Réalisez votre propre magnetoscope numérique

15 mai 2003 à 14h31
0
Les fonctionnalités vidéo des PC deviennent de plus en plus séduisantes et l'on en vient à se demander s'il ne serait pas judicieux de remplacer purement et simplement le bon vieux magnétoscope d'il y a 20 ans par une solution à base de PC.
Pourquoi faire ? Comment ? A quel prix ? C'est ce que nous allons voir dans ce guide dont le but est de vous donner un maximum d'éléments pour créer la solution qui correspond à vos besoins



Définition des objectifs

012C000000057988-photo-salon-home-cinema.jpg
Le projet que nous vous proposons de réaliser, appelons le « Station Multimédia », permettra de répondre aux besoins suivants :
  • Lire des DVD
  • Lire des fichiers vidéo dans n'importe quel format (mpeg, DivX, asf, rv9...)
  • Enregistrer la télévision
  • Mettre en pause une émission télé diffusée en direct (timeshifting)
  • Ecouter la radio
  • Lire les fichiers audio dans n'importe quel format
  • S'utiliser de manière conviviale avec une simple télécommande
  • Diffuser l'image sur un écran de TV
  • Visualiser des photos numériques
  • Servir accessoirement de console de jeu (émulateur)

    Cette liste n'est bien entendue pas exhaustive et il sera possible de la compléter en fonction des affinités de chacun.

    Au vu de la liste qui précède, il est clair qu'un PC comme celui que nous avons (presque) tous à la maison fait l'affaire. Tout se complique lorsque l'on prend en compte l'élément « bruit ». Une telle « station multimédia », placée dans le séjour ou dans une chambre ne doit générer aucune nuisance sonore. De ce « détail », nous allons tirer deux orientations qui guideront nos choix.

    La première consiste à disposer la station multimédia dans une pièce où le bruit sera le moins gênant pour vous (un bureau par exemple) et où la transmission des signaux depuis et vers le téléviseur sera possible : Image et son en provenance du PC vers la TV et signaux infrarouges dans l'autre direction. La station multimédia pourra alors être aussi bruyante qu'un PC de bureau sans causer le moindre gêne dans le séjour. Le point le plus sensible de cette solution résidera dans la transmission des signaux entre le PC et la TV.

    La seconde orientation consiste à disposer la station multimédia directement à côté du poste de télévision. Dans ce cas, le bruit aura une importance cruciale et le design ne sera pas à négliger (qui accepterait d'avoir dans son séjour un vulgaire boîtier moyen tour).

    Solution 1 : PC et TV distants l'un de l'autre

    C'est la première orientation décrite page précédente. Nous allons tâcher d'exposer les difficultés et de trouver des pistes pour les contourner.

    Transmettre le signal vidéo du PC à la TV

    00032048-photo-carte-graphique-hercules-3d-prophet-9700-pro.jpg
    Le premier point à régler, qui paraît évident, revient à disposer d'une carte graphique AVEC une sortie télé. Ce genre de carte est de plus en plus fréquente et il est rare de tomber sur une carte récente qui n'en propose pas. Lorsque ce « détail » est réglé, on peut se pencher sur la transmission du signal du PC sur la TV.

    Un solution simple mais pas forcément très élégante revient à se fabriquer une méga-rallonge pour relier la sortie TV de la carte graphique et la sortie son de la carte son à la prise péritel de la TV. Pour cela, trois câbles doubles seront nécessaires (un pour le signal vidéo, et deux pour le signal audio). Un connecteur s-vidéo, un connecteur péritel, deux RCA et un fer à souder et le tour est joué. Certains magasins spécialisés commercialisent aussi des rallonges de 10m pour les moins bricoleurs d'entre vous.
    Cette solution est finalement assez économique mais on se lasse vite de voir courir 10 mètres de câble en permanence entre le salon et le bureau.

    Beaucoup plus élégant, le boîtier de transmission radiofréquence (RF), à ne pas confondre avec le WiFi. Celui-ci est composé de deux parties, côté TV, un boîtier qui réceptionne les signaux infrarouges de la télécommande et transmet les signaux vidéo et audio au téléviseur. Côté PC, un boîtier qui permet de connecter les sorties TV et audio du PC et qui génère un signal infrarouge par l'intermédiaire d'un émetteur. Ce type de boîtier fonctionne uniquement avec des connecteurs péritel et il faudra donc se procurer ou fabriquer l'adaptateur pour relier la sortie TV de la carte graphique au connecteur péritel.
    028A000000058024-photo-transmission-radio-sch-ma.jpg

    Cette solution est éprouvée et ne présente à l'usage qu'un seul inconvénient : les ondes radio utilisées pour la transmission des images d'un boîtier à l'autre sont sensibles aux parasites générées par des appareils qui utilisent les mêmes plages de fréquences (micro-ondes, mobylettes, marteau-piqueurs...). Et il n'y a vraiment rien de plus pénible que de devoir interrompre une séance cinéma parce que le voisin fait réchauffer sa pitance. Le coût d'un tel boîtier que l'on trouve chez les revendeurs TV et grandes surfaces spécialisées avoisine les 150€.

    Afficher l'écran du PC sur la TV

    012C000000057992-photo-double-affichage-moniteur-tv.jpg
    Depuis Matrox et son fameux Dual Head popularisé par la G400, les deux constructeurs de carte graphiques « phares » que sont Nvidia et ATI proposent chacun leur solution pour afficher simultanément écran TV et écran PC.
    Les premières cartes et leurs pilotes proposaient à l'origine uniquement le mode « clone » qui consiste à afficher sur la TV une copie conforme de l'affichage du PC. Ce mode qui pourrait aux premiers abords convenir à notre projet présente un inconvénient majeur : il n'y a à l'heure actuelle presque aucune carte graphique qui soit capable de diffuser simultanément sur la sortie TV et sur la sortie VGA une vidéo pour la bonne et simple raison que seul le moniteur principal bénéficie de l'overlay (incrustation d'une vidéo dans l'image). Il faut donc passer par une modification du moniteur principal à chaque fois que l'on souhaitera visualiser une vidéo sur l'un ou l'autre des écrans ce qui devient rapidement pénible. Le logiciel {TVTool}, spécifiquement dédié aux cartes Nvidia, permet de configurer des raccourcis clavier pour effectuer rapidement ce changement mais cette solution n'est pas vraiment viable sur le long terme.

    NVidia a récemment innové en proposant le mode « zoom overlay ». Sous ce terme barbare se cache une idée assez intéressante : Lorsque aucune vidéo n'est diffusée, l'affichage TV est la copie conforme de l'affichage VGA. Dès lorsqu'une vidéo est lancée sur l'écran principal (en général le moniteur VGA), et même si la fenêtre qui est consacrée à la vidéo est réduite ou de petite taille, le téléviseur l'affiche en plein écran.
    Cette fonctionnalité permet d'envisager le schéma suivant : le petit frère visionne une vidéo diffusée par le PC sur la TV pendant que la grande soeur tape son compte rendu de stage avec la même machine, ceci sans qu'elle ne soit le moins du monde gênée par la diffusion de la vidéo qui est réduite dans la barre des tâches de Windows.


    012C000000054681-photo-detonator-40-71-drv-10.jpg
    00DB000000057991-photo-ati-hydravision.jpg

    Les solutions multi-écran de Nvidia (Detonator) et ATI (Catalyst)


    ATI qui a bien vite compris l'engouement des PCistes pour cette fonctionnalité s'est empressé de l'inclure à partir de la version 3.1 de ses pilotes Catalyst. Il n'y a donc plus de choix cornélien à faire pour s'équiper.

    Les liens utiles :
    - Télécharger TVTool
    - Télécharger les derniers pilotes Nvidia Detonator
    - Télécharger les derniers pilotes ATI Catalyst

    Solution 2 : PC et TV proches l'un de l'autre

    00035119-photo-mini-pc-asus-terminator-p4-533.jpg
    Pour résoudre d'un seul coup plusieurs des problèmes évoqués précédemment, il est bien entendu possible de dédier complètement une machine à notre projet en la disposant juste à côté du poste de télévision. Il n'est plus nécessaire de transmettre le signal vidéo par radio-fréquence, il n'est pas non plus utile de disposer d'une carte graphique récente pour bénéficier du mode « zoom overlay ». Par contre, comme nous l'avons évoqué au début de cet article, il convient dans ce cas de limiter au maximum les nuisances sonores en essayant autant que possible de proposer une solution qui « plaise à l'oeil ». Compacité, ligne et silence pourraient être les maîtres mots de la solution idéale.

    Depuis quelques mois, plusieurs constructeurs ont emboîté le pas à Shuttle et le choix en mini PC devient pléthorique. Le problème c'est qu'à l'heure de cet article, (très) rares sont les fabricants qui proposent des solutions silencieuses.
    Un des plus silencieux, l'Asus Terminator P4-533A que nous avons testé ici propose une sortie TV dans sa dernière version mais on ne peut pas vraiment dire que le design ait été pensé pour une intégration dans un salon.

    En dehors de celui-ci, il est presque impossible de trouver un mini-PC suffisamment silencieux pour notre utilisation. Même Shuttle et son catalogue bien fourni dans le domaine, n'en propose pas.
    Les utilisateurs les plus avertis se lanceront dans le bidouillage effréné en remplaçant le ventilateur du processeur par un « heat-pipe ». Ils remplaceront également le ventilateur du boîtier par un modèle à plus grand diamètre et termineront en remplaçant l'alimentation du boîtier par un modèle extérieur sans ventilateur, comme sur le portables.


    00E9000000057993-photo-boitier-dvd-barebone-enlight-interieur.jpg
    00E9000000057994-photo-boitier-dvd-barebone-enlight-exterieur.jpg

    Les seules et uniques infos sur le DVD Barebone de Enlight

    Cette solution n'est toutefois pas donnée à tout le monde et on aurait bien aimé qu'un constructeur se penche sérieusement sur la question. Gageons que l'avenir nous réservera des surprises. Le « DVD Barebone » de chez Enlight ou le boitier "Fusion" de chez Antec pourraient bien être le genre de produit qui réponde à nos attentes.

    Pour terminer sur la partie matérielle, il faut envisager le choix d'une carte TV. Dans le cadre de notre projet, une carte TV basée sur un chipset BT8x8 conviendra parfaitement. Ce chipset présente en effet la particularité d'être reconnu par un grand nombre d'application.
    Soit vous décidez d'investir dans la télécommande ATI Remote Wonder dont nous parlerons plus loin, soit il faut penser à choisir une carte TV qui comprend une télécommande. Les prix débutent aux alentours de 60€ et tous les modèles d'entrée de gamme qui conviennent très bien à notre utilisation sont plus ou moins équivalents. On pourra porter une attention particulière au support du son stéreo même si pour le moment seules France 2 et supportent le son stéréo.
    Inutile par contre de partir sur une carte qui propose la compression Mpeg au niveau matériel comme c'est par exemple le cas du modèle Hauppauge WinTV-PVR-250, d'une part ces cartes sont beaucoup plus chères, d'autres part la compression matérielle n'est utilisable que par le biais du logiciel du constructeur ce qui limite fortement les possibilités.

    Les liens utiles
    Comparer les prix des Mini-PC
    Comparer les prix des cartes TV PCI
    Test du Terminator P4-533A sur Clubic.com

    Maintenant que le choix du matériel est fait, penchons nous sur les logiciels qui piloteront tout cela.

    Quels logiciels utiliser ?

    Les logiciels « phares »

    La solution la plus évidente consiste à utiliser votre logiciel favori pour répondre à la fonction correspondante.

    00C8000000056367-photo-bo-te-powerdvd-xp.jpg
    Pour la lecture de DVD, PowerDVD et WinDVD s'accaparent le marché. Si ces deux ténors supportent nativement le son Dolby Digital, Dolby Pro-Logic et DTS (entre autre), il faut disposer pour en profiter d'une sortie SPDIF sur le PC et surtout d'un amplificateur capable de décoder le signal. Le premier impératif ne devrait pas être problématique puisque la plupart des Cartes mères avec circuit AC'97 disposent maintenant d'une sortie SPDIF. Il faut donc configurer les pilotes audio et le logiciel de lecture DVD pour transférer le son en "passthrough" par la sortie numérique. Sortie numérique à laquelle vous relierez votre amplificateur home cinéma qui se doit de prendre en charge les formats 5.1 les plus populaires tel le Dolby Digital. Dès lors vous êtes paré pour le grand frisson.

    Du côté de la réception et de l'enregistrement de la TV sur le PC, PowerVCR, WinDVR ou le gratuit Virtual VCR peuvent convenir. Signalons au passage que l'excellent logiciel de TV sur PC K !TV propose désormais une fonction d'enregistrement par l'intermédiaire du plugin « Zoomout », il est par contre réservé aux cartes TV disposant d'un chip Brooktree/Conexant BT 8X8.

    Pour la lecture de vidéo, ce n'est pas l'offre qui manque. Nous nous contenterons de citer nos préférés que sont BSplayer, ViPlay, Media Player Classic et Windows Media Player 9.

    Autant tous ces logiciels ont des qualité indéniables, autant un inconvénient majeur vient les pénaliser dans le cadre de notre projet : le pilotage par une unique télécommande. A part l'ATI Multimédia Center, livré uniquement avec les Cartes Graphiques All In Wonder, et qui propose une solution logicielle et matérielle tout en un répondant assez bien à notre besoin, les autres logiciels cités ne permettent pas, par défaut, un pilotage à la télécommande.

    Liens utiles
  • Télécharger la version d'évaluation de PowerDVD
  • Télécharger la version d'évaluation de WinDVD
  • Site officiel de K!TV
  • Site officiel de Zoomout
  • Plus d'informations et téléchargement de BSPlayer
  • Plus d'informations et téléchargement de ViPlay
  • Plus d'informations et téléchargement de Media Player Classic

    Ceci nous amène à nous pencher sur la question de la télécommande.

    Télécommander le PC à distance

    012C000000057995-photo-logiciel-girder.jpg
    Si le PC est proche de la TV, on pourra se contenter de la télécommande infrarouge généralement livrée avec les cartes TV. On lui adjoindra le logiciel gratuit {Girder} qui reconnaît un grand nombre de périphériques d'entrée et permet de piloter presque intégralement un PC.

    Avec {Girder}, il est par exemple possible de lancer un logiciel, de lui envoyer une pression sur une touche, de déplacer la souris, d'envoyer un signal précis à une fenêtre Windows et de réaliser des actions Windows courantes (maximiser une fenêtre, terminer un programme...). La plupart des logiciels se pilotant aussi par le clavier il devient aisé de configurer {Girder} pour convertir les signaux en provenance de la télécommande dans des informations exploitables par votre logiciel favori.
    Girder utilise des fichiers de configuration spécifiques et par bonheur des fichiers dédiés à la presque totalité des logiciels que nous avons cités sont disponibles sur le site officiel du logiciel.

    00C8000000057996-photo-telecommande-ati-remote.jpg
    Signalons au passage qu'il est très complexe pour des raisons purement techniques d'utiliser le port infra-rouge qui équipe certaines cartes mère (irda) pour piloter un PC. Ce port est conçu pour transmettre des données et pas pour être utilisé comme un simple récepteur de signaux.

    Dans le cas ou PC et TV sont éloignés, tout n'est pas perdu et deux solutions s'offrent à nous :
    Soit vous optez pour l'achat du boîtier de transmission radio fréquence dont nous avons parlé précédemment, ce genre de transmetteur est vendu aux environs de 150€ chez les revendeurs télé. Soit vous vous dirigez vers la (seule et unique ?) télécommande radio disponible sur le marché : la télécommande ATI TV Wonder (environ 50€). Celle-ci surpasse largement toutes les télécommandes livrées avec les cartes TV avec un nombre incroyable de boutons, un design agréable et surtout un pad permettant de contrôler la souris. Le récepteur se branche sur le port USB de votre système et une fois les pilotes installés, la télécommande est complètement fonctionnelle. Succès oblige, la TV Wonder est supportée par un très grand nombre d'applications en standard (Girdel en fait partie).
    Attention toutefois, la portée de cette télécommande ne dépasse pas 10 mètres et dépend fortement de l'état de chargement des piles, par contre, elle transmet évidemment à travers un mur.

    Liens utiles
  • Comparer les prix de la télécommande ATI Remote Wonder
  • Site officiel de Girder

    Showshifter et myHTPC : les solutions « tout en un »

    Pour éviter d'avoir à installer plusieurs logiciels et à configurer Girder pour les multiples logiciels dont nous avons parlé précédemment, {Showshifter} et {MyHTPC} proposent des solutions intégrées pour répondre à nos besoins.

    Showshifter est un logiciel commercial, il est en l'état beaucoup plus abouti que MyHTPC qui est lui Open Source. Son éditeur a clairement orienté le logiciel pour un affichage sur la télé et reconnaît même en standard la télécommande ATI dont nous avons parlé précédemment. L'installation se fait par le biais d'un assistant et le logiciel est entièrement traduit en français.

    00D2000000058018-photo-showshifter-menu-principal.jpg
    00D2000000058019-photo-showshifter-menu-tv.jpg
    00D2000000058020-photo-showshifter-lecteur-mp3.jpg

    Les multiples possibilités de Showshifter (TV, Magnetoscope, MP3, DVD, Diaporama...)

    Après quelques minutes de paramétrage, la télé s'affiche dans une petite fenêtre à côté de la liste des chaînes (voir copie d'écran ci-contre). Les boutons proposés ressemblent à s'y méprendre à ceux d'un magnétoscope et il suffit d'appuyer sur « pause » pour suspendre une émission diffusée en direct grâce à la fonction de « timeshifting » intégrée du logiciel. Une pression de télécommande sur le bouton « enregistrement » et l'émission en cours est enregistrée sur le disque dur. Showshifter supporte n'importe quel codec vidéo ou audio installé sur le disque dur avec pour l'utilisateur la possibilité de les paramétrer à loisir.

    Showshifter ne se limite toutefois pas à la TV sur PC et propose aussi un lecteur audio et vidéo intégré. En pilotant intégralement Showshifter à la télécommande, on peut choisir un film ou un fichier audio parmi l'ensemble des fichiers présents sur le disque dur qui auront auparavant été détectés par le logiciel.

    L'ergonomie est vraiment excellente et on ne peut qu'applaudir le travail de l'éditeur. Un point noir vient toutefois entacher ce beau tableau : la programmation des émissions à partir d'un programme TV électronique (EPG). Pour la France, l'éditeur travaille avec le site TVTV.fr et impose de passer par ce site pour programmer l'enregistrement d'une émission. On aurait particulièrement apprécié que les programmes soient disponibles directement depuis l'interface du logiciel et accessibles à la télécommande.
    Il est bien sur possible de programmer un enregistrement de manière « classique » et ceci le plus simplement du monde en choisissant le jour, l'heure et la chaîne. Mais convenez que c'est mois « fun » que de cliquer directement sur le nom du programme dans une liste.

    Ceci nous amène à parler de l'alternative à Showshifter qu'est MyHTPC (pour Home Theater Personal Computer). Ce logiciel est beaucoup moins abouti que Showshifter en ce qui concerne la partie TV (visualisation et enregistrement) mais par le biais d'un système de plugins il dispose de fonctionnalités plus étendues. MyHTPC est à ce titre moins simple à mettre en oeuvre que Showshifter.


    00D2000000058021-photo-myhtpc-les-programmes-tv-en-direct.jpg
    00D2000000058022-photo-myhtpc-mes-vid-os.jpg
    00D2000000058023-photo-myhtpc-mes-dvds.jpg

    MyHTPC : Moins abouti que Showshifter mais plus modulaire et évolutif

    Après quelques efforts pour installer et configurer les plugins, on pourra disposer d'un module « borne d'arcade » qui utilise l'émulateur Mame, d'un module de programme TV (nous en reparlerons par la suite), d'un lecteur audio et vidéo (avec affichage des pochettes, s'il vous plait) et d'un diaporama.

    Les programmes TV en live sur l'écran TV

    Nous avons parlé précédemment du site tvtv.fr qui est utilisé par Showshifter pour programmer l'enregistrement d'une émission en quelques clics. Le problème étant qu'il faut que la « station multimédia » soit connectée à Internet ce qui n'est pas forcément évident si elle est disposée dans le salon.

    00FA000000058025-photo-nxtvepg.jpg
    En France, un service gratuit proposé Canal+ envoie en permanence les programmes TV des sept prochains jours par ondes hertziennes. A notre connaissance, un seul logiciel est capable d'exploiter ce service : {nxtvepg}.
    Développé en Open-Source, ce logiciel qui nécessite une carte TV dont il utilise le tuner présente les programmes dans un affichage sommaire, peu adapté à un affichage sur écran TV. Il est par contre capable d'exporter les programmes TV au format XMLTV, un format XML spécifiquement étudié pour les programmes TV. Ce format est de plus en plus utilisé par les logiciels qui ont un rapport avec la TV et MyHTPC en fait partie.
    Pour intégrer les programmes générés par nxtvepg dans MyHTPC il faut d'une part exporter les programmes depuis nextvepg dans le format XMLTV grâce à un appel du logiciel en ligne de commande. Puis indiquer au plugin de MyHTPC qu'il doit utiliser ce fichier comme fichier de données pour les programmes. La manipulation semble un peu complexe mais en se penchant sur le sujet et en lisant les documentations fournies avec les logiciels, on s'en tire.

    On peut espérer que d'ici quelques mois (semaines), Showshifter intègre le support XMLTV et/ou MyHTPC propose un module TV (lecture et enregistrement) qui tienne la route.
    014B000000058027-photo-budget-global-de-la-station-multimedia.jpg

    Budget et perspectives futures

    Le budget ci-contre est une estimation faite à partir des tarifs des composants du comparateur de prix de Clubic.com. Le point le plus incertain concerne le prix de l'ensemble boîtier+carte mère étant donné qu'à l'heure actuelle aucune solution ne répond complètement à nos attentes. Nous nous sommes donc basés sur le prix du Terminator de chez Asus que nous avons majoré.
    Le reste du budget est plus simple à appréhender. On notera au passage que la télécommande ATI Remote Wonder est présente dans notre budget dans la mesure ou elle apporte un confort extraordinaire par rapport aux autres télécommandes. Il sera bien entendu possible de rogner dessus en se servant simplement de la télécommande livrée avec la carte TV (bien penser à ce détail lors de l'achat).

    Le processeur à 2Ghz (minimum) est vraiment nécessaire pour ne pas être pénalisé lors de l'enregistrement ou du timeshifting. Si vous avez un peu plus de budget, n'hésitez pas à mettre quelques euros en plus, les possibilités lors de la capture n'en seront que plus importantes.
    Vous noterez aussi que nous nous contentons du chip graphique présent sur la carte mère ce qui génère une économie substantielle. Nous avons en effet mis de côté la possibilité de jouer aux derniers jeux 3D avec notre station multimédia et un chip de ce genre suffit largement si on se limite à un affichage 2D (Windows ou émulateurs).

    Ce petit guide s'achève et devrait vous fournir suffisamment d'éléments pour réaliser VOTRE station multimédia. Vous aurez constaté qu'il n'existe pas, de notre point de vue, de boîtier qui réponde parfaitement à nos exigences de style et de silence. Les plus impatients éplucherons les catalogues des revendeurs pour trouver LE boitier desktop ultime sur lequel ils pourront faire les adaptations nécessaires pour le rendre silencieux. Les autres (dont je fais parti) attendrons encore quelques semaines pour voir ce que nous réservent les constructeurs qui, forcément vont se pencher sur le sujet.

    00FA000000058034-photo-asus-q-pc.jpg


    Pour les moins bidouilleurs d'entre vous, sachez que des constructeurs travaillent à des solutions "toutes prêtes" et que le constructeur Asus, ce n'est certainement pas le seul, a dans ses cartons une solution en kit qui pourrait bien répondre d'un seul coup à toutes les questions évoquées dans cet article (voir photo ci-dessus). Reste à savoir à quel prix...
  • Modifié le 01/06/2018 à 15h36
    Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
    Respectez le réglement de la communauté.
    0
    0

    Actualités du moment

    E3 - 2003 : Un nouvel addon pour Civilization III
    E3 - 2003 : America's Army aura une extension
    Le succès continue pour iTunes d'Apple
    AMD Athlon XP 3200+ en test sur Clubic
    E3 - 2003 : La N-Gage arrive !
    Première GeForce FX 5900 en photos chez MSI
    E3 - 2003 : Nouvelle vidéo Half-Life 2
    Les Detonator FX trichent ?!
    200 millions de transistors pour le R400 d'ATI ?
    Vers une GeForce FX 5900 Value 128 bits ?
    Haut de page