nForce 2 IGP - Leadtek K7NCR18G Pro

Julien
14 janvier 2003 à 17h00
0

Conclusion



Arrivant avec un certain retard le nForce 2 IGP ne déçoit finalement pas. Face à l'utilisation d'une solution AGP standard, l'utilisation du graphique intégré n'affecte que de manière très minime les performances globales du système. De plus les performances en 3D pure du nForce 2 IGP battent à plate couture les chipsets concurrents avec graphique intégré, mais restent évidemment en deça des Cartes Graphiques d'entrée de gamme telles les GeForce 4 MX440 ou Radeon 9000. Bien sûr, on reprochera au nForce 2 IGP l'absence de prise en charge des Pixel Shaders ce qui fera cruellement défaut dans nombre de jeux récents. Dès lors, il est difficile de recommander le nForce 2 IGP aux joueurs qu'ils soient amateurs ou endurcis. Ceci dit NVIDIA n'a pas conçu le nForce 2 IGP pour les joueurs mais plutôt pour l'utilisateur lambda qui trouvera en lui suffisament de resources pour exploiter ses applications courantes, regarder des DVD ou bien encore s'offrir une partie mémorable de Quake III et consorts.

De par la conception même du nForce 2 IGP, et comme nos test l'ont démontré, les meilleures performances 3D sont atteintes avec l'utilisation de deux barettes mémoire en Dual DDR et des Processeurs Athlon XP à FSB333 qui ont pour défaut d'être relativement cher. De même il faudra oublier les éventuelles barettes de DDR266 dont vous pourriez disposer sous peine de réduire encore votre framerate. A la lumière de ces observations on peut finalement se demander si le nForce 2 IGP est réellement intéressant ? La réponse est oui car l'architecture de ce chipset est assez évolutive. D'une part parce que NVIDIA a été assez intelligent pour laisser la possibilité à l'utilisateur d'ajouter une carte graphique standard AGP 8x mais aussi grâce à la prise en charge native des futurs processeurs Athlon à FSB400 et de la DDR400. On retrouve également sur le nForce 2 IGP tous les raffinements propre au nForce 2 : contrôleur réseau intégré, gestion USB 2 & FireWire, APU remplaçant avantageusement une carte son. En outre NVIDIA a pris soin de doter son nForce IGP de fonctionnalités bi-écran nView !

La Leadtek K7NCR18G est une très bonne carte mère vendue à un prix assez attractif qui avoisine généralement les 170€. Au cours de nos tests cette carte mère s'est montrée relativement stable. La lacune principale de cette carte vient de son design qui rend instable le système lorsque de la mémoire DDR400 est utilisée. Les prochaines révisions de la carte devraient heureusement corriger ce souci. Question connectique on regrette principalement l'absence de sortie audio optique, la présence de seulement 4 ports PCI et l'utilisation d'un riser board pour les ports FireWire. Du côté des performances la carte s'en tire tout à fait convenablement comme nos benchs l'ont mis en avant. En bref la combinaison nForce 2 IGP et K7NCR18G est de premier ordre et nous ne pouvons que la conseiller à tous ceux désireux d'avoir un PC performant, évolutif mais dont la priorité n'est pas le framerate ultime.

Leadtek K7NCR18G Pro

Les plus
+ Bonnes performances
+ Package logiciel intéressant
+ Pléïade de fonctions
Les moins
- Incompatibilité avec la DDR400
- Seulement 4 ports PCI
- Trop peu de connecteurs audio
Note globale
Performances
Fonctionnalités
Confort d'utilisation
2


NVIDIA nForce 2 IGP

Les plus
+ IGP réellement performant
+ Support USB 2.0, FireWire, AGP 8x
+ APU de grande qualité
+ Très bonnes performances
Les moins
- Pas de support DirectX 8.0
- Utilisation de deux barrettes mémoire impérative
Note globale
Performances
Performances 3D
Fonctionnalités
Fiabilité
2
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top