Les attaques par cryptominages dépassent désormais celles par ransomware

Par
Le 10 septembre 2018
 0
cryptomonnaie pixabay

Pas le temps ? L'actu résumée :

> Au premier semestre 2018, 32% des attaques informatiques utilisaient un malware de cryptominage

> La part d'attaques par ransomware a été divisée par 4 en 6 mois, et ne correspond plus qu'à 8% du total enregistré

> Le cryptominage en bitcoin rapporte 130 000 dollars toutes les 10 minutes aux pirates

Un rapport éclairant de Skybox Security dresse le constat des attaques par logiciels malveillants ayant eu lieu au cours du premier semestre 2018.

Désormais, tout ne monde n'a plus d'yeux que pour la cryptomonnaie.

Les ransomware n'ont plus la côte

Dans son rapport, Skybox Security estime que 32% des attaques par logiciel malveillant commises entre janvier et juin 2018 ont utilisé un logiciel de cryptominage.

À titre de comparaison, ce chiffre atteignait péniblement les 7% sur le dernier semestre 2017.

Comment expliquer cette popularité grandissante pour les logiciels de cryptominage ? Par leur caractère indétectable, répondent les experts de Skybox Security.

« Les cryptominers sont récents, mais en plein essor. Avec une opportunité de profits élevés et une faible chance d'être découvert ou stoppé, ce malware apparaît comme une valeur refuge pour les cybercriminels » explique l'étude.

Un décryptage qui fait sens, d'autant que le cryptominage de bitcoins rapporte aux cybercriminels près de 130 000 dollars toutes les 10 minutes, soit environ 6,8 milliards de dollars par an.

Comment fonctionne un cryptominer ?

Le principe élémentaire de la cryptomonnaie repose sur la blockchain. Pour qu'une transaction entre deux individus puisse être réalisée, en Bitcoins par exemple, il faut qu'elle soit « validée » par les acteurs de la blockchain.

C'est là qu'interviennent les mineurs.

Leur rôle est donc de valider les différentes transactions en mettant à disposition la puissance de calcul de la machine qu'ils utilisent. Dans le cas qui nous intéresse ici : un ordinateur.

Valider un bloc est fastidieux, mais rémunérateur. Aussi pour espérer faire fortune en minant de la cryptomonnaie, il faut disposer d'une puissance de calcul très importante.

C'est exactement l'ambition des cyber-criminels qui utilisent des logiciels de cryptomining : véroler un grand nombre d'ordinateurs pour qu'ils travaillent de concert à son enrichissement personnel.

En résulte, pour la victime, un ordinateur ralenti ? la puissance de calcul de son appareil étant mis à contribution pour le minage de cryptomonnaies.

Modifié le 10/09/2018 à 12h08
scroll top