Razer met à jour sa souris de jeu DeathAdder

24 septembre 2009 à 11h07
0
0140000001348430-photo-souris-trackball-razer-deathadder.jpg
Razer a annoncé dans la soirée une nouvelle version de la souris DeathAdder, initialement lancée en 2006. Après le laser de Logitech et la lumière bleue de Microsoft, chacun y va de sa propre technologie, et le spécialiste des périphériques de jeu fait du neuf avec du vieux en offrant à sa souris un capteur infrarouge.

Cette souris conserve « la forme spécifique que les gamers aiment et connaissent » tout en étant désormais équipée du capteur infrarouge « le plus précis au monde », le Razer Precision 3.5G à 3500 dpi. Elle fait en outre appel à la technologie maison 1000 Hz Ultrapolling pour une meilleure réactivité, avec un temps de réponse abaissé à 1 milliseconde. On retrouve également quelques spécificités, réunies sous plusieurs appellations©™ branchées telles que 5 boutons indépendamment programmables dotés de la technologie Hyperesponse, l'ajustement On-The-Fly Sensitivity, le mode Always-On mais aussi et surtout les patins Zero-acoustic Ultraslick Teflon, destinés à assurer une excellente glisse sur la surface de travail.

Cette nouvelle Razer DeathAdder est d'ores et déjà disponible au prix public conseillé de 60 euros.
Modifié le 18/09/2018 à 15h12
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top