Linux par défaut : Dell répond aux consommateurs

18 septembre 2018 à 15h09
0
Ouvert début février, le blog Dell Idea Storm a déjà reçu des dizaines de milliers de visites, et des centaines de propositions ont été déposées par les internautes. L'une d'elles, qui suggère l'installation par défaut d'un système d'exploitation Linux au sein des Ordinateurs Portables Dell, a littéralement été plébiscitée. Dès lors, la firme texane qui prône le dialogue et l'ouverture se devait de répondre à ses clients. C'est désormais chose faite, au moyen d'un communiqué baptisé « Ideas in action ». Bien qu'elle soit, ironie du sort, surmonté d'une incitation à utiliser Windows Vista, cette communication permet à Dell d'expliciter ses plans en matière d'intégration de systèmes d'exploitation dits « alternatifs » à ses machines grand public et professionnelles.

Dell souligne l'intérêt suscité par les questions relatives aux systèmes d'exploitation libres, ainsi que par les logiciels libres de type OpenOffice. « La flexibilité occupe une place importante dans vos retours, et nous avons constaté une forte demande pour des plateformes qui permettraient aux gens d'installer le système de leur choix ». En guise de résultat, Dell annonce avoir entrepris de faire certifier ses séries OptiPlex (PC de bureau), Latitude (portables) et Precision (stations de travail) auprès de pour garantir le bon fonctionnement de la distribution SUSE Linux sur ces machines. Aujourd'hui, il est déjà possible d'acheter un ordinateur équipé de Linux chez Dell, mais le moins que l'on puisse dire est que ces options ne sont guère mises en avant. Dell craindrait-il de se brouiller avec Microsoft ?

Conscient de l'importance de laisser le choix de leur système aux consommateurs, Dell indique étudier l'opportunité de faire certifier ses machines auprès d'autres éditeurs, et appelle les utilisateurs de Linux à formuler de nouvelles suggestions. Le fabricant explique enfin se sentir concerné par la problématique des logiciels installés par défaut sur une machine neuve, et s'engage à permettre une désinstallation simplifiée des produits non sollicité sur l'ensemble de ses gammes comme il le fait actuellement sur les ordinateurs XPS. Dell rappelle que l'utilisateur est libre de ne pas accepter le contrat d'utilisateur des logiciels présents sur sa machine, et qu'il peut désinstaller ces derniers s'il le souhaite. Certains préfèreraient toutefois que ces logiciels ne leur soient pas si fermement suggérés, et démarrer sur une machine vierge.

En répondant aux suggestions des internautes une semaine après l'ouverture du site, le 16 février dernier, Dell montre qu'il les écoute et fait preuve d'une bonne volonté qui sera sans doute appréciée à sa juste valeur. Reste à voir si cet engagement sera suivi de faits.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les licences Creative Commons passent au 3.0
iP90v : une imprimante A4 portative chez Canon
Google et MyYahoo principaux agrégateurs RSS ?
DADVSI : une circulaire relance la riposte graduée
Google fera-t-il de la pub video avec Dow Jones ?
Brevets Bluetooth : Qualcomm et Broadcom cessent une partie des hostilités
Mio C720 et C320 : nouveaux GPS autonomes avec appareil photo en préparation
Codeur.com : une place de marché du développement informatique
FinePix A820 et 900 : zoom 4 x et résolution élevée
Lizy : successeur du smartphone Sony Ericsson M600i ?
Haut de page