L'US Army contre l'Axe du Mal : les tricheurs

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
20 septembre 2018 à 15h35
0
00B4000000008449-photo-america-s-army-recon.jpg
America's Army est un jeu d'action à la première personne développé par et pour l'Armée Américaine. Même si depuis de nombreuses années déjà, des développeurs ont été débauchés pour mettre au point des simulateurs militaires, c'est la première fois que la collusion entre le jeu vidéo et le kaki est aussi forte ce qui n'a pas manqué de faire grincer quelques dents à la sortie d'America's Army. Aujourd'hui l'Armée Américaine prouve, s'il en était besoin, que cette collusion est assez malsaine et que, décidément, il existe encore un monde entre elle et les développeurs traditionnels. Nos confrères de Slashdot rapportent en effet l'intervention sur le forum du jeu de Phil DeLuca producteur exécutif. Une intervention toute en nuance et qui montre à quel point certains peuvent se prendre au sérieux.

N'ayant pas peur d'employer la propagande la plus grossière et de sombrer dans un ridicule absolu, Phil DeLuca explique, en anglais bien sûr, que tricher sur un jeu de l'Armée Américaine c'est utiliser abusivement le matériel informatique et les équipements de cette institution et que c'est très très grave, si si ! Commence alors une diatribe qui restera sûrement dans quelques esprits. Il est en effet question de l'importante leçon apprise par le Japon au début des années 40, de la puissance de l'Armée Américaine, de ses contacts avec le Département de la Justice, les Services Secrets et le FBI. Phil DeLuca précise ensuite que la situation des tricheurs (les « bad guys », carrément) va rapidement devenir très inconfortable, mais qu'ils l'auront bien cherché et commence alors une série de menaces plus pathétiques les unes que les autres pour finir par un remarquable « L'Armée est en colère et ils arrivent pour vous »... Le JEU vidéo n'a jamais aussi bien porté son nom, n'est-il pas ?

Voici une copie réalisée par notre confrère Blue's News de l'ensemble du message envoyé sur le forum du jeu :
Some of you (and clearly the bad guys are among them) don't always remember that this game, and all accounts and derivative products, are the property of the United States Army. When you tamper with the game, not only are you breaking the EULA you're misusing Army property - and, worse, you're misusing US Army computer programs and equipment.

Tampering with software and servers owned or used by the Army is cyber crime.

In the early 1940's, Japan learned an important lesson - “let the sleeping giant lie.” We may not react swiftly, but when we do it's with unstoppable force. The Army has partners that deal with cyber crime as a matter of course. These include not just various Army IT departments, but also the Department of Justice, the Secret Service, and the Federal Bureau of Investigations.

It's going to get uncomfortable for some of the bad guys, but you know what? They brought it on themselves. Knowing this anyone who continues to be bad is just plain foolish. Keep trying, though. Sooner or later the bad guy will realize we've known about him for a while... and by then it's too late.

Allow me to Speak directly to the bad guys for a moment: When you get banned, know that we know and have records showing you were Doing something that's a violation of terms of service, breaks your EULA, and also happens to be against the law. We know who you are, and can track down where you play from. We have incontrovertible proof you did something illegal. The Army is angry, and we're coming for you.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Altnet attaque la RIAA et les réseaux P2P
Insolite et conseil du jour : ne mangez pas d'iPod
Samsung : 15 millions de chips mémoire GDDR3
Samsung SCH-S310 : secouez-moi ...
Apple corrige une faille dans iTunes
Apple annonce ses résultats financiers
Concurrence : France Télécom devra verser une amende de 40 M€
Patrick Devedjian reçoit les concurrents de France Télécom
LG sur le point de concurrencer la N-Gage, console/téléphone mobile de Nokia
Wengo veut offrir la téléphonie illimitée à tous les internautes
Haut de page