très exigeants pourront donc se tourner vers l'achat d'un Sennheiser MX 500 ou des Sony MDR-EX71, même si le MX 300 fait déjà du bon travail.

En matière de qualité photo, puisque l'iFP-1095, permet comme nous l'avons dit précedemment de faire des photos, on peut voir grâce aux deux clichés ci-dessous que la qualité reste supérieure à celle offerte par un téléphone mobile (Sony Ericsson T630 à gauche et iFP-1095 à droite), mais comme vous pouvez le voir, c'est encore loin d'être la panacée ...

0000011800095103-photo-sony-ericsson-t630-photo.jpg
0000011800095102-photo-ifp-1095-photo.jpg

Photo prise avec un Sony Ericsson T630 à gauche et avec l'iFP-1095 à droite


L'iFP-1095 au quotidien ...

Une fois après y avoir goûté, il est difficile de se passer de l'iFP-1095 et pour peu que vous soyez un peu mélomane, vous allez vite devenir accro. Ses multiples fonctions, son excellente ergonomie et son impressionnante autonomie en font le parfait compagnon des ou du trajet quotidien pour vous rendre sur votre lieu de travail ou à l'école. Petit, discret, joli, maniable, il a tout pour plaire, il est même facile de le contrôler dans une poche et dans le pire des cas vous ne rencontrerez aucune difficulté pour le sortir de ce refuge. On peut toutefois émettre quelques petits reproches, sans grande importance, comme par exemple l'absence au niveau de la housse de protection d'un trou pour accéder au bouton Hold ou encore l'absence d'entrée ligne, afin de le transformer en un véritable enregistreur numérique. Plus embêtant, l'absence de petit adaptateur USB qui aurait permis de transformer le baladeur en une véritable clef USB. Du coup, sans ce petit accessoire, il faudra prendre le câble USB avec soi, ce qui n'est pas très pratique...

00FA000000095095-photo-iriver-ifp-1095-cl-usb.jpg

Conclusion

Vous l'aurez compris au travers de ce test, nous avons été vraiment séduit par l'iFP-1095. Pour la simple et bonne raison qu'il s'agit là du baladeur numérique à base de mémoire flash le plus complet et le plus homogène de sa catégorie. Certes, la fonction caméra reste encore un peu gadget mais elle aura le mérite de remplacer avantageusement celle de votre téléphone mobile et dans le pire des cas, elle pourra facilement impressionner vos amis... Hormis les quelques petits bémols évoqués dans le test, l'iFP-1095 n'affiche pas de véritable point négatif, enfin presque... Car comme la plupart des autres produits de la marque, l'iFP-1095 est victime du syndrome « casse ta tirelire » : le modèle iFP-1090 (256 Mo) est vendu à partir de 250€ et le iFP-1095 (512 Mo) environ 340€. C'est cher, mais c'est apparemment le prix qu'il faut payer pour profiter de ce qui se fait de mieux en matière de « baladeur mémoire ».

iRiver iFP-1095

8

Les plus

  • Taille / poids / qualité audio
  • Ecran excellent / autonomie
  • Nombreuses fonctionnalités
  • Support Ogg Vorbis

Les moins

  • Le prix !
  • Fonction caméra un peu gadget
  • Pas de mini adaptateur USB

0

Qualité audio8

Fonctionnalités10

Ergonomie8

Accessoires9



Ces articles vous intéressent ? Retrouvez les dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de l'iRiver iFP-1090 256 Mo
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de l'iRiver iFP-1095 512 Mo
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

MSI et les lecteurs/graveurs : plus d'informations
La MX 1000 Laser de Logitech dévoilée
Motorola prépare son téléphone mobile WiFi
Radeon 9800 Mobility officialisé
NVIDIA publie les ForceWare 61.77
Free annonce du 2 Mbits pour les non-dégroupés
Microsoft publie le Service Pack 1 d'Office 2003
Creative Zen Touch aussi en version 40 Go
Nouveautés Firmwares à venir chez iRiver
Processeurs AMD Sempron pour demain
Haut de page