« Personne ne se fait pirater » selon Donald Trump, expert en cybersécurité (non)

20 octobre 2020 à 16h26
40

Une nouvelle vidéo de Donald Trump est devenue virale sur Twitter. Le président des États-Unis a affirmé à l'occasion d'un meeting de campagne qu'il était quasiment impossible de se faire pirater. Oubliant au passage qu'il a lui-même été victime de piratage informatique par le passé.

L'envolée lyrique évidemment erronée de Donald Trump était une référence à Steve Scully qui devait animer le deuxième débat présidentiel
avant son annulation et qui a menti sur le piratage de son compte Twitter.

Il faut être un homme avec un QI de 197 pour être pirate informatique

Donald Trump était, ce lundi 19 octobre, en meeting de campagne dans la
ville de Tucson, en Arizona. Au micro, il a lancé : « Personne ne se fait pirater. Pour être piraté, vous avez besoin de quelqu'un qui a un QI de 197 et il doit connaître au moins 15 % de votre mot de passe. » Plusieurs tweets reprenant le passage en vidéo sont devenus viraux quelques heures après.

Des allégations bien évidemment erronées et sorties de nulle part. Elles faisaient référence à Steve Cully, éditorialiste politique américain qui devait animer le deuxième débat de l'élection présidentielle avant son annulation. Celui-ci a faussement affirmé s'être fait hacker son compte Twitter avant de faire marche arrière la semaine dernière.

Les hôtels Trump, deux fois piratés

Techcrunch nous rappelle que Trump lui-même a été piraté à deux reprises, par le biais de sa chaîne d'hôtels. Ceux-ci ont été l'objet
d'attaques informatiques entre 2014 et 2015, puis entre 2016 et 2017.

Dans les deux cas, les données bancaires des clients des hôtels Trump
avaient été volées, bien que le nombre exact de personne n'ait pas été révélé.

En parallèle, Donald Trump avait tweeté en 2013 que son « compte Twitter avait été piraté », à la suite d'une brèche dans les données du site LinkedIn.

Enfin, le mois dernier, plusieurs hackers éthiques néerlandais ont affirmé avoir découvert le mot de passe du compte Twitter de Trump en 2016. Un journaliste du média anglophone Dutch News a affirmé avoir consulté des captures d'écran confirmant leurs dires. Le mot de passe qu'ils avaient découvert en quelques secondes : « yourefired », la célèbre phrase de Trump quand il faisait de la téléréalité.

Source : Techcrunch

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
40
28
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

PunkSpider, le moteur de recherche de vulnérabilités, refait surface
Un malware récupérant les mots de passe Windows se propage via les pubs des moteurs de recherche
Derrière une jeune femme, Marcella Flores, se cachaient des hackers affiliés à l'Iran
Bon plan antivirus : protégez votre vie numérique avec cette offre de Bitdefender à prix jamais vu !
Pourquoi Apple est-elle impuissante face à des logiciels tels que Pegasus ?
Cyberattaque : la France est dans le viseur de hackers chinois
Profitez des offres VPN à prix bradé du moment
Sauvegarde et anticipation : les clés pour se protéger des ransomwares cet été (Vidéo)
Projet Pegasus : pour Edward Snowden, il faut bannir tous les logiciels d'espionnage
Vous pouvez vérifier si votre mobile a été infecté par le logiciel Pegasus, voici comment !
Haut de page