Mark Rein critique Intel et les jeux par épisodes

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
13 juillet 2006 à 08h52
0
00330267-photo-mark-rein.jpg
Du 11 au 14 juillet, la ville de Brighton accueille la DevelopConference & Expo qui est l'occasion pour de nombreux concepteurs de Jeux Vidéo d'échanger des idées, des astuces et des sentiments à propos de la situation actuelle de notre loisir préféré. Au travers d'un discours plutôt polémique, c'est Mark Rein qui a ouvert le bal. Pêle-mêle, le vice-président d'Epic Games a ainsi parlé des nouvelles contraintes économiques imposées par les jeux next-gen, il s'en est pris au contenu « par épisodes » qui tend à prendre de l'importance et s'est également fâché tout rouge contre Intel et sa main-mise sur les solutions graphiques vendues avec de nombreux PC.

Bien sûr, il ne s'agit que de l'avis d'une seule personne, mais sa position (Epic Games développe l'Unreal Engine 3, l'un des moteurs graphiques les plus attendus du moment), donne un certain poids à ses déclarations et lorsqu'il critique la vente de jeux « par épisodes », difficile d'être vraiment en désaccord. Mark Rein estime par exemple que le public lui-même n'est pas prêt à adopter ce système : après quelques heures de jeu qui voudrait attendre six bons mois pour voir la suite de l'aventure ? Son second argument, tout de suite beaucoup plus convaincant, est marketing. Comment justifier une large campagne de promotion pour un jeu vendu 15 dollars et comment espérer vendre un jeu à grande échelle sans campagne de promotion ?

Ensuite, c'est Intel qui a été visé par Mark Rein qui reproche au célèbre fabricant de tuer le jeu sur PC non pas avec ses Processeurs, mais avec ses solutions graphiques intégrées. D'après les statistiques avancées par Mark Rein, ces dernières seraient présentes dans 55 % des machines de bureau vendues et dans près de 80 % des portables, or ces solutions sont absolument incapables de faire tourner (même aux réglages les plus bas) les jeux les plus récents et, a fortiori, les titres à venir. Mark Rein estime donc qu'en faisant la promotion de ces solutions graphiques intégrées aux chipsets, Intel ne rend service ni aux acheteurs de PC ni aux concepteurs de jeux vidéo.

Si Mark Rein n'a bien sûr pas tort, il semble toutefois aller vite en besogne. Tout d'abord, il faut savoir que les solutions graphiques intégrées se sont largement améliorées ces dernières années. On reste encore loin de la puissance de véritables Cartes Graphiques, mais il n'y a pas de raisons que les choses n'évoluent pas encore dans le bon sens. À ce sujet, la sortie de Windows Vista pourrait donner un coup de fouet aux solutions intégrées puisque le prochain système de Microsoft s'avère particulièrement exigeant lorsque Aero est activé. Enfin, le monde du PC a toujours été façonné par l'évolution de ses composants : la solution intégrée n'est certes pas assez puissante pour faire tourner les dernières productions Epic Games, mais en ajoutant une carte graphique, tout devient possible.

00330268-photo-mark-rein.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'interopérabilité Yahoo / MSN dispo en beta-test
Carte mère haut de gamme 'Asus Republic Of Gamer'
Des films pour PSP sur les Memory Stick de Sony
Virtualisation : VMware aussi devient gratuit
Blu-ray / HD-DVD : un marché très juteux ?
Windows sur Mac : Apple Boot Camp mis à jour
GPS : TomTom pourrait changer de fournisseur de PND / MiTAC partenaire OEM de Pionner pour le PND AV
Roaming : Bruxelles veut plafonner les tarifs de l'itinérance mobile
Symbian annonce la version 9.3 de son système d'exploitation mobile
Asus annonce la sortie du PDAPhone Bluetooth et Wifi P525 sous Windows Mobile 5
Haut de page