Atari prépare Codename Panzers - Cold War pour février

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
27 novembre 2008 à 19h02
0
Suite au naufrage de 10tacle, nous avions complètement perdu la trace de Codename : Panzers - Cold War, un ambitieux titre de stratégie que nous avions pourtant eu l'occasion de découvrir très longuement dans les locaux de son développeur, Stormregion, à Budapest.

Aujourd'hui, Atari confirme ce qui était déjà plus que pressenti par de nombreux professionnels, à savoir l'arrivée du jeu de stratégie à son catalogue. Il n'est cependant pas question d'une sortie avant la fin de l'année comme certaines rumeurs l'annonçaient, mais d'une commercialisation courant février prochain, exclusivement sur PC.

L'éditeur français en profite pour diffuser trois nouvelles captures alors que de notre côté, nous vous proposons de (re)voir le reportage que nous avions réalisé chez les développeurs. Malgré son très important retard, Codename : Panzers - Cold War ne semble pas devoir faire mauvaise figure en début d'année prochaine, et ce, malgré une rude concurrence.

00D2000001793132-photo-codename-panzers-cold-war.jpg
00D2000001793130-photo-codename-panzers-cold-war.jpg
00D2000001793128-photo-codename-panzers-cold-war.jpg


Modifié le 20/09/2018 à 14h33
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top