Les attaques par cryptominages dépassent désormais celles par ransomware

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
10 septembre 2018 à 13h21
0
Cryptomonnaie pixabay

Pas le temps ? L'actu résumée :
> La part d'attaques par ransomware a été divisée par 4 en 6 mois, et ne correspond plus qu'à 8% du total enregistré

> Le cryptominage en bitcoin rapporte 130 000 dollars toutes les 10 minutes aux pirates


Un rapport éclairant de Skybox Security dresse le constat des attaques par logiciels malveillants ayant eu lieu au cours du premier semestre 2018.

Désormais, tout ne monde n'a plus d'yeux que pour la cryptomonnaie.

Les ransomware n'ont plus la côte

Dans son rapport, Skybox Security estime que 32% des attaques par logiciel malveillant commises entre janvier et juin 2018 ont utilisé un logiciel de cryptominage.

À titre de comparaison, ce chiffre atteignait péniblement les 7% sur le dernier semestre 2017.

Comment expliquer cette popularité grandissante pour les logiciels de cryptominage ? Par leur caractère indétectable, répondent les experts de Skybox Security.

« Les cryptominers sont récents, mais en plein essor. Avec une opportunité de profits élevés et une faible chance d'être découvert ou stoppé, ce malware apparaît comme une valeur refuge pour les cybercriminels » explique l'étude.

Un décryptage qui fait sens, d'autant que le cryptominage de bitcoins rapporte aux cybercriminels près de 130 000 dollars toutes les 10 minutes, soit environ 6,8 milliards de dollars par an.

Comment fonctionne un cryptominer ?

Le principe élémentaire de la cryptomonnaie repose sur la blockchain. Pour qu'une transaction entre deux individus puisse être réalisée, en Bitcoins par exemple, il faut qu'elle soit « validée » par les acteurs de la blockchain.

C'est là qu'interviennent les mineurs.

Leur rôle est donc de valider les différentes transactions en mettant à disposition la puissance de calcul de la machine qu'ils utilisent. Dans le cas qui nous intéresse ici : un ordinateur.

Valider un bloc est fastidieux, mais rémunérateur. Aussi pour espérer faire fortune en minant de la cryptomonnaie, il faut disposer d'une puissance de calcul très importante.

C'est exactement l'ambition des cyber-criminels qui utilisent des logiciels de cryptomining : véroler un grand nombre d'ordinateurs pour qu'ils travaillent de concert à son enrichissement personnel.

En résulte, pour la victime, un ordinateur ralenti — la puissance de calcul de son appareil étant mis à contribution pour le minage de cryptomonnaies.

2
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top