Warner ne croit plus à la musique légale et gratuite

le 12 février 2010
 0
00C0000002888098-photo-logo-warner-music-group.jpg
Avant même que l'Hadopi n'ait mis en route la riposte graduée, l'offre légale est déjà sur le déclin. Non content d'être confrontés à d'importantes difficultés financières, les services de musique à la demande gratuits risquent effectivement de faire face à une autre pénurie.

Warner pourrait prochainement disparaitre de tous les services de diffusion de musique gratuits, après nous avoir livré un premier avant gout. La major a profité de l'annonce d'une perte de 17 millions de dollars au trimestre dernier pour affirmer que « les services de streaming gratuits ne sont clairement pas bénéfiques pour l'industrie ».

« La stratégie qui consiste à vous offrir toute la musique que vous voulez gratuitement en espérant vous faire passer sur une offre payante en agitant quelques clochettes n'est pas le genre d'approche que nous allons soutenir à l'avenir, » a ainsi déclaré Edgar Bronfman, PDG du groupe, à l'occasion de la présentation de ses résultats financiers, sans toutefois préciser concrètement ses plans.

La maison de disques compte désormais privilégier les services de diffusion en continu payants, qui proposent de la musique illimitée sur abonnement, et seraient à terme plus rentables que les achats à l'unité. « Le nombre d'abonnés potentiels écrase le nombre de clients d'iTunes, » a effectivement déclaré M. Bronfman.

Seule issue pour ces services de musique à la demande : proposer un abonnement payant, qui justifie le maintient d'une offre gratuite. « Ce serait un désastre si les maisons de disques retiraient leurs catalogues sans même inciter les utilisateurs à s'abonner, » estime un spécialiste de l'industrie du disque. Toutefois, toutes les majors n'ont pas la frilosité de Warner : le vice président d'Universal estime même que des services tels que Spotify ont « un modèle économique tout à fait viable, point final ».

Deezer revendique à ce jour 6 millions d'inscrits, tandis qu'on estime à 10 000 le nombre d'abonnés au service payant. Son principal concurrent Spotify a quant à lui 7 millions d'utilisateurs en Europe, dont 250 000 abonnés, en attendant son prochain lancement aux États-Unis.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
Grâce à ses IA, Microsoft veut aider à lutter contre le changement climatique
Tencent envisagerait de produire son propre smartphone gaming
Une étude démontre qu'il y a de l'eau sous la surface de la Lune... mais plus pour longtemps
Jour de la Terre : et si vous passiez au reconditionné ? Nos conseils pour faire le bon choix
On a joué à The Division 2 : Ubisoft parfait la formule et fait mouche
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure montre connectée ?
Avast déploie Aspen, un navigateur web sécurisé basé sur Chrome 73
Voiture électrique : Casino va installer des bornes recharge ultra-rapides dans ses magasins
Jour de la Terre : des images qui montrent la beauté de notre planète (mais aussi notre impact)
Technologies numériques : l'UE adopte un plan d'investissement à 9,2 milliards
Comparatif 2019 : Quel est le meilleur chargeur sans fil ?
scroll top