Cartes son à base de Cirrus Logic

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
19 décembre 2000 à 11h04
0
00B3000000046919-photo-logo-cirrus-logic.jpg
Depuis la disparition d'Aureal, Creative semble bien seul. Yamaha ayant arrêté le développement de chips son grand public, il ne reste plus que Cirrus Logic pour faire de l'ombre au géant de Singapour. Autrefois connu pour ses chip graphiques, Cirrus a complètement manqué le virage des cartes 3D. Leurs solutions sons semblent, en revanche, tout à fait au point...


Le Crystal CS4630

0096000000046921-photo-cs4630.jpg
Le fer de lance de la gamme son du constructeur, est un DSP nommé CS4630. Il gère un nombre impressionnant de fonctions, que nous allons énumérer tout de suite.

- DSP d'une puissance de 420 MIPs
- Accélération Hardware pour DirectSound et DirectSound3D
- Sensaura 3-D, sur 2 ou 4 canaux audio
- Compatible EAX 1.0, EAX 2.0 et A3D 1.0
- Synthétiseur de table d'ondes MIDI avec support DLS, souvent jusqu'à 1024 voix sur logiciel mais théoriquement illimité
- Egalisation 10 bandes
- Conversion matérielle haute qualité du taux d'échantillonage (90+ dB dynamic range)
- Full-duplex (doubles codecs audio AC-97 2.1), interface DMA sur 128 canaux
- Interface numérique série asynchrone (port ZV)
- Support des entrées/sorties S/PDIF pour les formats d'encodage 5.1 PCM et AC3
- Gestion du joystick par DirectInput et des entrées/sorties MPU-401 MIDI
- Interface conforme au standard PCI 2.1
- Conforme aux standarts PC 98 et PC 99

Actuellement, au moins deux grands constructeurs ont déjà fait confiance à Cirrus Logic en utilisant ce DSP sur leurs cartes. Il s'agit de Guillemot (avec la Game Theatre) et de Videologic (Sonic Fury). Dans les pages suivantes nous testons ces deux modèles pour voir si la puissance théorique de ce CS4630 se retrouve dans les faits en offrant une réelle concurrence aux carte Creative Labs.
00043753-photo-logo-hercules.jpg
Guillemot a donc fait confiance à Cirrus Logic pour lui fournir un chip son capable de rivaliser avec ceux de Creative. Avec ses modèles précédent (Fortissimo, Muse), Guillemot a connu un certain succès, mais le retrait des chips grand public par Yamaha l'a obligé à aller voir ailleurs. De son côté Cirrus Logic semble avoir toutes les peines du monde à revenir sur le devant de la scène graphique. Il voit peut-être dans le domaine du son, une échappatoire salutaire ?

Une carte très richement dotée

00C8000000046894-photo-hercules-game-theatre-xp.jpg
A l'ouverture de la grande boîte une surprise nous attend : la carte est vraiment minuscule. L'effort d'intégration qui a été fait est impressionnant. Il n'y a pratiquement aucun composant en dehors du CS4630 de Cirrus Logic. De même on trouve très peu de connecteurs directement sur la carte. Un port CD, deux entrées auxiliaires (une interne et une externe) mais surtout le fameux port propriétaire du rack.

En effet, la Game Theatre est proposée avec un gros boîtier externe regroupant pratiquement tous les connecteurs qu'une carte son de ce niveau se doit de comporter. On y trouve quantité de choses :
- 1 sortie casque et 1 entrée micro (avec réglage du volume pour chacune)
- 4 ports USB (2 à l'avant, 2 à l'arrière)
- 1 entrée ligne stéréo
- 1 port DB15 (joystick)
- 1 entrée et 1 sortie midi
- toutes les sorties nécessaires à la connection d'un Kit 5.1 (enceintes avant et arrière, gauche et droite, caisson de basse et enceinte centrale)
- les entrées et sorties digitales en coaxial et optique

00C8000000046895-photo-rack-face-avant.jpg
00C8000000046896-photo-rack-face-arri-re.jpg

Ce gros appendice (Hum, hum !) met le Game Theatre directement en concurrence avec le modèle haut de gamme de Creative : la Sound Blaster Live Platinum. Cettre dernière est équipée du Drive Bay, petit boîtier très proche du Rack mais qui a l'avantage (ou le défaut si vous avez une mini-tour) de prendre place dans un emplacement 5"1/4 du PC.


Comportement

L'installation de la carte est on ne peut plus simple ! C'est maintenant monnaie courante pour les cartes son, mais il est toujours bon de le signaler. La carte, bien évidemment plug & play, est automatiquement reconnue par Windows. Les Drivers sont impeccables et la mise en place ne prend pas plus de 2 minutes !

0096000000046897-photo-game-theatre-drivers-page-1.jpg
0096000000046898-photo-game-theatre-drivers-page-2.jpg
0096000000046899-photo-game-theatre-drivers-page-3.jpg

Une fois le PC redémarré, il est possible de voir un peu plus en détail ce que ces pilotes apportent. Tout d'abord, ils sont en français et très clairs. Les différents onglets permettent de bien séparer les fonctions et de ne pas avoir 15000 réglages par pages.

0096000000046900-photo-game-theatre-drivers-page-4.jpg
0096000000046901-photo-game-theatre-drivers-page-5.jpg
0096000000046902-photo-game-theatre-drivers-page-6.jpg

La page de gestion de la spacialisation du son n'est pas novatrice mais à l'avantage de présenter des réglages suffisament rare pour être salué : le volume pour chacun des canaux.


Qualité audio

L'ensemble des connecteurs du Rack de la Game Theatre sont plaqués or, assurant ainsi une perte minimale. Il en resssort une qualité d'écoute excellente qui n'a rien à voir avec ce que les Cartes sons bas de gamme peuvent offrir. La différence est réelle (aucun parasite) et si en plus on ajoute à cela la possibilité de connecter à peu près n'importe quelle solution d'enceintes, la perfection n'est pas loin !

Sachez enfin que le rack permet d'utiliser très simplement des enceintes 5.1 dans des jeux où le 4.1 est le maximum. Quand on connaît les problèmes qu'on pu avoir certains avec des Kits 5.1 qui ne passaient pas correctement dans les jeux...
0064000000046903-photo-logo-videologic.jpg
Pour concurrencer Creative, Videologic a choisi une autre voie que celle de Guillemot. Le britannique a préféré signer un accord avec Turtle Beach et vendre, sans effectuer une seule modification, un modèle de la marque américaine avec simplement sa marque apposée dessus (en regardant le dos de la carte on voit le nom du modèle Turtle : Santa Cruz !).
0096000000046904-photo-sonic-fury-vue-de-dos.jpg
Si Turtle Beach n'est pas très connu en France (au moins du grand public), il est célèbre au Etats-Unis pour ses modèles haut de gamme et donc coûteux. Cependant si c'est avec Turtle Beach que Videologic travaille, le chip soudé à la carte n'est autre que le CS4630, le même DSP que sur la Game Theater...

Présentation

La carte son n'est assurément pas le domaine dans lequel Videologic s'est illustré. S'ils sont connus en France, c'est surtout de part la renomée de leurs enceintes. Ils font également de très bonnes Cartes Graphiques. Hélas celles-ci sont introuvables sur notre territoire. En revanche leurs enceintes sont maintenant disponibles un peu partout. Ces produits souvent très chers, sont d'une qualité unanimement reconnue.

00C8000000046905-photo-videologic-sonic-fury.jpg
Cette bonne réputation dans le domaine du son est de bonne augure pour le test de la carte. Si, en plus, on ajoute le savoir faire de Turtle Beach, est en droit d'attendre beaucoup de la Sonic Fury.

A côté de la boîte du Game Theatre de Guillemot, le modèle de Videologic déçoit quelques peu à l'ouverture. En dehors du périphérique lui-même, il n'y a pas grand chose pour satisfaire notre soif de gadgets en tout genre : ici point de boîtier de connectiques ! N'oublions cependant pas que la Sonic Fury n'est pas tout à fait dans la gamme de prix puisque vous pourrez la trouver à presque 50% moins cher que sa rivale.

015E000000046906-photo-sonic-fury-les-connecteurs.jpg

La faiblesse du prix n'empêche pas Videologic de proposer une large gamme de connecteurs et on trouve tout ce qui est indispensable. On dispose donc des prises micro, ligne, enceintes avants, arrières, d'un connecteur digital et sur la carte même des prises Spdif, auxiliaires, CD et TAD. Enfin et c'est un point que je trouve réellement positif pour tous les musiciens, la possibilité de rajouter une carte-fille Wavetable pour disposer d'échantillons de meilleure qualité.

Comportement

Premier constat, première déception : le CD d'installation ne contient pas les Drivers pour Windows Millenium... On nous invite à contacter le service technique pour les recevoir : pratique ! Petit tour sur le site pour les télécharger : 24.7Mo !! Vive l'ADSL !!

0096000000046907-photo-sonic-fury-drivers-page-1.jpg
0096000000046908-photo-sonic-fury-drivers-page-2.jpg
0096000000046909-photo-sonic-fury-drivers-page-3.jpg

Ce souci mis à part les pilotes n'ont posé aucun problème. Tout est impeccablement reconnu et après le traditionnel redémarrage la Sonic Fury est prête à l'emploi !

0096000000046910-photo-sonic-fury-drivers-page-4.jpg
0096000000046911-photo-sonic-fury-drivers-page-5.jpg
0096000000046912-photo-sonic-fury-drivers-page-6.jpg

Il n'y a pas grand chose à signaler au niveau de ces pilotes. Les fonctions sont les mêmes que sur la carte d'Hercules. Un petit reproche toutefois en ce qui concerne l'interface que je trouve plus brouillon, mais c'est une question de goût !


Qualité audio

Il ne m'a hélas pas été possible de tester la sortie 5.1. A défaut j'ai vérifié la qualité des connecteurs standarts et pas de problème de ce côté-là c'est du tout bon. Je n'ai noté aucun bruit parasites, ni aucune distortion du son. En attendant de pouvoir complète ce test qualité, il me semble que la Sonic Fury ne présente pas de défaut de ce côté-là et fait jeu égal avec la concurrence.

Performances comparées

On a vu que les deux cartes sont architecturées autour du même DSP, le CS4630. Les perfomances doivent donc être du même ordre. Pour nous en assurer, nous avons procédé à quelques benchs sous ZD Audio Bench et Quake 3.

Voici le matériel utilisé pour les test :
- Abit SA6R
- Pentium III 700
- 128Mo RAM PC100
- GeForce 2 GTS 32Mo
- Windows Millenium

01DF000000046913-photo-game-theatre-sonic-fury-zd-audio-bench.jpg

Les Ziff Davies Audio Bench permettent de se faire une idée de l'occupation du processeur central lors de la lecture de sons à différents formats. Si l'écart semble conséquent entre les deux modèles (en faveur de la Game Theater), il faut toutefois se dire que les benchs peuvent mettre en avant de grosses différences pas forcément visible en utilisation classique.

01DF000000046914-photo-game-theatre-sonic-fury-quake-3.jpg

Effectivement sous Quake 3, les différences sont presques négligeables tant elles sont faibles. Les deux modèles offrent une accélération matérielle de la décompression Mp3. Pour voir l'efficacité d'une telle solution nous avons lancé 2, puis 4 sessions Winamp simultanément à Quake 3.

01DF000000046915-photo-game-theatre-sonic-fury-d-codage-mp3.jpg

Si la chute des performances est tout à fait notable, on voit assez nettement la puissance dégagée par cette décompression matérielle. Les deux cartes font ici jeu égal, mais imaginiez-vous, il y a seulement 2 ans pouvoir faire tourner 4 sessions Mp3 en conservant un Quake 3 tout à fait fluide ?


C'est laquelle la mieux ?

Les performances et le confort d'utilisation étant à peu près identiques, ce n'est que par les fonctionnalités offertes et le prix que l'on peut départager les deux cartes.

Toutes deux ont un décodeur 5.1 intégré nous permettant de nous passer d'un décodeur externe en plus des enceintes. La Guillemot part, cependant, avec un sacré handicap : un handicap de quelques 1490 francs (prix indicatif). Une fois comparée au prix de la Sonic Fury (790f), la Game Theatre a du mal à convaincre. Alors, bien sûr, ce fameux rack est très agréable à utiliser et la quantité de connecteurs devrait satisfaire tout le monde. Mais n'est-ce pas un peu cher payé ?

Autre argument pour tenter de justifier son prix : la polyvalence. c'est une carte à tout faire mais en y regardant bien elle ne fait rien vraiment mieux que la Sonic Fury. Quand à la destiner aux musiciens, c'est un pas que je ne saurais franchir. Ceux-ci savent de toute façons ce qu'il leur faut sur une carte son et ils doivent plutôt lorgner sur les modèles haut de gamme Yamaha que sur ce modèle dépourvu de table d'onde hardware (la Sonic Fury dispose au moins d'un connecteur pour en rajouter une)...

Ma conclusion est évidente pour tous. Le Game Theater malgré ses qualités indéniables, n'a su me convaincre à cause d'un prix trop élevé. C'est d'ailleurs le même reproche que j'aurais fait au modèle de Creative Labs. Si vous avez de l'argent n'hésitez pas mais pour la plupart d'entre nous c'est une dépense bien inutile.

Actuellement le choix pour une carte son de qualité doit donc se faire entre la Sonic Fury et la Sound Blaster Live 1024, qui constituent les modèles au meilleur rapport qualité/prix. Que vous choisissiez l'un ou l'autre vous ne serez de toute façon pas déçu !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un Pentium III 1 Ghz dans la X-BOX ?
3Dfx : Interview Luciano Alibrandi
France Télécom lance un pack ADSL
Rapport d'incidents de virus
Chipset NVIDIA Crush retardé ?
Le site de Motor City est en ligne
Voodoo 5 : admirer le Motion Blur dans Quake 3
BouygTel recherche 40 milliards...
BouygTel recherche 40 milliards...
Alliance Ericsson, Phonevalley, et VCF pour l'UMTS
Haut de page