🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Les crypto-monnaies sont "basées sur du vide" et "ne valent rien" : Christine Lagarde persiste et signe

23 mai 2022 à 11h30
93
Christine Lagarde © Alexandros Michailidis / Shutterstock.com
La présidente de la BCE appelle toujours à une régulation des cryptos. © Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

C'est décidément un violent orage qui s'abat en ce moment sur les crypto-monnaies, et le dernier impact de foudre en date provient de la présidente de la Banque Centrale Européenne (BCE), Madame Christine Lagarde.

Sceptique notoire à l'égard des crypto-monnaies, elle affirme également appliquer ce qu'elle défend en ne possédant pas, personnellement, d'actif en monnaie virtuelle.

Du côté de la BCE, l'euro numérique est toujours dans les cartons

Dans une interview accordée à la télévision néerlandaise NPO2 le 22 mai dernier, la présidence de la BCE a taillé en pièces les crypto-monnaies. « Ma très humble évaluation est que cela ne vaut rien, cela ne repose sur rien, il n'y a aucun actif sous-jacent pour agir comme un ancrage de sécurité », expose Madame Lagarde. Cette dernière est loin d'être seule à émettre un tel avis au sein de la BCE, mais dans un contexte particulièrement délicat pour bon nombre de crypto-monnaies, la multiplication de telles déclarations fragilise encore la confiance en ce marché.

Christine Lagarde estime, une fois encore, que les crypto-monnaies doivent être régulées car des personnes « qui n'ont aucune compréhension des risques et qui vont tout perdre seront terriblement déçues ». Pour autant, la présidente de la BCE assure que l'euro numérique devrait bien être lancé d'ici 2024.

Et pour cause, ce dernier serait complètement différent des crypto-monnaies actuellement sur le marché, toujours selon l'ancienne directrice du Fonds Monétaire International (FMI), car l'euro numérique « sera soutenu par la Banque Centrale Européenne, et je pense que cela changera beaucoup de choses ».

Et vous, que pensez-vous de la mise en place d'un euro numérique ?

Si tout le monde est capable de nommer quelques crypto-monnaies connues, plus rares sont ceux qui connaissent bien l'écosystème crypto et ses différences concrètes avec les monnaies dites « fiat » (l'euro ou le dollar, par exemple). Clubic fait le point.
Lire la suite

Source : Bloomberg

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
93
48
keyplus
elles sont basées sur le prix de l ’ energie mais c est pas de l energie utile
Paul_Hewson
Une monnaie vaut quelque chose seulement parce que les autres l’acceptent en tant que paiement, ou parce qu’elle est adossée à un objet physique (l’or par exemple).<br /> Comme l’euro n’est pas adossé à l’or, il ne vaut quelque chose que parce qu’on peut l’utiliser pour payer. Mais il est également basé sur du vide.<br /> Tant que des gens achèteront du bitcoin, il vaudra quelque chose. C’est exactement le même principe que l’euro.
norwy
Bravo Mme Largarde pour cette transparence : « Les cryptos ne valent rien ! »
yabadabado
et en plus, elles polluent la planète en surconsommant de l’énergie pour final disparaître. Je pense quand-même que le bitcoin restera lui
g-jack
ok alors ça ne vaut rien, mais bizarrement on doit payer minimum 30% d’impôts quand on veut les convertir en euros.<br /> ça ne vaut pas rien pour tout le monde j’ai l’impression !
Neustrie
Je suis totalement contre une monnaie numérique, cela veut dire que l’argent liquide n’existera plus, tout se fera numériquement. Même si on utilise moins l’argent liquide, il faut se projeter, réfléchir ce que cela peut engendrer pour nous simples citoyens. Imaginons avec l’actualité récente « vous ne voulez pas vous faire vacciner » ? Compte fermé, juste un exemple. Avec une monnaie numérique d’État, on est sur des monnaies centralisées, avec un acteur qui a tout pouvoir sur l’émission de cette monnaie et sa gestion. Et là ça devient dangereux pour notre liberté, car le pouvoir « aura une vision en temps réel de tout ce qu’on fait avec cet argent ».
Trophyman900
Donc les réserves d’or des pays qui l’utilisent ne servent a rien pour l’euro. Bravo pour le raccourci.
Paul_Hewson
Il fut un temps où l’on pouvait aller à la banque et échanger des devises contre de l’or à un taux fixe.<br /> Ce n’est plus le cas, donc les billets de banque n’ont plus de valeur intrinsèque. C’est tout ce que cela implique.
Proutie66
C’est simplement du pyramidal. Et quand ça s’effondre, ça pique.<br /> Bonjour Luna.
luck61
Mamie elle n’a pas compris qu’une monnaie à de la valeur que si on lui en donne
soaf78
Tu as une idée de combien coûte énergétiquement un paiement en CB en ligne ou dans un magasin ?
soaf78
2021<br /> image728×354 32.8 KB<br />
dapoussin
Mme Lagarde est dans son rôle, mais elle devrait arrêter de prendre les gens pour des idiots… l’euro est tout autant basé sur du vide que le bitcoin, et c’est la banque centrale qui lui donne sa valeur, via la confiance qu’on place en elle. Personnellement, j’ai plus confiance en un protocole open source et transparent, qu’en un groupe opaque de politiciens qui imprime des euros à foison et cause une inflation galopante.
blueamrtini
Les réseaux de blanchiment d’argent remercient les monnaies numériques.
clubic_er
D’une part dire qu’une crypto pollue est le degres zéro de l’argumentation<br /> D’une part ont des stratégie de staking qui evite les consensus de proof of work consommateur d’énergie.<br /> D’autres part, certaines sources d’alimentation electrique de l’industrie du minage est de l’énergie inutilisé ,<br /> Mais surtout c’est laisser penser que toute l’industrie autour des monnaie fiat est neutre en carbone alors qu’en réalité il y a de l’exploitation de ressource naturel pour généré les pieces<br /> des couts de transport , des cout d’infrastructure maintenir des millions distributeurs de billets 24/24 est aussi et je ne parle pas de la pollution généré par la sphere financiere<br /> bref au final quand tu analyses en profondeur le bitcoin ne consomme pas tant d’energie que ça comparé aux monnaies fiat<br /> enfin dire c’est pas bien ça pollue amene a hiérarchiser le bien est le mal, qui somme nous pour dire si c’est bien ou mal il existe de nombreuse innovation qui on été incomprise au début et que l’on utilise a présent tout les jours<br /> si on reste sur l’univers de la pollution , envoyer des fusée dans l’espace ça pollue et ça sert a rien, pourtant plusieurs innovations de l’aerospaciale se retrouve dans notre vie bien des années apres
Jerome_tFb
Et c’est là l’un des intérêts des cryptos… Vu que les gouvernements ne peuvent pas y toucher, c’est pour ça que ça les dérange.<br /> Mais vu qu’on va vers une société de plus en plus centralisée ou nos libertés sont de plus en plus remises en cause, je pense que les cryptos ne sont pas prêtes de disparaître.
olivelau
L’euro est adossée à l’économie de la zone, son PIB notamment.<br /> Croire que quelque chose a de la valeur parce que les gens l’achète est le meilleur moyen de se prendre un mur, violemment !<br /> Donc oui les cryptos sont basées sur du vent, très sécurisé certes, mais le vent change souvent de direction et la meilleure façon de le voir est de regarder leurs cours…
Jerome_tFb
ha ha ha, ces réseaux n’ont pas spécialement besoin de crypto… Regarde les banques anglaises (entre autre) qui ont blanchi de l’argent sale russe et autre.<br /> Les panama papers ont bien montré que des companies fictives ont été créées pour blanchir de l’argent en tout impunité partout dans le monde.<br /> Alors oui, le Bitcoin a été utilisé sur le darkweb au début, mais maintenant, la proportion de BTC utilisée à des fins criminelles est bien en dessous des 1%.
clubic_er
Alors d’une part il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain<br /> certes comme partout il ya quelques projet bancales ce qui ne veut pas dire que tout l’ecosysteme est pourri<br /> par ailleurs au sens strict luna n’est pas pyramidale , c’est plus un experience qui a mal tournée,<br /> on rappelle c’est un soucis de stable coin algorithmique : un algo qui selon l’état du stable coin creer ou retire de la masse monétaire (un peu ce que les banque centrale font tout les jours ) pour essayer de se maitenir a un état stable donc oui déjà de base c’est un peu bancale , et tu sens intuitivement qu’il va avoir des soucis d’asservissement , et donc en conséquence ça n’a pas un schema de structure pyramidale il n’y a pas des gens du niveau n qui rembourse des gens du niveau n+10
maxxi
Le niveau 0 de l’économie monétaire c’est de dire « Mamie elle n’a pas compris qu’une monnaie à de la valeur que si on lui en donne » ! L’euro a de la valeur car il se base sur le PIB de la zone Euro, les réserves d’or de chaque pays, la confiance des marché, … ! Les cryptos monnaies se base sur le bon vouloir d’un certain nombre d’initiés profiteurs et sur l’argent sale mondialisée.
olivelau
La seule différence est que le système monétaire actuel n’a pas besoin des cryptos pour fonctionner, l’inverse est loin d’être vraie.<br /> Les cryptos sont une aberration écologique et économique
clubic_er
tu as sens doute juste lu 2 ou 3 articles sur les cryptos sans jamais t’y être vraiment intéressé<br /> Pour 99% des cryptos les transactions sont public donc tout peux y être tracé super simplement , ajoute le fait que pour entrer dans le marché tu dois faire un KYC (décliner ton identité etc etc ) donc concretement on peut savoir ce qui rentre on sais ce qu’ils se passe a l’interieur et on peut savoir ce qu’il sort ,<br /> il faut particulièrement inconscient pour se dire je vais blanchir du fric sur les cryptos, il existe des moyens bcp plus facile « légaux » et discret pour blanchir de l’argent
lobo41
@Paul-Hewson: Totalement faux. L’Euro est basé sur de multiples actifs (pour faire simple, la puissance économique des états). Qu’il soit numérique, papier ou … ne change rien. Il n’en va pas de même pour les bitsmachins qui ne reposent sur rien et qui bouffent une énergie considérable pour ne rien produire. Aussi fiables que les assignats de Lass !
Tonio28
Mamie a été Ministre de l’économie, directrice générale du FMI et est présidente de la BCE, donc s’y connaÏt sûrement plus en économie et monnaie que vous. Un peu de respect!
blueamrtini
Et les paradis fiscaux, n’ont ils pas accès à ce marché?
norwy
@luck61<br /> C’est bien de critiquer mais personnellement tu as mis combien de ton patrimoine dans les crytos pour avoir ce niveau de confiance et décréter que ça valait quelque chose par la force de la pensée ?
Palou
@soaf78 Ton graphique n’est pas complet et ne reflète pas la réalité. Plus de 6 milliards de gens se servent du « Banking system » pour le double (environ) d’énergie que quelques centaines de gens qui jouent avec des Bitcoin, grosso modo un bitcoin consomme 3 milliards de fois plus que le système bancaire
Nmut
Arrêter de faire semblant de ne pas comprendre… Et il faut lire l’article, pas que le titre accrocheur! <br /> Bien sûr qu’elle défend son boulot, mais elle n’a non plus totalement tort, les crypto-monnaies sont avant tout basées sur la spéculation, alors que les monnaies fiat sont en partie basées sur la solvabilité des états. On peut juste débattre (sans fin! ) sur les rapports spéculation / bases!
clubic_er
si mais je vois pas de raison qui justifierai l’entrée d’argent spécificiquement dans le marché des cryptos , qui d’ailleurs est d’ailleurs relativement petit , relativement peu liquide .
Thoach
Je me surprends toujours à lire et écouter les gens intelligents avaler entière la propagande d’État. Évidemment que Madame Lagarde n’aime pas les cryptomonnaies, elles sont décentralisées, et bien qu’elles soient traçables ça demande des moyens qu’ils n’ont pas envie de mettre.<br /> Par contre, ça ne dérange pas autant que l’euro devienne entièrement numérique d’ici quelques années. Tous nos échanges seront intégralement traçables -et tracés- par un simple fonctionnaire, avec identité de l’emetteur, la nature de son achat, et bien sûr, la possibilité d’empêcher n’importe qui de dépenser cet argent si jamais ce n’est pas un « bon citoyen ».<br /> L’argument écolo est une habile diversion pour occuper les grands rêveurs à des combats quichottiens. Pendant ce temps la propriété privée, la vie privée et la souveraineté individuelle sont en train de disparaitre. Et tout combat écolo, quel qu’il soit, sera du bon vouloir du technocrate en chef qui décidera tout pour nous.
Keorl
Tu prouves le scandale soulevé par la personne que tu penses contredire.<br /> Tout le système bancaire mondial … et à côté de ça, le bitcoin (qui est loin de constituer à lui seul toute la dépense énergétique des cryptomonaies) qui consomme presque moitié autant, pour un nombre comparativement ridiculement faible de transactions et d’investissements.
Keorl
C’est un peu plus compliqué que ça concernant les monnaies « classiques ». Si ce genre de sujet t’intéresse, je te conseille la chaine youtube Heu?reka (pour bien faire il faudrait que je te dirige vers une vidéo qui explique la valeur de la monnaie mais je ne connais pas assez bien la chaine pour ça)
soaf78
Palou:<br /> Plus de 6 milliards de gens se servent du « Banking system »<br /> c’est très occidental comme vision, nombreux sont ceux en Afrique, en Asie du sud est, en Inde et en Amérique du sud n’ont pas de compte en banque…<br /> il y a plus de 1000 banques dans le monde, le graphique ne prend en compte que les 100 premières.<br /> De plus ce graphique ne tient pas compte des agents intermédiaires (visa, mastercard, paypal, amex) qui ont une consommation électrique dantesque.<br /> Paypal en 2020 c’est plus de 1000 milliards de $ de transaction par exemple (le chiffre a augmenté en 2021). Je te laisse imaginer le nombre d’octets transmis et le nombre des serveurs nécessaires.<br /> Visa par exemple en 2016 (j’ai pas trouvé de chiffres plus récents) pour 82,3 millions de transactions a consommé autant que 50.000 foyers américains (12 744 kWh/foyer , soit 3,9 fois la moyenne mondiale), soit 637,2 TWh (2 fois la consommation des banques).<br /> Le calcul précis est malheureusement impossible à cause de l’opacité de certains acteurs.<br /> Pour moi il est actuellement impossible de dire qui du système monétaire classique ou des cryptos consomme réellement le plus par transaction…
atmen
Quelle est l’intérêt de créer spécifiquement un euro numérique? quelle sera la différence, conserver l’euro actuel, le paiement par carte ou mobile, démocratiser les virements instantanés ne reviendrait pas au même?
cid1
Vous voulez jouer au"loto" avec votre patrimoine? investissez dans les bitcoins, mais ne vous plaignez pas si votre monnaie passe du simple au milles ou du mille au centimes de dollars, euros et autre monnaies.<br /> Quand je voit le Président du Salvador passer au Bitcoin comme monnaie nationale, je plains les pauvres Salvadoriens.
Than
« Au cas où ». :’)
Than
Pourquoi des monnaies s’effondrent alors ?<br /> Pourquoi parle-t-on de monnaie « fiduciaire » (confiance) ?<br /> Une monnaie est un moyen d’échange. Basé sur la confiance.<br /> Le jour où quelqu’un refuse ta monnaie, pour x ou y raison, alors ta monnaie ne vaut plus rien d’autre que la valeur intrinsèque des matériaux utilisés pour la produire.<br /> Faut pas oublier que le jour où il manque de la nourriture pour tout le monde, l’argent perdra immédiatement toute valeur. Car tu pourras pas manger ton métal ni ton papier (ou tes chiffres sur une appli’).
Than
Ça n’a jamais empêché des Madoff, l’expérience. Bien au contraire.<br /> Attention avec ce genre d’argument d’autorité…
pecore
Christine Lagarde prêche littéralement pour SA paroisse, alors, c’est de bonne guerre et c’est peut être même vrai, mais c’est un avis beaucoup trop partial pour être pris en considération.
Than
Merci. Fait plaisir de voir un peu de bon sens sur une déclaration qui veut dire bien plus quand on gratte… Et qui défend justement une paroisse, en feignant d’en attaquer une sous couvert d’argument d’autorité.<br /> Disant cela, je ne dis pas que toutes les cryptos se valent, ni qu’il n’y a pas un fond de raison dans ce qu’elle assène. Mais ce n’est pas innocent !
Than
L’intérêt c’est le flicage de toutes les transactions de tous les citoyens.<br /> Bien sûr, au début on te dira que ça sera sous couvert judiciaire.<br /> Jusqu’au jour où on s’aperçoit, via un leak, que ça a « quelque peu débordé ».<br /> Ou qu’on arrivera, à force de propagande, à te faire accepter que « si t’as rien à cacher t’as pas à y voir de problème ».<br /> Puis, dans le pire des cas, t’as un changement de gouvernement bien dictatorial et on va comprendre notre douleur.<br /> Bref, elle peut taper sur les cryptos tout ce qu’elle veut, elle a surement des parcelles de raison à le faire, et de bonnes raisons pas difficiles à trouver.<br /> Mais elle défend un truc qui est autrement plus dangereux, encore une fois.
Nmut
L’euro est déjà en très grande partie numérique. Quand tu fais un transfert d’argent via ta banque ou Paypal, ce ne sont que des écritures numériques. L’avantage d’avoir un unique système, c’est plus ou moins le même qu’avec les crypto-monnaies: irréversibilité, sécurité, transparence et décentralisation, avec en plus une uniformisation bien plus économique que la gestion des chèques et du liquide pour tous les acteurs.
clubic_er
Apres imaginons un seul instant que Christine Lagarde disent le crypto c’est merveilleux tout le monde devrai y investir<br /> ça serai totalement irresponsable donc oui elle est dans son role comme bcp l’ont dit
Nmut
Même si ce graphique ne représente que 1% du cout énergétique des banques, on est quand même très loin de ce que coute ne serait-ce que le Bitcoin par transaction. Il faut bien visualiser qu’il se fait plus de transactions bancaires en France en 3 jours que de transaction mondiales BTC par an (de l’ordre de 100 millions)! Alors ajoute la dessus toutes les opérations boursières (le high speed trading à lui seul génère plusieurs centaines de milliers d’opération par seconde). C’est d’ailleurs peut-être le seul avantage d’avoir le BTC comme monnaie: les couts prohibitifs et la lenteur par transaction (oui je connais lightning, optimism ou polygon mais ça ne résoud pas tout…) pourrait freiner ces horreurs…
toast
L’un des intérêts de l’euro numérique c’est de reprendre complètement la main sur la monnaie par la banque centrale et pouvoir faire tourner la planche à billets sans passer par des intermédiaires financiers.
Nmut
Quelle mauvaise foi! <br /> Comme tout bénéfice sur un placement quel qu’il soit, la règle c’est l’imposition. Et pour info, tu peux même déclarer tes pertes (ce qui peut être pratique en ce moment…)!<br /> Le fait que cela soit du vent ou pas ne joue pas, pas mal « d’investissements » sont d’ailleurs basés aussi sur une valeur totalement « hors sol ».
ultrabill
soaf78:<br /> c’est très occidental comme vision, nombreux sont ceux en Afrique, en Asie du sud est, en Inde et en Amérique du sud n’ont pas de compte en banque…<br /> Ils n’utilisent pas de crypto non plus.
MattS32
keyplus:<br /> elles sont basées sur le prix de l ’ energie mais c est pas de l energie utile<br /> Non, absolument pas. Il n’y a pas de lien direct entre la valeur des crypto-monnaies et le prix de l’énergie.<br /> Il faut de l’énergie pour miner les cryptomonnaies en proof of work, mais ça n’a pas d’incidence directe sur leur valeur, le prix de l’énergie joue simplement sur la rentabilité du minage (si le ratio valeur de la monnaie/coût de l’énergie diminue, le minage devient moins rentable, et ça se « compense » naturellement en diminuant le volume de mineurs, certains jetant l’éponge quand la rentabilité est trop faible, d’autant plus que la rentabilité n’est pas la même partout).<br /> soaf78:<br /> Visa par exemple en 2016 (j’ai pas trouvé de chiffres plus récents) pour 82,3 millions de transactions a consommé autant que 50.000 foyers américains (12 744 kWh/foyer , soit 3,9 fois la moyenne mondiale), soit 637,2 TWh (2 fois la consommation des banques).<br /> Une transaction Bitcoin consomme autant que des centaines de milliers de transaction Visa (source : https://twitter.com/DigiEconomist/status/1358058780488040453?ref_src=twsrc^tfw )<br /> Si le système bancaire avait la même efficacité énergétique que le Bitcoin, il n’y aurait tout simplement pas assez d’électricité sur Terre pour le faire tourner. Et de loin pas…<br /> Quand à ton 637.2 TWh pour 50 000 foyers américains sur une année, tu t’es planté dans ton calcul, et le fait que tu donnes ce chiffre sans sourciller montre que tu n’as visiblement absolument aucune notion d’ordre de grandeur en matière d’énergie… Parce que 637.2 TWh, c’est plus que la consommation annuelle de toute la France (stabilisée à un peu moins de 500 TWh par an depuis une quinzaine d’années), alors prétendre que c’est la consommation de seulement 50 000 foyers…<br /> Reprenons le calcul : 50 000 * 12 744 kWh = 637 200 000 kWh = 637 200 MWh = 637.2 GWh.<br /> Et voilà. Tu as juste donné un chiffre 1000 fois plus élevé que la réalité, sans même t’en rendre compte…<br /> soaf78:<br /> Pour moi il est actuellement impossible de dire qui du système monétaire classique ou des cryptos consomme réellement le plus par transaction…<br /> Quand on a une notion d’ordre de grandeur, si, c’est très aisé. Parce que vu l’écart de nombre de transactions, il est tout simplement physiquement impossible que le système monétaire classique soit aussi peu efficace que le système Bitcoin…<br /> La production mondiale d’électricité, c’est de l’ordre de 20 000 TWh par an. Celle du Bitcoin est estimée à plus de 110 TWh par an (et ça c’est assez facile à estimer, au moins en borne inférieure : on connaît la puissance de calcul de l’ensemble des mineurs, on connaît l’efficacité énergétique des solutions de minage les plus efficaces, donc on a une borne inférieure de la consommation du Bitcoin).<br /> Soit 1/200ème de la production électrique mondiale.<br /> On connaît aussi le nombre de transactions par jour du Bitcoin : de l’ordre de 300 000 en moyenne. Soit environ 110 MT/an. Et donc 1 TWh/MT. Soit 1 MWh/T (c’est un peu plus que la valeur donnée plus haut dans le tweet comparant Visa et BTC, mais l’ordre de grandeur est bon).<br /> Avec une telle consommation, même s’il consommait toute l’électricité mondiale, le système monétaire FIAT mondial ne pourrait traiter que 20 milliards de transactions par an. Vu comme ça, ça parait beaucoup. Mais ça ne fait qu’à peine 3 transactions par an et par humain sur Terre. On se rend bien compte que c’est trèèèèès largement inférieur à la réalité.<br /> 20 milliards de transaction, ça ne couvrirait même pas les besoins des résidents de l’UE : ça ferait à peine 45 transactions par an et par habitant de l’UE. Même pas 4 par mois, alors qu’une bonne part des résidents de l’UE font sans doute plusieurs transactions par jour… Et ça c’est si le système monétaire consommait absolument TOUTE l’électricité mondiale avec la même efficacité que le BTC. ABSOLUMENT TOUTE !<br /> La seule conclusion possible est que le traitement des transactions dans le système monétaire FIAT est largement plus efficace que dans le système BTC, et ce de plusieurs ordres de grandeur (d’autant que, je le rappelle, une bonne part des transactions dans le système FIAT se font SANS consommation d’énergie, ou presque… quand je donne une pièce de 1€ à ma boulangère pour mon croissant du matin, ça fait une transaction qui n’a quasiment pas consommé d’énergie).
Lepered
L’Euro est basé sur 15 292 milliards de dollars de PIB en 2020. Soit presque rien versus la crypto basé sur : « achetez moi… ou pas ».<br /> La crypto c’est comme pyramide de ponzi, tant que des pigeons achètent…
Bretwa
La consommation électrique des cryptomonnaies découle des posts sur les forums à propos de la consommation électrique des cryptomonnaies
philouze
« Mamie elle n’a pas compris qu’une monnaie à de la valeur que si on lui en donne »<br /> Mamie a un niveau sur ces question infiniment supérieur au notre, et elle a totalement raison sur le sujet. Une monnaie a la valeur que lui donne la confiance des gens dans son sous-jacent.<br /> Le sous-jacent de l’Euro c’est l’économie de toute une zone continentale, autre chose que la course à l’échalote de mineurs et de spéculateurs.
MattS32
MattS32:<br /> Celle du Bitcoin est estimée à plus de 110 TWh par an (et ça c’est assez facile à estimer, au moins en borne inférieure : on connaît la puissance de calcul de l’ensemble des mineurs, on connaît l’efficacité énergétique des solutions de minage les plus efficaces, donc on a une borne inférieure de la consommation du Bitcoin).<br /> Tiens, histoire de mettre en application ce que je dis :<br /> hashrate actuel de la blockchain BTC : 220 millions de TH/s (source : hash-rate )<br /> efficacité des meilleurs ASICs actuels : de l’ordre de 33 TH/s par kW (source : https://www.softwaretestinghelp.com/best-asic-miners/ )<br /> La puissance nécessaire pour faire 220 millions de TH/s est donc de 6.7 millions de kW. Soit 6.7 GW.<br /> 6.7 GW pendant 24h par jour et 365 jours par an, ça nous fait un peu moins de 60 TWh.<br /> On est deux fois plus bas que l’estimation à 110 TWh que j’avais trouvée. Mais sachant que ces 60 TWh, c’est une borne inférieure, en supposant que TOUS les mineurs minent exclusivement avec des ASIC de dernière génération, et en ne tenant pas compte de toutes les consommations annexes (climatisation, réseau…). Et bien sûr on ne parle là QUE du BTC. Sans compter toutes les autres cryptos.<br /> Mais quoiqu’il en soit, ça ne change rien aux ordre de grandeur : si on reprend mon calcul d’au-dessus avec 60 TWh pour le BTC, ça fait que le système FIAT pourrait avec la même (in)efficacité traiter seulement 8 transactions par an et seulement pour les européens. C’est toujours très très loin du compte.
toast
Accessoirement :<br /> Il faudrait ajouter dans la comparaison énergétique, l’énergie consommée par l’ensemble des banques gérant des comptes de dépôts, et pas juste VISA, Mastercard,… puisque Bitcoin n’est pas juste un gestionnaire de transactions.<br /> Il faudrait également prendre en compte que des millions de transactions peuvent parfaitement être gérées sur une machine consommant 500W, ce qui est bien plus efficace que VISA, mais le réseau serait nettement moins sécurisé…<br /> En gros, la comparaison est inutile et infondée. L’énergie sert plus à sécuriser le réseau qu’à gérer les transactions, ce qui est fondamentalement différent des systèmes de transactions bancaires centralisés.
fg03
Exactement la monnaie fiduciaire est basée sur la confiance. Et j’ai plus ed confiance dans les banques derrière lesquels il y a l’état, donc les citoyens (meme si je conspue le capitalisme) plutot que dans une crypto monnaie ou la confiance excusez-moi… comme on dit elle n’engage que ceux qui y croient. Pas moi en tout cas. Mais grand bien leur fasse à ceux qui veulent spéculer, qu’ils s’y aventurent… parce qu’à part la spéculation, le jour ou l’argent véhiculera autre chose que ces valeurs peut-être qu’on trouvera un modèle économique vertueux… enfin bon on peut toujours rêver.
soaf78
Merci pour ces précisions, je ne m’intéresse au sujet des cryptos que depuis peu (j’suis un vieux con refractaire qui prefere payer en liquide qu’en CB, alors les cryptos…)<br /> Et effectivement je suis passé du kilo au tera sans passer par le giga… my bad
alsaco67
200 % d’accord avec elle, j’ajoute, un moyen de blanchir de l’argent.
tux.le.vrai
oui, environ 400 000 fois moins qu’une transaction en bitcoin !
Paul_Hewson
N’importe quoi, toutes les transactions bitcoin sont publiques, on a vu mieux pour blanchir de l’argent.<br /> Les valises passées discrètement dans d’autres pays contiennent des euros, pas des bitcoins… Les dealers, les terroristes, tous les commerces illégaux et clandestins utilisent le bon vieil euro ou le dollar, hein…
MattS32
Paul_Hewson:<br /> N’importe quoi, toutes les transactions bitcoin sont publiques, on a vu mieux pour blanchir de l’argent.<br /> Publiques, mais anonymes tant qu’il n’y a pas échange avec des FIAT ou que le titulaire d’un wallet n’annonce pas publiquement qu’il est à lui.<br /> Tiens, voilà une transaction BTC : mempool - Bitcoin Explorer<br /> Peux-tu me dire qui sont les parties impliquées dans cette transaction ?<br /> La preuve indéniable de cet anonymat, c’est qu’on ne sait toujours pas qui est le créateur du BTC. Et pourtant, c’est pas faute d’avoir cherché…<br /> Paul_Hewson:<br /> tous les commerces illégaux et clandestins utilisent le bon vieil euro ou le dollar<br /> Sur le darknet, les paiements en crypto sont légion hein, les cryptos, en anonymisant les transactions à distance, ont permis de porter sur le net des trafics qui auparavant ne se faisaient que de la main à la main… Et les saisies de cryptos dans des affaires criminelles sont de plus en plus fréquentes (et encore, par rapport aux saisies de FIAT, elles sont artificiellement limitées par le fait que si les coupables ne donnent pas les clés, ces fonds passent inaperçu ou, à minima, sont impossibles à saisir… donc les saisies réelles sont sans doute très inférieures aux volumes en jeu).
Krimog
Sans chercher spécialement à défendre les cryptomonnaies, les monnaies fiduciaires sont quand même se basent en grande partie sur du vide. Il suffit de voir le cours du rouble, qui a dégringolé puis est remonté pour arriver nettement plus haut qu’avant la guerre.<br /> Les cryptomonnaies (surtout celles basées sur la POW) sont une plaie énergétique et écologique, et sont (toutes) beaucoup trop fluctuantes pour être une alternative crédible aux monnaies fiduciaires. Cependant, ces dernières sont loin d’être sans défaut.
Nmut
Alors tu ne connais pas bien le principe du bitcoin. L’énergie dépensée est principalement utilisée pour résoudre des problèmes mathématiques artificiellement complexes pour générer du calcul ou « travail », d’où le nom « Proof Of Work ». Une blockchain peut très bien être totalement sécurisée et très peu consommatrice d’électricité (il y a fort à parier que l’Euro numérique sera une blockchain efficace et non dispendieuse, mais je n’ai pas creusé le sujet…).<br /> Par exemple n’importe quelle blockchain de traçabilité ou de gestion contractuelle est efficace et sûre sans calculs inutiles, mais elle est conçue pour ça, contrairement au bitcoin et la majorité des crypto-monnaies.
MattS32
+1. Et le pire c’est que maintenant les ayatollahs du bitcoin sont persuadés que le gaspillage d’énergie est le seul moyen de sécuriser une blockchain, et ils considèrent que toute autre solution est forcément moins sécurisée…
inconnu_de_passage
Euh, t’es quand même au courant que ton graphique représente la conso globale plutôt que la consommation par transaction ?<br /> Vu le nombre de transaction d’un côté et de l’autre, et l’ordre de grandeur de la conso totale sur ton graphique, ça donne une conso/transaction archi-pétée en défaveur du Bitcoin…<br /> Du coup drôle de façon d’essayer de contredire quelqu’un qui dit que le Bitcoin est polluant
inconnu_de_passage
D’une part ont des stratégie de staking qui evite les consensus de proof of work consommateur d’énergie.<br /> Cet argument usé jusqu’à la moelle n’a aucune valeur tant qu’aucune des cryptomonnaies majeures n’est basée sur le PoS.<br /> Il y a 10 ans quand j’ai commencé à m’intéresser aux cryptomonnaies, les afficionados disaient déjà « mais non vous inquiétez pas de la consommation délirante d’énergie, on a le Proof of Stake pour régler ce problème ».<br /> Bah 10 ans plus tard, je les attends toujours les monnaies PoS qui font tourner le marché.<br /> Et je pare d’avance l’argument de Ethereum qui est censé migrer sur le PoS : vu le nombre de reports de la fameuse mise à jour qu’ils ont fait, on est pas très loin de l’abandonware.<br /> Et même si la mise à jour est poussée, rien ne dit que les mineurs qui ont investis dans leurs fermes de GPU ne continuent pas à miner la chaîne en PoW dans leur coin et que la chaine PoS ne trouve pas preneur.
labib
c’est vrai les crypto monnaies ne valent rien,on ne peut pas créer de l’argent de vide
Cleever
J’ai acheté une GPU avec ma carte Binance…
toast
Je connais très bien le fonctionnement et ce calcul complexe dont tu parles est justement là pour sécuriser la blockchain, pas pour valider les transactions (ce qui est différent de valider un bloc).<br /> Le calcul du hash est relativement simple et efficace. C’est le choix du nonce et la nécessité de trouver un hash d’une taille contrainte qui rend le calcul complexe et plus l’énergie pour valider un bloc est grande, plus l’énergie nécessaire pour falsifier la blockchain est grande, ce qui, implicitement, la sécurise.<br /> Et oui, le PoW est plus consommateur d’énergie que le PoS, mais ça n’est pas le débat ici.
toast
Bitcoin est pseudonyme, pas anonyme…
Nmut
Je maintiens ce que je dis. La sécurité n’est pas garantie par la complexité du calcul, ce calcul est complexe par principe pour « générer » de la valeur en simulant une base similaire à une monnaie fiat (on peut considérer que la valeur se base indirectement sur le travail des individus, ici sur l’énergie et l’investissement nécessaire à la création de « monnaie »). La sécurité dont tu parles n’est que le fait qu’il faut plus de la moitié de la puissance de calcul pour falsifier la blockchain, ce qui est difficile à obtenir (mais pas impossible soit dit en passant vu la concentration des puissances de calcul de certaines fermes…), mais encore une fois ce n’est qu’un principe de conception du bitcoin, pas des blockchains en général.
toast
Donc, si on suit ton raisonnement, si le calcul était simple, la blockchain serait tout autant sécurisée ?<br /> La raison de la variation de complexité, c’est pour maintenir la génération d’un bloc toutes les 10mn environ. La sécurité est la conséquence.
Urleur
OUI oui, je valide, je suis d’accord avec elle.
MattS32
toast:<br /> Donc, si on suit ton raisonnement, si le calcul était simple, la blockchain serait tout autant sécurisée ?<br /> Oui, elle pourrait. La preuve, quand la complexité était plus basse, le BTC n’était pas moins sécurisé qu’aujourd’hui… Comme tu le rappelles, la complexité n’augmente que pour éviter une accélération de la génération des blocs avec l’accroissement de la puissance de calcul totale disponible.<br /> Le principe du PoW, c’est simplement que chaque partie a une chance de valider un bloc (et donc toucher la récompense) directement proportionnelle à la part de la puissance de calcul qu’il contrôle.<br /> Si chaque mineur avait juste un Raspberry Pi, ça serait tout aussi sécurisé que si chaque mineur avait un datacenter avec des milliers de GPU.<br /> Sauf que comme il est impossible d’empêcher un mineur d’augmenter sa puissance de calcul, donc on se retrouve inévitablement avec une fuite en avant de la puissance, et donc du gaspillage d’énergie.<br /> Le proof of stake apporte le même niveau de sécurité, mais sans les inconvénients de la fuite en avant de la puissance de calcul : ici la probabilité d’être celui qui valide le bloc est proportionnelle à la part qu’on représente dans l’ensemble des actifs immobilisés par les « mineurs ». Il n’y a plus besoin de puissance de calcul.<br /> Et dans les deux cas, le « pouvoir » d’un mineur est du coup proportionnel à ses moyens : en PoW, les moyens qu’il a pu dépenser pour acheter du matériel de minage, en PoS les moyens qu’il a pu immobiliser pour staker. Mais dans le second cas, le mineur prend même un risque supplémentaire, qui limite le risque de fraude : en PoW, celui qui est pris à tenter de frauder, il garde tout son capital, en PoS, celui qui est pris à tenter de frauder perd ce qu’il avait immobilisé.
toast
Je suis d’accord avec toi sur le débat PoS/PoW, mais ça n’est pas le sujet.<br /> Pour la sécurité du réseau, lorsque la complexité était basse, la valeur du BTC était moindre, le prix du matériel différent et l’envie de compromettre la chaine moindre du coup.<br /> Pourquoi s’emm… à pirater un truc qui ne vaut rien.<br /> La sécurité augmente avec l’envie de pirater le truc. Si pas d’enjeu donc pas d’envie, sécurité moindre. Si l’enjeu augmente, sécurité supérieure.<br /> Et la sécurité n’est pas assurée par la « complexité » du calcul, mais par les moyens financiers nécessaires à mettre en place pour compromettre.<br /> Je redis ce que j’ai dit dans mon dernier message mais que j’ai peut-être mal exprimé avant : La sécurité est assurée IMPLICITEMENT par le PoW. Le PoW seul n’est pas la sécurisation. Mais implicitement, plus l’énergie est grande, plus la blockchain est sécurisée, même si on peut dire qu’il faut toujours plus d’énergie pour maintenir une génération de bloc à période constante. Les deux sont vrais et l’un n’exclu pas l’autre.
Nmut
Je pense que je comprends ton point de vue. il ne se base que sur ce que j’ai dit plus haut: une partie de la sécurité vient de l’investissement en énergie et matériel. Mais pour moi ce n’est pas la partie la plus importante de la sécurité… De plus, ce type de sécurité n’est garantie QUE par le principe de fonctionnement du bitcoin, ce n’est pas une capacité intrinsèque des blockchains qui tirent leur sécurité de la répartition et du contrôle que n’importe qui peut faire sur la chaine pour détecter une tentative de corruption.
toast
Oui bien sûr, je ne parlais que du bitcoin et du PoW de bitcoin.<br /> Entre le staking, les masternodes, la dpos, etc. les développeurs et concepteurs ne tarissent pas d’idées pour continuer à faire évoluer l’écosystème et la sécurité.
leduk
ça me fait mal au fion mais pour une fois je suis d’accord avec elle :’) que crèvent les cryptos, ces scams par excellence, inutiles et polluants, qui n’engraissent qu’une minorité et ruine bcp de gens (bien fait pour eux cependant)
Jerome_tFb
Le truc, c’est que les investisseurs en cryptos ne se plaignent pas… C’est que les anti cryptos qui râlent dès qu’ils voient un article sur cette dernière… Sur clubic, tous les articles à propos de la crypto est inondé de commentaire disant que c’est pourri, ça sert à rien et les investisseurs en crypto sont débiles, et qu’ils auront bien l’air fin quand tout va se casser la pipe.<br /> Sur toutes les plateformes d’échange de crypto, tu as des messages récurrents qui te disent que ton patrimoine est à risque et que les risques sont bien réels.<br /> Moi j’investis ce que je suis prêt à perdre, et je pense que la plupart des investisseurs font pareil. Bien sur, il y a des gens qui misent tout, mais c’est le même style de personnes qui vont aller jouer leur salaire au casino etc.<br /> Du coup, pourquoi ne pas laisser les investisseurs en crypto investir? Personne ne vous force la main…
Palou
Jerome_tFb:<br /> Le truc, c’est que les investisseurs en cryptos ne se plaignent pas…<br /> Logique, ils ne vont pas se vanter d’avoir perdu de l’argent devant les autres …
galaxyexpress999
Parce qu’ils bousillent la planète en le faisant.<br /> C’est pas si compliqué à comprendre…
MattS32
Jerome_tFb:<br /> Sur toutes les plateformes d’échange de crypto, tu as des messages récurrents qui te disent que ton patrimoine est à risque et que les risques sont bien réels.<br /> Sur les plateformes peut-être. Parce qu’elles se protègent légalement.<br /> Ici même par contre, les ayathollas de la crypto prétendent régulièrement que les gains sont « garantis », qu’on gagne « à coup sûr », etc…<br /> Jerome_tFb:<br /> Du coup, pourquoi ne pas laisser les investisseurs en crypto investir?<br /> Parce que vu l’état de la planète, il serait préférable qu’ils investissent dans des choses qui peuvent améliorer la situation plutôt que dans des choses qui ne font que l’empirer…
Jerome_tFb
Je suis pour la protection de la planète etc, mais avant de tirer sur les cryptos, vous pouvez aussi regarder là où les banques (que vous soutenez contre la crypto) investissent VOTRE argent: pétrole, armes, etc…<br /> Le passage en « Proof of Stake » bien qu’encore repoussé pour ETH va réduire drastiquement la consommation énergétique. BTC se retrouvera plus ou moins forcé de suivre la tendance au risque de devenir obsolète.<br /> Je fais ce que je peux pour aider la planète, mais je suis réaliste: je prends pas mal l’avion pour le boulot, j’achète des trucs qui viennent de Chine, et j’achète mes produits alimentaires en supermarché. Comme 98% des gens.<br /> Mais l’huile de palme, la production en masse de viande, faire venir des trucs de Chine, etc… C’est ça la grosse pollution. Et OK, les cryptos utilisent de l’énergie, mais je pense qu’il faut aussi se regarder dans le mirroir: notre mode de vie, c’est ce qui détruit la planète. Changer d’Iphone tous les ans, changer de fringue toutes les saisons… Bref la société de consommation c’est ce qui pollue la planète. Nos états nous mentent: on nous dis de mettre du sans plomb 90 au lieu de 95%, mais le plus gros pollueur liée au pétrole, c’est les gros cargos de containers qui naviguent partout (sans parler des mers noires générées en cas e problème).<br /> Le pense personnellement que secrètement, beaucoup de gens anti-crypto sont tout simplement jaloux que certaines personnes ont eu la chance de devenir millionnaires ou gagner pas mal d’argent grâce à la crypto. Et ils se cachent la face derrière des valeurs « nobles » comme l’écologie pour critiquer les autres. Mais c’est MON AVIS
MattS32
Jerome_tFb:<br /> Mais l’huile de palme, la production en masse de viande, faire venir des trucs de Chine, etc… C’est ça la grosse pollution.<br /> Bien sûr. Mais sur ces points, on fait quand même des progrès d’année en année. Et c’est dommage de ruiner ces progrès avec les cryptos… Surtout qu’en plus ça donne un mauvais signal, il y a des gens qui peuvent renoncer à faire des efforts à cause de ça.<br /> Jerome_tFb:<br /> mais le plus gros pollueur liée au pétrole, c’est les gros cargos de containers qui naviguent partout<br /> Ça c’est le discours des automobilistes qui veulent de dédouaner… Les cargos engendrent moins de CO2 par t.km de charge utile que les voitures. Et au niveau global, sur l’ensemble des émissions de CO2 liées au transport, les bateaux ne représentent que 2%, contre 89% pour le transport routier (et les 2/3 de ces 89% sont les voitures).<br /> Jerome_tFb:<br /> Je suis pour la protection de la planète etc, mais avant de tirer sur les cryptos, vous pouvez aussi regarder là où les banques (que vous soutenez contre la crypto) investissent VOTRE argent: pétrole, armes, etc…<br /> Je contrôle moi même où mon argent est investi, ce n’est pas ma banque qui décide. Et mes choix d’investissements sont en partie liés à l’impact environnemental de ces investissements (par exemple, dans l’immobilier, je n’ai investi que sur des logements bien isolés, j’ai aussi participé deux fois aux augmentations de capital de Carbios, je n’ai jamais participé à une augmentation de capital d’un groupe pétrolier, et j’ai même investi quasiment à fond perdu (retour sur investissement à une échéance largement supérieure à mon espérance de vie et investissement bloqué jusque là) dans le bois… ça c’est pour répondre au côté jaloux : j’ai suffisamment de ressources pour pouvoir me permettre de tels investissements, donc j’ai pas besoin d’avoir plus…).
Jerome_tFb
Respect pour ta dévouement vis-à-vis de tes investissements ainsi qu’à ton attitude écologique" générale. Mais il est effectivement plus simple de consommer mieux lorsqu’on a « suffisamment de ressources » (pour te citer).<br /> Perso, je ne roule pas sur l’or, donc malheureusement, mes retours sur économies ne sont pas optimisés pour l’environnement. J’essaie de compenser autrement (achat de produits d’occas’, dons de produits que je n’utilise plus, recyclage conscient etc). J’aimerais pouvoir investir plus « vert », mais pour le moment fort est à constater que les banques ne se soucient que des retours plutôt que de où va l’argent.<br /> Pour les bateaux, je suppose que mes sources ont dû être « inspirées » de mes lectures variées, mais on trouve des articles qui vont dans n’importe quel sens… Donc je suis prêt à te croire, car je n’ai pas vérifié mes sources.<br /> Bref, je pense qu’on arrivera pas à se mettre d’accord sur les cryptos. Mais oui, moi aussi j’aimerais que ça devienne plus vert. Je pense que ça viendra.
cid1
Voici ce que je pense, les gagnants du bitcoin sont ceux qui en ont achetés quelques milliers pour quelques centimes de $ ou plus de BC et qui l’ont revendus quand celui-ci valait +ou- 30000$ et certains ont attendus qu’il valait 70000$ pour le revendre et sont devenus millionnaires.<br /> Je n’ai rien contre les investisseurs qui achètent du BC à 70000$ en espérant que celui-ci va monter, ils font ce qu’ils veulent avec leur fric, mais malheureusement pour eux ils n’ont pas investi au bon moment et on le voit avec la chute du BC à 30000$ de plus cette bulle étant spéculative elle finiras par se crever et la tu les verras se suicider ou pleurer.
keyplus
oui mais bon c est quand même de l escroquerie organisé
fro1
Mamie est économiste, et maitrise probablement mieux le sujet que toi frérot.
Jerome_tFb
Oui je suis d’accord avec toi.<br /> Plus possible de devenir millionnaire avec du Bitcoin.<br /> perso, quand je me suis intéressé à la crypto, j’ai acheté de l’ETH quand il était encore bas. Et sa valeur a été multipliée par 20 depuis, donc ma petite mise a été remboursée de suite. Du coup, mon investissement initial en crypto a été récupéré en 1 an. J’en ai racheté un peu par ci par là, mais en gros la plupart de mes cryptos, c’est surtout du bénèf’. Mais j’ai eu un coup de pot.<br /> Mais je pense que les cryptos ont de l’avenir et offrent des possibilités intéressantes, et c’est pour ça que j’en ai et que j’en garde.
Jerome_tFb
Ce style de commentaire est :<br /> inutile<br /> pas vrai<br /> et pas argumenté.<br /> Les cryptos sont réglementées. C’est un investissement à haut risque comme n’importe quel autre. Si tu appelles ça de l’escroquerie organisée car des gens y ont perdu beaucoup de billes, je te signale que des gens ont été ruinés avant ça par la bourse ou des banques.
Palou
Jerome_tFb:<br /> Les cryptos sont réglementées.<br /> Ah bon ? <br /> image994×218 29.8 KB<br /> Crypto-monnaies, crypto-actifs... Comment s'y retrouver ? | economie.gouv.fr<br />
MattS32
Jerome_tFb:<br /> Les cryptos sont réglementées.<br /> Quasiment pas. Il y a un peu de réglementation fiscale, mais rarement plus. C’est ce qui permet par exemple à des mecs comme Elon Musk de manipuler les cours à coups de tweets sans que personne ne puisse les sanctionner pour ça. Alors que quand il le fait pour manipuler les cours de Tesla ou de Twitter, la SEC veille au grain…<br /> Autre exemple, en France, la réglementation impose avant tout investissement sur les marchés financier que l’intermédiaire professionnel par lequel tu passes pour ton investissement évalue ta compétence à investir sur les marchés (questionnaire pour voir si tu comprends le fonctionnement des différents instruments, etc…) et ton objectif de placement (on n’investit pas dans la même chose quand on cherche à tirer des revenus immédiat de son capital que quand on cherche à développer son capital pour préparer sa retraite dans 30 ou 40 ans…) et te fournisse une notice détaillée (notice qui contient un descriptif précis, un historique de la performance, une évaluation du niveau de risque…) de chaque élément sur lequel tu investis. Le professionnel doit en plus t’avertir spécifiquement si l’élément sur lequel tu investis dépasse ta compétence où n’est pas conforme à ton objectif de placement, pour s’assurer que tu as bien conscience de ça.<br /> La réglementation encadre aussi strictement les droits et obligations de ceux qui donnent des conseils en investissement, et interdit à toute personnalité publique non professionnelle de donner de tels conseils (si par exemple un animateur TV donne conseille d’investir sur telle ou telle action, c’est illégal).<br /> Et tout ça, avec les cryptos, ça n’existe pas. N’importe qui peut s’inscrire sur une plateforme (tout au plus, certaines vérifient l’identité de la personne et s’assurent qu’elle est majeur… rien de plus), y investir en suivant les conseils de Nabilla ou d’Hanounah, sans que jamais sa compréhension de ce qu’il fait ne soit vérifiée, sans qu’il soit informé du niveau de risque, etc…
Jerome_tFb
Pour vous répondre à vous 2:<br /> Palou:<br /> Jerome_tFb:<br /> Les cryptos sont réglementées.<br /> Ah bon ? <br /> Crypto-monnaies, crypto-actifs... Comment s'y retrouver ? | economie.gouv.fr<br /> MattS32:<br /> Jerome_tFb:<br /> Les cryptos sont réglementées.<br /> Quasiment pas. Il y a un peu de réglementation fiscale, mais rarement plus. C’est ce qui permet par exemple à des mecs comme Elon Musk de manipuler les cours à coups de tweets sans que personne ne puisse les sanctionner pour ça. Alors que quand il le fait pour manipuler les cours de Tesla ou de Twitter, la SEC veille au grain…<br /> Autre exemple, en France, la réglementation impose avant tout investissement sur les marchés financier que l’intermédiaire professionnel par lequel tu passes pour ton investissement évalue ta compétence à investir sur les marchés (questionnaire pour voir si tu comprends le fonctionnement des différents instruments, etc…) et ton objectif de placement (on n’investit pas dans la même chose quand on cherche à tirer des revenus immédiat de son capital que quand on cherche à développer son capital pour préparer sa retraite dans 30 ou 40 ans…) et te fournisse une notice détaillée (notice qui contient un descriptif précis, un historique de la performance, une évaluation du niveau de risque…) de chaque élément sur lequel tu investis. Le professionnel doit en plus t’avertir spécifiquement si l’élément sur lequel tu investis dépasse ta compétence où n’est pas conforme à ton objectif de placement, pour s’assurer que tu as bien conscience de ça.<br /> La réglementation encadre aussi strictement les droits et obligations de ceux qui donnent des conseils en investissement, et interdit à toute personnalité publique non professionnelle de donner de tels conseils (si par exemple un animateur TV donne conseille d’investir sur telle ou telle action, c’est illégal).<br /> Et tout ça, avec les cryptos, ça n’existe pas. N’importe qui peut s’inscrire sur une plateforme (tout au plus, certaines vérifient l’identité de la personne et s’assurent qu’elle est majeur… rien de plus), y investir en suivant les conseils de Nabilla ou d’Hanounah, sans que jamais sa compréhension de ce qu’il fait ne soit vérifiée, sans qu’il soit informé du niveau de risque, etc…<br /> OK, vu que j’habite en Angleterre, je ne sais pas comment ça se passe en France. Mais en Angleterre, les règles sont différentes. Quand tu t’inscris sur un échange, tu dois filer une copie de ton passeport, et répondre à une série de question pour évaluer ton aversion au risque. Il y a aussi constamment des notifications qui te rappellent que c’est un investissement à haut risque.<br /> Bien entendu, ce n’est pas autant régulé que d’autres investissement, car c’est décentralisé.<br /> Mais pour revenir à ma comparaison avec les casinos… Tout le monde peut y aller, et tu te fais interdire de casino seulement si tu triche ou tu te ruine…<br /> Donc comme tout investissement, il faut faire ses recherches, réfléchir, et être prêt à potentiellement subir la perte totale de ton investissement.<br /> Pour ce qui est d’Elon Musk, je ne pense pas qu’il contrôle les marchés. C’est juste que c’est une figure qui croit en cette techno, et beaucoup d’investisseur en cryptos le respectent et l’écoute. Donc ce n’est pas spécialement sa faute si le cours du BTC chute quand il pète sous la douche.<br /> Encore une fois, il faut être conscient dans quoi tu investis.<br /> Si Steve Jobs avait exprimé un intérêt dans les cryptos, ça aurait été exactement pareil. Ces gens influenciels sont écoutés. Après ils ne donnent pas de conseil financiers.
MattS32
Jerome_tFb:<br /> Mais pour revenir à ma comparaison avec les casinos… Tout le monde peut y aller, et tu te fais interdire de casino seulement si tu triche ou tu te ruine…<br /> Oui, mais parce que les casinos, y a personne qui présente ça comme un investissement sûr. C’est un jeu d’argent.<br /> Contrairement aux cryptos, où il y a foule d’influenceurs et de lambdas qui en font les louanges et présentent ça comme un investissement sûr. Ce qui serait totalement illégal si les cryptos étaient régulées comme le sont les autres placements financiers.<br /> Jerome_tFb:<br /> Pour ce qui est d’Elon Musk, je ne pense pas qu’il contrôle les marchés.<br /> Tu crois vraiment que par exemple quand Tesla se met à accepter les BTC puis qu’à peine une ou deux semaines après, Elon dit qu’il y renonce parce que ça pollue trop, il n’y a pas une tentative délibérée d’influer sur les cours ? Que c’est parce qu’entre temps Musk a découvert le fonctionnement du BTC et compris que ça pollue ?<br /> Ça serait vraiment prendre Elon Musk pour un débile que de croire qu’il n’aurait découvert qu’en 2021 que le BTC consomme énormément d’énergie hein…<br /> Tiens d’ailleurs, pour la blague : le coût énergétique moyen du traitement d’une transaction BTC, c’est de quoi faire de l’ordre de 2500 à 5000 km en Tesla…
StephaneGotcha
Parce que tu as ton salaire en liquide toi ?!<br /> Personnellement, je ne vois pas ce que va changer l’euro numérique par rapport a un compte courant, une carte bleue et des virements.
Neustrie
Avec une monnaie numérique d’État, on est sur des monnaies centralisées, avec un acteur qui a tout pouvoir sur l’émission de cette monnaie et sa gestion. Donc réfléchi bien aux risques !
yam103
Alors pour rassurer tout le monde, elle a déclaré jeudi 26 que son fils jouait avec les crypto monnaies. Elle n’a pas dit que c’était un imbécile, mais qu’il était libre de faire ce qu’il veut, sans savoir si il a gagné ou perdu de l’argent. En tout cas, il a rappelé qu’à titre personnel, elle ne toucherait pas à cela.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Crypto crash, quel crypto crash ? L'optimisme règne chez les passionnés malgré la situation
Le bitcoin, gouffre énergétique ? Selon cette étude, c'est totalement faux
Les mineurs de crypto ont acheté pour 15 milliards de dollars de cartes graphiques en 18 mois
Whales, bear market, bull market : que signifient ces termes du marché crypto ?
Elon Musk attaqué en justice pour arnaque au Dogecoin
Crash des cryptos : le bitcoin passe sous les 24 000 $, jusqu'où peut-il descendre ?
Le papa du metaverse dans la science-fiction lance son propre metaverse dans la « vraie vie »
Les vols de crypto pulvérisent tous les records, et les réseaux sociaux sont souvent complices
Un grand centre commercial parisien acceptera le paiement en crypto dès la semaine prochaine
Crypto-monnaies : comment générer des revenus passifs ?
Haut de page