PSP : Sony augmente discrètement la fréquence du processeur de sa console portable

Virgile Rasera
Par Virgile Rasera, Spécialiste Gaming.
Publié le 25 juin 2007 à 18h11
00D2000000301194-photo-console-sony-psp.jpg
La PSP est décidemment une machine surprenante dont l'année 2007 est riche de surprises. Après des annonces de nouveaux titres en pagaille, nous apprenons aujourd'hui que le firmware 3.50 de la console devrait donner un coup de fouet à la portable de Sony.

En effet, cette mise à jour a pour caractéristique de lever une limitation software imposée au processeur de la console, dont la mission première était de ménager la batterie. Ainsi, SCEA a bien confirmé que la PSP était jusqu'ici bridée à 266 Mhz et que ce nouveau firmware lui offrirait une cadence de 333 Mhz. Un gain appréciable, sachant que la plupart des jeux développés à ce jour ne sollicitaient que 222 Mhz sur les 266 possibles, exception faite de gros titres comme Ratchet & Clank : La Taille Ca Compte qui, lui, pousse le processeur jusqu'au pallier des 266 Mhz.

Alors que le succès de sa portable reste mitigé face à une Nintendo DS qui emporte tout sur son passage, Sony décide donc de faire sauter une précaution dont on imagine déjà les répercussions les plus gênantes : une réduction de la durée de vie de la batterie, et très certainement une augmentation significative de la chaleur dégagée par la console. A noter cependant qu'une fois ce verrou ôté, les jeux développés pour une utilisation limitée du processeur (qu'il s'agisse de 222 Mhz ou de 266 Mhz) pourraient eux-aussi être affectés par cette hausse de cadence. Les jeux sujets à quelques ralentissements devraient ainsi bénéficier d'un gain de fluidité et de temps de chargement amoindris.

Du reste, le crochetage de ce verrou semble être monnaie courante dans le milieu sombre et caverneux de l'underground. Une pratique déjà connue depuis quelques temps déjà, officialisée ici par Sony qui, par la même, pourrait inciter les joueurs à « upgrader » leur console. Une stratégie comme une autre pour lutter contre le piratage.

Virgile Rasera
Par Virgile Rasera
Spécialiste Gaming

Ancien artilleur pour le regretté Jeuxvideo.fr resté en embuscade ces cinq dernières années, je reprends du service pour Clubic qui a eu la drôle d'idée de m'accueillir au sein de son équipe. Je pense qu'ils ne réalisent pas encore tout à fait ce qu'ils viennent de faire. Promis, j'essaierai de rester sage.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.