AMD officialise l'ATI Radeon HD 5850, déjà primée

18 septembre 2018 à 14h41
0
AMD a lancé hier l'ATI Radeon HD 5850, déclinaison tant attendue de la Radeon HD 5870, avec tout juste une semaine d'écart. Cette carte graphique repose donc sur un compromis du premier GPU DirectX 11 du marché, nom de code Cypress, avec un nombre d'unités, des fréquences et donc un prix de vente revus à la baisse. Elle est ainsi munie de 1 440 unités de calcul au lieu de 1 600 et de 72 unités de texture au lieu de 80, tandis que les fréquences de la puce et de la mémoire sont abaissées à 750 et 1 000 MHz, contre respectivement 850 et 1 200 MHz pour son aînée.

0140000002454426-photo-ati-radeon-hd-5850.jpg

Sur le papier, la Radeon HD 5850 est ainsi à la nouvelle génération de cartes graphiques d'ATI ce que la Radeon HD 4850 est à la 4870 : une déclinaison raisonnable du vaisseau amiral, tant en terme de performances que de prix. Munie d'une même quantité de 1 Go de mémoire GDDR5 que la 5870, elle est toutefois plus courte et moins gourmande en énergie.

Les premier tests ont immédiatement été publiés et révèlent que l'ATI Radeon HD 5850 offre à son tour le meilleur rapport performance/prix du marché et se voit d'ores et déjà décerner le titre de référence ici et , succédant ainsi à sa devancière, comme le présageait notre test de la Radeon HD 5870. Elle est légèrement plus performante que la Radeon HD 4890 ou que la GeForce GTX 285, pour un prix qui devrait avoisiner les 250 euros.

Nous publierons à notre tour un test complet dans les prochains jours.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
Editeurs, Google traduit maintenant votre site Web
JeuxVideo.fr revient en previews sur le TGS 2009
MSI publie son logiciel d'overclocking, Afterburner
Oracle veut garder MySQL, n'en déplaise à l'Europe
Comcast nie avoir conclu le rachat de NBC
ClarionMiND : le GPS autonome multimédia débarque en France
Fibre optique : un record à 400 DVD / seconde
Les réseaux mobiles des opérateurs français bientôt saturés ?
Pré : Palm boude iTunes et lui préfère Amazon
Haut de page