Eee PC 1201T : le premier netbook AMD d'Asus

01 juin 2018 à 15h36
0
012C000002639224-photo-asus-eee-pc-1201t.jpg
Coup de théâtre chez Asus, la famille des Eee PC est sur le point de commettre sa première infidélité. Même s'il s'est déjà autorisé quelques écarts en succombant aux charmes du caméléon, le fabricant annonce aujourd'hui un netbook à solution AMD, alors qu'aucun modèle n'avait jusqu'à présent entièrement écarté Intel.

Une semaine après avoir lancé l'Eee PC 1201N à solution NVIDIA Ion et à défaut d'avoir fait d'une pierre deux coups, Asus fait donc un virage à 180 degrés en annonçant l'Eee PC 1201T. Quasiment identique sur le plan esthétique, ce dernier abrite effectivement une plateforme AMD Congo, destinée à l'origine à combler le vide laissé entre les netbooks et les portables conventionnels, composée ici d'un processeur double cœur à basse tension AMD Athlon Neo X2 cadencé à 1,6 GHz et d'une puce graphique ATI Radeon 3200 qui prend en charge le décodage des vidéos haute définition à l'instar du GeForce 9400M intégré à la solution NVIDIA Ion. On retrouve par ailleurs 2 Go de mémoire vive et un disque dur de 250 Go.

Livré sous Windows 7 Edition Familiale Premium et avec une batterie à 6 cellules, il aurait d'après le fabricant une endurance de 4 heures, légèrement inférieure à son ainé combinant processeur Intel et chipset NVIDIA. La date de lancement et le prix précis de cet Asus Eee PC 1201T sont encore inconnus.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

MiKandi : le système Android de Google va s'ouvrir au porno
Linux Mint 8 Helena disponible au téléchargement
Libération se lance sur iPhone, LeFigaro sur Android et Symbian S60
Neelie Kroes, nouvelle commissaire européenne aux TIC
Bientôt une toute nouvelle application Maps pour iPhone ?
BNP Paribas pourrait devenir opérateur mobile
Evernote :
Service-public.fr change de look, s'adapte au web 2
SFR et Orange lancent le Blackberry Bold 9700 en France
Sina, portail chinois, reçoit le soutien de Sequoia Capital & co
Haut de page