10 ans après sa création, où va Airbnb ? 5 questions à… Emmanuel Marill

Alexandre Boero Contributeur
22 janvier 2019 à 17h32
0
Emmanuel Marill Aibnb.jpg
Emmanuel Marill - Crédit : Airbnb

Emmanuel Marill, le directeur général France et Belgique d'Airbnb, fait le point sur une entreprise qui a relevé tous les défis de ces dix dernières années. Et ceux de demain ?

En l'espace de 10 ans, la plateforme de location de logements en ligne Airbnb est devenue l'une des entreprises les plus en vogue de la planète. Un indispensable pour celles et ceux qui veulent éviter la case hôtel lors de leurs déplacements, qu'ils soient personnels ou professionnels, ou qui ne parviennent pas à trouver de logement provisoire dans un village ou une ville dépourvu de solution d'accueil. Au crépuscule de la première décennie de son existence, il est l'heure de faire un premier bilan de la « vie » de la société californienne.

Qui de mieux pour faire le point et évoquer l'avenir d'Airbnb qu'Emmanuel Marill, directeur France et Belgique de l'entreprise, ancien de Facebook et de Groupon ? C'est parti ! Et pour que vous puissiez survoler ses réponses en un coup d'œil, nous avons raccourci ces dernières. Mais si vous avez quelques minutes supplémentaires devant vous, vous pouvez retrouver l'interview dans sa totalité juste en-dessous.

5 questions à... Emmanuel Marill, DG France et Belgique d'Airbnb

Emmanuel Marill, Comment, en quelques mots, vous feriez le bilan de cette première décennie ?

Emmanuel Marill : Je pense qu'Airbnb est l'une des plus impressionnantes success stories de ces dix dernières années. Des segments entiers de la population - jeunes, familles, seniors - ont réussi à voyager dans des endroits du monde auxquels ils n'avaient pas accès avant car cela coûtait trop cher. Airbnb a aussi démocratisé l'économie du tourisme en aidant des destinations peu touristiques, qui n'avaient pas d'infrastructures hôtelières, à accueillir des visiteurs. En France, nous sommes présents dans plus de 20 000 communes, mais seulement 7 000 abritent des hôtels... Chez nous, le online amène à une rencontre offline.

Bien sûr, Airbnb est aussi un succès économique. En dix ans, 400 millions de voyageurs ont utilisé notre plateforme.

Comment voyez-vous votre entreprise dans 10 ans ?

Airbnb compte devenir une plateforme de voyage mondiale bien au-delà de l'hébergement. Notre objectif est un milliard de voyageurs par an en 2028, tout en proposant des choses innovantes et authentiques. C'est ce qui a fait le succès en 2008, qui le fait toujours en 2018, et le fera encore en 2028.

« Une réflexion sur le design du site et de l'application »


Clubic : Quels sont les prochains objectifs que vous vous fixez ? Par exemple, on sait que le marché de l'hébergement d'Airbnb donne accès à plus de 5 millions de lieux d'hébergement... Alors comment faire mieux ?

Dans l'histoire d'Airbnb, il y a d'abord eu les millennials, qui sont nos early adopters (premiers clients) et qui représentent toujours 30 % de nos utilisateurs. Puis les jeunes couples de 25-35 ans ont commencé à utiliser la plateforme, et aujourd'hui [...] les familles et les seniors, qui réservent de plus en plus, depuis deux ans environ, leurs vacances d'été ou d'hiver sur Airbnb.

Dans notre stratégie « Airbnb pour tous », il nous faut donc créer des offres qui correspondent à ces nouveaux profils et à ces nouvelles configurations de voyage. Cela passe par une réflexion sur le design du site et de l'application, par exemple, mais aussi par de nouveaux programmes. En parallèle, nos expériences prennent de plus en plus d'ampleur chaque année et nous pensons qu'elles vont devenir un élément incontournable dans l'évolution du secteur du voyage.

« Il nous faut créer des offres qui correspondent à ces nouvelles configurations de voyage »


Il y a quelques mois, vous aviez lancé un concours visant à faire gagner une nuit sur la Grande Muraille de Chine. Le concours est tombé à l'eau... Est-ce que vous allez renouveler l'expérience du concours, et si oui, où souhaiteriez-vous emmener les gagnants ?

Nous avons effectivement plusieurs projets de ce type sur le feu pour 2019 mais il faudra patienter encore un peu pour les découvrir. Nous espérons surprendre et inspirer le grand public à voyager.

La 4G vous aura permis d'exploser sur le marché mondial. Comment jugez-vous l'arriver de la 5G ? Vous offrira-t-elle de nouvelles possibilités ?

Le mobile est évidemment un facteur clé de notre développement. Par essence, quand on voyage, on a besoin d'être mobile et nous avons une approche « mobile first » pour tous nos nouveaux produits. L'apparition de la 5G ne fait qu'encourager ce mouvement !

L'interview complète d'Emmanuel Marill

Airbnb
Shutterstock.com


Emmanuel Marill, comment, en quelques mots, vous feriez le bilan de cette première décennie ?

Je pense qu'Airbnb est l'une des plus impressionnantes success stories de ces dix dernières années et que notre impact est avant tout sociétal. Des segments entiers de la population - jeunes, familles, seniors - ont réussi à voyager dans des endroits du monde auxquels ils n'avaient pas accès avant car cela coûtait trop cher. Airbnb a aussi démocratisé l'économie du tourisme en aidant des destinations peu touristiques, qui n'avaient pas d'infrastructures hôtelières, à accueillir des visiteurs. En France, nous sommes présents dans plus de 20 000 communes, mais seulement 7 000 abritent des hôtels... Airbnb est aussi une nouvelle façon de rapprocher les gens, qui a suscité énormément de rencontres. Chez nous le online amène à une rencontre offline. On a montré qu'une entreprise technologique pouvait aussi créer un lien social fort.

Bien sûr, Airbnb est aussi un succès économique. En dix ans, 400 millions de voyageurs ont utilisé notre plateforme. Cela a commencé doucement, puis nous avons connu une croissance exponentielle. Nous nous sommes installés à l'international fin 2011, en France en 2012, et depuis, nous sommes en hyper-croissance.

« Notre objectif est un milliard de voyageurs par an en 2028 »


Comment voyez-vous votre entreprise dans 10 ans ?

L'ambition d'Airbnb est de placer l'humain au cœur du voyage, en donnant à tout le monde la possibilité d'être acteur, en étant hôte, voyageur, ou même en proposant un expérience. Le voyage, c'est le logement, le transport et les activités sur place. Si on veut être un acteur du tourisme à part entière, il faudra couvrir ces trois sujets, avec l'humain comme dénominateur commun. Airbnb compte devenir une plateforme de voyage mondiale bien au-delà de l'hébergement. Notre objectif est un milliard de voyageurs par an en 2028, tout en proposant des choses innovantes et authentiques. C'est ce qui a fait le succès en 2008, qui le fait toujours en 2018, et le fera encore en 2028.

Quels sont les prochains objectifs que vous vous fixez ? Par exemple, on sait que le marché de l'hébergement d'Airbnb donne accès à plus de 5 millions de lieux d'hébergement... Alors comment faire mieux ?

Dans l'histoire d'Airbnb, il y a d'abord eu les millennials, qui sont nos early adopters et qui représentent toujours 30 % de nos utilisateurs. Puis les jeunes couples de 25-35 ans ont commencé à utiliser la plateforme, et aujourd'hui les segments qui se développent le plus, et à une vitesse incroyable d'ailleurs, ce sont les familles et les seniors, qui réservent de plus en plus, depuis deux ans environ, leurs vacances d'été ou d'hiver sur Airbnb.

Dans notre stratégie « Airbnb pour tous », il nous faut donc créer des offres qui correspondent à ces nouveaux profils et à ces nouvelles configurations de voyage. Cela passe par une réflexion sur le design du site et de l'application, par exemple, mais aussi par de nouveaux programmes. Nous renforçons aujourd'hui la lisibilité de notre gamme. Il y a toujours une échelle de prix très variés, des chambres à 10 euros au super logement à plusieurs centaines d'euros la nuit. Nous avons lancé « Plus » en ayant en tête des gens comme mes grands-parents, qui ont besoin d'être rassurés avant même de poser le pied dans l'appartement.

En parallèle, nos expériences prennent de plus en plus d'ampleur chaque année et nous pensons qu'elles vont devenir un élément incontournable dans l'évolution du secteur du voyage.

Il y a quelques mois, vous aviez lancé un concours visant à faire gagner une nuit sur la Grande Muraille de Chine. Le concours est tombé à l'eau... Est-ce que vous allez renouveler l'expérience du concours, et si oui, où souhaiteriez-vous emmener les gagnants ?

Nous avons effectivement plusieurs projets de ce type sur le feu pour 2019 mais il faudra patienter encore un peu pour les découvrir. Nous espérons surprendre et inspirer le grand public à voyager.

La 4G vous aura permis d'exploser sur le marché mondial. Comment jugez-vous l'arriver de la 5G ? Vous offrira-t-elle de nouvelles possibilités ?

Le mobile est évidemment un facteur clé de notre développement. Par essence, quand on voyage, on a besoin d'être mobile et nous avons une approche « mobile first » pour tous nos nouveaux produits. L'apparition de la 5G ne fait qu'encourager ce mouvement !

Merci Emmanuel Marill d'avoir pris le temps de répondre à nos questions

Merci à vous.
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top