Les mineurs de Bitcoin se mettent de plus en plus aux énergies vertes

Vincent Touveneau
Cryptomonnaies
28 avril 2022 à 13h10
26
bitcoin mining

Le Bitcoin Mining Council a annoncé que l’exploitation des énergies renouvelables avait augmenté de plus de 59 % en 2021. Le rapport émis lundi dernier est encourageant, mais suscite des critiques.

Les entreprises de mining se penchent de plus en plus vers l’énergie photovoltaïque, l’éolienne et les sources géothermiques. Difficile pourtant d’évaluer l’impact pour l’environnement, même si l’étude souligne la volonté d’évoluer vers un bitcoin plus écologique.

Le bitcoin, 0,16 % de la conso mondiale d’électricité

L’étude émise par le Bitcoin Mining Council affirme que 44 entreprises, qui représentent 50 % de la production de bitcoin globale, ont de plus en plus recours aux énergies vertes pour miner la précieuse devise. Le rapport souligne aussi que le minage de l’or numérique ne demande que 0,16 % de l'énergie mondiale et qu’il n’émet que 0,09 % des émissions de carbone de la planète.

Pour comprendre ces chiffres encourageants, il faut savoir que le Bitcoin Mining Council est une réunion de 44 grands acteurs de la blockchain bitcoin, et que leurs émissions sont infimes comparées à d’autres industries comme l’aéronautique, le bâtiment ou le milieu hospitalier. Le groupe BMC représente actuellement 50 % du hashrate global, c'est-à-dire la force de calcul nécessaire pour miner le bitcoin. 

Le Bitcoin Mining Council se félicite aussi d’avoir trouvé des solutions pour réduire la consommation de MégaWatts (13,1 en 2021, contre 4,4 en 2022). L’efficacité des techniques de minage aurait aussi connu du progrès depuis le premier trimestre 2021, avec le déploiement de nouveaux équipements coûteux mais moins gourmands en énergie. Grâce à ces nouvelles techniques, la consommation d'électricité du bitcoin a été réduite de 25 %, selon Michael J. Saylor, pionnier du bitcoin et P.-D.G. de MicroStrategy, fabricant de logiciels d’analyse.

Un bitcoin entièrement vert en 2050

Le rapport est certes optimiste, mais ses détracteurs soulignent que les chiffres peuvent être manipulés, car les mesures effectuées ne vont pas plus loin que le premier trimestre 2021, date où le Bitcoin Mining Council n’existait pas encore. De plus, les chiffres qui permettent de déduire l’utilisation du mix énergétique sont seulement comparés avec la consommation d'électricité aux États-Unis.

Les acteurs de l’industrie crypto affirment néanmoins que le bitcoin sera miné avec 85 % d'énergies renouvelables en 2025, et qu’il sera entièrement « vert » en 2050. Rappelons que plus de 19 millions des bitcoins ont déjà été minés sur 21 millions, et que le minage requiert des puissances de calcul toujours plus complexes.

Source : CoinTelegraph

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
14
baazul
Et sinon finalement ça sert à quoi le Bitcoin ? car même avec de l’énergie verte, il n’a aucun intérêt. D’autres cryptos ont un gros potentiel et consomment infiniment moins d’énergie.
groco
au lieu de se dédouaner en disant « nous on utilise de l’énergie verte pour miner nos bitcoins », pourquoi ne se disent-ils pas « on arrête d’utiliser l’énergie verte pour le bitcoin pour que ceux qui ont vraiment besoin de cet énergie puissent l’utiliser » ?
g-jack
et à terme de comparaison on sait quel pourcentage de la consommation mondiale représente ces milliards d’ampoules (led ou pas led) dans toutes les villes de la planète qui brulent de l’énergie pour rien une grande partie de la nuit ?<br /> Non parce que si le bitcoin ne sert à rien, comparons d’autres choses qui ne servent à rien non plus pour se faire une idée du gaspillage mondiale !
Theodri
Et les GPU sont verts aussi ?
philouze
mauvaise démarche : ce sont TOUS les usages dispensables qui doivent être arrêtés, désigner un autre ne dédouane pas le fautif.
Nmut
Il faut quand même comparer les choses comparables, donc mettre en face d’une transaction BTC (ou lightning) une transaction via le système bancaire. C’est là ou on voit l’inefficacité énergétique du BTC…<br /> MAIS bien sûr, il faut aussi réduire les autres gabegies d’énergie!
lefranstalige
On a une inflation de dingue et vous ne comprenez toujours pas l’intérêt de Bitcoin? Vraiment?
cirdan
« On a une inflation de dingue et vous ne comprenez toujours pas l’intérêt de Bitcoin? Vraiment? »<br /> Donc l’inflation c’est juste à cause des monnaies établies ?? C’est vraiment du grand n’importe quoi, une franche arnaque intellectuelle de laisser penser que le bitcoin, qui fait déjà du yoyo de compétition, va régler le problème de l’inflation. Vraiment ?
iroteph
Et les centrales à charbon qui tournent plein pot dans les pays pauvres pour fournir l’énergie nécessaire aux fermes de minage qui ont été éjectées de chine, c’est vert ça ?<br /> Sans compter le fait que cela provoque des coupures dû au réseau pas suffisamment costaud pour encaisser la surconsommation, tout ça pour profiter d’une énergie bon marché pour s’enrichir au détriment des habitants c’est normal ça ?<br /> Siècle Digital – 7 Dec 21<br /> Crise énergétique au Kazakhstan à cause des mineurs de cryptomonnaies<br /> Le réseau électrique du Kazakhstan connaît une pénurie à cause des milliers de fermes de minages de cryptomonnaies, très énergivore.<br />
tux.le.vrai
A l’heure le monde connait une crise énergétique,<br /> que les prix du gaz, du charbon et de l’électricité explosent,<br /> que des personnes ne peuvent plus payer leur facture<br /> ou même en France, le coût de l’électricité aurait du augmenter de 44% pour les particuliers, sans l’intervention de l’Etat, (c’est à dire l’augmentation de la dette),<br /> Comment des mineurs osent ils « la ramener » ? avec des promesses pour 2050, alors que les pays du monde sont déjà face à un problème difficile avec le réchauffement climatique et la transition écologique nécessaire.<br /> On n’a pas besoin de ce gaspillage énergétique supplémentaire, qui correspond aujourd’hui selon des évaluations, à la consommation TOTALE d’un Etat tel que la Belgique.<br />
lefranstalige
cirdan:<br /> Donc l’inflation c’est juste à cause des monnaies établies ?? C’est vraiment du grand n’importe quoi, une franche arnaque intellectuelle de laisser penser que le bitcoin, qui fait déjà du yoyo de compétition, va régler le problème de l’inflation. Vraiment ?<br /> Au risque de passer à nouveau pour quelqu’un de méprisant, c’est un peu la base de la macroéconomie en fait… Une augmentation de la masse monétaire entraine de l’inflation.<br /> Si ça t’intéresse: https://baripedia.org/wiki/Croissance_monétaire_et_inflation<br /> La masse monétaire (M2) a augmenté de 25% en 2 ans. C’est de la folie pure. C’est évident qu’on se tape une inflation de malade. La guerre en Ukraine n’est que le déclencheur mais cette inflation nous pendait au nez depuis que les banques centrales ont mis en marche les machines à billets depuis la crise des subprimes en 2008 et qui ne s’est jamais arrêtée depuis.<br /> Bitcoin à une quantité maximale déterminée et un flux d’émission qui diminue tous les quatre ans. Donc oui, c’est mathématique. Non seulement ce n’est pas « une franche arnaque intellectuelle de laisser penser que le bitcoin » va régler le problème d’inflation mais au contraire va avoir l’effet exactement opposé (avec les problèmes propres liés, je ne dis pas le contraire, Bitcoin ne va pas apporter le monde des bisounours sur terre)
lefranstalige
12/11/2017: « Le minage de Bitcoin sur la voie pour consommer toute l’énergie mondiale en 2020 »<br /> 15/12/2017: « En 2020 Bitcoin consommera plus d’énergie que le monde en consomme aujourd’hui »<br /> 766×859 100 KB<br /> Aujourd’hui:<br /> 956×974 25.4 KB<br />
SplendoRage
Et bien … Va traverser à pied un ghetto urbain pour rentrer chez toi, dans l’obscurité la plus totale … Je te souhaite bonne chance !<br /> Les stations de métros sans lumières … Le traquenard que ça serait !!<br /> Puis ce sont les mêmes qui viendront pleurer de l’insécurité …
pecore
« Le bitcoin utilise l’énergie gaspillée », puis « le bitcoin utilise moins d’énergie que ceci ou cela (comme l’éclairage urbain, belle comparaison tiens, je ne l’avais pas encore entendue celle-là) », en passant par « le bitcoin va nous sauver de l’inflation et des méchants États/banquiers, cela mérite largement qu’on consomme l’énergie d’un pays de taille moyenne ».<br /> Maintenant c’est: « de plus en plus de mineurs se mettent à l’énergie verte. » Sauf que cela n’a rien de nouveau, que c’est invérifiable et inquantifiable, que cela ne change rien à la pollution thermique et que la seule énergie vraiment verte c’est celle qu’on ne consomme pas, un point c’est tout.
lefranstalige
Tout à fait d’accord.<br /> Sauf que l’évolution technologique se fait par une consommation toujours plus grande d’énergie. Ce n’est pas un but à rechercher mais une conséquence de l’évolution.<br /> L’Homme utilise au fil des siècles toujours plus d’énergie. Ca a été le cas avec l’utilisation du feu, l’utilisation d’animaux (dans l’agriculture, la construction, le transport), l’utilisation du charbon puis du pétrole, le nucléaire, etc. Même l’apparition de la vie sur terre à commencé par une modification de l’utilisation de l’énergie pour ne plus utiliser le gaz carbonique mais utilisé l’oxygène qui est plus riche en énergie alors qu’il est plus toxique.<br /> L’énergie est là, autour de nous et en très grande quantité. Nous ne sommes pas encore capables de l’utiliser correctement mais l’énergie est là.<br /> Je ne dis pas qu’il faut gaspiller ou même ne pas chercher à consommer moins. Mais vouloir stopper une évolution parce qu’elle consomme de l’énergie n’a pas de sens.<br /> C’est la demande croissante d’énergie qui incitera la recherche à trouver de nouvelles sources. S’il n’y a pas de demande (d’énergie), il n’y a pas d’intérêt à en chercher.<br /> L’autre question est « est-ce que Bitcoin est une évolution? ». Avec mes connaissances et mon histoire, j’estime que oui. Mais c’est un avis personnel. Certains - avec leurs connaissances et leur histoire - estiment que non.<br /> Si Bitcoin n’est pas une évolution, la technologie s’essoufflera d’elle-même une fois que la mode sera passée. Si Bitcoin est la base du nouveau système monétaire qui remplacera l’actuel comme je l’imagine, ça se fera naturellement avec la continuation de la chute de notre modèle actuel.<br /> Si notre modèle monétaire peut être sauvé, il le sera. Des gens hyper intelligents (bienveillants ou non) y travaillent et cherchent des solutions. Personnellement, je pense qu’on est arrivé au bout de l’expérience initiée en 1971 avec la fin des accords de Bretton Woods. Même le Yen japonais est en train de se casser la gueule. Pour moi, une crise avec des taux à zéro, avec une inflation importante et incontrôlée, avec des Etats super endettés, ce n’est plus rattrapable.<br /> J’ai peut-être tord, peut-être pas. On verra dans quelques (dizaines d’)années.<br /> Essayer d’interdir une évolution ne sert à rien. Si c’est une évolution, elle se fera petit à petit et ceux qui essayeront d’aller à son encontre seront les premiers perdants. Si ce n’est pas une évolution, ça mourra naturellement.
Nmut
Le bitcoin, n’est en aucun cas a l’abri de l’inflation. Ce n’est pas parce que actuellement, la spéculation le fait monter, que cela présuppose d’un comportement identique dans le futur (et en tant que monnaie c’est aussi problématique comme comportement). Une fois utilisé comme monnaie, il y a aura exactement les mêmes comportements qui font l’inflation ou la déflation.
Nmut
Une projection doit être prise pour ce qu’elle est: une extrapolation d’une courbe a un instant T, et il faut aussi prendre en compte que la conso globale a augmentée aussi.<br /> Ces projections, bonnes ou pas, alertaient sur la consommation irraisonnable du bitcoin. Heureusement que des progrès ont été faits! N’empêche que le BTC est lent et couteux en énergie (donc en valeur), c’est même son principe de base, on y peut rien!
Nmut
C’est sûr que l’on ne peut rien prédire avec certitude! <br /> Pour moi, en ne pensant pas particulièrement au bitcoin (en le remplaçant par une monnaie SOW par exemple pour éliminer le problème énergétique), je ne pense pas qu’un changement de fonctionnement monétaire, on change le comportement humain. Nos problèmes ne viennent pas que du contrôle des monnaies fiduciaires, mais surtout que l’on vit dans un monde en grande partie démocratique (le moins pire des systèmes à mon avis), et que ce qui motive les gens, c’est le fric: voir les campagnes uniquement ou presque (et encore si on réfléchit un peu les autres propositions reviennent à ça indirectement) axées sur le pouvoir d’achat… Donc cela génère une vie à crédit, une fuite en avant qui restera la règle.<br /> Je sais, je suis pessimiste… :-/
cirdan
lefranstalige:<br /> Une augmentation de la masse monétaire entraine de l’inflation.<br /> Pas seulement, c’est aussi la demande ou la rareté d’un produit qui produit de l’inflation.<br /> D’autre part, si l’inflation nous pendait au nez, c’est parce que les taux d’intérêts étant très bas, cela entraine de la création de monnaie. Mais cela ne changera pas avec le bitcoin, car sinon cela signifierait qu’on ne peut plus avoir de prêt et c’est inimaginable dans nos économies.<br /> Même avec du bitcoin les prêts existeront, et heureusement pour la consommation. Il y aura donc toujours de la création de richesse et la masse monétaire augmentera même quand le bitcoin atteindra son apogée, il suffira d’autoriser d’autres cryptos pour compenser. Et le tout sera amplifié par l’effet spéculatif de ces cryptos.<br /> Franchement, je ne souhaite pas ce futur.
philouze
« on a une inflation de dingue » opposé à « intérêt du Bitcoin », la (soit disante monnaie) au cours le plus volatile qu’on ait jamais vu d’une monnaie, c’est carrément le CHR qui se fout de l’infirmerie du collège.<br /> Je nous laisse imaginer nos capitaux retraites indexées sur le cours du Bitcoin ^^ magique
philouze
Ces projections étaient totalement légitimes, entre temps, ce qui s’est passé, c’est que le Bitcoin s’est effondré, en valeur comme en nombre de transactions, donc au final, en énergie.<br /> Souhaitons que les trois baissent, définitivement…
lefranstalige
Le nombre de transaction gérées par Bitcoin, même en ne prenant que les transactions « on-chain » ne font qu’augmenter grâce aux dernières mise à jour du réseaux.<br /> Quant au hash rate, il n’a jamais été aussi élevé qu’aujourd’hui et ne fait qu’augmenter:<br /> Blockchain.com<br /> hash-rate<br /> The estimated number of terahashes per second the bitcoin network is performing in the last 24 hours.<br />
lefranstalige
cirdan:<br /> lefranstalige:<br /> Une augmentation de la masse monétaire entraine de l’inflation.<br /> Pas seulement, c’est aussi la demande ou la rareté d’un produit qui produit de l’inflation.<br /> Les deux ne sont pas mutuellement exclusifs. Et donc???<br /> cirdan:<br /> D’autre part, si l’inflation nous pendait au nez, c’est parce que les taux d’intérêts étant très bas, cela entraine de la création de monnaie.<br /> Effectivement, il existe deux manières de jouer sur la quantité de monnaie disponible: la masse monétaire directement (comme avec les programmes de rachat de dettes) ou les taux d’intérêt dans un système comme le notre avec des réserves bancaires fractionnées.<br /> Le problème de notre système est (en partie) la création de monnaie à partir de rien et Bitcoin résout cela.<br /> Contrairement à ce que vous avez écrit, ça n’empêche pas le crédit. Bitcoin empêche le crédit dans un système de réserves fragmentées. Aujourd’hui, les banques prêtent ce qu’elles n’ont pas. Elle doivent néanmoins respecter certains ratios définis par l’Europe (les accords de Bale 2, 3, etc). Ca participe au mécanisme de création de la monnaie. Avec Bitcoin, ce n’est pas possible. L’intérêt de la chose est que lorsqu’il y a une bulle qui éclate (comme en 2008 avec les subprimes ou en ce moment avec le marché obligataire), les banques ne se retrouvent pas dans la m**** par ce qu’elles ont des crédits foireux. Donc on n’a pas de crise financière cyclique (propre à notre modèle) et on ne doit pas sauver les banques avec l’argent publique (comme à chaque fois).
lefranstalige
Voici le cours du Yen Japonais. C’est une devise intéressante car c’est l’exemple qui a permis de se déculpabiliser de continuer à endetter les Etats… Mais Bitcoin ne peut pas exister car il est trop volatile, c’est ça?<br /> TradingView<br /> TradingView Chart<br /> See more on tradingview.com<br />
Blackalf
Au-delà de tout ça, on en revient toujours à la même chose : ceux qui se sont enrichis/s’enrichissent grâce aux cryptomonnaies en font évidemment l’apologie et les parent de toutes les vertus. Cette attitude n’a rien de neuf ni d’étonnant, elle a toujours existé et on la rencontre dans tous les domaines.
lefranstalige
Et ils auraient tords de ne pas le faire.<br /> S’ils se sont enrichis avec ça, c’est qu’ils y croient depuis longtemps. Est-ce qu’on peut blâmer quelqu’un de promouvoir ce en quoi il croit? Je ne pense pas, ils ne le font pas au détriment des autres.<br /> On est encore tôt dans l’aventure Bitcoin. un BTC à 35000€ ou 50000€, c’est encore un prix ridicule par rapport à ce que ça pourrait être dans 5 ou 10 ans. Mais il faut comprendre ce que c’est, pourquoi c’est utile et prendre le risque. Ceux qui ne veulent pas franchir le cap maintenant ne devraient pas le regretter dans 10 ans ni être frustrés de la réussite financière de ceux qui l’ont fait.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Effondrement des crypto Terra et Luna : le fondateur risque-t-il une peine de prison ?
Le Bitcoin tombe sous les 30 000 dollars, faut-il s'inquiéter pour de bon ?
Ces 200 applications Android vous espionnent et volent vos données, supprimez-les d'urgence !
Le Salvador accueille un sommet international pour le bitcoin et la finance décentralisée
Cryptoqueen : découvrez l'histoire de cette arnaqueuse crypto recherchée par Europol
Les crypto-monnaies Terra et Luna s'effondrent : que s'est-il passé ?
Et si le Salvador faisait défaut à cause du crash du bitcoin ?
NiceHash élimine totalement les mesures antiminage mises en place par NVIDIA
Juno : l'incroyable histoire du cryptoactif qui a égaré 36 millions à cause d'une bête erreur de code
Les
Haut de page