Pour mieux lutter face aux plateformes streaming, Canal+ veut séparer sa section films et séries du sport

25 novembre 2021 à 17h35
27

La chaîne Canal+ pourrait avoir trouvé la solution qui lui permettra de faire des économies : scinder en deux ses pôles films/séries et sport.

Depuis plusieurs années, Canal+ cherche à réaliser des économies et à diminuer ses investissements dans le cinéma pour davantage lutter contre les grandes plateformes numériques , et il semblerait que la chaîne cryptée ait trouvé le moyen de parvenir à ses fins. Le Figaro nous apprend que Canal+ réfléchirait sérieusement à abandonner le modèle généraliste de sa chaîne, de façon à la scinder en deux en proposant, d'un côté, une offre entièrement dédiée au cinéma et aux séries, et une consacrée uniquement au sport de l'autre.

Canal+ voudrait mettre fin à son activité de chaîne généraliste, pour dissocier le sport des films et séries

Aujourd'hui, l'offre Canal repose sur une base solide qu'est la chaîne Canal+, chaîne à laquelle l'abonné peut intégrer différentes options ou packs cinéma, séries ou sport pour constituer son offre idéale en fonction de ses goûts et de ses envies. Demain, ce socle pourrait disparaître au profit d'options uniquement.

Dans le détail, on sait que Canal+ a saisi le CSA ce mois-ci pour lui demander de lancer une enquête auprès de 120 000 abonnés, les invitant à s'exprimer sur la séparation éventuelle de la chaîne en deux. Et évidemment, la question alerte le monde du cinéma.

Aujourd'hui, Canal+ a l'obligation légale de consacrer 12,5 % de son chiffre d'affaires au cinéma français. Sauf que ce chiffre d'affaires est constitué autant des revenus issus des séries et du cinéma que des revenus issus du sport. Et c'est là-dessus que la filiale de Vivendi veut jouer pour réaliser des économies.

Dans l'éventualité d'une scission, Canal+ va devoir faire preuve d'imagination pour ne pas perdre ses abonnés historiques

En séparant les branches film/série et sport, Canal+ réduirait de facto ses investissements dans le cinéma, puisque le chiffre d'affaires actuel serait, théoriquement, divisé en deux (on schématise). Canal+ verse 160 millions d'euros au cinéma chaque année. Réduire possiblement cette enveloppe par deux fait évidemment réfléchir la direction du groupe. Le monde du 7art, de son côté, accuserait le coup si cette envie devenait réalité.

Mais Canal+ a tout intérêt à trouver une formule qui restera suffisamment attractive pour les futurs abonnés potentiels tout en ne privant pas les abonnés actuels et historiques des avantages dont ils bénéficient aujourd'hui.

La chaîne Canal+ ne serait en tout cas pas obligée d'abandonner sa case de la TNT. Elle pourrait très bien maintenir la chaîne en l'axant sur le cinéma et les séries uniquement, et créer une autre offre dédiée au sport. L'idée du groupe reste de trouver une formule qui entrerait en confrontation, que ce soit sur le plan de l'offre ou sur le plan symbolique, avec les grandes plateformes qui font souffrir les médias installés depuis plusieurs décennies en France. On en saura plus dans les prochaines semaines, les résultats de l'enquête commandée auprès du CSA devant être connus d'ici quelques jours.

MyCanal

  • Des films récents en première diffusion
  • Un abonnement incluant Netflix, OCS et Disney+
  • Une interface bien pensée intuitive

Le service du groupe français propose l'offre la plus exhaustive en termes de contenus, avec des films (très) récents et de nombreuses séries disponibles dans une seule et même application. Evidemment le prix s'en ressent mais Canal+ propose un produit abouti qui pourra convenir aux petits et aux grands.

Source : Le Figaro

Voir les 27 commentaires sur le site

Articles récents